Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé ce livre?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 4 ]
50% 50% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8

BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par Cali le Mar 17 Avr 2012 - 17:59




Résumé

"Nous nous approchâmes de la valise.
Elle était ficelée par une grosse corde de paille tressée, nouée en croix. Nous la débarrassâmes de ses liens, et l'ouvrîmes silencieusement. A l'intérieur, des piles de livres s'illuminèrent sous notre torche électrique; les grands écrivains occidentaux nous accueillirent à bras ouverts: à leur tête, se tenait notre vieil ami Balzac, avec cinq ou six romans, suivi de Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Flaubert, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, et quelques Anglais: Dickens, Kipling, Emily Brontë...
Quel éblouissement! Il referma la valise et, posant une main dessus, comme un chrétien prêtant serment, il me déclara: avec ces livres, je vais transformer la Petite Tailleuse. Elle ne sera plus jamais une simple montagnarde."


Poche - Broché
Paru le: 6 septembre 2001
Editeur: Gallimard (Editions)
Collection: Folio
Nb. de pages: 228 pages

avatar
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par nour le Ven 20 Avr 2012 - 16:17

l'auteur :

on sent l'auteur engagé dans son roman, son combat pour sa patrie on perçoit les revendications aux droits à la culture et l'instruction , il m'a beaucoup époustouffler par certains détails et engagements politiques qui ressortent dans la lecture .

l'histoire :

il y a tout d'abord 4 protagonistes que l'on rencontre jusqu'a la moitier du livre, nos deux héros , luo , et celui qui raconte l'histoire , ensuite en prend connaissance de " la petite tailleuse " avide de culture et d'instruction, et le fameux binoclard qui aidera indirectement nos deux personnages principaux à éduquer et instruire la petite tailleuse.

ils vivent tous sous le régime dictatoriel qu'avait instauré le Président Mao , une république totalitaire où l'instruction devait se faire de façon à épanouir le pouvoire et nos les esprits , donc , luo et le narateur enfants deux familles non communistes devront se faire rééduquer , afin de servir le partie politique de Mao.

ils vont par l'intermédiaire de livres occidentales et culturels instruire et élever spirituellement , cette petite tailleuse chinoire qui est reconnaissante de cette collaboration ,

je ne peux sans faire de spoiler expliqué à quel point les deux jeunes gens , sont admiratif devant tant de soif de connaissance et d'admiration pour cette fameuse " valise " , leurs premier ouvrage sera " Balzac " que luo s'empressera de faire découvrire à la petite tailleuse qui le remercie à sa façon , avec sans le savoir des retombers sur son avenir .

mon avis :

en lisant cette ouvrage j'ai découvert quelque chose d'étrange , quelque chose qui sans m'en rendre compte c'est insinuer dans mon esprit et m'a fait prendre conscience de la chance merveilleuse et incroyable que j'ai de pouvoir lire , la lecture n'est pas seulement une passion , mais à présent je la voie comme une obligation de lire et découvrire d'autres horizons pour ceux qui n'ont pas ce droit à l'ouverture de l'esprit .

avatar
nour
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 43
Messages : 712
Date d'inscription : 30/05/2011
Localisation Troyes
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs :

Revenir en haut Aller en bas

Re: BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par Melusine le Ven 27 Avr 2012 - 10:40

J'aime beaucoup la conclusion de ta critique, nour!!!

Mon avis:le président Mao a amené la révolution en Chine. Non seulement tous les livres, symbole de décadence, sont interdits, à l’exception du petit livre rouge, mais les intellectuels du pays doivent subir une “rééducation” afin de leur rappeler la réalité de la vie prolétarienne. C’est ainsi que le narrateur et son ami Luo, âgés de dix-sept et dix-huit ans, fils de médecins, sont envoyés dans la campagne chinoise pour y être “rééduqués”: ils deviennent paysans, mineurs, porteurs de toutes sortes de fardeaux. Mais grâce à leur talent de conteurs, ils parviennent à obtenir un privilège: assister aux séances de cinéma en ville pour en faire ensuite le récit aux membres du village. Grâce à cette réputation, ils rencontrent la “Petite princesse de la montagne”, la Petite Tailleuse, si belle, véritable rayon de soleil, mais complètement inculte. Luo, amoureux, décide de tout faire pour instruire sa petite paysanne et la rendre cultivée. Et pour cela, il va rechercher les livres d’un auteur interdit, un certain Balzac.

J’ai découvert la période de révolution culturelle chinoise avec Shan Sa, et je ne le regrette pas: ces bouleversement de l’autre bout du monde nous rappellent qu’il n’y a pas si longtemps, dans un pays aujourd’hui parmi les plus puissants de la planète, les autodafés étaient la règle. J’ai donc particulièrement aimé l’évocation pudique et pourtant bien tangible d’une société muselée où il ne fait pas bon penser trop fort ou réussir trop bien. Ces deux garçons, envoyés volontairement dans la misère et dans la maladie pour le simple fait d’avoir terminé leurs années de collège, ma ému, autant que m’a touché l’envers d’une Chine encore profondément arriérée. Ce livre se lit très vite: l’écriture en est simple, et rappelons tout de même que l’auteur l’a écrit directement en français, qui n’est pas sa langue maternelle. Au départ, j’ai trouvé l’intrigue livresque un peu naïve, les ficelles un peu grosses : comme par hasard, une valise contenant les plus grands classiques connus de tous les lecteurs français est découverte (on sent que Dai Sijie a voulu encenser la culture libre et florissante de son pays d’adoption) et bien sûr, ces lectures vont suffire à métamorphoser la Petite Tailleuse. Frappez-moi sur les doigts: les dernières pages rendent bien plus profonde et bien plus complexe cette interprétation simpliste de l’éducation littéraire. Je ne divulguerai rien, mais j’insiste sur mon incapacité à penser à autre chose pendant les minutes qui ont suivi le moment où j’ai fermé le livre. Je ne suis pas déçue, c’est un excellent livre, à la fois accessible et loin d’être épuisable.

Mon avis: 4/5


Et le film est très bien aussi:

avatar
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par nour le Sam 5 Mai 2012 - 10:43

coucou

je te remercie beaucoup , j'avoue que ça m'attriste , je suppose qu'il y a encore des pays où se droit à la culture n'est pas trop toléré ,

alors je vais lire pour eux par solidarité , cette lecture m'a vraiment laissé se goût amer

et j'ai mis le film en racourcis merci infiniment je vais pouvoir comparer

avatar
nour
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 43
Messages : 712
Date d'inscription : 30/05/2011
Localisation Troyes
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs :

Revenir en haut Aller en bas

Re: BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 19:03

Dans la Chine rouge en 1968 le président Mao lança un jour une campagne qui allait beaucoup changer la vie des « jeunes intellectuels »,les livres sont bannis, les universités sont fermées et les étudiants furent envoyés à la campagne pour être « rééduqués par les paysans pauvres ». En cette année 1971, le fils d’un pneumologue et le fils d’un dentiste réputé firent partie de cette centaine de jeunes envoyés dans la terrible montagne « le Phénix du ciel ». Les deux jeunes garçons travaillent dur, soit dans les mines, soit dans les champs, avec peu d’espoir de revenir un jour chez eux. Ils font la connaissance de la princesse de la montagne du Phénix du ciel, la petite tailleuse, une jolie jeune fille illettrée dont le père, un tailleur très demandé, s’absente la laissant seule à la maison. Ils découvrent par hasard chez un ami une valise de livres de grands écrivains, Balzac, Dumas, Flaubert, etc. des classiques interdits par Mao. Luo va se servir de ces livres pour faire l’éducation de la petite tailleuse dont il s’est épris, il veut l’élever au dessus de la condition d’une petite campagnarde illettrée.
Voici un livre très intéressant, l’histoire d’une grande amitié qui lie les deux protagonistes qui refusent la censure et bravent les dangers. Une histoire d’amour qui naît entre Luo et la petite tailleuse. Une écriture limpide, poétique pour nous raconter la vie difficile que mènent ces deux jeunes garçons dans un régime qui ne laisse pas beaucoup de liberté, loi contre les intellectuels, interdiction de se marier avant 25 ans, interdiction d’avoir un enfant etc. Un livre court mais très beau qui se lit trop vite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par Invité le Mer 21 Mai 2014 - 16:21

J'avoue avoir lu ce livre y a quelques temps déjà, donc ma critique ne sera peut-être pas fournie ou très précise. Mais j'aimerais beaucoup le relire (tout en ayant peur de ne plus y voir la beauté de départ).

C'était donc une lecture imposée en classe de troisième et au départ j'étais pas très chaude, je sais pas il ne m'attirait pas, déjà par rapport au contexte (la Chine, mouais) et aussi au titre (Balzac, j'aime pas du tout). Pourtant ça a du être une de mes plus belles découvertes scolaires. Dans mes souvenirs le livre se lit très bien, il est fluide et il convient donc aux plus jeunes (à moins qu'il ne s'adresse qu'à ce lectorat). L'histoire est très belle et je me souviens m'être plongée avec délice que ce soit dans le contexte que finalement je ne connaissais pas (eh oui on étudie pas ça au collège ! et si peu au lycée), les personnages sont attachants, même si je me rappelle que parfois ils m'ont quand même soulé. Le sujet en lui-même avec ses deux garçons qui veulent braver la terrible censure, enfin c'est terrible. Au final, ce livre ne nous apporte pas "grand chose" si ce n'est une belle histoire qui se lit avec délice, mais mine de rien c'est déjà beaucoup ! Je me rappelle du livre comme une très belle découverte, une écriture presque poétique et une envie flagrante d'en savoir plus (bon je n'ai pas fait de recherches historiques, mais par la suite, je me suis beaucoup plus intéressée à des livres ayant comme décor la Chine et le Japon, comme Soie de Baricco ou La joueuse de go de Shansa Se (?)). En tout cas, c'est une très belle lecture qui devrait ravir ceux qui aiment lire. Et il y a une scène du livre qui m'a beaucoup marqué, c'est lorsque la petite fille et un ou deux des garçons sont dans une rivière, je ne me souviens plus en détail mais la scène est restée longtemps vive dans ma mémoire, et je me rappelle aussi des réactions pas franchement positives de mes camarades sur cette scène.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Sijie Dai

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum