Club de Lecture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE LIVRE DES SORTILEGES DE DEBORAH HARKNESS

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_lcap62%LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_rcap 62% 
[ 21 ]
LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_lcap35%LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_rcap 35% 
[ 12 ]
LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_lcap0%LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_lcap3%LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_rcap 3% 
[ 1 ]
LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_lcap0%LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 34
 

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Mivava le Mer 6 Avr 2011 - 12:12

Rappel du premier message :

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 342002bookcoverlelivreperdudessortileges160147250400


Résumé :

Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

Éditeur : Orbit
517 pages
(4 Mai 2011)
Mivava
Mivava
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 23
Messages : 801
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation Région parisienne

http://mivava.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Invité le Ven 30 Nov 2012 - 23:47

Voilà ma chronique pour la lecture commune, tout pile dans les temps ^^
Par contre, pour celles et ceux qui n'auraient pas encore lu le livre, j'ai un peu peur de spoiler le début du roman dans ma chronique =x

- Je trouve la couverture vraiment magnifique, c’est elle qui m’a poussée à aller vers le livre en premier lieu. J’aime beaucoup l’ambiance assez sombre avec le château en arrière plan. (Bémol : j’ai eu droit à un énorme sticker rouge avec « prix des lecteurs » marqué dessus. Je déteste quand on colle des stickers sur mes livres.)

- J’ai trouvé l’histoire de départ vraiment originale et j’ai vraiment adoré le fait qu’il y ait beaucoup de parties historiques et scientifiques. L’univers est très bien construit, logique. Il y a une vraie cohérence et des explications excellente sur les liens, l’histoire, les pouvoirs, les clans. J’ai vraiment adoré toutes les recherches historiques et scientifiques que l’auteur à faites, tout est logique, et on se dit qu’effectivement, ça serait possible que ça (la magie, les vampires, …) existe de la façon dont c’est présenté.

- Je n’ai pas supporté les personnages principaux et adoré les personnages secondaires.
Diana m’a profondément agacée avec son côté pauvre petite fille fragile et ignorante. J’ai vraiment eu l’impression qu’elle était incapable de se débrouiller toute seule. Il lui est arrivé beaucoup de malheurs et je comprends que ça puisse la fragiliser sur certains points, mais j’ai trouvé qu’il y a avait un contraste entre cette fragilité avant Matthew, et sa presque dépendance envers lui une fois qu’il s’installe dans sa vie. Plus j’avançais dans le livre, et moins elle était autonome, et ça m’a vraiment énervée. Elle m’a rappelé Bella de Twilight sur ce point, et j’ai souvent eu envie de la secouer un peu pour qu’elle s’endurcisse et apprenne à se débrouiller seule.
En ce qui concerne Matthew, son personnage de vampire super-fort, avec pleins de titres et de responsabilité, très dominant, très protecteur et qui commande tout m’a insupportée. Encore une fois, j’ai adoré lorsque l’on revenait sur son passé, les rôles qu’il a pu jouer, les personnages célèbres qu’il a pu côtoyer et son rôle dans certains évènements historiques importants. J’ai aussi beaucoup aimé suivre son travail, ses recherches ADN et biologiques sur la magie. En gros, j’ai adoré sa vie mais pas sa personnalité.
Les personnages secondaires sont ceux que j’ai préférés, je les ai trouvés très riches, bien amenés. Ils jouent des rôles importants dans la progression de l’histoire, ils ont de vrais caractères.

- Il y a une grande diversité dans les lieux, on voyage pas mal dans le livre. Ceux que j’ai préférés sont la bibliothèque (évidemment) et la petite maison de Sarah et Emily. Ils sont bien décrits et j’ai réussi à me les représenter et à me balader avec les personnages sans me perdre.

- J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur. Ça me fait penser à quelque chose d’assez ancien, avec des jolies tournures de phrase et du vocabulaire. Les 820 pages sont passées assez vite et je ne me suis pas ennuyée. En voyant ce petit pavé, j’avais un peu peur de peiner à le terminer et de trouver le temps long et j’ai finalement beaucoup apprécié ma lecture.

Bilan :Un excellent premier tome qui donne envie de connaître la suite, même si j’attendrais qu’elle sorte en poche pour me la procurer.
Note : 3/5

1° Qu'est ce qui vous a conduit à acheter ce livre ? La couverture et le résumé.
2° Quel a été votre première impression dès les premières pages ? Je suis rentrée assez vite dans l’histoire, j’aimais beaucoup le style même si Diana m’agaçais un peu dès le départ.
3° Cette impression s'est elle confirmé par la suite ou bien a t'elle changé ? J’ai eu des hauts et des bas durant tout le livre et Diana a continué de m’énerver globalement, mais j’ai continué à adorer le style.
4° Est-ce-que le langage utilisé ainsi que le style d'écriture vous ont plu ? Oui ? Non ? Et pourquoi ? J’ai beaucoup aimé le style, un peu à l’ancienne, qui colle très bien avec l’ambiance générale du livre.
5° Qu'avez vous pensé des personnages ? Diana m’a agacée pendant la grande majorité du livre, Matthew également même si un peu moins. Par contre, j’ai adoré tous les personnages principaux.
6° Quel est votre personnage préféré dans ce livre ? Pourquoi ? Je pense que ce serait Emily, même si on ne la voit que vers la fin du livre. J’ai beaucoup aimé sa douceur, sa gentillesse, et le « clan » des sorcières en général était mon préféré.
7° Celui que vous avez détesté ? Pourquoi ? Diana, pour son côté trop nunuche. Son ignorance et sa façon d’être toujours à côté de la plaque pouvaient être compréhensible au début du livre, mais plus ça avançait et moins elle pouvait se débrouiller seule. Elle avait constamment besoin de Matthew à ses côtés et sa façon d’être assistée en permanence m’a beaucoup rappeler Bella dans Twilight. En bref, je ne l’aime pas ^^’.
8° Imaginiez-vous une fin différente ? Si oui, laquelle ? Etant donné que c’est le premier tome, je ne peux pas vraiment me prononcer sur la fin.
9° Relirez-vous un titre de cet auteur ? Je pense que je me renseignerait sur ce qu’elle pourra écrire d’autre.
10° Votre avis est il positif ou négatif ? pourquoi (en quelques mots seulement) Mon bilan est malgré tout positif, les pages se tournaient facilement malgré le nombre de page, j’ai beaucoup aimé l’intrigue et les personnages secondaires.

A adapter selon les livres :
11° Comptez vous lire la suite ?
J’achèterais le deuxième tome une fois qu’il sera sortit en poche.
12° Comptez vous regarder l'adaptation ciné de ce livre ? La quatrième de couverture dit que le livre est en cours d’adaptation cinématographique, et je pense aller le voir s’il sort en France.


Dernière édition par Ellana le Dim 2 Déc 2012 - 16:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Sybelline72 le Sam 1 Déc 2012 - 19:21

lecture commune
en retard... mas je pense le finir la semaine qui vient Smile
Sybelline72
Sybelline72
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 46
Messages : 87
Date d'inscription : 13/05/2011
Localisation 72
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Assistante / roller, dessin, lecture...

http://dutempspourlire.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Invité le Dim 2 Déc 2012 - 12:14

Mon avis :
Lorsque je me suis procuré ce livre cet été, je ne m'attendais pas le moins du monde à y trouver une énième intrigue de Bit-Lit. Certes, je ne m'étais pas beaucoup renseigné (en vérité pas du tout, puisque je n'avais même pas lu la quatrième de couverture...). J'avoue que les bonnes notes attribuées sur la blogosphère avaient alors suffi à me convaincre. Mais tout de même ! Le titre et l'illustration ne laissaient pas présager d'une telle intrigue. Or la Bit-Lit et moi, c'est un peu comme une relation en dents de scie. Si au départ, j'ai été un peu déconcerté par l'histoire et ses personnages (qui dit Bit-Lit dit forcément vampires et autres créatures tout aussi sympathiques...), je me suis finalement laissé happer par son ambiance, à la fois sombre et mystérieuse. Et même s'il n'a pas été un coup de cœur, Le livre perdu des sortilèges fait aujourd'hui partie de ces livres que je ne peux que vous recommander, tant ils sont excellents !

Difficile de mener à bien des recherches universitaires en histoire des sciences lorsque l'on se trouve être l'une des dernières sorcières Bishop. Diana, jeune chercheuse à l'université d'Oxford, va l'apprendre à ses dépends. Alors qu'elle tente depuis des années de tenir à distance ses dons de sorcellerie, sa petite vie en apparence humaine se retrouve bouleversée lorsqu'elle demande à consulter l'Ashmole 782, un très ancien manuscrit alchimique. Elle ignore en cet instant que ce grimoire est ensorcelé, mais surtout convoité depuis des siècles par de nombreuses créatures. Tout se bouscule dès lors autour d'elle : démons, sorcières et vampires l'épient, la menacent, la questionnent et n'attendent qu'une chose : qu'elle réitère son exploit. Parmi eux, il y a Matthew, un ténébreux vampire au charme délicieusement daté. Petit à petit, les deux créatures se rapprochent. Mais lorsque l'on est sorcière, même si l'on refuse catégoriquement de se considérer comme telle, on ne fréquente pas impunément un sang froid. Commence alors une lutte des sentiments, dans laquelle Diana et Matthew devront surmonter les obstacles qui barreront leur route, s'ils veulent préserver leur amour... Et qu'importe si celui-ci va à l'encontre d'un pacte signé des millénaires auparavant !

Je vous le disais quelques lignes plus haut : en ouvrant ce livre, je m'attendais à tout, sauf à une intrigue de Bit-Lit ! Même si au départ, le sujet peut paraître vu et revu (une histoire d'amour impossible entre deux êtres que tout oppose, parmi lesquels un vampire, cela ne vous rappelle donc rien ?), Le livre perdu des sortilèges surprend finalement par son remarquable mélange des genres. C'est ainsi que le roman de Deborah Harkness ravira aussi bien les amateurs de Twilight que ceux de Harry Potter. Bien entendu, les amateurs de fantasy urbaine ne seront pas en reste, et ceux qui apprécient les récits historiques pourront même y trouver leur compte, si tant est qu'ils acceptent que des faits et évènements réels aient été modifiés pour le bien de l'intrigue. Avec cet incroyable mélange des genres, on ne peut pas dire que l'auteure ait lésiné sur les moyens pour que son roman plaise au plus grand nombre, et acquiert ainsi un franc succès !
Seulement voilà, s'il y a bien une chose à reprocher au livre, c'est sa longueur. Il faut en effet compter 300 bonnes pages (sur 800) pour que les choses se mettent en place, et surtout pour que l'intrigue démarre vraiment. Ceux qui me suivent sur youtube savent d'ailleurs que cette lenteur générale de l'action m'a fait le mettre en pause. Pourtant, la suite est excellente. Quiconque se lance dans la lecture du Livre perdu des sortilèges a donc intérêt à s'accrocher, s'il ne veut pas le reposer au bout de quelques centaines de pages.

Point positif qu'il convient de souligner : Deborah Harkness intègre à son roman une dimension scientifique (et plus particulièrement génétique) qui possède un réel intérêt pour l'intrigue. Cependant, ce point positif constitue également un point noir du récit. En effet, j'ai parfois eu l'impression que l'auteure allait trop loin, notamment dans les explications qu'elle nous fournit. Même l'esprit le moins scientifique du monde se rendrait compte à la lecture de l'incohérence de ces théories.
En ce qui concerne la dimension historique du récit, m'est avis qu'elle est un plus. Il est indéniable que la vocation d'historienne de l'auteure transparait dans son roman : Deborah Harkness maîtrise son sujet, et elle le fait savoir, notamment en ne se privant pas de fonder certains points de son intrigue sur quantité d'évènements et de personnages qui ont jalonné notre histoire (les Templiers, Darwin, Giordano Bruno, etc.). Cette dimension historique apporte au récit une certaine crédibilité même si, là encore, le lecteur doit garder en tête qu'il ne s'agit que d'une fiction.

En ce qui concerne les personnages, je dirai simplement qu'ils sont à l'image d'un récit de Bit-Lit : parfois touchants, souvent agaçants, toujours niais. Quant à ceux qui espéreraient trouver dans le roman une écriture riche et travaillée, je leur conseille de passer leur chemin : Le livre perdu des sortilèges n'est en aucun cas une œuvre de style.

Je conclurai en affirmant que malgré les faiblesses évidentes de son roman, Deborah Harkness parvient à intéresser ses lecteurs par un scénario très bien construit et une pluralité des genres qui ne laissera pas indifférent le plus grand nombre ! Le cliffhanger de la fin laisse présager d'un tome 2 des plus excellents, si tant est que l'auteure sache corriger ses faiblesses, communes à bien des premiers tomes de série.

4 / 5 !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Sybelline72 le Dim 9 Déc 2012 - 10:49

Dans le cadre de la lecture commune,
voici ma chronique :



Ce livre me tentait depuis plusieurs mois, je trouve la coverture enigmatique et beaucoups de bloggeurs en faisaitent les éloges. Je l'ai acheté lors d'une ballade en librairie avec ma grande miss et j'ai décidé de le lire dans le cadre d'une lecture commune sur le forum 'club de lecture'. J'ai mis 2 semaines à le lire, dès les premières pages j'ai été hapée, je suis entrée dans l'histoire très facielment, j'ai lu d'un trait le dernier tiers.

Le "je" c'est Diana, c'est la fille d'un sorcier et d'une sorcière trés puissants, orpheline depuis ses 7 ans, elle a été élevée par ses tantes, niant ses pouvoirs, elle a été protégée jusqu'à ce fameux jour où une simple consultation à la bibliothèque va tout changer. Elle devient alors le centre d'intéret des 3 espèces fantastiques : vampires, sorcières et démons... et surtout elle recontre un vampire et en tombe amoureuse.

Elle va découvrir que l'amour entre une sorcière et un vampire est possible... mais interdit ! Il lui faudras prendre conscience de ses pouvoirs face aux créatures instinctives et cruelles qui la traquent, la menace est palpable, le danger réel. L'amour est bien sur le plus fort... Diana et Matthew nous rappellent Bella et Edouard de "Twilight", un amour au delà de la vie, de la mort, de la différence... mais la comparaison s'arrête là, c'est une histoire plus adulte tout de même, Matthew est un 'vrai' vampire, il est colèreux, secret, possessif, lunatique, c'est un prédateur et Diana est plus adulte, plus réfléchis.

Diana est une historienne et Matthew un scientifique, ce qui amène beaucoup de références historiques, de citations de poèmes, d'oeuvres littérairres et scientifiques (citations en latin et occitan, vers et poèsie, architecture, sciences, théorie de la sélection-evolution, alchimie, anatomie, ordre des Templiers... ). L'université, la bibliothèque, le château de Sept tours, la maison des sorcières Bishop, tout cela entre l'Angleterre et la France, les lieux sont riches d'histoire et de secrets, le vin y tiens aussi sa place, c'est la boisson favorite des vampires (après le sang bien entendu)...

L'auteur de ce roman est un professeur d'université spécialiste des sciences et de la magie du XVIe au XVIIIe siècle et elle est aussi amatrice de vin, ce qui explique la richesse du roman.

Plus que la quete d'un livre perdu des sortillèges, c'est un secret qui est recherché, celui des liens et origines entre les espèces, leur évolution, leurs descendances, ancètres, caractèristiques et surtout leur survie...


J'ai aimé l'univers de ce roman, je ne suis pourtant pas une habituée de la littérature fantastique. Les 833 pages se lisent facilement, j'ai lu avec intérêt les références historiques, j'ai beaucoup aimé les joutes verbales, tout peu à peu prends place, les secrets se dévoilent, les liens improbables entre les différentes créatures se créént, ... Entre le début de l'histoire et la fin, que de rebondissements...

La suite de cette histoire se poursuit dans un second roman : "L'ecole de la nuit", bien sur que je vais le lire prochainement.

en ligne :
"Le livre perdu des sortillèges" de Deborah
Harkness
Sybelline72
Sybelline72
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 46
Messages : 87
Date d'inscription : 13/05/2011
Localisation 72
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Assistante / roller, dessin, lecture...

http://dutempspourlire.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par IrishDawn le Ven 25 Jan 2013 - 15:05

Une belle découverte !

On suit donc Diana Bishop, une sorcière d’une longue lignée mais qui ne veut pas utiliser sa magie suite à la disparition de ses parents, elle veut être normale et se refuse à participer aux convents avec les autres sorcières ou à la côtoyer. Diana est historienne, jeune, jolie, sportive et intelligente. Elle m’a plus d’une fois agacée mais faut dire qu’elle a des défauts qui vont bien avec le personnage donc pas d’aversion pour Diana ! En plus, ce n’est pas une adolescente écervelée, en mal d’amour ou niaise et ça c’est tout à fait appréciable !

J’ai apprécié le Matthew ténébreux, mystérieux, scientifique, amateur de bons vins, les passages où on découvre comment il se nourrit, sa transformation en vampire, son passé avant ça et ces « vies » après. Je pense que j’ai plus accrochée à ce personnage qu’à celui de Diana.

J’ai été un peu longue à me mettre dans l’histoire, même si la lecture est facile, je n’avais pas trop de motivation, surtout que j’appréhendais énormément le côté romance du livre. Au début, assez peu de choses se passe, on n’apprend pas vraiment grand chose sur le livre perdu des sortilèges, c’est surtout la naissance de l’histoire entre Diana et Matthew. Ils se voient à la bibliothèque, un peu en dehors, elle se pose pas mal de questions mais ne semble pas encore trop perturbée par ce qu’il se passe. C’est un peu long. Et puis dès que Matthew et Diana quittent l’Angleterre, il commence à y avoir plus d’action, Diana ne se laisse plus porter par les événements, elle s’affirme, etc., on apprend plein de choses, ça devient beaucoup plus prenant.

Un seul chapitre ne concerne pas Diana, quand Matthew part en Écosse voir Hamish (début du livre). On découvre ce démon, on découvre plein de choses sur la façon de voir de Matthew, sur ce qu’il ressent, la narration est quelque peu différente et on a un autre point de vue que celui de Diana et c’est agréable. Malheureusement, ça ne se produit qu’une seule fois, j’aurai bien aimé avoir plus de chapitres de ce type (pourquoi pas le ressentiment de la mère de Matthew par exemple).

La romance prend une grande part du roman, mais comme leur amour est très compliqué, finalement, les passages plus « mielleux », il n’y en a pas tant que cela. C’est vrai que c’est rapide, l’action ne se déroule que sur quelques semaines mais bizarrement, on a l’impression de lenteur, de non précipitation, un drôle de mélange, qui m’a bien plut finalement.

Ce qui fait que ce roman est un belle découverte et qu’il s’agit d’un livre dense, avec des détails, des rebondissements, des personnages secondaires, des anecdotes, etc. Ce qui me manquait dans Sans âme par exemple, je l’ai trouvé ici et j’ai adoré, des anecdotes historiques sur la vie de Matthew, de sa mère, de la famille de Diana,…, des extraits de livres scientifiques ou autres, des références religieuses… Certains parlent de digressions, moi, je trouve que vraiment ces éléments donnent beaucoup plus de poids au récit, y a des recherches, du travail et c’est pas uniquement un décor à une histoire d’amour et ça vraiment, j’aime beaucoup ! En plus, ça donne envie de faire des recherches, de se documenter sur l’alchimie, ce qui est vrai, ce qui est inventé, etc.

Cet aspect « scientifique » « historique » est, pour moi, le gros plus de cette histoire, les textes alchimiques, les éléments qui s’imbriquent les uns à la suite des autres. Mes passages préférés sont ceux où Diana découvre les textes alchimiques, les enluminures, les illustrations, … et les anecdotes historiques qui expliquent les comportements de Matthew. Et j’ai aimé les recherches de Matthew sur les relations entre créatures, il y aurait-il un ancêtre commun ? Qui a créé qui ? L’ADN, le sang,…, etc. Loin d’être un frein à la lecture, j’ai complètement adhéré à ce côté scientifique !

J’ai beaucoup aimé, moi qui lit peu de bit-lit ou du moins de romans à créatures, en apprendre plus sur ces dernières (du moins la vision de l’auteure) : connaitre les habitudes des vampires, les caractéristiques des démons, ce qu’est la Congrégation. Ce que font les sorcières et leur entourages de fantômes, etc. J’ai adhéré aux interrogations posées par l’existence de l‘Ashmole 782, que contient-il ? Pourquoi les trois types de créatures veulent le récupérer ? Qui l’a ensorcelé ?

Deuxième atout de la seconde partie du roman, les personnages secondaires, j’ai eu beaucoup plus de facilité et est été plus prise dans ma lecture quand les personnages secondaires ont commencé à être plus nombreux. Et surtout j’ai aimé leur complexité, notamment Ysabeau, Marcus, Sarah, Emily… Et quand on commence à comprendre ce qu’il arrive à Diana, et qu’elle découvre ce dont elle est capable.

Deborah Harkness signe là son premier roman et dans l’ensemble c’est réussi. On a une vraie histoire, des informations distillées tout le long du livre quand il faut, comme il faut, l’écriture est fluide, du vocabulaire (au moins deux points qui indiquent une bonne traduction), des recherches, des détails et c’est cohérent (parfois, je me disais « attention mais au début il y avait ça et puis ? » et puis on répondait à mes interrogations même mineures). C’est efficace et j’avoue j’ai été touchée et émue par certains passages.

C’est vraiment donc vers la moitié du roman que j’ai été « conquise », c’est pour ça que ça n’est pas un coup de cœur, je ne dirais pas que le début m’a ennuyée mais c’est long à démarrer. Mais une fois dedans, j’avais vraiment envie de continuer et de savoir ce qu’on allait apprendre. Je savais qu’il s’agit au moins d’une trilogie et donc que je ne saurai pas le fin mot de l’histoire avant un moment, donc je n’ai pas été frustrée de la fin. Cependant, oui, je voudrais lire la suite, surtout que ça s’annonce très intéressant et j’espère ne pas me tromper en disant que le côté historique qui m’a tant plut ici, je le retrouverai certainement dans L’école de la nuit !
IrishDawn
IrishDawn
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 37
Messages : 66
Date d'inscription : 27/04/2012
Localisation Villeneuve d'Ascq

http://lesdecouvertesdedawn.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Jennifer3121990 le Ven 8 Fév 2013 - 0:07

Eh bien, j'ai lu les premiers avis - je n'ai pas le courage de lire TOUS les avis ici publiés ^^ et cela me donne envie ! ...J'aime les histoires vampiresques, mais je suis une anti Twilight ! Bouh !!! Je préfère les vampires cruels, pervers et séducteurs, aux romantiques végétariens qui brillent au soleil ^^
Mais pourquoi pas ? Ce livre semble ne pas suivre le malheureux courant bit-lit de ces dernières années... A voir ! Peut-être si je le trouve d'occasion !

Jennifer3121990
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 29
Messages : 314
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation Cléden-Cap-Sizun

http://www.reveries-litteraires.fr

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Awalie le Ven 8 Fév 2013 - 11:26

Jennifer : Il est sorti en poche... donc à petit prix Wink
Et sincèrement, c'est vraiment une bonne série !
J'ai lu les 2 premiers et j'ai hâte de découvrir la suite !!!^^

Irishdawn : Si tu as aimé le côté historique dans le 1er, tu devrais adorer le 2ème Wink
Awalie
Awalie
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 903
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation Nantes
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : J'adore m'évader du quotidien par l'imaginaire : Romans, BD, Films, jeux... Tout y passe !^^

http://boite-a-evasion.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Jennifer3121990 le Ven 8 Fév 2013 - 12:04

8€17 qu'en même pour la version poche ! J'attendrai de le trouver à 2 ou 3€ d'occasion, je vais fouiner Smile Je trouve toujours en général !

Jennifer3121990
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 29
Messages : 314
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation Cléden-Cap-Sizun

http://www.reveries-litteraires.fr

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par HEdwige le Ven 26 Sep 2014 - 17:45

J'avais prévu de relire ce livre depuis un petit moment car le tome 2 traine dans ma PAL et le tome 3 sort bientôt. Une lecture commune sur Livraddict, et voilà mon livre programmé. Par contre, je ne suis pas du tout dans les temps pour rendre ma chronique et finir de le lire mais ce n'est pas grave.

Comme lors de ma première lecture, j'ai adoré ma relecture. Deborah Harkness nous plonge dans une société où sorcières, vampires et démons se côtoient. Pour ma part, je trouve ses personnages et son univers super bien travaillé, elle garde le mythe d'origine pour les vampires et les sorcières, elle ne part pas dans des extravagances totalement folles concernant ses créatures. Je pense que c'est une auteur qui se place dans la même lignée qu'Anne Rice.


Parlons de l'histoire. Diana Bishop est donc la dernière Sorcière Bishop mais ne souhaite pas utiliser sa magie. Mais évidemment sa magie la rattrape et avec elle le mystérieux et séduisant Matthew Clairmont.

Diana est un docteur universitaire faisant des recherches sur l'alchimie, elle mène une vie "normale" d'universitaire et fait beaucoup de sport. Elle ne se cache pas pour dire que, de manière exceptionnelle elle utilise la magie. Mais cette dernière ne vient à aucun moment troublé ses recherches, sauf une fois avec la découverte de l'Ashmole 782. A partir de là, toutes les créatures dans les environs ne vont pas arrêter de harceler et de suivre, voir de menacer également Diana. Mais elle a trouvé bon protecteur dans la personne de Matthew, enfin si elle se laisse faire.

Matthew est un vampire, également docteur en médecine et chercheur en physique. Il est très mystérieux, laisse apparaitre une aisance dans son train de vie et cherche par tous les moyens à protéger Diana même si la découverte de l'Ashmole 782 est très importante pour lui.

Ces deux personnages vont apprendre à se connaitre quitte à violer les lois qui régissent le monde des créatures. Je n'en dirais pas plus sur les personnages car si vous lisez ce livre, la découverte doit être aussi surprenante et agréable qu'elle l'a été pour moi.

Deborah Harkness ne laisse pas seulement les personnages principaux sortir du lot comme on pourrait dire mais même les personnages secondaires ont un intérêt et sont très bien décrits et travaillés.

La narration se fait du côté de Diana mais certains chapitres ont le point de vue de Matthew. J'ai aimé ce changement à certains moments qui permet de mieux comprendre Matthew qui reste extrêmement mystérieux même s'il délivre certains secrets au fil de l'histoire.

Je ne vous cache pas que c'est une lecture très plaisante mais pas une lecture légère: dans ce livre en plus des vampires, sorcières, démons, il est question d'alchimie, de créations, de l'origine des espèces. J'adore !!!

Je ne sais pas si je vais arriver à vous livrer toutes mes impressions et mon ressenti pour cette lecture. Je ne peux vous en dire trop sur l'histoire sinon je vous gâcherai la surprise. Une chose à faire: lire ce tome 1.

Je pense programmer le tome 2 pour le mois d'octobre et je pense que le tome 3 suivra très vite. Je ne relis que très rarement mes livres, mais celui-ci ayant été lu début 2012 je me rappelais des grandes bases mais pas de toutes les révélations et les liens entre les personnages.

Si vous aimez les sorcières et vampires du style Anne Rice (de vrais vampires, les sorcières de Salem ) et une histoire qui dépote, lancez vous dans cette lecture, vous serez immergé dans cet univers sans vouloir en sortir.
HEdwige
HEdwige
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 30
Messages : 223
Date d'inscription : 10/01/2013
Localisation le havre

http://spatulelinlivres.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Distact le Dim 3 Mai 2015 - 21:56

C'est la deuxième fois que je lis ce livre car j'ai maintenant les 3 tomes et je souhaitais me replonger dans cet univers pour finir cette trilogie en ayant tous les éléments que j'avais oubliés. J'ai donc refait connaissance avec Matthew et Diane, un vampire et une sorcière qui se rencontre à la bibliothèque bodléienne d’Oxford où Diane fait des recherches. Sans le vouloir elle va lever un sortilège puissant et attirer sur elle l'attention de toutes les créatures surnaturelles à la recherche de cet ouvrage. Matthew et Diane vont être attiré l'un par l'autre, mais la société des créatures surnaturelles interdit les relations entre 2 espèces différentes. Ils vont devoir affronter des vampires ainsi que des sorciers et des démons qui d'une part ne veulent pas qu'ils soient ensemble, mais ils veulent aussi s'emparer de la magie très puissante mais incontrôlable de Diane ainsi que s'emparer d'un livre redoutable qui n'a pas été trouvé depuis des siècles sauf par Diane. Ils vont être tous les deux en danger de mort et risquer le rejet de toutes les communautés.
Ce roman est très détaillé, peut-être un peu trop quand on n'y connait rien en génétique, mais ça n'empêche pas le plaisir. On rentre assez facilement dans cet univers où les créatures surnaturelles sont cachés aux yeux des humains ( sauf quelques exceptions) et elles ne doivent rien faire pour se dévoiler.
Diane est une jeune sorcière courageuse et un peu naïve qui essaie de refuser son héritage de sorcière mais elle va être dépassée par la puissance de ses dons.
Matthew, vampire ( très beau, très fort bien sûr!) va être subjugué par cette sorcière qui ose lui tenir tête et affirmer son indépendance avec force même lorsqu'elle a peur.
Tous les personnages sont charismatiques et intéressants, l'écriture est fournie, étoffée et on ne s'ennuie pas du tout. J'ai juste adoré et le fait de le lire une deuxième fois est un réel plaisir.
Distact
Distact
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 53
Messages : 3320
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation Auvergne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Commerçante, et lectrice

Revenir en haut Aller en bas

LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness - Page 3 Empty Re: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES (Tome 1) de Deborah Harkness

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum