Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

HAMLET de Shakespeare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé ce livre?

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

HAMLET de Shakespeare

Message par Cali le Jeu 22 Mar 2012 - 13:45




Résumé

Hamlet, mort à peine depuis deux mois, non, pas autant, pas deux, Un si excellent roi, qui était à celui-ci.
Ce qu'Hypérion est à un satyre, si tendre pour ma mère qu'il ne permettait pas aux vents du ciel, de toucher trop rudement son visage. Ciel et terre, est-ce à moi de m'en souvenir ? Oh ! Elle se pendait à lui comme si son appétit de lui croissait de s'en repaître. Et pourtant en un mois, N'y pensons plus : fragilité, ton nom est femme. Un petit mois, les souliers n'étaient même pas usés avec lesquels elle suivait le corps de mon pauvre père, Comme Niobé, tout en larmes, elle, oui, elle.
O Dieu, une bête à qui manque la faculté de raison aurait pleuré plus longtemps ! se mariait à mon oncle, le frère de mon père, mais qui ne ressemble plus à mon père. Que moi à Hercule


Poche
Paru le: 25 août 2008
Editeur: Gallimard (Editions)
Collection: Folio Théâtre
Nb. de pages: 405 pages
avatar
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAMLET de Shakespeare

Message par Lellia le Jeu 22 Mar 2012 - 20:16

J’ai un grave problème avec les classiques ou plutôt quand je dois donner mon avis après une lecture de classique, d’un côté j’ai parfaitement conscience que quoi que je puisse dire ce sera du vu et revu, et de l’autre avec un auteur comme Shakespeare je suis pratiquement sûre d’avoir compris à un moment ou un autre un truc de travers et par conséquent mon analyse sera forcément toute pourrie.

Je fais donc ici le choix de la facilité, je vais donner mon avis sans me risquer à en faire une analyse (de toute manière je ne fais jamais de véritable analyse de mes lectures donc bon…) et tant pis si cela manque de piment.

Jusqu’à présent je connaissais peu William Shakespeare en dehors d’une lecture d’une mauvaise traduction de Romeo et Juliette il y a une dizaine d’années et des adaptations cinématographiques plus ou moins réussies. Mais voilà, Hamlet s’est présenté à moi et je n’ai pas eu le culot de le repousser, d’autant plus que parfois une bonne grande tragédie ne fait pas de mal quand on a tendance à se laisser guider par les sirènes de la facilité (young adult et bit lit me voici !). Ici, on sait dès le début que l’histoire va se terminer en bain de sang, le pourquoi nous étant rapidement expliqué par le biais d’un spectre vengeur qui dénonce son assassin et pousse Hamlet à le venger. Mais voilà pour arriver à ses fins, Hamlet mime la folie, pousse son oncle à se dévoiler à demi mots, condamne sa mère par ses paroles et ses actions, commet des meurtres directs et indirects et au final on se demande si il n’a pas réellement perdu la raison. Des personnages qui pourraient n’être que de simples spectateurs finissent par prendre part à cette tragédie et la précipite encore d’avantage au fil des pages.

La plume de William Shakespeare est bien entendu un délice et ses tirades sont de véritables délices. Un grand moment de littérature mais je reste convaincue qu’une pièce ne peut vivre qu’en étant jouée, par conséquent, j’ai hâte de pouvoir voir cette pièce sur scène.

Prochaine étape : Othello !
avatar
Lellia
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 2302
Date d'inscription : 22/04/2010
Localisation Clermont Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Gestionnaire FSL

http://lellia.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAMLET de Shakespeare

Message par baloo le Ven 24 Jan 2014 - 23:40

Hamlet, je l'ai lu comme une comédie, parce que tout est annoncé à l'avance et qu'on sait que ça va foirer. j'ai ri, vraiment.
On se demande jusqu'où ils vont aller tous,
SPOIL:
et forcément les seuls à s'en sortir ce sont ceux qui n'ont pas comploté, n'ont pas d'égo démesurés...

c'est beau, c'est écrit comme un poème, c'est totalement tragique.
Et drôle (enfin ça c'est mon côté qui aime l'humour noir et décalé) Disons que ça peut se lire comme ça. même si ça ne devrait pas !
avatar
baloo
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 36
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2014
Localisation on the stairway to heaven

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAMLET de Shakespeare

Message par Llhyn le Ven 10 Mar 2017 - 12:41

Bon je ne suis pas une pro du classique, mais quand même, il fallait que je m'attaque à du Shakespeare un jour ou l'autre! Hamlet est pour moi un drame tourné un peu en dérision. J'ai beaucoup apprécié. J'ai surtout aimé les tournures de phrases absolument sublimes et très poétiques.
Mais j'ai eu quand même beaucoup de mal avec la langue qui est très compliquée. Pas facile de lire du Shakespeare, même traduit en français (je n'imagine même pas en anglais). Malgré tout c'était une bonne expérience.

Ma note 4/5

Ma chronique un peu plus complète (mais juste un peu) par ICI
avatar
Llhyn
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 27
Messages : 661
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation Bretagne

https://laviesurpause.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAMLET de Shakespeare

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum