Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_lcap25%DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_lcap50%DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_rcap 50% 
[ 2 ]
DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_lcap25%DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_lcap0%DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_lcap0%DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par lamisscece le Jeu 3 Nov 2011 - 19:17

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Du-domaine-des-murmures-224341-250-400

Résumé


En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe.
Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte.
Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.


208 pages
18 août 2011
Gallimard
16,90€
lamisscece
lamisscece
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 24
Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation Bretagne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne

http://miragebook.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par lamisscece le Jeu 3 Nov 2011 - 19:18

C'est en participant au Goncourt des lycéens que je me suis lancée dans Du domaine des murmures. Ceci est l'histoire d'Esclarmonde, jeune fille de 15 ans vivant avec son père au château des murmures. Celui-ci décide un jour de la marier à son protégé, une vrai brute sans cœur. Dans un acte de rebellion, Esclarmonde lui dira non et s'emmurera pour se consacrer entièrement à dieu. Confiner pour le reste de sa vie dans une minuscule pièce, Esclarmonde attirera de nombreux pèlerins venus se confessés. Esclarmonde écoute, Esclarmonde trouve la béatitude mais ne connait pas encore ce qui bouleversera sa vie de recluse.

Voila d'ailleurs ce qui m'a poussé à choisir ce livre. Comment une jeune fille, ayant toute la vie devant soi, peut choisir de rester enfermer jusqu'à la mort dans une cellule minuscule? J'ai comprit depuis que la religion à une importance autre qu'aujourd'hui.

Cette évènement (celui qui bousculera sa vie) passera, pour beaucoup, à un miracle (Et non, je ne vous dirais pas quoi!) et la porté de ses gestes et mots auront alors une importance sans précédant. Mais pour elle, rien ne sera plus pareil et son voeu de s'offrir à dieu n'aura plus la même place dans son coeur.

Je ne connaissais pas Carole Martinez (même si je sais que son premier roman, Le coeur cousu, a rencontré un grand succès), ce livre fus donc pour moi une découverte. Le style de l'auteur est magnifique et d'une poésie sans fin. J'ai complètement succombé. Ces phrases sont justes et bien placés et on y retrouve une vrai réflexion sur la place de la femme et de la religion à cette époque qui laissait beaucoup plus de place à l’imagination. En effet, par son geste, Esclarmonde veut prouver qu'elle est elle-même maîtresse de son destin et non commander par les hommes. Et son seul moyen d'action est la religion, qui à un poids considérable à cette époque. On disant non à l'homme, elle dit oui à Dieu.

Parlons d'Esclarmonde. Ce livre se passe sur environ cinq années de sa vie, ce qui nous permet de voir son évolution. Car oui, en ces cinq années, la jeune fille dévoué au Christ va changé. De plus, nous ressentons chacun de ses sentiments qui évoluent au fil du livre et j'ai trouvée cela assez intéressant. Elle est attachante, par son geste mais j'ai eue un peu de mal à m'identifier vraiment au personnage (ce que j'ai pourtant l'habitude de faire) car son comportement n'aurait jamais pu être le mien (en même temps, c'est ce qui fait l'originalité de ce livre).

Bon alors, passons aux points négatifs. Car oui, il y en a quand même quelques uns. Je dirais tout d'abord que certain passages sont un peu trop prévisible et même trop fantastique à mon gout. Le religion y est également très présente, ce qui peut dérangé je pense, certaine personne.

En conclusion, j'ai complètement adhéré au style de l'écriture mais j'ai eue du mal à complètement rentrer dans l'histoire par des multitudes de détails légèrement dérangeants. Cela reste quand même un bon moment de lecture.

Ma note : 4/5
lamisscece
lamisscece
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 24
Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation Bretagne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne

http://miragebook.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Melusine le Dim 6 Nov 2011 - 18:27

J'ai vu Carole Martinez présenter le livre dans La Grande Librairie et elle a été très convaincante. Et en plus, ma maman l'a rencontré à un salon et m'a dit qu'elle est très sympa!
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par lamisscece le Dim 6 Nov 2011 - 19:03

Je l'es également rencontré lors d'une rencontre Fnac et elle est vraiment délirante, j'ai adoré sa façon de présenté son livre! Smile
lamisscece
lamisscece
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 24
Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation Bretagne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne

http://miragebook.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Lisalor le Mar 15 Nov 2011 - 12:56

Mon avis : Avant tout, Carole Martinez c'est un style assez spécial, il est parfois difficile de rentrer dans ses livres tant l'écriture est assez complexe, voir un peu ampoulée ... En 2009, j'avais adoré "Le coeur cousu", un roman très poétique, un conte à la limite du fantastique avec des personnages souvent tourmentés. Donc c'est avec un peu d'appréhension que j'ai commencé son dernier livre "Du domaine des murmures" qui vient juste d'être récompensé par le prix goncourt des lycéens et je ne suis pas déçue, j'ai passé un bon moment.

Esclamonde est promise au jeune Lothaire, un jeune homme cruel et coureur de jupons. Le jour de ses noces dans l'église, elle se coupe une oreille et se promet à Dieu et demande expressement à son pére de faire construire une cellule où elle se fera emmurer vivante.
Elle y trouvera une certaine sérénité dans le jeune, la priére et le domaine des murmures devient un lieu de pélerinage incontournable.

Les pellerins se bousculent pour l'écouter et pour suivre ses conseils, il est vrai que depuis son enfermement, la disette, la mort .... semblent épargner le fief de son pére mais un événement inattendu vient bouleverser son équilibre.
Esclamonde va devenir un être tourmenté par ses visions entre le monde des vivants et celui des morts.

Un livre très intéressant, qui sort des sentiers battus mais c'est tout à fait le style de Carole Martinez d'écrire une telle histoire. Des personnages en constante évolution, le jeune Lothaire devient fou amoureux, son père sombre peu à peu dans la folie, seules les femmes seront épargnées et resteront complétement fidéles à cette jeune femme.
Lisalor
Lisalor
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 48
Messages : 395
Date d'inscription : 03/05/2011
Localisation Auvergne

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty DU DOMAINE DES MURMURES De Carole Martinez

Message par achille 49 le Lun 6 Fév 2012 - 9:41

Avis et commentaires

Beaucoup d'éloges sur ce livre depuis sa sortie pour cette rentrée littéraire de l'automne 2011, j'attendais avec impatience de le lire et je remercie Clara des Mots pour ce livre voyageur.

Première lecture de cette auteure, d'origine mosellane comme moi, et je peux dire d'ores et déjà que ce livre m'a conquis. Une trame historique et mystique originale et une belle écriture sur un siècle troublé.
Esclarmonde, jeune femme profondément catholique, se sent attirée par Dieu et va donc s'opposer à la volonté paternelle et des habitudes patriarcales de l'époque, le jour de ses noces avec Lothaire, un coureur de première, en demandant à être emmurée vivante pour se consacrer à ce qu'elle sait être sa vocation. Entre fureur paternelle, vocation contrariée par un événement tragique à la veille de son enfermement, des relations familliales , épopée d'une énième croisade tragique, les éléments se bousculent souvent dramatiques jusqu'au dénouement final, peut-être un peu trop convenu mais l'ensemble est narré avec délicatesse et assez brillament.

Tous les repères semblent s'inverser et le lecteur voit ses certitudes sur le livre évoluer et changer.

Un destin tragique et dramatique assez romanesque et aux connotations historiques réelles, je pense suivre cette auteure d'ores et déjà

achille 49
Plume de satin
Plume de satin

Masculin Age : 53
Messages : 116
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation Angers
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Responsable Régional Commercial

http://passiondelecteur.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Invité le Ven 18 Mai 2012 - 9:27

Mon avis :
J'ai choisi de me plonger dans le livre "Du domaine des Murmures" de après avoir vu ce titre durant des semaines sur un panneau publicitaire de la station où je prends mon RER pour rentrer chez moi... Comme quoi, la pub et le matraquage ça marche ;-)
J'avais aussi lu une critique à sa sortie... Et je l'avais glissé dans ma liste de lecture.
J'ai donc dévoré le livre en deux jours... Entre le train et les pauses repas du midi.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui commence un peu comme un conte fantastique. On prend le chemin, puis en passant sous une herse de ronces, on se retrouve au Moyen Âge au travers du regard d'une jeune fille...
J'ai vraiment plongé dans ce livre et je me suis laissée porter par l'évolution du personnage de sa naïveté à la prise de conscience de son pouvoir jusqu'aux frontières de la folie.
L'auteur nous conduit dans les parts sombres des personnages, dans leur noirceur... En partant du lieu statique où est cloîtrée l'héroïne on ne cesse de voyager, de bouger, d'évoluer...

Ma note : 4/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Yunali le Jeu 4 Oct 2012 - 12:14

Mon avis:
Le jour de ses noces, Esclarmonde refuse de se marier, et déclare qu’elle veut seulement épouser le Christ et se faire emmurer vivante, ce contre l’avis de son père. Cependant il cèdera aux demandes de sa fille chérie, et fera construire une chapelle et la cellule de sa fille à côté.
Elle ne sera pas vouée à la solitude : la jeune fille attirera de nombreux croyants et pèlerins qui viendront la voir, l’écouter, lui demander des conseils : elle est considérée comme une sainte.

Esclarmonde est touchante, pleine de volonté : il en faut pour vouloir se faire emmurer pour le restant de sa vie, après tout ! Mais on voit aussi qu’elle a des doutes et des faiblesses.

Je ne connaissais pas ces histoires de femmes, de « saintes » emmurées. Ça m’a un peu « dérangée » d’imaginer cela (encore qu’Esclarmonde paraissait privilégiée par rapport à certaines), mais comme il est dit, c’était une autre époque, avec d’autres mœurs, d’autres croyances.
J’ai un petit côté claustrophobe donc je n’aurai pas aimé être à sa place.
Ensuite concernant Esclarmonde elle-même j’ai eu du mal à l’imaginer aussi jeune, j’y donnais bien 10 à 15 ans de plus.

Le côté « fantastique » ou « mystique » des visions est sympa, mais je pense que ces passages auraient pu être racontés autrement sans que l’on perde l’intérêt de l’histoire.

La vie de l’époque est bien racontée, pour ce qui est des croyances et réactions des gens, et ça me conforte dans mon idée que je n’aurai pas vraiment aimé vivre à cette époque là. Ces temps étaient très durs.

Ma note: 3.5 /5 Very Happy

NB : il y a un autre sujet si un modo veut les fusionner Wink
Yunali
Yunali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 35
Messages : 1597
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Melusine le Jeu 4 Oct 2012 - 17:21

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez 86394211
Merci pour l'information, Yunali, je vais signaler pour que les fiches soient fusionnées.
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Karine le Ven 5 Oct 2012 - 9:38

Ca y est, c'est fait cool

_________________
DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Melusine le Ven 5 Oct 2012 - 16:51

Quelle efficacité, Karine! cool
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Karine le Dim 7 Oct 2012 - 13:50

Oups

_________________
DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Jennifer3121990 le Mar 14 Mai 2013 - 0:01

Mon avis :

Délicieux récit onirique doublé d'un magnifique texte mystique, l'histoire Du domaine des Murmures s'impose au lecteur et le pénètre entièrement, semblable à un rêve, puis disparaît pareillement, dans une brume de réflexion et d'éclats d'images qui peuplent l'esprit tout une journée durant. C'est un souffle historique et romanesque léger, à peine perceptible et pourtant étonnamment puissant, qui entraîne le lecteur dans un fabuleux voyage dans le temps.

"Un menu souffle se lève sur le blanc de la page, se faufile entre les pierres, nous remue l'âme, et c'est dans son haleine que s'esquisse l'ombre vivante d'un château semblable à ceux qu'on se bâtissait enfant. Et ce sanctuaire spectral dévore le monument majestueux qui se tenait historique et solide sous nos yeux, il y a quelques secondes à peine. Les murmures dessinent des ombres fugitives sur sa façade austère et nous attendons le coeur battant, nous attendons d'y voir plus clair.
La tour seigneuriale se brouille d'une foule de chuchotis, l'écran minéral se fissure, la page s'obscurcit, vertigineuse, s'ouvre sur un au-delà grouillant, et nous acceptons de tomber dans le gouffre pour y puiser les voix liquides des femmes oubliées qui suintent autour de nous."

Du domaine des Murmures est l'histoire d'un seigneur et de sa jeune fille, Esclarmonde, torturée par son époque et par sa condition. Située quelque part entre le récit de chevalerie et le conte merveilleux, cette oeuvre s'inscrit également dans la lignée des romans réalistes historiques - mais demeure néanmoins pleinement vivante. Le passé revit au-travers de mots imagés et plein de sens et, aussi animé qu'un être humain, ce roman en explore l'Âme. La folie des hommes heurte le destin brisé de ces femmes courbées et les Êtres apparaissent entiers, modelés de douceur et de violence, de vertus et de vices.

Esclarmonde est une jeune femme emprisonnée par les mœurs de son époque et la rude autorité paternelle, elle est condamnée à épouser un homme aussi cruel qu'immoral et à devenir le réceptacle de ses semences sans jamais pouvoir s'exprimer. Toutefois, dans le dédale de ses souffrances, un chevalier apparaît pour la délivrer : Dieu se présente en sauveur. Esclarmonde accepte avec reconnaissance cette foi salvatrice à laquelle elle s'abandonne toute entière. Ainsi, le jour de son mariage, la jeune femme élève la voix et refuse, pour la première fois, ce qu'on lui impose : elle rejette ce mariage arrangé et se déclare habitée par la passion du Christ. Devant une assemblée médusée par ses propos, l'adolescente se coupe une oreille et, enhardie par ce sacrifice symbolique, demande à épouser Dieu puis à être emmurée vivante à Ses côtés. Enragé, son père n'a d'autre choix que de se soumettre à la volonté divine et fait construire une minuscule chapelle attenante au château des Murmures. Deux années s'écoulent avant que la construction ne s'achève puis, Esclarmonde, alors âgée de dix-sept ans, prononce ses vœux et fait ainsi le choix volontaire d'être recluse du monde dans son tombeau de pierres.

"On nous assomme de règles et de fables pour nous faire tenir en place, alors que le monde est le même au-delà du grand calvaire. Rassure-toi, l'horizon ne cache aucun démon. Peut-être serais-je moi aussi partie à l'aventure si je n'avais pas été si bien gardée depuis l'enfance ? Mais je n'ai trouvé un peu d'espace que dans le vol de mon faucon et dans la prière, la seule route que ce temps m'ait laissée est un chemin intérieur. J'ai creusé ma foi pour m'évader et cette évasion passe par le reclusoir."

Pauvre enfant qui croyant se protéger de la douleur et des vices des hommes s'est volontairement cloîtrée pour tenter d'exister ! Dans la candeur de sa jeunesse, elle n'a pas songé qu'ainsi elle se condamnait à ne jamais connaître le bonheur essentiel de vivre, d'aimer et d'être aimer, que la beauté même de la Nature et de la Création lui seraient à jamais interdits. Ce triste récit prend alors des allures de fable car Esclarmonde comprend, hélas trop tard, que la tragédie de son existence n'est pas seulement due aux hommes, mais surtout à sa bêtise involontaire, à son inconséquence ainsi qu'à l'emportement de sa jeunesse.

"C'est alors que je l'ai vue, tapie dans l'ombre à mes côtés. Mon coeur a bondi dans ma poitrine. Elle ne disait ien, elle m'observait, recroquevillée dans un coin. Comment avait-elle pu se glisser dans mon monde sans que je m'en aperçoive ? Comment avait-elle réussi à entrer dans cette tombe scellée ? Elle ne bougeait pas ou à peine et je ne fixais jamais son visage de peur que cela ne la poussât à se déplier ou à m'approcher.
Cette créature affreuse, Mort ou démon, semblait remodelée sans cesse, comme de la vase qu'on remuerait, si bien que je ne parvenait pas à m'en faire une familière. J'avais beau la savoir là, je sursautais chaque fois que mon regard tombait sur cette forme sombre."


Par bonheur, au-travers de ce roman, Carole Martinez délivre un songe tragique empreint d'une poésie aérienne, mais également un conte merveilleux profondément sombre d'une tendre délicatesse. Dieu est là, merveilleux et salutaire ! Ainsi, alors que de terribles émotions saisissent le lecteur à la gorge, le bonheur semble soudainement caresser Esclarmonde : des visions envahissent son esprit affamé et aveugle puis, délivrée d'un corps aussi lourd qu'inutile, son âme voyage au-travers des pays, au-delà des océans et des terres. C'est une délivrance incroyable et miraculeuse, d'une beauté onirique surprenante. Alors que notre siècle nous incite à la seule croyance en une science inébranlable et infinie, on se surprend à rêver à cette grâce Divine, à cette magie soudaine et radieuse.

Ce court roman d'une grande richesse explore également l'Amour, ce sentiment intemporel et inexplicable. Grâce à l'histoire d'Esclarmonde, le lecteur redécouvre la noblesse de l'Amitié, l'incomparable douceur de l'Amour Maternel ainsi que la douloureuse puissance de l'Amour interdit. Dans cette œuvre, tout est triste et tragique, mais tout y est sublimé et magnifique.

"J'ai compris cette douleur à laquelle Dieu avait condamné les femmes depuis la chute. L'enfantement n'était pas seulement une torture physique, mais une peur attachée comme une pierre à une joie intense. Les mères savaient la mort déjà à l'oeuvre dès le premier souffle de leur enfant, comme accrochée à leur chair délicate. Souviens-toi que tu es poussière !
J'avais encore son parfum sur les mains, la douceur de sa peau au bout de mes doigts, l'empreinte de sa tête sur mon épaule. La peau fine de mes seins, où toutes mes humeurs se déversaient soudain par jets, allait se déchirer comme tissu, mon être éclaterait bientôt tant mon corps débordait de tendresse et de lait.
Ô ce vide en mes bras comme un creux en mon âme !"

La plume de l'auteur est admirable, le style est soigné et le vocabulaire parfaitement choisi. Les mots véhiculent des émotions si intenses qu'elles bouleversent le lecteur, et il y a comme une poésie inconsciente dans chaque phrase, une délicatesse et une douceur constantes qui confère au récit le charme du rêve éveillé. C'est comme si l'on marchait en plein brouillard et qu'une voix nous murmurait à l'oreille des mots d'un autre temps, berceuse fantastique tel un sucre qui fond dans la bouche. Les personnages sont tendrement travaillés et enrichis au fil des pages, c'est ainsi que sans même s'en apercevoir, on se prend d'affection pour ces êtres dévorés par leurs propres démons. Leur bêtise, si humaine et si vraie, les pousse aux pires atrocités et l'on ne peut que pleurer le triste destin de ces êtres torturés, souvenir bouleversant d'un autre siècle que murmurent vaillamment les pierres à celui qui veut bien tendre l'oreille...

"Le monde en mon temps était poreux, pénétrable au merveilleux. Vous avez coupé les voies, réduit les fables à rien, niant ce qui vous échappait, oubliant la force des vieux récits. Vous avez étouffé la magie, le spirituel et la contemplation dans le vacarme de vos villes, et rares sont ceux qui, prenant le temps de tendre l'oreille, peuvent encore entendre le murmure des temps anciens ou le bruit du vent dans les branches. Mais n'imaginez pas que ce massacre des contes a chassé la peur ! Non, vous tremblez toujours sans même savoir pourquoi."

Je remercie sincèrement les éditions Folio du groupe Gallimard pour la confiance dont ils m'honorent et pour cette superbe découverte littéraire.


Jennifer3121990
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 28
Messages : 314
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation Cléden-Cap-Sizun

http://www.reveries-litteraires.fr

Revenir en haut Aller en bas

DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez Empty Re: DU DOMAINE DES MURMURES de Carole Martinez

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum