Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_lcap25%CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_rcap 25% 
[ 2 ]
CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_lcap50%CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_rcap 50% 
[ 4 ]
CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_lcap25%CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_rcap 25% 
[ 2 ]
CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_lcap0%CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_lcap0%CARMILLA de Sheridan Le Fanu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Invité le Lun 20 Juin 2011 - 12:12

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Images?q=tbn:ANd9GcTQkVetTEOVcpI_Y9ATqiwDcOrcwBTDb3WR0Tk8MGq_sZy-ZAN2


Résumé


Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXème siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d'un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l'héroïne.
Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu'une inquiétante torpeur s'empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla... Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais «par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain».

Métaphore implacable de l'amour interdit, Carmilla envoûte jusqu'à la dernière goutte de sang!
Maître du récit de fantômes et de vampires, dans la tradition romantique du roman noir, l'Irlandais Sheridan Le Fanu (1814-1873) est l'un des pionniers du roman de mystère anglais. Carmilla (1872) annonce le Dracula (1897) de Bram Stocker.


2004
Libretti, Le Livre de Poche

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Invité le Lun 20 Juin 2011 - 12:17

Mon avis:
Jolie découverte pour moi qui n'avait jamais entendu parler de Sheridan Le Fanu. Le récit est prenant, on ne peut s'empêcher de le lire d'une traite! L'atmosphère est dérangeante, saisissante. Néanmoins, j’avoue que la fin m'a laissée sur ma faim^^. Dans les deux derniers chapitres l'histoire s'accélère, comme si l'auteur avait été pressé de la terminer. De plus, la naïveté de l’héroïne et sa façon de raconter les évènements ne m'ont pas emballé. Pour moi, ce récit n'arrive pas aux chevilles du Horla de Maupassant, maître du suspens. Il faut tout de même replacer l'oeuvre dans son contexte, et pour le coup, il est clair que Le Fanu mérite amplement son statut de pionnier du roman de mystère anglais!

Retrouvez ma chronique détaillée sur mon blog : billet sur Carmilla

Ma note: 3/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Melusine le Dim 26 Juin 2011 - 18:48

Mon avis:Ce court roman me faisait de l'œil depuis que j'ai su qu'il avait inspiré le Dracula de Bram Stoker. Je n'ai pas été déçue. Dès les premières pages, on est plongés dans un univers à la fois sombre, mélancolique et romantique. Le château isolé, les ruines, les légendes locales, tout y est. Le personnage de Carmilla est construit petit à petit, et l'on reconnaît tout de suite des signes de vampirisme assez conventionnels. Là où l'histoire surprend davantage, c'est sur la sensualité qui s'en dégage, puisque la relation qui se noue entre Laura et Carmilla a tout d'une relation amoureuse. Carmilla incarne donc à merveille un vampire qui attire au-delà de toute raison et de toute norme tout en vidant sa victime de sa force vitale, un eros et thanatos dans son expression la plus pure. Le personnage en est d'autant plus mystérieux qu'il est décliné sous diverses identités (qui ne trompent personne tant les ficelles sont grossières) qui en font une histoire à tiroir: chacune des victimes de Carmilla a droit à sa propre narration, et l'étau narratif se resserre doucement en répétant le même schéma sans vouloir franchement en donner la clé.
J'ai donc retrouvé avec plaisir ces chers vampires exacerbés tant dans le fantasmatique que dans le charnel.

Ma note
: 4/5
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Invité le Ven 15 Juin 2012 - 12:07

J'ai choisi ce texte très court (une centaine de page), car il est considéré comme l'un des fondateurs de la littérature vampirique et il annonce (26 ans auparavant) le Dracula de Bram Stoker.

L'histoire se déroule dans une région en proie à une épidémie, dont seules les jeunes femmes sont victimes. Elles décèdent toutes, après des incidents se produisant essentiellement la nuit. D'ailleurs, une des connaissances de la famille de l’héroïne a été elle aussi la victime de cette étrange maladie.

C'est joliment amené. Certes un peu prévisible. Mais, c'est dû au style même de cette histoire.

Le texte se base sur une mise en forme résolument gothique, qui fait fureur à cette époque en Angleterre : Une héroïne un peu naïve, qui raconte son histoire, avec plusieurs détails historiques et un fond sombre. La belle vie de Laura va se voir un peu perturbée par l'arrivée de Carmilla. Leur relation un peu outrancière, va donner des sueurs froides à la jeune femme... qui va sombrer, peu à peu dans une sorte de léthargie, de fatigue.

Cela se lit bien. Facilement. Les mots sont simples, les phrases un peu longues, parfois. Ce n'est pas dérangeant sur ce texte, mais ne vous attendez pas à des changements de rythme... ici, tout est pesé, posé. C'est un récit narratif, les mémoires d'une charmante jeune femme qui même après plusieurs années ne semble pas avoir mesuré qu'elle à frôlé la mort.

Le Fanu séduit par la finesse dont il suggère les ébats érotiques entre Carmilla (la brune charnelle) et Laura (la blonde naïve et effarouchée). Leur liaison sulfureuse envoûte jusqu'à la dernière ligne avec les sentiments de Laura lors de l'exécution, troublée par ce qu'elle peine à comprendre, à accepter... la mort de sa maitresse ? Le Fanu est d'ailleurs l'un des premiers auteurs à aborder l'homosexualité féminine. Mais c'est écrit avec tant de sensibilité, tant de douceur. Il laisse à croire que ce fait est lié au vice même de la Vampire. C'est son mode de séduction...

La fin est bien montée, avec l'arrivée d'un homme possédant de nombreuses connaissances sur le sujet, et qui procède à la destruction de Carmilla. Il est à noter que les fondements Vampiriques sont déjà présents, notamment sur les moyens d'éliminer un vampire : pieux dans le cœur, décapitation, puis incinération du corps...

4/5.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Maliae le Sam 16 Nov 2013 - 20:31

mon avis : je pense que j’aurais pu aimer ce livre, il a beaucoup d’ingrédients qui m’ont énormément plu. Déjà il a des passages bien flippants, il est mystérieux et pleins de suspens, on se pose des questions, on aimerait en savoir plus sur Carmilla, qui elle est, qui est sa famille, et la femme qui se dit "sa mère"? Quelle est cette étrange maladie qui survient en même temps qu’elle arrive. J’ai bien aimé aussi la fascination qu’elle provoque. Je l’imaginais belle et envoûtante, et elle me faisait frissonner par moment. Son amour pour la jeune fille chez qui elle est invité est très fort et en même temps m’a paru un peu sortit de nul part, la jeune fille se laisse faire non sans éprouver une sorte d’effroi et de répulsion vis à vis de cet amour interdit. Elle est à la fois attirée par Carmilla, mais également déstabilisé et éprouve un certain dégoût pour elle. Honnêtement j’ai trouvé cette jeune fille vraiment trop passive et d’une naïveté à la limite de la bêtise. J’avais tout simplement envie de la secouer et de lui dire "soit tu réponds aux baisers, soit tu la repousses, mais décide toi !", et franchement même en ayant pleins d’informations sous le nez… Elle ne comprends rien à rien. Bref c’est le genre de personnage que je ne supporte pas, parce qu’ils sont tellement passif que tu veux les baffer pour les faire réagir. Carmilla était beaucoup plus intéressante, mais au final on en apprend assez peu sur elle (juste un peu son passé et voilà). Mais je pense que ce qui a rendu ma lecture lourde et moins intéressante qu’elle n’aurait pu l’être c’est bien parce que le mythe du vampire je connais et du coup je n’ai pas été surprise, le mystère était bien là mais du coup cela me paraissait trop long, il y avait trop de détour pour arrive au fin mot de l’histoire, et franchement ça me saoulait que l’histoire soit aussi ralentie et pourtant le livre est très court. J’aurais voulu être surprise, mais pas du tout, je n’ai pas même été terrifié, ni rien au final. J’attendais simplement de savoir si Carmilla allait être mise à jour ou non, et comment, voilà tout. La fin est très rapide et m’a plutôt déplu en fait. Bref un livre que j’ai finalement bien aimé mais sans plus.

Un mot sur la fin (spoil) :
Je ne comprends pas ces auteurs qui se débarrassent de leur vampire aussi facilement. Ils ont là leur monstre, leur objet de terreur, et en deux temps trois mouvements on trouve leur cercueil et BIM on tue le vampire. Ça m’avait fait pareil avec Dracula, qui est censé être invincible etc etc. et qui meurt en un paragraphe (voire une ligne). C’est TROP facile, et franchement j’aimerais bien qu’une fois un vampire bouffe ces petits humains prétentieux et reprennent son chemin à la fin de l’histoire. Là ce serait vraiment innovateur !

ma note :
3/5
Maliae
Maliae
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 964
Date d'inscription : 31/12/2011

http://jetulis.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Clairdelune le Dim 17 Nov 2013 - 12:28

Je l'ai lu il y a un bout de temps, celui-ci ^^

Mon avis :

C'est une lecture sympathique, un peu étrange mais intrigante. L'attachement de Carmilla pour Laura est mystérieux et insensé au début mais tout devient plus clair à la fin.

Ce n'est pas choquant (l'auteur écrit avec beaucoup de finesse) mais ça fait bizarre de voir deux femmes attirées l'une par l'autre. Surtout à cette époque. L'auteur a une très belle plume. Très riche.

La 4ème reflète bien tout ce qu'il y a dans le roman. L'atmosphère y est sombre et un brin inquiétante. J'ai pu faire ma propre enquête pour trouver la nature de Carmilla... pas que ce soit très difficile à deviner mais bon.

Pour ma part, le nombre de pages est suffisant, il n'y a rien à ajouter ou à enlever : c'est parfait ! J'aurai trouvé ça long s'il y avait eu plus de pages.

Au final, ce n'est pas ma lecture préférée sur les vampires (loin de là) mais j'ai quand même bien apprécié cette découverte et je ne suis pas déçue.
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Cassiopée le Mer 12 Mar 2014 - 20:40

Après avoir assisté à une conférence sur les ouvrages les plus incontournables du genre vampirique, j'ai noté quelques titres que je me suis mise en devoir de découvrir. Carmilla de Sheridan Le Fanu est l'un d'eux.

Il est très intéressant de se plonger dans une histoire du XIXème siècle, un livre plus ancien que Dracula de Bram Stoker où l'on retrouve le mythe du vampire. L'écriture est très belle et travaillée. Le lecteur est plongé dans l'histoire et bien que l'on se doute des tenants et aboutissants de l'intrigue, on ne peut s'empêcher de trembler pour les personnages et d'être transporté dans l'histoire.

On note que les caractéristiques des vampires ont bien évolué depuis le temps. Leurs pouvoirs, l'effet du soleil, leur repos, leur façon de se nourrir, le tout est abordé sans entrer dans les détails. En effet, le récit est à la première personne, c'est Laura, la victime de Carmilla qui raconte l'histoire. Elle témoigne de son expérience. Elle ne peut donc dire que ce qu'elle a vécu ou ce qu'on lui a raconté. La narratrice est une jeune fille sage avec une bonne éducation, élevée loin de tout dans la bonne tradition anglaise. Jeune fille esseulée, elle cherche de la compagnie de son âge et est ravie lorsqu'une jeune étrangère fait son apparition.
Carmilla est une créature étrange. Fascinée par Laura, elle n'aura de cesse d'essayer d'en faire sa moitié. Elle recherche une amitié fusionnelle, qui se fait au détriment de son amie. À plusieurs reprises, elle tiendra des propos, au détour d'une conversation, assez effrayants qui auraient dû alerter Laura.

Même si l'on peut trouver le début un peu lent, la seconde moitié du récit est riche en informations et rebondissements. C'est une partie captivante où le lecteur aura le droit à plusieurs retours dans le passé afin de comprendre la situation présente.

En conclusion, c'est une œuvre à lire pour toute personne aimant les récits vampiriques. Un classique dans le genre, captivant et envoutant.
Cassiopée
Cassiopée
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 31
Messages : 404
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation France

http://wlatetedanslesetoiles.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

CARMILLA de Sheridan Le Fanu Empty Re: CARMILLA de Sheridan Le Fanu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum