Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

67% 67% 
[ 6 ]
11% 11% 
[ 1 ]
11% 11% 
[ 1 ]
11% 11% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 9

LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Invité le Dim 3 Juil 2011 - 14:10




Résumé

Claris a 12 ans et vit avec son père, Eben, et son frère jumeau, Jad, dans une vallée reculée et protégée par des montagnes d'accès difficile. Malgré la disparition précoce de leur mère et la mélancolie de leur père, malgré le handicap de son jumeau, Claris est une jeune fille enjouée, téméraire, qui rêve d'aventures. Des aventures comme celles qu'elle lit dans les livres de la tour interdite où s'est réfugié son père depuis la disparition de sa femme, des aventures comme celle que lui lisait sa mère, des aventures comme celles que son jumeau, handicapé, ne peut pas vivre. Mais Claris est persuadée que les aventures n'arrivent jamais aux filles. L'avenir va lui montrer qu'elle ne peut pas se tromper davantage...

528 pages
24 novembre 2010
14 €
HACHETTE

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Invité le Dim 3 Juil 2011 - 14:42

Mon avis :

L’histoire de ce premier tome se situe dans un futur très lointain du nôtre où toutes nos technologies ont disparues (suite à une catastrophe écologique et à une abondance excessive des drogues), obligeant les survivants à tout réinventer. Ces rescapés se reconstruisent en fondant des petites communautés dont les habitants vivent plus proches de la nature.

Claris est une lectrice assidue et elle est sûre et certaine que les filles ne sont pas faites pour être des aventurières (par rapport à ces lectures où elle ne trouve que des Frodon, Pug, Harry Potter, etc.). Elle fait tout pour prouver à son entourage qu’il peut exister une aventurière en elle. Jad est tout l’inverse de sa sœur jumelle car, à cause d’une maladie à son cœur, il est plus intellectuel et plus calme. Tous les deux ont douze lunées (ne comptez plus en années, en mois ou en semaines car cela ne fonctionne plus dans ce tome-ci) et n’ont plus de mère car celle-ci a mystérieusement disparue. Naturellement, nous n’avons pas que deux personnages, mais nous en avons une flopée : Eben est le père des jumeaux et il est un personnage très solitaire empli de tristesse, Blaise est le précepteur des jumeaux possédant des dons inattendus, Chandra est la nourrice et elle possède un très grand cœur, etc. Ils ont tous un lien avec nos deux protagonistes. Malencontreusement, j’ai trouvé que tous les personnages étaient assez creux et pas assez développés.

La plume de Pauline Alphen est limpide. Je pense que j’ai dû passer à côté de toutes les subtilités que ce premier tome offre car j’en ressors extrêmement mitigé. Tout le monde sait qu’un premier tome d’une saga sert plus à poser les bases d’un univers, mais mes précédentes lectures m’ont prouvées qu’il pouvait également y avoir de l’action. De ce fait, je m’attendais à avoir des rebondissements de toute part. Malheureusement, ce n’a pas été le cas car nous sommes plus dans un cheminement sur le devenir de l’Humanité depuis la Grande Catastrophe des Temps d’Avant. Il est vrai que cette idée fait ressortir le lecteur avec des questions sans réponses, mais je n’ai pas plus accroché que cela car cette idée est présente durant plus de la moitié de cette lecture. À cause de ce point négatif, j’ai failli abandonner ce roman plusieurs fois, mais un petit quelque chose me disait de continuer et j’ai bien fait d’écouter car j’ai trouvé plusieurs citations littéraires à des romans que j’ai lu ou à des films que j’ai vu qui m’ont énormément plu. J’ai également pu trouver un univers médiéval qui est un monde que j’affectionne particulièrement (à cause des légendes arthuriennes).

Conclusion, une lecture avec un potentiel pas assez exploité à mon goût, mais comportant plusieurs allusions littéraires très plaisantes. Comme les cinquante dernières pages m’ont enfin données de l’action, je me plongerais volontiers dans le tome deux de cet univers afin de changer d’opinion ou de confirmer celui-ci.

Note : 3/5 !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Sherryn le Dim 3 Juil 2011 - 16:54

La nouvelle couverture et les compliments sur ce livre émaillant le quatrième de couverture avaient réussi à attiser ma curiosité. J'accrochais beaucoup moins à l'ancienne couverture, qui donnait au roman une image trop classique, ce que font d'ailleurs aussi croire les premiers chapitres, heureusement on ne tarde pas à découvrir par la suite que ce n'est pas vraiment de la fantasy classique, d'ailleurs pour être réellement exact ce n'est même pas de la fantasy mais de la SF. C'est indéniablement le côté le plus intéressant du roman d'ailleurs : le lien qui est fait avec notre monde, ou plutôt notre époque, qui dénonce les travers de l'humanité et explique progressivement comment la Terre est devenue ainsi. Le côté dénonciateur est toujours assez efficace, même si en l'occurrence le traitement est franchement déjà-vu.
Après, je dois avouer que pour ma part en tout cas, je n'ai pas adhéré à ce roman. C'est assez lent, il ne se passe pas grand chose. Ce premier tome semble avant tout introductif, et on suit essentiellement l'éducation et le quotidien des jumeaux. Les mystères se multiplient autour d'eux, certes, et certains personnages comme Blaise cherchent à percer la vérité en essayant de découvrir ce qui se trame, quel bouleversant destin s'apprête apparemment à leur tomber dessus. Sauf que ces mystères progressifs occupent tout le volume et c'est seulement sur les dernières pages que ça commence à avancer. Pour ne rien arranger, c'est justement en plein suspens que le récit s'arrête, ce qui est terriblement frustrant quand, après toutes ces pages languissantes, il se passe enfin quelque chose.
Les personnages présentent des personnalités peu originales, avec un lien symbiotique entre les jumeaux mais des caractères très différenciés. De même pour leur entourage ; aussi sympathiques les protagonistes soient-ils, leurs figures ne sont guère recherchées et ils ne permettent pas vraiment à ce roman de se démarquer de la littérature jeunesse. De même pour l'écriture, basique et simple, qu'il n'y a aucun plaisir à parcourir pour elle-même mais seulement pour ce qu'elle raconte.
Ce roman ne m'a pas enthousiasmée, je me suis vaguement ennuyée, et pour ce que j'en attendais c'est une déception.
avatar
Sherryn
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 820
Date d'inscription : 20/10/2010
Localisation Suisse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Adepte de la Plume

http://sherryn.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par taylor le Mer 11 Avr 2012 - 12:26

Une fois n’est pas coutume mais je suis assez déçue de cette lecture. Dès les premières pages je m’y suis ennuyée.

Pourtant le quatrième de couverture avait l’air intéressant et promettait une histoire riche en rebondissements.

Des rebondissements oui, il y en a mais dans les 20 dernières pages. Sur une livre qui compte 515, je trouve que c’est peu.

Il est courant que le premier tome d’une série explique le contexte, présente les personnages, etc…

Claris et Jad sont jumeaux mais pourtant très différents : Jad est plutôt introverti et adore méditer. Claris quant à elle, est une lectrice assidue et rêve de pouvoir vivre autant d’aventures que les héros de ses livres préférés.

Cependant on découvre que les jumeaux ont des pouvoirs et seraient l’instrument d’une certaine prophétie. Quels sont ces pouvoirs ? Pour le moment nul ne le sait vraiment.

Le monde dans lequel les personnages vivent a été construit après un grand cataclysme. Son fondateur a éradiqué les ordinateurs, internet, les machines, bref toute once de progrès.

Le seul moyen pour s’instruire : Les Livres. (Quel monde merveilleux…… ahem pardon je m’égare).
Autre point important : Sierra, la maman des jumeaux, a disparu le jour du troisième anniversaire des enfants. A-t-elle été enlevée ? Est-elle toujours vivante ? Est –elle morte ?

Au cours de ce premier tome, il n’y a pas beaucoup de réponse.

Je suis donc sortie de cette lecture un peu déçue. Je lirais peut être la suite à l’occasion peut être aurais-je une meilleure opinion sur la suite.
avatar
taylor
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 39
Messages : 746
Date d'inscription : 27/06/2011
Localisation Haute Normandie
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Juriste / lire, fitness, loisirs créatifs

http://totalybrune.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Michou le Mar 28 Aoû 2012 - 10:47

Mon avis :
Je remercie les éditions Hachette pour l'envoi de ce livre, dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict Smile

En toute franchise, je ne connaissais pas du tout cette série, et je suis bien contente de l'avoir découverte grâce à ce partenariat.

Ce fut plus qu'une simple lecture, ce fut un voyage.

Au début, j'étais un peu perdue, désorientée, je ne comprenais pas bien où j'étais, dans un livre de Fantasy mais qui se passe dans le futur, je me posais quelques questions, il y avait certaines choses qui me passait au dessus, certains passages que j'avais beau lire plusieurs fois sans en saisir le sens, notamment les pouvoirs de divination d'un des personnages, et sa façon de procéder pour connaître l'avenir et savoir quoi faire. Je n'ai pas du tout saisi ce qu'il faisait, même après une seconde voire une troisième lecture et avec les dessins sous les yeux, c'était incompréhensible pour moi ce qu'il se passait dans cette grotte, et franchement, j'aurais presque pu ne pas lire ce passage que ça aurait été pareil.

Et puis, après avoir décidé d'oublier ce moment, et de me laisser porter par la poésie de ce récit, les personnages m'ont pris par la main, et m'ont fait découvrir leur univers.

Un univers fascinant, où la magie n'est qu'une autre façon de se servir de son cerveaux comme le dit si bien Blaise. Où chaque chose à une couleur, une saveur particulière, pour peu qu'on sache regarder avec le coeur.

Les personnages sont le point fort de ce roman. Superbement bien travaillés, ils sont attachants dès le début, peu importe leur âge, on se retrouve un peu dans chacun d'eux.

Claris m'aura fait sourire bien plus d'une fois, un sourire plein de nostalgie de mon enfance. Je me suis souvent reconnue en cette jeune fille de 12 ans, garçon manqué qui préfère les épées aux poupées, les pantalons aux robes, et qui rejette avec désespoir son côté féminin, ce côté petite fille que les autres voient en elle et qui l'empêche de faire tout ce qu'elle veut. Même si elle se passe bien souvent de la permission des adultes. Il ne fait aucun doutes qu'elle deviendra une jeune femme forte et de caractère, un type d'héroïne que j'affectionne tout particulièrement, et à qui il arrive de grandes choses. Elle se cache derrière une force, une bravoure, alors qu'en réalité, à l'intérieur se trouve une grande détresse. Celle d'avoir perdue sa mère très jeune. Elle n'est pas capable de faire face à sa douleur, elle ne peut s'y résoudre, si bien qu'elle la range dans un coin et oublie tout. Mais petit à petit, cette carapace risque fort bien de se fissurer...

Son frère jumeaux, Jad, c'est tout le contraire. D'apparence fragile, à cause d'une maladie du coeur, il semble qu'un rien pourrait le briser. Il ne peut pratiquer le tir à l'arc ou même faire du cheval, comme tous les autres enfants. Torturé par des rêves, il fait beaucoup de méditation pour se relaxer, pour rester rattacher à lui-même, comme s'il risquait de se perdre. Mais c'est aussi ces mêmes rêves qui l'aident à surmonter la perte de sa mère. Tout semble séparer ces jumeaux, pourtant, ils se complètent parfaitement.
Si c'est sa fragilité que l'on voit en premier chez Jud, c'est pourtant un jeune homme d'une grande puissance qu'on découvrira, se surprenant lui-même.

Je pourrais vous parler d'Eben, le père déchiré par la disparition de sa femme et qui se noye littéralement dans le travail et la lecture pour ne pas penser, au détriment de ses enfants. De Ugh, ce jeune garçon qui n'a pas de père, et qui semblait s'en contenter jusqu'à maintenant, mais qui voudra plus, et qui sera plus.

De Blaise, ha ! Blaise ! Quel personnage ! Par des côtés, et il le souligne d'ailleurs lui-même, il m'a fait pensé à Gandalf, avec ses paroles loufoques et pleine de mystère mais qui semblent être à chaque fois justes.

Il y a aussi la nourrice, cette maman de substitution qui sent toujours bon le pain frais, contre qui on a envie de se blottir quand on se sent mal et qui ne mâche jamais ses mots.
Ou encore Bahir et sa famille, ses filles dont certaines se battent pour une égalité, que ça soit dans les mots ou dans l'amour.

J'ai aimé les références et petits clins d'oeil à certains films, comme Star Wars, et à certains livres, comme le Seigneur des Anneaux, pour ne citer que ces deux-là. C'était tellement plaisant de lire certaines répliques ou certains noms de héros que j'ai tant aimé, ça m'a quelque part rapprochée encore plus de tous ces personnages, de savoir qu'ils ont admiré les mêmes grandes histoires que moi, qu'ils les ont dévoré avec la même passion, se sont identifiés aux mêmes héros. J'aime quand au travers d'une lecture, on ressent l'amour que porte l'auteur aux livres, et ici, c'est clairement le cas.

C'est un récit qui se déguste, qui se savoure, avec lequel on prend son temps. Il ne faut pas s'attendre à de grands rebondissements, à de grands combats, mais après tout, ici, on n'en a pas besoin. Sans nous brusquer, et de façon intelligente, l'auteur nous fait prendre conscience de l'importance des choses, de ce qu'est la vraie vie, elle pose des questions essentielles et toujours, malheureusement, d'actualité, que ça soit la dégradation de l'environnement par la faute de la bêtise humaine, ou la place de la femme dans la société.

Ma note : 4.5/5
avatar
Michou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 1049
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation Quelque part dans ma tête...

http://michelebeckstudio.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Invité le Mar 28 Aoû 2012 - 13:20

Celui-là est dans ma PAL :p Il faut que je le lise décidément ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par kokodu22 le Mar 28 Aoû 2012 - 17:15

Sortie en format poche !



Editions Le livre de poche jeunesse
Paru le 27 juin 2012
544 pages
6.90 euros
avatar
kokodu22
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 19
Messages : 2312
Date d'inscription : 22/07/2011
Localisation Bretagne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne, j'adore lire, regarder des films et séries...

http://koko-lectures.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Badwin Jackson le Mar 28 Aoû 2012 - 17:56

Que dire ?

Je crois que mettre toutes les descriptions des personnages, noms et surnoms en même temps tout au début n'est pas franchement une bonne idée, j'ai tout oublié en commençant le chapitre.

Puis je n'ai pas accroché, je ne suis pas rentrée dans l'histoire...
Je n'arrive pas à l'expliquer, tellement c'est confus.
Ou alors je devrais peut être le relire plus tard.
avatar
Badwin Jackson
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 26
Messages : 44
Date d'inscription : 17/08/2012
Localisation Aha !
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Invité le Dim 2 Sep 2012 - 21:23

Avec son écriture magique, les Éveilleurs nous fait entrer dans un monde magnifique. Abordant le thème du futur (mais qui dit futur peut aussi dire retour aux temps anciens) ce livre nous présente une vision possible d’un monde futur. Très bien réalisé, ce roman vous fait voyager dans un univers magique avec des personnages hors-normes. Maintenant, à vous de voyager avec les éveilleurs…!

Dans un futur très spécial vivent deux jumeaux. Jad et Claris se comprennent sans rien ce dire…ils sont très très proches. Tous au long de l’histoire des petites choses magiques vont apparaître…et nous faire découvrir des choses restées cachées. Ils vivent tous les deux dans un monde futur où les hommes ont décidé de bannir la technologie. Ils vivent dans des grands châteaux comme à l’époque d’avant. Ils ont en quelque sorte régressé. Bienvenue à Salicande…

Après avoir poussé les portes de Salicande, vous découvrez un univers merveilleux. L’auteure décrit en détail la quasi-totalité des plus importantes pièces du château. De la bibliothèque en passant pas la cuisine, on y découvre beaucoup de personnes. L’intrigue de ce roman est très bien ficelé. On découvre au fur et à mesure un tas de choses sur cet univers. Le seul petit soucis pour ma part, c’est qu’au début de l’histoire, on ne sait pas très bien où on va. Pour moi, on tourne un peu en rond…

Dans ce roman, ce qui est vraiment remarquable, ce sont les personnages. L’auteure ne les survole pas d’un petit coup de crayon : elle les décrit tous en détails. Tout au long de l’histoire, on en sait plus sur leurs vies, leurs liens, leurs psychologies. C’est très intéressant. Avec sa merveilleuse écriture, l’auteure arrive à faire vivre ses personnages. Nous voyons qu’elle est en harmonie avec ses personnages et c’est vraiment très plaisant quand nous lisons le livre. J’ai beaucoup apprécié les deux jumeaux. Nous comprenons, de mieux en mieux, tout au long de l’histoire les liens complexes qui les unissent. On voyage dans leurs corps et on apprend à les découvrir !

La plume de l’auteure est toute aussi exceptionnelle que les personnages. Elle est poétique, magique… J’adore. J’ai aussi beaucoup aimé le choix de l’auteure de faire des sous-chapitres. Elle utilise une seule phrase qu’il y a dans un sous-chapitre pour résumer, en quelques sortes, ce passage. J’ai aussi beaucoup aimé ses présentations des parties dans le livre, c’était très sympathique. On voit que l’auteure à beaucoup d’imagination et qu’elle n’hésite pas à nous faire voyager dans les collines de Salicande !

A la fin de l’histoire, on envie encore de prolonger pour quelques heures le voyage. On aimerait en savoir plus sur tout l’univers, sur les Nomades de l’écriture, sur les jumeaux. Elle laisse le récit en suspend et le lecture n’a qu’une seule envie : lire la suite.



Un très bon tome qui pose les bases d’une histoire vivante. Entre Jad et Claris, découvrez les merveilleux habitants de Salicande. Voyage étonnant dans un futur proche, avec comme guide la magnifique, l’exceptionnelle plume de Pauline Alphen…!

9,5/10

Sur mon blog !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Nathan le Sam 9 Mar 2013 - 14:25

Lu l'été dernier
4.5/5

Je le savais … oui je le savais que je manquais quelque chose d’énorme ! Depuis que mon frère jumeau (Tom) était fan, j’avais bien envie de le lire et encore plus depuis qu’à Montreuil en décembre 2011 l’auteur m’avait dit « Comment ça Nathan tu ne l’as toujours pas lu ?! Mais qu’est-ce que tu fais ? ». Eh bien c’est chose faite et j’en suis particulièrement réjoui ! Je vais donc vous parler un peu de roman passionnant et qui sort de l’ordinaire !
Le début m’a paru assez dur pour pénétrer dans l’histoire. Je crois que je rebutais, que je cherchais la petite bête à partir du moment où on a eu affaire à la Trame qu’utilise Blaise pour faire des prémonitions, un procédé chinois que j’ai eu du mal à assimiler et comprendre. Et puis si vous aimez l’action, si vous ne pouvez pas vous en passer vous aurez aussi du mal. Mais je connais des lecteurs (une lectrice en particulière … ;-) ) qui reste fan de ce roman alors que l’action est son fort ! Et puis je ne me suis pas ennuyé une seconde …
Oui il n’y a pas énormément d’action, de batailles, de rebondissements ou je ne sais quoi. Mais le livre n’en est pas moins captivant. On découvre un univers extraordinaire, du jamais vu c’est sûr ! C’est entre dystopie, univers futuriste et atmosphère moyenâgeuse. Après une grande catastrophe qu’on ignore encore au début le monde a littéralement changé et c’est bien des années après, à Salicande que s’ancre l’histoire. C’est l’une des trois Vallées et c’est là où vivent les deux personnages principaux, Jad et Claris, deux faux jumeaux. J’ai adoré me retrouvé plongé au milieu de ce décor qui est postérieur au notre mais qui utilise chevaux, combats à l’épée, château, cuisines à l’ancienne, éclairage à la bougie … une ambiance magique et authentique.
Je n’oublierai bien sûr pas de vous parler de la littérature qui a une place omniprésente dans ce roman. Claris est une lectrice et chaque partie s’ouvre sur une citation de carnets de Sierra (mère disparue de celle-ci) qui parle du « Vrai Lecteur ». Il est question de Nomades de l’écriture. Des livres qu’on connaît et qui nous sont contemporains apparaissent dans ce premier tome. Des carnets, la plume pour écrire, les mots, la poésie la passion … vous vous sentirez encore plus proche de l’univers des Eveilleurs puisque celui-ci traite beaucoup de la passion des livres.
De nombreuses intrigues se nouent. L’apprentissage des jumeaux qui veulent en savoir plus sur le passé. L’apprentissage d’eux-mêmes aussi, de leurs talents, de leurs caractères. L’amitié avec Bahir Borges, ce bouquiniste à la boutique alchimique. La vie au château. Le contact avec la nature. Tant de choses qui rendent ce livre envoûtant et non ennuyant.
Et puis les personnages ! Ils sont terriblement attachants ! D’abord Claris et Jad. Ils sont crédibles bien approfondis et loin d’avoir une relation parfaite celle-ci est bien plus complexe. Il y a leur amour, un certain lien entre leurs esprits et un attachement fort l’un pour l’autre. Mais il y a l’âge, la fragilité de Jad ou les caractères qui les ont un peu séparés … Ils vivent entourés par Chandra leur nourrice et cuisinière, qui a un caractère fort mais tendre. Le supposé père de Ugh –garçon attachant et brave- Blaise est un vieil homme sage et étonnant. Eben, le père des jumeaux est un grand homme cache derrière sa rude carapace un cœur plein d’amour. Tant de diversité pour ces personnages profonds et bien construits.
Mais si les Eveilleurs est un livre superbe c’est aussi pour le caractère qui s’en dégage. Une certaine poésie dans son univers, dans le style, dans les paroles. Une atmosphère d’une grande spiritualité. Des réflexions et des discussions parfois complexes comme on en voit pas souvent dans la littérature …
On progresse ainsi dans un calme apaisant en apprenant, en se nourrissant en vivant de tous ses pores … Et la fin. La fin est renversante, pleine de rebondissements nous lâche hors d’haleine dans l’attente du tome 2…
En bref c’est un livre passionnant dont on sort bouleversé d’émotions, de personnages attachants et complexes, et on quitte ce monde original et magnifique avec tristesse … Les éveilleurs est un livre unique et profond qu’il ne faut pas dévorer, mais savourer.

avatar
Nathan
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Masculin Age : 20
Messages : 1704
Date d'inscription : 10/05/2011

http://bouquinsenfolie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par merryfantasy le Sam 10 Mai 2014 - 21:06

Je vais commencer par la couverture ! Ne la trouvez-vous pas magnifique ? D’une pureté et d’une simplicité, d'une élégance, comme je les aime ! Les couleurs se marient bien et l’image en elle-même reflète tout à fait le contenu du livre.

Et parlons-en du contenu du livre ! Ce roman est magnifique, magique, dans sa beauté, dans sa simplicité. Cet univers est au-delà de tout ce que l’on aurait pu imaginer. Le monde né après la Grande Catastrophe et qui est peint dans ce roman correspond tout à fait à ce que nos descendants pourraient connaître, fantastique exceptée. Et encore ! Ici, pas de gel, d'hiver torride, ou de désert aride. Non. L’auteur a vraiment peint un monde totalement différent de tous ceux qui nous ont déjà été proposés dans le genre.

Quant aux personnages : les jumeaux d’abord, Claris aussi farouche que Jad est doux, sont clairement les héros de cette histoire réellement hors du commun. Même si Blaise, personnage apparemment très froid, est pourtant très concerné par la vie et le bien-être de ses semblables. Il détient les clefs de l’Ancien Temps et c’est par ses connaissances que l’on apprend à appréhender ce nouveau monde. En fait, en y repensant, tous les personnages ont leur rôle à jouer. Et c’est ce qui donne encore plus d’aplomb et de force à ce roman.

Mais aujourd’hui, je suis désespérée, cher lecteur, car ce roman s’est terminé de la pire des façons… Comment vais-je supporter l’attente de lire le second tome ?

sur mon blog
avatar
merryfantasy
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 31
Messages : 139
Date d'inscription : 28/09/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Informaticienne

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 17:12

j'ai littéralement adorée ce livre, c'est un de mes livres préférés. J'ai du le lire en une demi-journée tellement j'ai accroché. Je le conseille. L'auteur écrit de façon magique. Elle décrit extraordinairement bien ce monde, du futur qui sait ? Mon personnage préféré est Claris, je ne dis pas que je n'ai pas aimé les autres personnages même si personnellement j'avais un peu de mal avec Blaise. Mais c'est juste que j'avais l'impression de connaitre Claris et de comprendre ses ressentis. J'ai même été un peu frustré quand elle croyait ne pas avoir de pouvoirs. J'ai même faillit arracher quelques larmes quand elle était désespéré. Quand le tome s'est fini j'ai regarder les dernières lignes, feuilleter les pages blanches qui figurait après. Je me disais c'est pas possible l'auteur aurait pas fait ça? Ça peut pas s’arrêter là. Bon finalement je me suis résigné a attendre la tome prochain avec impatience.
Ma note 6/5.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par M&Tass le Sam 8 Nov 2014 - 15:44

C'est drôle comme vous avez des commentaires à l'opposés à propos de ce livre Razz Je l'ajoute quand même à ma liste à lire, j'ai envie de me faire ma propre idée, puis il m'intéresse bien !

_________________



Lectures en cours :
Buffy : Le guide officiel (T.1), de Nancy Holder & Christopher Golden

Lectures communes 2017 :
SAGA BIT-LIT/URBAN FANTASY
SAGA FANTASY
SAGA GAMING/STEAMPUNK
SAGA JEUNESSE/YOUNG ADULT
SAGA SF/DYSTOPIE

Challenges 2017 :
Challenge « ABC 2017 » //  Challenge « 1 genre = 1 livre en 2017 »
Challenge « 52 livres en 2017 » //  Challenge « SF/Dysopie »
Challenge « 1 couleur = 1 couverture en 2017 »  //  Challenge « Sagas 2017 »
Challenge « Fantasy 2017 »[/u]
avatar
M&Tass
Spécialiste JEUNESSE/YOUNG ADULT
Spécialiste JEUNESSE/YOUNG ADULT

Féminin Age : 27
Messages : 2571
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation Canada
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Équitation, photographie, séries TV, lecture

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 15:17

Ce tome est sympa, mais j'ai eu beaucoup de mal à rentré dans l'histoire, j'étais perdu, c'était long. Puis quand l'histoire commence vraiment on s'attache aux personnages on souhaite savoir ce qu'il va leur arrivé ...

Très sympa

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LES EVEILLEURS (Tome 1) SALICANDE de Pauline Alphen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum