Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

29% 29% 
[ 2 ]
14% 14% 
[ 1 ]
57% 57% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 0:22



Résumé

Un jeune coursier, à l’identité inconnue, vient de subir un chagrin d’amour : « Je venais de vivre un chagrin d’amour si bête qu’il vaut mieux ne pas en parler. À ma souffrance s’ajoutait la honte de ma souffrance. ». Il ne ressent plus rien, et perd le plaisir des sens (physiologie), des émotions et de l'acte sexuel. Cherchant un moyen de retrouver ses sentiments perdus, il change d’identité, se renomme Urbain et devient tueur à gages. Il réussit alors à retrouver ce qu’il a perdu. Mais peut on changer de vie si facilement ? Qui est cette jeune "Hirondelle" dont tout le monde veut le journal intime ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

Message par Invité le Sam 28 Avr 2012 - 17:22

C’est l’histoire d’un coursier qui trouve qu’il ne ressent plus rien et qui deviens totalement fou en décidant de devenir tueur à gage.
Un jour on l’envoie tuer un ministre et ça famille, il le fait et lit le journal de la jeune fille et en tombe petit à petit amoureux, il est d’ailleurs prêt à tout pour préserver ce fameux journal.

Voila un livre très bizarre, mais au moins c’est sur qu’il est original, on y reconnait bien le style d’Amélie Nothomb, que j’adore !
Je ne pense pas que ce livre puisse plaire à tout le monde, car il faut avouer qu’il est très spécial mais moi j’ai bien aimé. Même si le personnage principal n’est pas attachant du tout (en effet comment bien aimer un tueur à gage !)
J’ai aussi bien aimé la fin qui reste très énigmatique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Journal d'Hirondelle - Amélie Nothomb

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 15:09

"Mon avis :

Très court roman d’Amélie Nothomb (à peine 90 pages au format poche), c’est une lapalissade…
L’histoire est une métaphore de l’état d’insensibilité dans lequel peut nous plonger une rupture amoureuse et du choc ressenti lorsque l’on s'aperçoit qu’on est à nouveau capable d’aimer…sauf qu’en l’espère il laisse passer sa chance.
Qu’on ne s’y trompe pas, ceci n’est pas un roman d’amour, le personnage principal est un tueur à gages qui n’a trouvé d’autre moyen pour se sentir vivant.
Tuer pour se sentir vivant…
Ce n’est pas le roman d’Amélie Nothomb que je préfère, loin de là, mais le style est là avec sa description crue des sentiments sans compassion. Pour autant, j’ai éprouvé quelque tendresse pour le narrateur malgré le plaisir évident qu’il prend à prendre la vie d’autrui.
Bref, un court roman de qualité qui donne surtout envie de relire les très bons du même auteur
Ma note : 3.5/5"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

Message par Jane Grey le Sam 15 Mar 2014 - 16:01

Ce n'est qu'en démarrant ce livre que je me suis aperçue que je l'avais déjà lu. Cependant, il reste un des ouvrages d'Amélie Nothomb qui m'a le plus marqué. Ce que je dis a peu de sens : tous ses ouvrages m'ont marqué, chacun à leur manière. Mais celui-ci plus particulièrement, et la quatrième de couverture exprime très bien pourquoi : c'est une histoire de fou, racontée par un fou, vécue par un fou, mais est-il si fou que ça ? A quoi se résume la morale d'Amélie dans ce livre ? Difficile de lire entre les lignes et au travers de l'esprit de l'auteur. Ce livre gardera toujours pour moi une grande part de mystère mais ce que je sais, c'est que j'éprouve toujours beaucoup de plaisir à la lire et, ce qui est paradoxal dans ce livre, c'est que l'on voit le protagoniste se plonger dans une démence de plus en plus profonde, et que l'on en tire nous même du plaisir. On se demande alors jusqu'où il sera capable d'aller.

L'histoire est simple : un réscapé d'une histoire d'amour. Un largué seul dans la vie qui a perdu toute notion des sentiments, des sens. Lui même le raconte, il vit comme si plus rien en lui ne fonctionnait, comme une épave n'éprouvant plus aucun sens, sauf lorsqu'il écoute la musique de Radiohead. Seule son ouïe reste selon lui développée, et à la seule écoute de quelques chansons. Il se teste pourtant lui même, cherchant à savoir quel est ce mal qui le ronge, mais ne trouve pas de solution. Plus de copine, plus de sexe, l'homme est privé d'une raison d'être, selon lui. Et un beau jour, plus de travail, l'homme dont on ne connaît pas le nom va-t-il alors sombrer ? Cette situation semble au départ normale : perdre son emploi et sa copine... Pourquoi pas ? Cela peut arriver à tout le monde ? Mais c'est alors que notre protagoniste est recruté pour un nouveau job tout spécial qui semble lui aller comme un gant. Sous le nom d'Urbain, il va alors se mettre au boulot et, dans sa tâche, éprouver un certain plaisir.

C'est alors qu'on plonge dans le paradoxe du livre. Le personnage principal devenu tueur en série éprouve l'orgasme à chaque meurtre. D'une certaine manière, il recouve ses sens, ses facultés, quelque chose qu'il semblait avoir perdu pour toujours. Au travers de ce personnage, Amélie nous décrit un homme qui se recherche lui même, un homme en pleine introspection qui se découvre au travers de l'acte du mal. C'est une sorte de descente aux enfers qui va l'élever malgré lui, ou pour son plus grand plaisir. Et nous, lecteurs, nous dégustons et observons cette folie en en demandant plus, en se demandant jusqu'ou il compte aller, ou il s'arrêtera, et sans jamais réellement comprendre pourquoi, pourquoi cet orgasme du crime.

J'ai trouvé particulier ce thème choisi par Amélie Nothomb. Il n'y a qu'elle pour disserter sur un fou et ses délires sexuels. Mais est-il réellement fou ? Ou n'est il pas une de ces âmes perdues comme nous le sommes tous, dans une quête d'un certain bonheur ? Ne cherche-t-il pas finalement à combler un manque qui l'habite ? Question philosophique, certes, qu'Amélie va développer. L'ouvrage devient de plus en plus intéressant quand le tueur, à la manière de l'arroseur arrosé, sera tué. Tué à la vue d'une victime fort intéressante : la fameuse Hirondelle. Celle-ci, avant d'être sa victime, tue son père pour lui avoir dérobé son journal intime. Mais après l'acte, notre cher Urbain ne pourra se résoudre à confier le journal à son employeur. Pourquoi donc ? La jeune victime l'aurait-elle séduit ? Notre tueur en série serait-il amoureux ? Amoureux après la mort... Quel paradoxe ! Une nouvelle fois Amélie nous étonne et pour ma part, elle me fait rire. Car cette jeune fille que le protagoniste tue semblait finalement être la clé capable de délivrer Urbain de sa folie, de l'anémie de ses sens. Et au travers des quelques lignes de son journal, si étranges soient elles, il semble s'y reconnaître.

Alors on se questionne. Etait-ce une erreur de tuer la jeune fille ? Ou bien de lire le journal ? Que va-t-il advenir ? Ce caractère pourra-t-il s'autoréaliser finalement ? C'est l'issue de l'ouvrage qui détient la réponse, et que je vous laisserai alors découvrir...
avatar
Jane Grey
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV

Féminin Age : 20
Messages : 484
Date d'inscription : 29/04/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : étudiante en philosophie

http://awordnation.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

Message par Tristana le Dim 11 Juin 2017 - 21:09

Ma note : 7/10.

Mon avis :
« Journal d’Hirondelle » Amélie Nothomb.

Encore une fois, une petite nouvelle rapide à lire, sans difficulté de compréhension. En une heure ce livre peut être largement lu. C’est une petite nouvelle bien spéciale quand même, comme d’habitude, pour ne pas changer, cette nouvelle reste écrite par Amélie Nothomb, donc forcément, nous retrouvons ça plume ordinaire si spécial.

Je n’ai pas eu le temps de m’attacher au personnage. Cette nouvelle est vraiment rapide et je dois avouer aussi que le personnage principal est tellement spécial aussi que je ne pouvais de toute façon pas m’attacher à ce personnage. Nous n’en savons pas assez sur lui. Quant aux autres personnages, nous ne pouvons nous y attacher car on n’en sait encore moins sur eux. Cependant, on peut ressentir de l’empathie pour eux.

Une histoire spéciale, avec une fin spéciale. Je ne suis pas forcément restée sur ma faim et je dois même avouer que la fin m’a plutôt plu, du au fait aussi que je n’aimais pas particulièrement le personnage principal.

En conclusion, une nouvelle rapide et facile à lire. Une petite nouvelle pour un dimanche après-midi, ou si vous souhaitez quelque chose de rapide à lire, c’est ce qu’il vous faut. Ce n’est pas mon préféré de cette auteure.
avatar
Tristana
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 23
Messages : 468
Date d'inscription : 14/05/2014
Localisation Pont-Audemer
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Photographie / Etudiante.

http://booksandhappiness.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOURNAL D'HIRONDELLE de Amélie Nothomb

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum