Club de Lecture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_lcap0%decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_lcap33%decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_lcap67%decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_rcap 67% 
[ 2 ]
decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_lcap0%decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_lcap0%decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Empty J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Message par vany le Dim 15 Avr 2012 - 10:34

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol J_ai_d10

Résumé

« Je m’écroule sur mon lit. Pas envie de me déshabiller. Même plus envie d’essayer de dormir. Tout ce que je voudrais, ce serait parler à quelqu’un qui me comprendrait.«
Cynthia doit faire un choix difficile, surtout quand on a 17 ans. Mais elle n’est pas seule : l’espoir renaît de sa rencontre avec des femmes qui la guident et la comprennent. Grâce à elles, Cynthia comprend que son seul choix sera celui de la liberté de son corps et de son esprit.


224 pages
11 avril 2012
Flammarion
10€50
vany
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 39
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Empty Re: J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Message par vany le Dim 15 Avr 2012 - 10:34

Cette histoire, c’est celle de Cynthia, 17 ans, collégienne vivant dans une cité de La Courneuve, en région parisienne.
Cynthia doit faire face à une situation difficile : elle est enceinte.
Tout d’abord, elle tente de se voiler la face. Si elle n’admet pas le problème, peut être qu’il n’existera pas.
Mais bientôt, elle doit se faire une raison. Et elle va devoir prendre une décision sur son avenir malgré les conseils et jugements des autres, les quelques personnes à qui elle parle de la situation.

Isabelle Rossignol a décidé de se pencher sur un grand tabou (non, non, le mot n’est pas trop fort) de notre société : l’avortement.
Mais plus particulièrement sur le cheminement d’une adolescente confrontée à une grossesse non désiré, sur le plan psychique, pour prendre une décision qui bouleversera sa vie.

Certaines choses m’ont un peu gênées pendant ma lecture. Par exemple, l’impression de caricature des gens de banlieue. Sans réel avenir, grossiers de langage… Ayant habitée moi même en région parisienne et ayant côtoyé toute mon enfance ces « gamins des cités », cette impression fut difficile à accepter, tant je déteste jugements à l’emporte pièce.
Mais au fur et à mesure de ma lecture, puis en y réfléchissant, j’en suis venue à me dire que finalement, ce parti pris servait plutôt cette histoire, car il appuie sur les points qui font mal.
J’ai également pu échanger avec l’auteure, très sympathique et accessible, elle s’est défendue de cette impression de caricature, et on sent bien que ce n’est pas du tout l’un des but de ce livre.

L’auteure a fait le choix de se concentrer sur l’avant. De l’annonce de cette grossesse à la décision de la jeune fille. J’avoue avoir été étonnée de ne pas en savoir plus, sur l’après, très dur psychologiquement, quoi qu’en pense la plupart des gens.
Mais une fois de plus, Isabelle Rossignol m’a expliquée son point de vue que je comprends complétement.

La difficulté à prendre la décision de continuer une grossesse non désirée ou d’avorter est parfaitement décrite dans ce roman. Entre la copine qui parle de Dieu et du meurtre d’un petit bébé, l’autre qui dit « avorte ou tu vas gâcher sa vie ».
Heureusement, Cynthia a réussie à trouver des personnes qui l’ont écoutés sans jugement ni parti pris, et lui ont permis une réflexion salutaire sur ce qu’elle souhaite, elle. Pour qu’enfin, elle puisse prendre sa décision!
Le titre parle de lui même « J’ai décidé ». Parce qu’il s’agit d’une décision complétement personnelle, et qui devrait pouvoir se prendre sans influences mais avec beaucoup d’amour!

J’ai aussi particulièrement apprécié la description de l’état psychologique de Cynthia. Au début du roman, elle se sent vide. Elle en vient à douter de sa propre utilité, se posent mille question…
Elle va se remplir petit à petit : avec l’amour que lui témoigne certaines personnes. Avec le Savoir. Avec les décisions qu’elle va prendre pour son propre avenir.

Je suis ressortie de ce roman émue par cette jeune fille qui, grâce un passage difficile, va reprendre sa vie en main et enfin s’imaginer un avenir

Isabelle Rossignol a donc répondu à quelques question que je lui ai posé.
Je vous livre ici sa réponse :
« Je suis convaincue que l’avortement reste un « remède » nécessaire. J’ai donc choisi une adolescente pour m’adresser à cette tranche d’âge, souvent concernée et, hélas, souvent mal informée. Et puis je voulais parler du poids du religieux aussi, si important aujourd’hui chez les jeunes et les mettant souvent en porte à faux avec la raison. Donc, bien sûr, il faut des cours d’éducation sexuelle dans les classes.
Pourquoi La Courneuve ? Car c’est un coin que je connais ; ou croyais connaître. J’espérais ne pas trop avoir trop caricaturé cet espace. Si je l’ai fait, c’est une erreur de ma part.
En ce qui concerne la fin du livre, que dire ? Je voulais écrire sur la décision et le parcours à faire jusque-là. Étant désormais bien entourée et ayant pris sa vie (un peu) en mains, Cynthia, selon moi, peut vivre seule… sans moi donc ! En tant qu’auteur, j’avais terminé mon chemin avec elle. C’est ainsi entre un personnage et un auteur : à un moment, ils se séparent. Et c’est parfois le personnage qui décide. »

Il y a beaucoup à faire encore. Une évolution des mœurs, d’abord. Arrêter de parler de l’avortement comme un crime, arrêter d’y accoler des questions de religion. Et surtout, surtout, écouter les femmes.
Il est facile de juger, de fustiger, quand c’est une chose qui ne touche qu’une personne dans son propre corps et sa propre psyché!
Il est aberrant de voir, encore à notre époque, des femmes ayant honte de leur choix, un personnel médical qui les écrase d’un jugement de culpabilité.
Il est effarant de constater que les délais s’allongent parce que personne ne veut faire ça.
Il est effrayant de voir qu’avec des taux d’avortement qui ne cessent de grimper, surtout chez les mineurs, on puisse encore s’élever contre des cours d’éducation sexuelle qui permettrait aux jeunes d’être avertis, de savoir vers qui se tourner.
En France, les opposants à ses cours disent que c’est une chose qui devrait rester dans le cadre familial. Certes. Malheureusement, toutes les familles n’aborderont pas ces thèmes, tous les enfants ne chercheront pas ces informations et ces conseils auprès de leur famille. Ne serait il donc pas plus judicieux de leur permettre de s’exprimer sur ce thème dans des lieux exempt du poids familial?
vany
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 39
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Empty Re: J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Message par Cali le Mer 9 Mai 2012 - 22:35

cali a écrit:Mon avis: Un bon livre, rapide et au message touchant decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol 4_bien23



Tout d'abord, sachez que je n'ai pas choisi cette lecture. Flammarion a eu l'immense générosité de me l'offrir par surprise, ce dont je les remercie infiniment.
Néanmoins, peut-être n'étais-je pas la lectrice la plus adaptée à ce genre de romans.
Cela dit, j'ai tout de même su apprécier ma lecture.



J'ai décidé est un roman de type "témoignage". Cynthia est une gosse de 17 ans, qui se retrouve enceinte après sa première fois, alors que son ex ne la calcule déjà plus... Comme bon nombre de jeunes filles en milieu peu favorisé, elle ne connait rien à la contraception, n'avait aucune idée qu'il existait une pilule du lendemain, et a pour seul gros défaut de ne pas avoir su dire "non".

Et maintenant, la voilà confrontée à un choix difficile. Garder l'enfant ou avorter?

Durant 175 pages, nous allons assister à ses doutes, aux conseils que lui livreront toutes les femmes qui l'entourent, aucune n'étant du même avis que la voisine, mais chacune ayant des arguments convainquants.
Et Cynthia galère, Cynthia rame, Cynthia est paumée.



C'est une belle histoire, émouvante. Même si j'ai passé (et depuis un certain temps) l'âge de me sentir réellement concernée, je pense que ce roman doit bien "parler" aux jeunes filles, un peu comme l'herbe bleue sur le thème de la drogue. Toutes les étapes sont ici abordées, et pourraient certainement servir de guide, ou du moins de "point de repère" à une jeune fille qui se retrouverait dans cette situation.
L'histoire de Cynthia est très touchante, et très réaliste.

Et si j'ai parfaitement intégré l'état d'esprit de Cynthia, j'ai néanmoins eu plus de difficultés avec l'intérêt littéraire de cette oeuvre. (Je veux dire, quand le message ne nous concerne pas plus que ça dans un roman, il faut au moins y trouver un intérêt par ailleurs, non?) Je ne vais pas dire que je n'ai pas apprécié la plume d'Isabelle Rossignol, loin de là, mais ce n'est pas dans ce roman qu'elle va nous en montrer toute l'étendue. Isabelle a choisi de raconter cette histoire à la première personne du singulier, devenant donc Cynthia, une gosse d'un milieu plus que modeste, vivant dans la cité, en train de foirer ses études, comme sa mère avant elle, et son père absent.
Vous vous doutez bien donc que le niveau des dialogues devait refléter ce "milieu". Du coup, quand Cynthia pense, parle, raconte ou dialogue avec ses copines, il faut l'avouer, ça ne vole pas haut. Le parler est celui des jeunes de la cité, j'ai donc un peu manqué de nourriture littéraire pour le coup.
Néanmoins, je reconnais sans souci que l'histoire est intéressante, et émouvante, et que ça aurait presque pu se suffir à soi-même, si j'avais eu entre 15 et 18 ans... Wink



A très vite!



Cali
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 41
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Empty Re: J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Message par Senara le Lun 28 Mai 2012 - 16:03

Wouh, quand on voit les pavés d'en haut, j'ai peur de mettre mon petit commentaire de cinq lignes... mais le voilà quand même :

Voilà un livre qui est déroutant par les questions qu'il aborde. Non pas qu'il s'agisse de tabou, mais plutôt d'un sujet délicat qui fait grand bruit de nos jours et dont la réponse n'est peut-être pas aussi aisé qu'il n'y paraît. Pour tout dire, je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire puisque l'intrigue ne précise pas que l'héroïne de l'histoire, Cynthia, est enceinte. Du coup, je me suis retrouvée devant ce bouquin en me demandant ce que je faisais là, parce que le sujet, et désolée pour celles qui ne seront pas d'accord avec moi, ne me concerne pas vraiment. Bref, je ne partirais dans un débat sur ce thème-là, de tout sens, ça ne mènerait à rien. Ceci étant, je trouve que ce livre est une réalité de notre monde et il est intéressant de s'y pencher. Et puis, ça donne l'espoir que quant on se sent perdu, il y a toujours des personnes pour éclairer notre lanterne et surtout, surtout, que nos choix nous appartiennent et qu'on ne doit pas écouter les autres aveuglément, au point de les laisser mener notre vie comme eux la vivrait.

_________________
she had always wanted words, she loved them ; grew up on them.
Words gave her clarity, brought reason, shape.
Senara
Senara
ADMINISTRATRICE DU FORUM
ADMINISTRATRICE DU FORUM

Féminin Age : 30
Messages : 481
Date d'inscription : 21/05/2010

http://sombre-tourment.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Empty Re: J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Message par Karine le Mar 29 Mai 2012 - 9:13

merci larme d'etoile

_________________
decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 40
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

decide - J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol Empty Re: J'AI DECIDE d’Isabelle Rossignol

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum