Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LA ROUTE de Cormac McCarthy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez vous aimé ce livre?

LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_lcap22%LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_rcap 22% 
[ 4 ]
LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_lcap33%LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_rcap 33% 
[ 6 ]
LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_lcap11%LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_rcap 11% 
[ 2 ]
LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_lcap17%LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_rcap 17% 
[ 3 ]
LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_lcap17%LA ROUTE de Cormac McCarthy Vote_rcap 17% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 18

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Lellia le Mar 27 Avr 2010 - 11:51

LA ROUTE de Cormac McCarthy 409748cormac_mccarthy_la_route

Résumé :

Dans le monde dévasté de l’apocalypse, un jeune homme et son père errent sur une route, affrontant le froid, la pluie, la neige, fuyant toute présence humaine. En un voyage crépusculaire, poussant leur chariot rempli d’objets hétéroclites, ils marchent vers la mer.

Prix Pulitzer 2007.


Editions : points
Pages : 251
Sortie : mai 2009
Prix : 6.90 euros








Mon avis : Un style particulier, épuré, parfois proche du minimalisme. Le récit est brut, le sujet également, la fin du monde a eu lieu, on ne sait pas ce qui s’est passé et ce n’est pas là l’important. L’important c’est cette survie malgré tout de ce père et de ce fils qui n’ont pas de noms et qui n’ont qu’un but : continuer à avancer en direction de la mer. Au fil de leur voyage on comprend à quel point c’est dur de vivre quand on a perdu tout espoir, on comprend que les hommes ne sont que des animaux et l’ambiance oppressante n’arrange rien. La route elle-même est un personnage à la fois rassurant et porteur de dangers et de malheurs.
Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce roman, même si le style un peu déroutant peut surprendre et rebuter, beaucoup de dialogues, peu de détails sur les personnages mais on s’attache peu à peu à cette petite famille et on craint pour leur vie au fil de leurs rencontres.

Ma note: 4/5
Lellia
Lellia
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 2302
Date d'inscription : 22/04/2010
Localisation Clermont Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Gestionnaire FSL

http://lellia.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Mar 27 Avr 2010 - 17:46

super ! merci Lellia cool

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Belledenuit le Mar 11 Mai 2010 - 19:06

Mon avis :

Je me suis lancée dans cette lecture parce qu'il faisait l'unanimité sur la blogosphère (mais également les forums) et que beaucoup l'ont trouvé excellent.
Je vais donc être le vilain petit canard car, honnêtement, je n'ai rien trouvé dans cet ouvrage qui soit fantastique au point d'en parler avec tant d'éloges.
L'histoire en elle-même est plate. Je me suis demandée à de nombreuses reprises où voulait m'emmener l'auteur.
Le but de ce père (qui demeure anonyme tout au long de l'ouvrage et ça m'a frustrée) est de partir vers le sud en espérant y trouver un peu de soleil, une mer bleue et peut-être aussi des humains sympathiques.
Je me suis dit : “Ok ! On va les suivre dans cette aventure parce qu'effectivement vivre dans une ambiance cataclysmique ce n'est pas génial !”
De page en page, j'ai commencé à tiquer : “non de non mais dans quoi je me suis engagée là ! Il va se passer quelque chose oui ou non ?”
Ben non il ne se passe pas grand'chose dans ce livre. Quelques scènes ont le mérite de faire monter un peu notre angoisse mais elles ne sont pas majoritaires.
Le père et le fils sont seuls sur cette route.
Le but était de nous faire monter l'adrénaline avec eux mais la sauce n'a pas pris avec moi.
Quant à l'écriture de l'auteur, je l'ai trouvée infecte : des phrases qui par moment ne voulaient rien dire (à moins que ce soit un problème de traduction), des “et” à répétition (et dire qu'on fait tout un bla-bla en cours de français pour nos jeunes pour que leurs phrases ne soient pas trop lourdes !!!), des “pardon” et des “excuse-moi” en veux-tu en voilà.
Je dis non ! Je m'offusque sur ce genre d'écriture.
Vous l'aurez compris j'ai eu du mal avec ce livre. D'ailleurs, passée la page 82 je ne voulais plus l'ouvrir et puis je me suis dit que peut-être l'histoire allait s'envoler et me faire passer un bon moment. J'ai continué et puis continué encore (jusqu'au bout !) mais arrivé 50 pages avant la fin, j'ai sauté des pages ! Oui, j'ose le dire !
Des passages trop longs, qui n'apportent rien parce qu'au final où tout cela nous mène ? ….
Je suis donc déçue, grandement, par La Route. Je ne sais pas si je tenterai un autre ouvrage de cet auteur mais si c'est le cas il va falloir attendre un bon moment pour que je franchisse le pas.
Belledenuit
Belledenuit
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 43
Messages : 488
Date d'inscription : 11/05/2010

http://boulimielivresque.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Mar 11 Mai 2010 - 20:16

Et ben dis donc ! Very Happy on sent bien ta frustration Belledenuit...

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Belledenuit le Mar 11 Mai 2010 - 20:25

Karine a écrit:Et ben dis donc ! Very Happy on sent bien ta frustration Belledenuit...
Euh oui j'avoue j'y suis allée un peu fort mais je n'en pouvais vraiment plus oops
Belledenuit
Belledenuit
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 43
Messages : 488
Date d'inscription : 11/05/2010

http://boulimielivresque.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Mar 11 Mai 2010 - 20:38

lol!

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Mer 12 Mai 2010 - 13:38

En ce qui me concerne, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout de cette lecture. J'ai du abandonner à la moitié environ. Je n'en pouvais plus du style de l'auteur et je m'ennuyais ferme avec cette lecture.
Pourtant, ce roman a eu de très bonne critique, mais honnêtement, je me demande pourquoi ?
Enfin, pas grave ! Ceci dit, je ne suis pas tentée par la lecture d'un autre ouvrage de l'auteur...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Lun 5 Juil 2010 - 23:37

Aie Aie, je compte commencer ce livre dès demain et j'avoue que vos commentaires me turlupinent. Oui parce que j'ai entendu beaucoup de bonnes choses sur ce livre et je m'attends à quelque chose de captivant qui apparemment ne l'est pas pour tout le monde. Bon, je vous donnerai mon avis dès la dernière page lue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Ven 16 Juil 2010 - 19:31

Me revoila, j'ai terminé le livre et mon sentiment est partagé. En effet, dès le début j'ai eu du mal à me mettre dedans. Aucune explication sur l'arrivée dans ce lieu (ou alors je l'ai loupé). Mais surtout pas de nom pour "l'homme" et "le petit". Mais au fur et à mesure, j'avoue que j'ai commencer à apprécier ces dialogues bizarres, ces "excuse-moi" à répétition et toute ces bizarreries qu'on ne retrouve nul par ailleurs. Tout le long je me suis demandée comment le livre allait finir.
Bref, en fait, j'ai l'impression d'avoir une histoire tirée d'un bouquin tel que. Je reconnais que j'ai été déçue dans le sens où je m'attendais à beaucoup plus d'action. Mais, bon, mon sentiment final reste positif meme si je ne sais pas si je dois le conseiller ou pas. Je vais voir le film, on vera bien ce que ca va donner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Ven 16 Juil 2010 - 21:26

Rolling Eyes

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Lun 4 Avr 2011 - 10:07

Mon avis que j'avais posté sur Babelio il y a un certain temps déjà :

"Un petit roman qui m'a laissée un peu perplexe au début de ma lecture : le style est spécial. Les deux personnages principaux ne sont connus que sous les noms "l'homme" et "le petit". Pas de mise en page de dialogues classiques : tout est intégré dans le récit. J'avoue que ça surprend un peu au début mais, on s'habitue très vite à ce style pour le moins singulier et on y prend vite du plaisir.

Pas de grandes scènes d'actions, pas beaucoup de personnages mais tellement d'émotion qu'on en vient à sortir la boîte de mouchoirs !

Ce récit se révèle être une petite merveille ! La relation père/fils est vraiment très touchante et on tremble tout au long de l'histoire pour ce binôme.
Un petit bémol cependant pour certains passages (très peu nombreux !) qui se posent là, sur certaines pages et qui nous freinent un peu dans notre lecture : "Qu'est-ce que ça vient faire là ?" On doit relire plusieurs fois ces petits passages qui semblent, à première lecture, décalés avec le reste mais qui prennent tout leur sens lors d'une relecture attentive.

Je précise que je n'ai pas encore vue l'adaptation cinématographique.
Ce roman mérite d'être lu, d'autant qu'il se lit très très vite."

--------------------------------
Depuis, j'ai pu visionner le film. Je pense que le réalisateur a fait du joli travail : l'adaptation est plutôt fidèle au roman. Les couleurs utilisées rendent bien la froideur de cet univers post-apocalyptique. Les acteurs sont plutôt bons. Les sentiments du livre sont bien retranscrits.

Mais je conseillerais tout de même de lire le roman avant de voir le film : juste pour le plaisir de découvrir cette touchante histoire au travers des mots. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Jeu 28 Juil 2011 - 16:58

Mon avis :

L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un Caddie rempli d’objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

« Comment saurait-on qu’on est le dernier homme sur Terre ? »

À travers ces sombres pages, un homme sans nom et son fils émacié, aux alentours des dix ans, essayent par tous les moyens de survivre. Le père incarne l’amour paternel par excellence, un amour aussi profond et aigu comme sa douleur. Cette notion pourrait totalement surprendre le lecteur car cette humanité peut paraître dérisoire dans un tel monde. À part cela, on ne peut pas en dire énormément sur eux deux car nous ne lisons que leurs états d’âmes et leurs sentiments, mais j’ai toutefois aimé le fils qui possède une légère touche d’innocence.

La plume de McCarthy est glaciale, tout comme son univers. L’auteur plonge le lecteur dans une brûlure post-apocalyptique, un monde dans lequel toute la faune s’est éteinte. La famine n’est pas seulement répandue, mais elle englobe presque tout ; et des bandes de maraudeurs cannibales errent dans cet environnement avec des morceaux de chair humaine coincés entre les dents. Si ce roman semble oppressant et désespérant, il l’est ! L’auteur nous donne sa vision définitive du monde après la guerre nucléaire et, après réflexion, cela ne pourrait pas être énormément loin de la réalité. L’auteur décrit une certaine bataille entre la lumière et l’obscurité, sachant que cette dernière est majoritairement présente. L’affirmation finale de l’espoir dans les dernières pages est d’autant plus choquante et plus durable que le jeune garçon possède encore la foi. Une foi que j’aurais perdue depuis des lustres si j’avais été à sa place.

Conclusion, une lecture post-apocalyptique et profondément sombre qui me donne envie de découvrir d’autres titres de l’auteur. Le roman connaît une adaptation au cinéma : La Route, avec à la réalisation John Hillcoat d'après un scénario de Joe Penhall. Viggo Mortensen interprète le personnage principal, le père de famille qui tente de protéger son fils dans un monde post-apocalyptique. Charlize Theron joue quant à elle la mère de l’enfant.

Note : 4,5/5 !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Kitoune le Mer 3 Aoû 2011 - 10:35

Il s'agit bien d'un roman post apocalyptique particulièrement dur où l'on se demande pourquoi on continue à vivre lorsque manifestement tout espoir semble perdu. L'instinct primaire de survie prend ici toute son ampleur.
Ce roman est court mais il n'est pas si rapide à lire qu'on pourrait le penser tant l'ambiance mise en place est lourde à supporter.

J'ai vu le film tiré du roman et j'y ai bien retrouvé l'ambiance du livre.

5/5


Dernière édition par Kitoune le Lun 28 Nov 2011 - 19:20, édité 1 fois
Kitoune
Kitoune
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 41
Messages : 460
Date d'inscription : 03/07/2011
Localisation Lyon

http://christine-lecture.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Sly le Mer 3 Aoû 2011 - 10:49

Pour avoir vu et adoré le film, je dois avouer que le livre me tente beaucoup.
Sly
Sly
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 32
Messages : 481
Date d'inscription : 05/04/2011
Localisation Isengard

http://les-lectures-de-sly.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Lun 5 Sep 2011 - 19:59

Mon avis (posté conjointement sur Vendredi Lecture) :

Longtemps vu dans les rayons, je me suis un jour lancée et me suis plongée dans ce roman si particulier...
Que dire, un livre magnifique tant sur le fond que sur la forme. Loin d'être un roman fleuve, « La Route » se veut précis et incisif. L'auteur ne laisse rien au hasard dans ce récit post-apocalyptique. Il dépeint l'errance d'un père et de son fils dans un monde où survivre est un combat de tous les jours. Leur route est longue, et l'on comprend petit à petit qu'ils avancent à l'aveugle, rien ne promet qu'ils seront un jour en sécurité.
La pudeur des sentiments de ce père qui ferait n'importe quoi pour que son fils soit un jour à l'abri rend la lecture intimiste et j'ai eu l'impression de ressentir les émotions de cet homme alors que l'auteur ne laisse pas place aux émotions.
En bref, une lecture passionnante qui permet de réfléchir sur la condition humaine et le besoin d'être sur la bonne "route"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par titepomme le Sam 8 Oct 2011 - 15:12

✭✭✭ Aïe, en réservant ce livre à la bibliothèque, je n’avais pas fait attention au fait que ce livre avait reçu le prix Pulitzer. Moi qui fuis les lectures de “Prix”...
Un résumé alléchant et post-apocalyptique.
Mais un style bref et concis qui ne m’a pas convenu, qui ne m’a pas apporté une once d’émotion par rapport aux personnages principaux.
J’ai bien aimé le fond de l’histoire, mais me suis ennuyée avec cette lecture.✭✭✭

Note : 1/3
titepomme
titepomme
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 46
Messages : 646
Date d'inscription : 04/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Ven 18 Nov 2011 - 14:22

Dystopie ?

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par titepomme le Dim 20 Nov 2011 - 11:16

Oui, c'est une dystopie.
titepomme
titepomme
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 46
Messages : 646
Date d'inscription : 04/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Dim 20 Nov 2011 - 13:09

Ok je transfère Wink

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Dim 20 Nov 2011 - 22:02

Le livre est dans ma PAL mais le film est un coup de coeur!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karma Boomerang le Lun 21 Nov 2011 - 14:51

[Je fais ma pénible, et en plus, je n'ai pas encore lu ce livre, mais je m'étonne de le trouver en dystopie... On parle d'une "fin du monde", on suit les aventures d'un père et de son fils qui essaie de survivre... On ne nous montre pas une société contre-utopiste là. En effet, on est dans un monde affreux etc, mais le principe de la dystopie, c'est avant tout centré sur une organisation sociale (comme l'utopie), hors là, tout est détruit, donc il me semble que c'est un peu rapé.

Pardon si mon message est déplacé ou quoi, mais là j'ai quand même un gros doute et j'ai pas pu me taire. Après si ça se trouve la lecture apporte des éléments qui font que j'ai un mauvais jugement, et l'auteur se penche pt sur une critique de la société qui vient d'être détruite dans son histoire hein... ]
Karma Boomerang
Karma Boomerang
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 28
Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2011
Localisation Clermont-Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par titepomme le Mar 22 Nov 2011 - 7:42

Ta remarque est pertinente. Par contre, j'avais lu sur le net que ce livre était une dystopie. Voilà pourquoi quand Karine a posé la question je lui ai répondu oui.
titepomme
titepomme
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 46
Messages : 646
Date d'inscription : 04/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Mar 22 Nov 2011 - 10:48

Idem, je l'ai vu répertorié en Dystopie sur plusieurs sites jsais pas

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karma Boomerang le Ven 25 Nov 2011 - 14:51

Je trouve ça étrange, ça colle pas tellement à la description du terme je trouve, c'est plus un recit post-apocalyptique quoi :/

Mais bon, je m'incline. Merci d'avoir pris la peine de me répondre en tout cas Wink
Karma Boomerang
Karma Boomerang
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 28
Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2011
Localisation Clermont-Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Karine le Sam 26 Nov 2011 - 8:24

pas de quoi karma Smile

_________________
LA ROUTE de Cormac McCarthy Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par binou le Jeu 29 Déc 2011 - 14:15

j'ai abandonné la lecture de ce livre tant je m'y suis ennuyée. Je n'ai vraiment pas aimé ce genre d'écriture.
Je ne lirai certainement pas un autre bouquin de cet auteur
binou
binou
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 63
Messages : 49
Date d'inscription : 11/12/2011
Localisation Bruxelles
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : promenades avec mes chiens, ordi et lecture

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Salsera15 le Mer 4 Jan 2012 - 2:10

Voici mon avis sur le livre que je viens de terminer.
Ce livre a un style littéraire particulier qui fait parfois perdre le fil de l'histoire. Tout d'abord, il n'y a aucun chapitre. Le livre se lit en continu sans démarcation précise. Il est difficile de savoir combien de jours se sont passés entre le début de l'histoire et la fin de celui-ci. Le titre résume bien son contenu, car il l'homme et le petit, tels qu'ils sont présentés dans le roman sans prénom, ne font qu'avancer sur une route vers le sud tout au long du livre. Les dialogues n'ont pas de contenu et sont même minimalistes et sans intérêt. D'un livre traitant de l'apocalypse je me serais attendue à davantage d'émotions, surtout qu'il s'agit d'un drame, mais j'ai eu de la misère à entrer dans la peau des personnages et à ressentir ce qu'ils vivaient.

De plus, il y a peu d'action. Comme les humains sont presque tous décédés dans les incendies, l'homme et le petit ne rencontrent presque personne sur la route. Les seuls moments d'action sont quand ils rencontrent quelques personnes, mais il n'y a pas d'altercation ou encore de suspense ou l'on se demande ce qu'il va arriver. Le récit est quelque peu redondant, car à chaque deux pages, on retrouve souvent la série d'actions suivantes; avancer sur la route, écouter s'il y a des pas, dormir et manger. Quelquefois la série change et on décrit les maisons et le bateau dans lesquels l'homme cherche de la nourriture lorsqu'il est dans le besoin.

Là ou l'auteur a bien réussi c'est dans sa description de la désolation des lieux et de l'ampleur des villes réduites en cendres. Les métaphores sont bien choisies et on s'imagine bien ce à quoi les lieux ressemblent. La fin est aussi surprenante et relativement bien réussie avec une morale très bonne, mais cela vous le découvrirez si vous lisez le livre. L'action commence un peu quand on arrive à la moitié du récit, pas avant.

Ce roman convient donc aux personnes qui sont adeptes de descriptions bien réalisées, de paysages bien décrits et qui considèrent qu'un style d'écriture plutôt minimaliste est bien adapté pour un roman.

Je donne la note de 2/5.


Salsera15
Salsera15
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 701
Date d'inscription : 23/06/2011
Localisation St-Jérôme
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Étudiante en communication

http://salsera15.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Pix le Lun 16 Jan 2012 - 6:17

J'ai lu ce livre il y a assez longtemps, mais je me souviens que le sentiment dominant lors de ma lecture était l'attente. En effet tout au long des pages, j'ai attendu, attendu que quelque chose d’inattendu arrive. Le long de ma lecture je me souviens avoir ressenti cette pression pesante qu'ont souvent les univers post apocalyptique, mais peu de choses venaient appuyer ce ressenti.

Je suis donc resté sur ma fin.

Pour une fois, j'ai trouvé l'adaptation cinématographique presque mieux que le livre (ce qui est rare chez moi).
Pix
Pix
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 43
Messages : 245
Date d'inscription : 05/01/2012

http://encredepix.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par PatLecture le Ven 27 Jan 2012 - 0:00

Editions : points
Pages : 251
Sortie : mai 2009
Prix : 6.90 euros
PatLecture
PatLecture
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 45
Messages : 947
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation 13 BDR
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : infirmière la nuit et maman au foyer le jour

http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par achille 49 le Lun 6 Fév 2012 - 10:03

Avis et commentaires :

L'onde de choc suscitée par ce livre, en réactions négatives (notamment sur les ondes de France Inter "Le Masque et la Plume) et en réactions dithyrambiques mais aussi la thématique anxiogène qu'il présentait, tout ces éléments me freinaient dans la perspective de cette lecture. J'avoue avoir eu tort d'attendre, ce ne sera surement pas mon livre de référence ni de chevet mais cela reste un libre fort par les messages qu'il délivre.

Oeuvre apocalytique, le mot est faible, dans un pays dévasté par ce que l'on peut imaginer être un automne nucléaire, dans une longue litanie et un long ruban goudronné, seul repère, un homme malade et son fils vont vers le sud, mais sans que jamais l'on sache si vraiment il y a un futur. Errant sans but, le père va tout faire pour protéger son fils et pour cela devoir lutter contre les autres survivants (tombés au niveau zéro de l'humanité) avec hargne et sans espor ni espérance. Aller le plus loin possible, protéger avec toute la violence possible au besoin et surtout survivre jusqu'au lendemain, c'est à dire les seuls besoins vitaux (boire, manger, se réchauffer) dans un monde où il ne reste plus rien (plus de nourriture, plus d'eau, plus de feu ni d'électricité et surtout sans pouvoir rester plus d'une nuit à un même endroit).

Leur quotidien c'est la recherche de maison, de magasins avec des restes de liquide et de nourriture à travers le cambriolage mais aussi d'allumettes, de gaz, d'alcool à bruler, de bougie, éviter les hordes de sauvages armées qui poursuivent les mêmes buts sans respect de loi, si ce n'est celle du plus fort (massacre en série, cannibalisme, des femmes que l'on ensemence pour manger les bébés ...) En gros plus aucun repère, tout le livre, à part une petite période d'aise dans une cache équipée, est noir désespérément noir. Non seulement il leur faut se méfier de tous les êtres rencontrés mais en plus il y a un vrai problème relationnel entre l'homme et l'enfant. L'homme sait que sa fin est proche, il est à l'image du monde qu'il représente, sans humanité, violent à l'extrême et paradoxalement totalement désespéré et développe un sentiment de culpabilité, notamment à l'égard de la mère de l'enfant. L'enfant est sans souvenir, sans repère, sans éducation et encore peu perverti par le monde qui l'entoure, à travers certaines rencontres, il va même se montrer profondément humain en suppliant son père de ne pas aller jusqu'au meurtre ou à l'extrême violence. C'est d'ailleurs là que l'image métaphorique (un leitmotiv dans le discours de l'homme pour pousser l'enfant à vivre et à lui survivre) prend toute sa place, cet enfant est "le porteur de feu", une sorte de nouveau prophète, l'apôtre de la renaissance de l'humain, de l'humanité à renaître.
La fin du livre est inattendue et permet au lecteur de tout envisager.

Style très particulier, pas de prénom, pas de cadre ni de repère géographique, des phrases courtes, souvent répétitives. Difficile parfois d'imaginer que l'humanité puisse aller ainsi vers cette fin, difficle de le lire d'une traite mais on est porté par le sentiment de vouloir connaître la fin, d'accompagner cet enfant prohétique.

achille 49
Plume de satin
Plume de satin

Masculin Age : 53
Messages : 116
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation Angers
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Responsable Régional Commercial

http://passiondelecteur.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Lun 20 Fév 2012 - 0:39

Un livre que j'ai lu au lycée, et qui m'avais laissée sceptique. Un monde post-apocalyptique un enfant et son pere qui tente de survivre tous sa me semblait plutôt pas mal. De plus je me disais qu'avec un point de vue d'enfant cela pouvait vous prendre au tripes. Ba... déjà la fin du livre qui te laisse en suspense on reste sur sa fin et j'aime pas trop quand sa finit comme sa moi ! et puis comme dit dans les posts plus haut on ne sais pas ou ? qui ? quand ? comment.... on nous laisse tout le temps dans le flou , des phrase courtes, un roman ? donc on a pas forcement l'habitude il m'as fallu un petit temps d'adaptation mais bon il a ce petit je ne sais quoi qui fait qu'on veut connaitre la fin quand même !Bref un livre intéressant,je ne regrette pas de l'avoir lu mais quand même particulier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 18:32

Hum et bien j'ai trouvé que le style collait parfaitement avec le thème et le contexte du bouquin, même si en effet c'est relativement particulier.

J'ai trouvé que cela retranscrivait bien le binôme au bout du rouleau, épuisé de faire face à ce monde horrible.

Le père et l'enfant ne sont pas des héros, ils vivent leur incessant combat pour la survie dans ce cadre morose, où il ne se passe en effet quasiment rien mais où le grand méchant loup et l'horreur les attendent peut être au tournant. Et on alterne en effet des passages terriblement longs et plats, avec des gros moments de tensions où leur vie ne tient qu'à un fil.

Le père et l'enfant sont désespérément seuls, ils n'ont plus besoin de prénoms ou de nom pour se parler puisqu'il n'y a que l'autre. Il n'y a pas d'autre pères, il n'y a pas d'autres enfants. Il n'y a personne qu'eux.

Les échanges sont concis, comme écrasés par le néant et la monotonie de ce jours gris qui se répète inlassablement et pudique comme par peur d'avouer à l'autre qu'on a définitivement perdu tout espoir. Peut être même regrettent ils de ne pas être mort avec les autres.

En tout cas j'ai beaucoup aimé l'idée de "porter une flamme" dans les ténèbres. Avec le père qui voit son fils comme le garant de l'espoir tout au long de l'aventure, et dans les dernières pages et le dénouement, le fils qui à son tour identifie son père comme celui qui a porté l'espoir et tenus bon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Ven 18 Mai 2012 - 9:23

Mon avis :
Bon, cela faisait quelques temps que "La Route" de Cormac McCarthy était sur ma liste de lecture... La sortie du film que je n'ai d'ailleurs pas vu, l'avait vaguement fait remonter vers le haut de la liste. Un vague tête à tête avec la couverture, une hésitation à saisir le livre et voilà j'ai fini par partir avec...
Je suis partie dans cette lecture avec l'idée que j'avais à faire à un classique à lire absolument !! D'ailleurs je ne sais pas pourquoi.
Ce que je ne comprends pas non plus, c'est le fait que je suis entrée à la fois si facilement et si difficilement dans l'histoire. Certains jours, je butais, j'avais une impression malsaine en lisant certains passages, d'autres fois, j'avançais avec une étrange facilité.
Le monde post apocalyptique tel qu'il est décrit dans le livre prend les tripes, il est horreur tant l'humain peut perdre son humanité, peut-on croire encore en l'homme ?
Certains passages font dresser les cheveux sur la tête, on angoisse, on guette... Parfois on espère mais la flamme est faible, si faible...
Et nous, dans ce monde, qui serions-nous devenus, comment aurions-nous survécu ?

Ma note : 4/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Clairdelune le Sam 9 Nov 2013 - 15:57

Je vois l'ouvrage classé en dystopie mais ça n'y ressemble pas, pourtant Suspect 

Voici mon avis :

J'ai l'impression que les critiques sur ce roman sont assez diversifiées, et je comprends pourquoi. Personnellement, je suis très mitigée. Deux points ont peu à peu réussi à me plaire, mais les autres ne m'ont pas du tout convaincue.

Le rythme m'a beaucoup lassée. Il est plat. Tout le long du livre, j'ai attendu que l'action arrive, qu'il y ait un évènement qui fasse bouger les choses. J'ai attendu désespérément... mais dès que cela commençait à devenir intéressant, l'auteur trouvait un prétexte pour y mettre fin et reprendre la marche monotone de l'homme et de son fils.

Car non, les personnages n'ont pas de prénom. Cela m'a gênée, d'une part, puisque j'avais l'impression de ne pas les connaître... ils auraient pu être n'importe qui. L'auteur l'a sûrement fait exprès, pour qu'on puisse s'identifier à eux. Personnellement, j'ai plutôt pensé que cela mettait une barrière entre nous et les personnages. Je n'ai pas vraiment pu m'attacher réellement à eux, malgré toutes les aventures qu'ils ont vécu.

J'avoue m'être ennuyée pendant cette lecture, à de nombreuses reprises. Les trop nombreuses descriptions m'ont agacée, les longueurs sont omniprésentes... J'avais l'impression de ne pas avancer. De tourner en rond. Et c'est ce que les personnages font, d'ailleurs. L'histoire se résume au voyage des personnages vers le sud, avec les descriptions du froid, de la faim (etc) ainsi que celles des paysages. Je m'attendais un petit peu au contenu du livre... et je trouve dommage le fait de ne pas avoir été surprise. Cela ne me donnait pas envie de lire la suite.

On se retrouve dans un monde post-apocalyptique mais on ignore comment le monde est devenu ainsi. Je n'ai pas obtenu les réponses que je voulais et reste sur ma faim.

Je n'ai pas trop accroché à la plume de l'auteur, qui est très simple. L'utilisation des "et" est abusif, je trouve.

Le point négatif le plus important, pour moi, est que je suis restée extérieure à l'histoire. Comme étrangère. J'ai eu beaucoup de mal à me plonger dedans et je ne sais d'ailleurs pas si j'y suis arrivée une fois. Lire un livre en y restant extérieure est ce que je crains, je n'aime pas mettre de distance, j'adore me plonger pleinement dans un ouvrage. Je n'y suis pas arrivée ici...

Mais venons en au deux points positifs. L'action n'étant pas présente, l'auteur se concentre bien davantage sur les descriptions, les ressentis des personnages. Je trouve qu'ils sont bien rendus dans l'ensemble. On s'imagine bien ce monde dévasté, mort et recouvert de cendres.

Le second point qui m'a plu est l'ambiance. Elle reste sombre, et très très froide. Certains rares passages ont réussi à me faire frissonner et frémir d'appréhension (je pense que ceux qui l'ont lu sauront de quels moments je parle).

Quant à la fin, je reste mi-figue mi-raisin... je trouve que cela tombe comme un cheveux dans la soupe, que l'on avance en rien et que j'ai lu le livre pour pas grand chose. Je me doutais de ce qui allait arriver, en même temps, il n'y a eu aucun effet de surprise.

Malgré tous ses points négatifs, ce roman fait réfléchir. Sur les conditions de l'homme, la survie, le but de tous ces efforts... j'ai donc moyennement apprécié ce livre. J'espère que je n'ai pas trop découragé ceux qui voudraient le découvrir. Personnellement, je suis un peu déçue. Il s'agit d'un avis personnel et je sais que d'autres personnes l'ont beaucoup aimé, donc mieux vaut se faire son propre avis !
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par noisette2011 le Sam 9 Nov 2013 - 16:57

J'avoue j'ai abandonné ce roman, au bout d'une trentaine de pages, je n'adhère pas au style d'écriture.
Par contre, j'aimerais bien voir le film Smile
noisette2011
noisette2011
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 721
Date d'inscription : 01/04/2012
Localisation 59
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : infirmière / La lecture quelle question . ^^

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Clairdelune le Sam 9 Nov 2013 - 17:29

Faudrait que je le visionne, aussi, peut être que j'accrocherai davantage qu'au livre...
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Invité le Sam 9 Nov 2013 - 23:10

La traduction française est très mauvaise. J'avais aussi tenté veinement de le lire, mais c'était juste pas possible.
Si vous avez le niveau, je vous conseil vraiment de le lire en anglais, ça n'a rien à voir ! C'est un peu difficile, mais ce livre a vraiment une ambiance du tonnerre, et ce serait dommage de passer à coté à cause d'une traduction complètement baclée.
J'ai juste un peu été déçue à la fin, j'avoue ne pas avoir compris...
Mais c'est un super voyage, vraiment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Distact le Lun 2 Mar 2015 - 21:05

Un style très particulier avec ce roman post-apocalyptique très sombre, les personnages évoluent dans un univers funèbre: il s'agit d'un père et son fils dont on ne saura presque rien sur leur vie d'avant,même pas leurs prénoms. L'auteur a surement voulu dépouiller au maximum ces deux survivants qui luttent pour leur survie. L'écriture est hachée, dans les dialogues , peut-être une image où l'échange est réduite à son minimum, les descriptions sont saisissantes de réalité, on s'y croirait. On avance avec eux pour trouver une raison de continuer de marcher; le père qui aime son fils avec force, qui essaye de lui enseigner le bien et le mal en refusant de faire ce que font les autres survivants pour ne pas mourir de faim! Il faut avoir le cœur bien accroché par moments car c'est assez gore!
J'ai bien aimé mais je ne lirai pas ce genre trop souvent car très angoissant
Distact
Distact
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 52
Messages : 2875
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation Auvergne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Commerçante, et lectrice

Revenir en haut Aller en bas

LA ROUTE de Cormac McCarthy Empty Re: LA ROUTE de Cormac McCarthy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum