Club de Lecture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-37%
Le deal à ne pas rater :
Disque Dur Externe – WD Elements™ – 1To – USB 3.0
49.99 € 79.63 €
Voir le deal

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DELIRIUM de Lauren Oliver

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_lcap57%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_rcap 57% 
[ 34 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_lcap25%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_rcap 25% 
[ 15 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_lcap13%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_rcap 13% 
[ 8 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_lcap3%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_rcap 3% 
[ 2 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_lcap2%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Vote_rcap 2% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 60
 

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Karine le Mer 16 Fév 2011 - 8:49

Rappel du premier message :

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 97820110


Résumé

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…

« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »



L'auteur

Titulaire d’un diplôme de philosophie et de littérature à l’université de Chicago, Lauren Oliver a ensuite suivi une formation en arts à l’université de New York. Elle a brièvement travaillé comme assistante d’édition chez un éditeur new-yorkais, avant de se consacrer entièrement à l’écriture.

livre Lire le 1er Chapitre
http://www.lecture-academy.com/delirium,6919


à partir de 15 ans
02/02/2011
Prix : 18 €
456 pages
BLACK MOON



Mettre dans mon panier
pour plus tard...


Dernière édition par Karine le Mar 5 Fév 2013 - 9:11, édité 2 fois

_________________
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 40
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas


DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Lun 5 Sep 2011 - 0:29

Il me tente pas mal ce livre; c'est sympa le lien d'amazon en dessous pour le mettre dans le panier ^^.
Ca va faire super longtemps que j'ai pas lu, et m'être inscrite ici va me redonner le goût de la lecture je crois (et d'acheter pleins de livre aussi !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mar 6 Sep 2011 - 17:12

Rien a dire, Ce livre est stupéfiant...

J'ai commencé ce livre, et je ne l'ai plus lâche.. Même si au début, je trouvais que Lena n'avait pas les yeux assez ouverts à mon gouts, j'ai bien vite changé d'avis.
J'ai été captivé par cette société, par leur conviction, leur manipulation... Bien vite je ne me suis plus arrêter de lire, moi qui me plaignit de plus lire assez, ce livre m'a redonné le gouts de lire ! C'est vraiment un très beau livre. Il arrive à nous captiver avec des réalités qu'on ne peut se cacher.
Le thème de l'amour qui est le plus souvent vu de façon assez simple et vu ici d'une façon plus profonde, plus réaliste & beaucoup plus intéressante !

Ce livre est un très bon livre Smile Je le conseille à tout le monde ! !

Bonne lecture Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 11 Sep 2011 - 13:04

Delirium est la deuxième dystopie que j'ai lu et me conforte dans mon impression d'aimer le genre. J'aime beaucoup le personnage de Lena qui évolue au fil des pages jusqu'à devenir l'inverse de ce qu'elle était au début ! Elle va tout risquer par amour, même sa vie.
Un très beau livre qui nous fait réfléchir sur le sens profond de l'Amour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Grazou le Mer 7 Déc 2011 - 20:53

Mon avis

Ca faisait un moment que "Délirium" me faisait de l'oeil, surtout que mes amies blogueuses en ont fait des chroniques plus que positives. J'ai donc craqué, et j'ai opté pour l'édition France Loisir car je trouve que la couverture est très jolie, elle évoque la Nature et ça cadre parfaitement bien avec l'histoire.

Bon, alors, j'ai quand même un avis mitigé sur le livre, car je trouve que c'est très long à démarrer. La première moitié du bouquin est consacrée à nous présentée le Protocole, la maladie de l'Amour : 'l'amor deliria nervosa". On est en effet dans un monde où l'amour est assimilé à une maladie. L'Amour est considéré comme un Mal de la société dont les différents symptômes sont repertoriés dans le manuel des 3S (Sûreté, Santé et Satisfaction). Les adolescents subissent à leur majorité une opération, le Protocole, afin d'être immunisé contre cette maladie. On voit qu'il y'a un véritable phénomène de Propagande et de bourrage de crâne pour imposer ce système de pensée. D'ailleurs, au début de chaque chapitre, il y'a des extraits du manuels des 3S, des comptines pour enfants, ... qui prônent un monde sans amour où tout le monde serait plus heureux et en sécurité.

Magdalena, alias Lena, à 17 ans et va bientôt subir le Protocole. Elle vit chez sa tante suite au décès de sa mère qui était infectée, et s'est suicidée. Lena a bien intégré toute la propagande et a même hâte de subir le Protocole. Elle m'a même parfois saoûlée tellement elle était naive, contrairement à son amie Hana, qui est attirée par tout ce qui est interdit.

La façon de pensée de Lena va radicalement changer quand elle va rencontrer Alex, un beau garçon aux cheveux couleur d'automne. Elle va alors découvrir que tout n'est que mensonge et se rebeller. Elle va découvrir des choses horribles comme les Cryptes où sont enfermés les Sympaathisants.

Une jolie histoire d'amour qui m'a vraiment laissée sur ma faim (quant à l'avenir de Lena et d'Alex nottemment).

Une histoire bien écrite, quoiqu'un peu trop descriptive à mon goût. J'ai quand même hâte de découvrir la suite des aventures de Lena. Une véritable ôde à l'amour qui, c'est sûr, peut faire souffrir et rendre bête, mais c'est tellement beau d'aimer et d'être aimé.

Ma note: 3/5 (principalement à cause de la première moitié du livre beaucoup trop longue)
Grazou
Grazou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 34
Messages : 1804
Date d'inscription : 09/08/2010
Localisation Denain
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Collaboratrice Comptable et Audit

http://thecoffeebook.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Miss Lola le Ven 30 Déc 2011 - 22:51

Hop ! Dans ma liste d'envie !
Miss Lola
Miss Lola
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 718
Date d'inscription : 26/11/2011

http://unsongelivresque.weebly.com/index.html

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mer 1 Fév 2012 - 12:10

Un vrai coup de coeur pour ma part !

Au départ je n'ai pas pu m'empêcher de faire la relation avec Promise qui a été un vrai flop pour moi. J'en attendais tellement au vu des coup de coeurs qui pullulaient sur la toile. Certains détails au niveau de la ressemblance étaient plutôt troublants ...
Mais la maîtrise de la plume de Lauren Oliver a vite effacé le mauvais tableau que faisait Promise en moins de temps qu'il en a fallu. L'auteur parle d'Amour avec un grand A avec une plume poétique. Elle insinue le doute en Lena qui était bien ancrée dans ses certitudes. Certitudes préformatées par la société qui tient à préserver ces citoyens mais également à avoir un contrôle sur la population en les stérilisant de tout sentiments, bon ou mauvais. L'auteur nous démontre que par A + B avoir un contrôle total n'est pas bon, tout comme n'en avoir aucun n'est pas une solution non plus. Suffit de voir les actualité pour comprendre que tout part dans tous les sens. Que tout va de mal en pire et que ce n'est pas près de s'arranger malgré les belles promesses des nos chers politiciens qui ne cherchent que pouvoir et argent. Et plus je lis de dystopies, plus je me rends compte que c'est pour cette raison que la dystopie fait un tabac. Car nous ne sommes pas dupes !
L'intrigue est vraiment bien montée et maîtrisée, ce qui nous tient en haleine surtout la fin. Fin qui est vraiment cruelle.

Quant aux personnages, là aussi je suis surprise car il sont loin d'être lisse et inintéressant. Lena est une adolescente pleine d'espoir de ne pas revivre ce que sa mère a vécu et donc décompte les jours avant son protocole. Mais petit à petit ses certitudes vont s'étioler, jusqu'à voir ses certitudes s'écrouler comme un château de cartes. Ce qui est appréciable c'est qu'en peu de temps elle entrevoit autre chose et finit par vouloir autre chose. C'est comme si on voyait un oisillon qui se prépare à voler, même si ça lui est interdit.
Quant à Alex, ce jeune homme qui cache bien son jeu m'a bien surprise et j'aimerais avoir de ses nouvelles dans le deuxième tome.
L'auteur a travaillé chacun de ses personnages de manière remarquable au point que j'en venais à être étonnée de telle ou telle chose qui se passait ou qu'un protagoniste faisait.

Sa plume ... ah sa plume. LA on peut parler de poème ! Et là aussi Promise peut aller se rhabiller. L'auteur nous fait part de l'Amour avec tout ce qu'il englobe : les doutes, la confusion et la perte de toute certitude. Elle arrive à nous happer, à nous voler notre âme pour nourrir celle du livre. Ce livre est un ôde à l'Amour ...
Si vous avez aimé son pendant dystopique qu'est Promise, Delirium devrait ravir à plus d'un titre et vous plaire d'autant plus qu'il est mieux écrit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Lun 5 Mar 2012 - 13:29

Pareil pour moi, un énooorme coup de coeur coeur

Mon avis sur l’histoire :
J’ai adoré, avant de commencer ma lecture, de voir que l’auteur avait laissé une petite annotation pour les personnes qu’elle avait aimé, et celles qu’elle aimerait plus tard. Je me suis sentie proche d’elle et j’ai démarré le livre avec une note très positive !
Certains pensent que le début est trop long à leur goût mais je ne suis pas de cet avis. L’auteur prend justement le temps de bien placer le décor, de nous faire découvrir dans quel monde vit Lena, ce que d’autres romans despotiques que j’ai lu ne font pas, ce qui m’avait d’ailleurs frustré pour certains. Donc, même si l’action pure et dure n’arrive qu’au bout de plusieurs chapitres, j’ai aimé cette mise en place de l’histoire et je crois bien d’ailleurs que c’est pour cela que je me suis autant attachée à Lena, l’héroïne, et à sa meilleure amie, Hana.
J’ai été jalouse en lisant cette histoire car j’ai trouvé l’idée totalement brillante et j’aurais aimée pouvoir l’écrire. Faire de l’amour une maladie dont tout le monde a peur et veut se débarrasser, quel coup de génie !
Les habitants de ce monde ont eu un bourrage de crâne total, des œuvres come « Les Fondements de la société » sont lu comme une Bible. Il y règne un régime totalement autoritaire, presque aucune liberté d’agir, et même de penser. Ces habitants subissent une surveillance constante, même téléphonique. La suppression de la liberté pour autrui est à son paroxysme.
Chaque petites citations ou extraits, du manuel pour la sûreté, la santé et la satisfaction, en début de chapitres sont très bien écrites et nous plongent totalement dans le quotidien de Lena, notre héroïne. Jeune fille totalement attachante qui a été complètement endoctrinée depuis son enfance, comme tous les autres.
Sous la plume de l’auteur, on sent parfois que Lena se retient de ressentir, de penser, de vivre. On leur a apprit à avoir peur de l’amour, de la souffrance, de la vie en fait, en quelques sortes.
Certaines scènes sont parfois allé jusqu’à me choquer à me donner la nausée quand je me rends compte du monde dans lequel les héros de ce livre vivent. Nous sommes plongés complètement dans l’action, mon cœur était totalement affolé dans certaines scènes. Je ne pouvais arrêter ma lecture avant de savoir ce qu’il adviendrait de notre couple maudit.
Durant tout le dernier chapitre, avant la scène finale, je suppliais dans ma tête « non, l’auteur ne va quand même pas faire ça ? Non, elle ne le fera pas. Ce n’est pas possible, elle ne peut pas faire ça ! Ah ben si, elle a fait ça… »

Mon avis sur les personnages :
Lena a une dure opinion d’elle-même. Elle se rabaisse constamment et se compare à son amie, Hana, si belle et pleine de charme. En somme, une adolescente très bien décrite. Quand Lena commence à ressentir les symptômes de « l’amor deliria nervosa », elle devient de plus en plus irritable avec sa famille et se rebelle. Elle ressent la peur de cette liberté qu’elle sent s’épanouir en elle, comme une peur de l’inconnue, mais elle en ressent la joie également. La signification du prénom de Magdalena est très bien trouvée et expliqué par l’auteur.
Hana est un personnage auquel je me suis tout de suite attachée. Elle est drôle et pleine de vie. Elle offre un paradoxe évident par rapport au reste de la ville, et surtout à Lena. Justement, ils ont eu un tel bourrage de crâne toute leur vie que Lena ne supporte pas au début de voir que sa meilleure amie s’éloigne des sentiers battus.
Je suis tombée amoureuse d’Alex, littéralement. C’était moi qu’il regardait, qu’il touchait du bout des doigts. Je l’imaginais devant moi, me tendant la main pour me faire danser.
La relation entre Lena et Alex est fantastique, ces sourires dissimulés, ce cœur qui tambourine la poitrine. J’avais l’impression d’être amoureuse à nouveau !
J’ai également aimé le personnage de Gracie, cousine aphone, qui peut paraître peu importante au début de l’histoire mais qui résiste comme elle le peut au monde dans lequel elle vit.

Mon avis sur le style de l’auteur :
L’auteur n’a rien laissé au hasard dans son histoire et beaucoup de points signifient beaucoup plus de choses qu’on ne pourrait le croire au premier abord. L’auteur a su trouver les mots pour me toucher, me dégoûter aussi. Je m’y serais vraiment cru, et c’était très fort de sa part !

Citations :
« Aimer : un mot unique, une chose fuyante, pas plus épaisse qu’un fil. Voilà ce dont il s’agit : Le fil d’un rasoir. Qui s’insinue au cœur de votre vie et la coupe en deux. L’avant et l’après. Le reste du monde tombe d’un côté ou de l’autre. Avant et après. Quand au pendant, il n’est pas plus épais qu’un fils, lui non plus. »

Note : 5/5
Delirium est LE livre que j’aurais aimé écrire. L’auteur a su trouver les mots pour nous expliquer que l’amour et la liberté sont les deux choses les plus importantes au monde, mais qu’ils vont également parfois de paire avec la peur, la souffrance, et la peine. Ce livre ne peut se résumer en quelques mots, et je ne veux exprimer que ceci : Merci Lauren Oliver d’avoir écrit cette histoire qui pour moi est un coup de cœur. Merci également pour cette fin grandiose, et vivement le tome 2 !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 18 Mar 2012 - 15:49

Je vois que je suis la seule a ne pas avoir du tout aimer ce livre


Il faut dire ce qui est, c'est une grosse déception.

Avant de commencer un livre je regarde toujours les avis des autres
lecteurs. Et tout le monde disait tellement de bien de ce livre que
j'ai foncée tête baissé. Surement trop, car je me suis casser la tête
sur un mur.

Peut être que j'attendais trop de ce livre.


Commençons par l'histoire.
Elle est très, voir trop, longue a commencer.
Je le dit haut et fort, je n'en est pas honte.
Je me suis ennuyer pendant la moitier du live.
J'ai enfin commençais a être interesser vers la fin.
De l'action.
ENFIN !!!

Parlons maintenant des personnages.

Je sais que c'est le personnage principal, mais Lena ma énerver au plus haut point.
Je l'est trouver passive.
J'avais vraiment envie de lui mettre une claque en lui disant "mais bouge tes fesses quoi."
On ne va pas dire sans personnalité parce que se serais éxagerer.
J'ai vraiment commencer a l'apprécier, comme tout si on regarde bien, a la fin ou je la trouve plus speed, plus vivante.
Merci beaucoup Alex !
Par contre j'ai beaucoup aimer Hanna.
Elle est tout l'opposé de Léna.
Elle est beaucoup plus speed et un peux Mlle je me fiche des lois, et sa rajoute un peux de piment a l'histoire.

En gros, ce livre est, comme dit plus haut, une grande deception

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Nelly17 le Mar 27 Mar 2012 - 11:58

Je viens juste de le terminer, et je suis conquise super

Mon avis :
L’histoire est un peu lente à se mettre en place, le temps de nous expliquer comment fonctionne ce monde, et qu'on se familiarise avec les termes de Protocole, Vulnérables, Sympathisants, Régulateurs...mais c’est un mal nécessaire !
Comme toutes les dystopies, j'ai eu un peu de mal à entrer dedans, ça me fait tellement halluciner qu'on puisse imaginer un monde sans amour, donc rien que le concept est difficile à admettre !
Mais alors après Attention danger : ce livre provoque tous les symptômes qu’il décrit et que cette société totalitaire combat !!!
Toute la description de ce monde donne la nausée, nous met mal à l’aise, et c’est là que l’auteur a vraiment réussi son coup !
On assiste à l'évolution de Lena, elle va passer de la fille conditionnée à accepter un destin que d'autres choississent pour elle, à des choix personnels, à l'accceptation de l'amour et de la liberté. Ce changement est progressif et donc crédible. Quand on est conditionné depuis des années, pas facile de réaliser que tout ce qu’on a connu n’était que mensonges ! Elle découvre tous ces mensonges petit à petit et assimile, digère… Tout est une question de point de vue ! L’auteur oppose l’enfermement dans une société à l’amour qui nous porte, nous élève, nous fait courir et nous libère…
Alex est absolument adorable, jamais il ne la brusque, il attend qu'elle prenne conscience elle-même de la réalité.
Même si j’ai trouvé quelques descriptions de la ville un peu trop longues, beaucoup de passages m’ont émue, j’ai noté de nombreuses très belles citations. Le style est agréable et les images qu'elle emploie sont magnifiques.
Je ne peux pas aller jusqu’au coup de cœur, même si j’ai vraiment beaucoup aimé, mais c’est trop terrifiant, trop impensable, ce monde sans amour, sans vie…car ceux qui ont subi le Protocole ressemblent plus à des robots qu’à des êtres humains, ils acceptent tout sans broncher et sans émotions…ils sont complètement lobotomisés !
Et la fin est horrible, on a juste envie de hurler pourquoi !!!!
Un livre qui vous hantera longtemps après l’avoir refermé !!

Note 4,5/5
Nelly17
Nelly17
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 42
Messages : 147
Date d'inscription : 23/03/2012
Localisation Charente-Maritime

http://pagesapresfeuilles.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Ven 30 Mar 2012 - 18:29

Delirium nous entraine dans la vie de Magdalena (ou Lena) jeune fille de 17 ans qui vit chez sa tante depuis le décès de sa mère. Elle attend avec impatience de subir le Protocole, l’opération que tout le monde reçoit à sa majorité, sensée immuniser de l’amor deliria nervosa. L’amour, qu’elle soit amitié, amour maternelle ou passion amoureuse, est présentée comme une maladie, et considérée comme un fléau.

Lauren Oliver consacre une grosse première partie de son roman à présenter la maladie et les règles qui régissent le monde où vit Lena. On découvre d’emblée que la société est totalement encadrée par un régime totalitaire (répressions, violence, milice, enlèvements, prisonniers, assassinats…). La propagande est d’ailleurs très bien mise en avant par l’auteure, qui utilise des extraits de livres ou de manuels pour introduire chaque chapitre. Je ne vais pas vous cacher que j’ai eu beaucoup de mal à me sentir embarquée dans l’histoire tant cette description avançait dou-ce-ment.
Dans la deuxième partie, l’action (parfois violente) arrive enfin, avec surtout une prise de conscience de la part du personnage principal, que j’ai eu si souvent envie de secouer. Ce personnage de Lena, si naïf, mais au font tellement perdu m’a d’abord agacé, puis ému. Elle vit dans la peur d’être atteinte par l’amour, la maladie qui a infecté et lui a volé sa mère. Grace à sa meilleure amie la téméraire Hanna, et à sa rencontre avec Alex, Lena va évoluer et prendre confiance en elle. Rébellion et désire de liberté lui permettent de découvrir les mensonges qui entourent le protocole (cryptes, sympathisants…) et de prendre conscience que le malheur est nécessaire pour connaitre le bonheur.

Cette lecture m’a beaucoup rappelé celle du roman de Scott Westerfeld, Uglies, que j’avais beaucoup aimé. J’ai trouvé le sujet (la proscription de l’amour sous toutes ses formes) intéressant, mais le texte m’a semblé beaucoup trop long à démarrer, trop lent. J’ai eu souvent envie de sauter des lignes et des chapitres, à la fois pressée de vivre enfin le livre et surtout d’arriver à la fin pour savoir ce que Lena allait devenir. L’arrivée d’Alex a ajouté le piquant nécessaire au récit. Sa relation avec Lena a permis une certaine accélération dans l’histoire et les dernières pages font monter la tension jusqu’à arriver à une très grosse envie de se jeter sur la suite !

Pour conclure : après un début fade et très long, les dernières lignes arrivent vite à une histoire d’amour poignante et surprenante. La fin qui mêle amour, joie, tristesse, soulagement, espoirs et cruauté, est en totale opposition avec toutes les règles établies. En fin de compte la longueur était nécessaire à l’explosion de sentiments finale, mettant en avant toute la stupidité du régime et de cette société totalement déshumanisée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Sam 7 Avr 2012 - 22:09

Avant toute chose, j'ai craqué sur la couverture que je trouve magnifique ! Merci aux éditions France loisirs !!

J'ai passé un moment de lecture exceptionnel.
Les romans jeunesse ont toujours tendance à me laisser sur ma faim mais là, non !
J'ai trouvé l'histoire grandiose, merveilleusement bien écrite, rythmée.
Nous suivons la vie de Lena.
Lena a 17 ans. Elle vit dans une société où l'amour est banni, dangereux et traité comme une maladie. Cette vie n'est faite que de règles et de barrières. Exit les sentiments, la folie, les petites étincelles et les mots tendres. Tout est contrôlé et sous contrôle.
A 18 ans, Lena subira le protocole. Une opération qui la privera d'amour, qui la fera rentrer dans un moule, qui lui fera oublié tous ses bons souvenirs, ses amis. Une société calme, sous contrôle, sans excès. Une vie toute tracée avec un homme désigné. C'est difficile de s'imaginer une société pareille mais l'auteure nous imprègne de l'atmosphère à merveille !
Ce que j'ai aimé, c'est qu'au départ Lena est heureuse. Elle est ravie de se faire opérer prochainement afin de ne jamais tomber malade. "L'amor deliria nervosa ", quel nom incroyable !!
Elle est conditionnée, comme tous les jeunes de son age à rentrer dans un moule, à considérer l'amour, les manifestations de joie comme une maladie, comme un premier pas vers la folie. Pas de contacts physiques avec des garçons, de regards échangés, aucune marque d'affection même au sein de sa famille. Rien ....
Lena n'est pas comme toute les héroïne du genre, déjà convaincue qu'elle ne peut pas rentrer dans ce moule. Non. Lena est un parfait produit de la société.
Au contraire, c'est sa meilleure amie Hanna qui écoute de la musique interdite, sort en soirée clandestine. C'est elle qui aspire secrètement à autre chose, se sent oppressé.
Seulement Lena n'a pas encore rencontré Alex et Alex fera tout basculer. Changement de vie à 180 °, changement d'horizon, d'envie et juste 3 mots clés, 3 mots interdits : je t'aime.
Un roman époustouflant que je vous conseille vivement !
Chaque début de chapitre démarre avec quelques mots tirés de livres (imaginaires) de cette société, afin de nous montrer l’endoctrinement, le conditionnement à cette vie sans émotion. J'ai trouvé cela très bien, ça nous donne des bases solides et ça rend le récit encore plus crédible.
Une plongée en apnée au côté de Lena et Alex, une envie de fuir et vivre sa vie, sans barrière, sans règle, sans contrainte, juste celle d'aimer, tout naturellement.
Une rébellion qui se forme, des idées qui émergent, un cerveau qui réfléchit, analyse et sort de sa léthargie.
Une ode à la liberté et à l'amour, c'est un très jolie voyage que nous propose Lauren Olivier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par lilyroseyy le Mar 10 Avr 2012 - 11:13

Mon avis:

Léna est une jeune fille vivant dans un monde où l'amour (le déliria) est interdit et "guéri" par une opération chirurgicale à l'âge de 18 ans. Pour Léna l'opération approche lorsqu'elle rencontre Alex. Léna est élevée par sa tante car sa mère est morte du déliria.

D'abord j'ai retrouvé pas mal de similitudes avec l'univers de "Promise" où l'idée principale est la même, la société choisie notre conjoint afin d'éviter un certain chaos. Délirium présente toutefois plus d'actions, ce qui m'a ravie. Il y a des courses poursuites dans la ville, avec les hélicoptères, des chiens, des sirènes hurlantes, on frissonne avec les personnages.

J'ai beaucoup aimé les personnages d'Hanna, sa meilleure amie, qui est belle, sportive, fidèle et courageuse ainsi que le personnage de Gracie, une cousine de Léna, petite fille intelligente et mystérieuse. J'ai un peu moins aimé le personnage d'Alex, encore un garçon un peu trop parfait tombant amoureux d’une héroïne très banale au départ, je suis toujours septique...

Le roman est bien écrit, la lecture est sans accro. On est vite plongé dans l'univers de l'auteur et il est aisé de comprendre les rouages de ce monde. L'histoire d'amour est comme souvent un peu lisse, mais on s'attache toutefois aux personnages et on a envie de voir progresser l'histoire de Léna et d'Alex. Peu de nouvelles technologies dans cette dystopie, ce que je regrette un peu, les habitants sont plutôt "pauvres" et ne disposent pour le plupart même pas de la technologie existant de nos jour.

Pas vraiment de bémol pour ce roman très agréable.

Ma note : 4/5
lilyroseyy
lilyroseyy
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 1700
Date d'inscription : 04/01/2011
Localisation Roubaix
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : à l'hôpital

http://lilyroseyy.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mar 10 Avr 2012 - 22:13

Oh j'ai envie de le lire après tout ce que j'ai lu ici ! Est-ce que la suite est déjà sortie ? (j'aime bien ne pas trop attendre longtemps entre 2 livres d'une même saga)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par lilyroseyy le Mer 11 Avr 2012 - 9:41

P_C a écrit:Oh j'ai envie de le lire après tout ce que j'ai lu ici ! Est-ce que la suite est déjà sortie ? (j'aime bien ne pas trop attendre longtemps entre 2 livres d'une même saga)
oui, tu la trouveras en faisant une recherche "delirium" sur le forum, le titre est pandemonium
lilyroseyy
lilyroseyy
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 1700
Date d'inscription : 04/01/2011
Localisation Roubaix
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : à l'hôpital

http://lilyroseyy.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mer 11 Avr 2012 - 12:54

Merci !!
Si je le vois à ma prochaine sortie "achats non nécessaires immédiatement" de livres, je le prendrais !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Jeu 12 Avr 2012 - 17:44

J’avais repéré ce livre lors de sa première sortie et eu vu de tout le buzz qu’il avait suscité il me tentait pas mal! Cette nouvelle réedition est pour moi vraiment plus esthétique que la première avec une magnifique couverture qui m’a tout de suite donné envie de le lire. La quatrième de couverture donne le ton du roman et m’intriguait beaucoup! Il ne m’en fallait pas plus pour me donner envie de me plonger dans sa lecture et, au final, j’en redemande!!!

L’intrigue repose donc sur le futur protocole qui consistera en une opération du cerveau sur le personnage principale, Lena, afin de l’immuniser contre l’amour qui est considéré comme une horrible maladie. Au départ plutôt emballé à cette idée, les choses vont prendre un tournant auquel elle ne s’attendait pas et compliquer les choses. L’originalité du roman se trouve surtout dans son thème puisque je n’ai encore jamais lu de roman où l’amour est considéré comme la pire des maladies qu’il faut éradiquer à tout prix. Un thème basé sur l’amour oui mais, l’amour impossible et dangereux.

Nous faisons donc la connaissance de Lena, le personnage principal qui est une jeune fille au passé douloureux qui tente tant bien que mal de s’adapter à son monde et à la société. C’est une jeune fille très courageuse qui m’a beaucoup touché de part son histoire et sa sensibilité. Elle fait preuve de détermination et ne se laisse pas facilement abattre ce qui est un autre aspect positif de son caractère. Accompagné de sa meilleure amie Hana, elle va faire une rencontre qui va changer sa vie à tout jamais et toutes ses croyances, ses certitudes, son univers, vont voler en éclat. Cette rencontre, c’est celle qui les fera rencontrer Alex, un jeune homme pas comme les autres qui va bouleverser leur quotidien. Lui aussi possède un passé douloureux tout comme Lena mais malgré tout il fait preuve de beaucoup de lucidité et de courage pour mener une vie normale au sein de la population. J’ai beaucoup aimé leur évolution et leur maturité tout au long du roman. C’est une histoire d’amour mais aussi d’amitié très forte qui m’a vraiment séduite. Des personnages touchants pour lesquels on se prend très vite d’affection et qu’on a hâte de retrouver.

L’histoire est raconté du point de vue de Léna et en début de chaque chapitre, il y a un extrait de livre du gouvernement des Etats-Unis dits « sains ». J’ai beaucoup apprécié ces petites parenthèses qui permettent bien de visualiser et de comprendre la politique en vigueur.Le vocabulaire est accessible à tous, adolescents comme adultes et le roman est très bien écrit. Le style d’écriture est fluide et agréable à lire même si le début m’a paru relativement long le temps que le récit commence vraiment et qu’il se passe quelque chose. Une fois la machine lancé, l’auteur nous entraîne au coeur de son histoire , nous la fait vivre aux côtés des personnages et nous tient en haleine jusqu’au bout! L’atmosphère du roman est à la fois froid et oppressant mais également très chaleureux suivant les personnages et les lieux où l’histoire évolue. Je n’ai absolument pas pu m’arrêter avant la fin et l’auteur nous offre un finale à 200 à l’heure qui vous coupera le souffle. Mon regret? Que ce soit déjà fini et d’ailleurs il me faut absolument la suite maintenant, je ne peux pas rester comme ça sans connaître la suite. Après un démarrage lent, une addiction très prononcé se manifeste et ce, jusqu’à la dernière ligne!

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment avec ce roman que je vous conseille vivement pour son histoire à la fois touchante et originale!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Pshiit le Jeu 19 Avr 2012 - 17:49

Au départ j'ai ouvert ce livre sans grande conviction.. le résumé ne m'attirait pas énormément et trop de bons avis à mon goût, j'avais donc peur d'être déçue.
A la lecture des premières pages, je me suis toujours tenu distante de l'histoire, pas très convaincue, ce n'était pas trop à mon goût....
Et puis petit à petit Lena a commencer à prendre des risques et là je me suis laissé prendre à cette histoire ! Je n'ai eu qu'une envie, c'est d'aller toujours plus loin ! (Je ne vous raconte pas les frustrations quand je devais le fermer pour aller dormir ou travailler)....

C'est juste une petite merveille qui nous entraîne dans un monde sans goût où les sentiments n'ont pas leur place ! On se sent aussi frustré que Lena !
Et ma frustration a atteint le summum... quand j'ai lu la dernière phrase... et que je n'avais pas le deuxième tome grrrrrr !

Je veux le lire !!!! Il me fait trop envie !
Pshiit
Pshiit
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 35
Messages : 149
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation Villeurbanne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Assistante de service

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 11:22

Mon avis
Comme tous les romans dystopiques que j'ai pu lire jusqu'à présent, ce livre est une gifle. Delirium est puissant, j'ai vraiment cru au monde de Lena, l'héroïne, j'ai frissonné en découvrant ses atrocités : le Protocole (opération ou plutôt lavage de cerveau qui vous empêche d'aimer, l'amour étant soit disant une maladie), les Régulateurs (qui patrouillent dans les rues pour faire respecter le couvre-feu et traquent les activités "illicites"), toute cette censure, etc. J'aurais même pu verser une larme à deux reprises : lorsque Lena découvre Riley, le chien, mourant et à la toute fin, tellement atroce.

Les personnages de Lena, Alex et Hana (joli prénom ! Wink m'ont beaucoup plu. Il est facile de s'identifier à eux ou de les aimer tout simplement. Le récit à la première personne nous fait entrer complètement dans l'esprit du personnage principal et j'ai beaucoup aimé découvrir sa transformation de docile petite habitante de Portland à véritable résistante. J'aime beaucoup les personnages qui ont cette force et qui en même temps restent profondément humains. Ça donne envie de leur ressembler ! Smile Grace, une des filles de la cousine Marcia qui est muette, a aussi son rôle à jouer dans l'histoire et je me suis prise d'affection pour elle.

Les relations entre les personnages, que ça soit l'amour de Lena et Alex ou l'amitié de Lena et Hana sont aussi extrêmement touchantes et bien écrites. Toutes les réflexions de Lena sur ses relations et la vie en général sont très justes.

Néanmoins, je mets un point de moins au livre à cause des longueurs du début. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire car il n'y avait pas d'action. Il n'y en a d'ailleurs pas eu beaucoup dans la seconde moitié du livre, mais ça ne m'a pas dérangée, le raid lors de la fête et la fin du livre m'ont amplement suffi, en plus de la découverte de Lena sur sa mère. (Je n'en dis pas plus !)

Et la fin, quelle fin ! C'est tellement affreux de nous faire patienter jusqu'à la suite après ça. (^-^) Surtout que je me pose encore quelques questions. Je vais bientôt lire la suite, c'est certain !

Ma note
4/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 11:46

J'ai beaucoup envie de lire ce livre ... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 13:25

Si tu aimes la dystopie, lance-toi Smile En plus, tu pourras avoir une collection pas dépareillée si tu choisis de continuer, parce que le premier tome a été réédité pour coller avec le deuxième ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 14:12

Bon alors faut que je le trouve en ebook Wink Merci pour le conseil la Poulette Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Vallery73 le Jeu 26 Avr 2012 - 1:51

J'ai beaucoup aimé ce livre. A plusieurs reprise je me suis surprise à y croire, que les sentiments était un paquet de problèmes, une maladie… car après tout ils nous font faire des folies, parfois de belles folies parfois des moins belles. Sans émotion la vie serait sans aucun doute triste, uniforme et vraiment fade. Par contre il y aurait aucun suicide, problème d'alcool, drogue et dépression. Mais comme j'aime les émotions et que pour ça il nous faut des sentiments j'aurais sans aucun doute été une invalides. Les dernières pages nous offre toute une intensité qui 24heure plus tard me chavire encore. Un livre à lire.
Vallery73
Vallery73
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 47
Messages : 171
Date d'inscription : 20/03/2012
Localisation Sherbrooke,Québec

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Jeu 26 Avr 2012 - 16:22

Vallery73 a écrit:Les dernières pages nous offre toute une intensité qui 24heure plus tard me chavire encore. Un livre à lire.

Ohlala, cette fin ! ><

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 29 Avr 2012 - 1:06

Bon j'ai craqué, je l'ai acheté cet aprèm ! Direct dans ma PAL ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Pshiit le Dim 29 Avr 2012 - 10:14

P_C a écrit:Bon j'ai craqué, je l'ai acheté cet aprèm ! Direct dans ma PAL ^^

Tu vas te régaler Very Happy
Pshiit
Pshiit
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 35
Messages : 149
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation Villeurbanne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Assistante de service

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Lun 30 Avr 2012 - 11:09

Mon avis:

J'ai lu ce livre grâce au site de Livraddict, en partenariat avec les Editions Black Moon, que je remercie beaucoup.

Quand j'ai commencé ce livre, j'étais éblouis par l'histoire, je me disais que c'était original, une vie sans amour car l'amour est une maladie......c'est vrai qu'en y réfléchissant, tout ces symptômes qui sont décrits, sont bien réèls, et j'ai trouvé que c'était une super idée. Par l suite, bien que l'action continue, je me suis un peu ennuyée.

Je me suis revue à la lecture de la saga des Uglies, et ça m'a moyennement plu. Je n'avai pas apprécié tant que ça Uglies, donc me retrouver avec un livre qui me fait penser en tout à celui-ci.... Aussi bien dans le style d'écriture que dans l'histoire (oui, dans Uglies, on parle de beauté, et ici d'amour, mais le "fonctionnement" est en tout point semblable.), je n'arrivais pas à lire une page sans me rappeler que "ah ben oui, Tally faisait ça aussi", "il va certainement se passer ça"..... Donc un peu lassant au bout d'un moment. Même si, pour ma part, la lecture était moins difficile pour Delirium, moins de détails, moins "fouilli".

A part cette ressemblance, on peut dire que j'ai tout de même apprécié ce livre. Les personnages sont attachants, surtout Alex (oui, désolé, je me suis plus accroché à Alex qu'à Lena...), le petit ami idéal, gentil, attentionné, protecteur.... J'ai sincèrement fondu. Les autres personnages sont importants dans l'histoire, mais ne m'ont pas plus touché que ça.

La fin nous laisse sans voix. On attends qu'une chose, la suite. On s'y attend plus ou moins, mais le voir écrit, ça fait un choc! Le style de l'auteure est très agréable à lire, épuré, simple, des phrases explicites....je pense que sans ça, le roman perdrait toute sa valeure.

Pour résumé, même si j'ai trouvé énormément de ressemblance avec Uglies, j'ai apprécié la lecture qui est beaucoup plus simple, et plus agréable, j'attends donc de pouvoir acheter la suite avec impatience.

Encore un grand merci à Livraddict et aux Editions Black Moon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Alexia77 le Ven 4 Mai 2012 - 7:51

Vu tous les avis "coup de coeur" que j'ai pu voir sur le net, c'est avec plaisir que j'ai commencé cette lecture. Pas de coup de coeur pour moi même si j'ai passé un bon moment avec ce livre.

L'auteure consacre une bonne partie du livre à présenter la maladie et les règles du monde dans lequel vit Lena, mais cette présentation est longue. En lui même le rythme du roman est lent mais pas ennuyant.
J'ai bien aimé le faite que l'auteure mette des extraits du livre sur la propagande de cette société au début de chaque chapitre afin de nous montrer le conditionnement de la population à cette vie sans émotion.

Côté personnage, Léna, notre héroïne, est attachante, pas très sure d'elle, elle découvre petit à petit qu'elle vit dans une société qui manipule ces citoyens.
Hana, sa meilleure amie, est un peu superficielle, extravagante et c'est elle qui commence à montrer à Léna qu'elles ne vivent pas dans une société parfaite.
Alex, je ne sais pas trop quoi en penser...
Grace, la cousine de Léna, je l'ai bien aimé, j'espère la retrouver dans le second tome.
Les autres personnages sont insignifiants, des coquilles vides qui sont persuadés d'être heureux.

L'écriture de Lauren Oliver est fluide et très agréable.

Pour conclure, des passages un peu longs dans la première partie mais très vite oublié. La fin est horrible, heureusement que le second tome est sorti, je vais aller l'acheter rapidement.
Alexia77
Alexia77
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 43
Messages : 177
Date d'inscription : 25/01/2012
Localisation 52

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Sam 5 Mai 2012 - 1:35

Je suis en train de le lire ! Il est trop bien

Spoiler:
Lena et Alex viennent de s'embrasser !!!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Opaline le Sam 5 Mai 2012 - 1:48

Bon, je savais que le roman me disait quelque chose quand je l'ai vu à la bibliothèque. À voir tous vos avis positifs, j'ai bien fait de l'emprunter! cool
Opaline
Opaline
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 47
Messages : 731
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation Québec

http://biblimaginaire.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par sakinia le Sam 5 Mai 2012 - 21:41

Mon avis: Very Happy

Dans ce monde, l'amour est interdit. Lena une jeune fille qui va bientôt avoir 18 ans, n'a qu'une envie c'est de faire son opération du cerveau. Jusqu'au jour où elle fait une rencontre qui va lui changer la vie. Elle va voir que dans le monde dans laquelle elle vit, ce n'est qu'un mensonge. Entre amour et vérité, Lena va prendre une décision très importante.

Voila une nouvelle dystopie qui a été un gros coup de coeur pour moi. J'ai beaucoup aimé le thème de cette histoire où l'amour est une maladie. J'avais beaucoup aimé Le dernier jour de ma vie et j'ai donc voulu lire cette dystopie. L'auteure ne m'a pas du tout déçu qui, certes n'avait pas beaucoup d'action mais avec une intrigue passionnante.

Côté personnages j'ai beaucoup aimé Lena qui évolue au fil des pages et grâce à la rencontre d'Alex. Les personnages que j'ai adoré sont ceux qui non pas encore subit le protocole comme Lena, Alex et Hana sa meilleure amie. Bien que Grace qui est un personnage qu'on ne voit très peu mais elle est touchante. Chaque personnage à son caractère ,avec Lena qui garde espoir et qui comprend peu à peu son monde, Alex le beau garçon libre de ses choix et Hana la rebelle.

En conclusion, avec une écriture fluide, l'auteure m'a entraîné dans son univers unique où l'Amour est interdit. Les personnages doivent toujours garder espoir et ouvrir les yeux sur ce qui ce passe autour. Je vous le conseille chaudement car c'est vraiment un très bon livre avec une intrigue captivante. J'ai hâte de lire le tome 2 et voir comment les personnages vont évoluer.

http://rever-en-lisant.blogspot.fr/2012/05/delirium-tome-1.html
sakinia
sakinia
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 26
Messages : 582
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation Sud
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ~ Lecture

http://rever-en-lisant.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Sam 12 Mai 2012 - 22:33

A force de le voir sur toute la blogosphère, je me suis dis pourquoi pas ? Et puis j'avoue qu'un résumé tel que celui-ci ne me laisse pas indifférente très longtemps !

Dans le monde de Lena, tout sentiment amoureux est interdit. Dès l'âge de 18 ans chacun doit passer par un "protocole" qui lui garantira une vie sans souffrances. Du moins, c'est ce qu'on lui a toujours inculqué. Mais à la veille de sa majorité, Lena va faire une rencontre qui va remettre en compte tout ce en quoi elle avait foi; pour le meilleur et pour le pire aussi.

Même si ce roman n'est pas parfait, il reste à mes yeux l'un des meilleurs que j'ai lu depuis le début de cette année. Parce que Delirium c'est le genre de lecture qui se ressent plus qu'elle ne se lit. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis projetée à travers le personnage principal, exprimant mes impressions à voix haute. J'ai aimé, souffert, je me suis énervé et résigné avec Lena.

J'ai adoré la façon dont l'auteur élabore la psychologie et la personnalité de celle-ci; comment sa naïveté et son carcan quotidien vont s'effondrer peu à peu et lui offrir la saveur merveilleuse de la liberté, comment elle va comprendre que dans son monde idéal, ceux qui lui veulent le plus de bien ne sont jamais ceux que l'on croit et que les mensonges nuisent plus que la vérité.

J'ai apprécié de la même manière l'évolution progressive de sa relation avec Alex. Une relation presque "instructive" à mon sens, puisqu'elle montre à la jeune fille que l'amour est affaire de confiance, désir, partage, beauté et espoir, des choses naturellement saines loin de toutes les horreurs qui ont isolé son cœur dans une terreur sourde. Mon âme romantique s'est du coup retrouvée comblée lors de nombreux passages.

En ce qui concerne le style, rien à redire, c'est très commode à lire et les débuts de chapitres m'ont semblé être un surplus d'informations non négligeable. Si je n'avais qu'une petite chose à souligner c'est sans doute l'introduction un peu longue des bases du contexte; plus d'une centaine de pages avant d'entrer réellement dans l'action.

En bref, un véritable coup de cœur pour ce récit d'une rare force dont la fin m'a une fois de plus laissé désemparé ! N'hésitez pas à craquer pour ce "voyage initiatique" vers l'une des plus belles sensations que réserve la nature humaine qu'est l'amour.

Ma note:
9/10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Clairdelune le Lun 21 Mai 2012 - 19:09

Une excellente surprise, presque un coup de coeur Very Happy

Mon avis :

Le début est accrocheur et rend curieux de connaître la suite. Je trouvais que c'était un livre dystopique très sympathique, qu'il faisait passer de très bons moments de lecture ; mais après l'avoir entièrement lu, je peux dire que c'est beaucoup plus que cela.

La dystopie est un genre que j'affectionne de plus en plus. Delirium traite d'un sujet assez commun, que l'on retrouve dans beaucoup de livres : l'amour. On rentre dans un monde dystopique où l'amour est considéré comme une maladie. On pourrait penser que l'histoire est simple et neuneu mais cependant, on se rend vite compte que c'est complètement faux. L'histoire est profonde et l'auteur nous fait passer les émotions des personnages avec beaucoup de facilité. On se met dans leur peau, on angoisse avec eux, on espère, on aime... C'est assez délicat à décrire, mais cette farandole d'émotions me laisse encore toute chavirée. On est vraiment transportée et j'ai du mal à me remettre de ce voyage.

Les personnages me sont tous très attachants et j'ai vraiment du mal à m'en séparer. Lena me plait parce que c'est elle qui évolue le plus. Elle change radicalement tout le long de cette aventure. Sa vie se bouleverse et elle découvre révélations sur révélations. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant en lisant Delirium.

Ainsi donc, je suis tombée sous le charme d'Axel. On découvre ce charmant garçon à travers les yeux de Lena. Patient, calme, protecteur, comment ne pas l'aimer ? J'ai vraiment beaucoup aimé ce personnnage, il fait avancer l'histoire, il est... indispensable. Il est passionnant de découvrir sa vie, son passé, ses pensées, ses goûts, ses espoirs... C'est un personnage qui m'a vraiment fascinée.

Même si parfois il n'y a pas beaucoup d'action, les reflexions de Lena sont intéressantes à suivre et apportent beaucoup à l'ouvrage. Quand, au contraire, il y a de l'action, le coeur palpite et le danger fait frémir. Chaque page se savoure, chaque mot est essentiel à l'ouvrage, il n'y a rien de trop et il ne manque rien.

Enfin... le dénouement me laisse haletante, frustrée et désespérée. La tension est à son comble, l'angoisse à son summum, la peur et l'horreur vont crescendo, j'ai eu les larmes aux yeux de frustration et je ne peux qu'être impatiente de lire la suite. Je n'ai donc plus qu'une hâte : posséder et lire le tome 2, en espérant qu'il répondra à mes attentes et qu'il ne me décevra pas.
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Lun 21 Mai 2012 - 19:39

Vous me donnez envie les filles lol!
Va falloir que je le rajoute à ma liste maintenant oui

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Clairdelune le Lun 21 Mai 2012 - 20:03

Fairynight28 a écrit:Vous me donnez envie les filles lol!
Va falloir que je le rajoute à ma liste maintenant oui
Oh mais c'est fait exprés Twisted Evil
Rajoute-le, rajoute-le, rajoute-le Laughing
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par lecoinlitteraire le Lun 21 Mai 2012 - 20:09

Encore un roman qu'il va falloir que j'achète. Je lisais beaucoup déjà mais depuis que je suis sur ce fofo, c'est de pire en pire !!!
lecoinlitteraire
lecoinlitteraire
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 30
Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2012
Localisation Pas de calais
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : employée de jeu, et ma grande passion : la lecture bien sur :D

http://le-coin-litteraire.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Naminé le Lun 21 Mai 2012 - 22:08

Et ce n'est pas prêt de s'arrêter lecoinlittéraire Laughing

Je l'ai fini il y a quelques jours et j'ai adoré, surtout la manière dont l'auteure parle d'amour. Par contre j'ai trouvé que ça manquait un peu de rythme, parfois je décrochais un peu de ma lecture jsais pas mais dans l'ensemble il est superbe.
Naminé
Naminé
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 523
Date d'inscription : 27/04/2011
Localisation Pas-de-Calais
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Secrétaire Comptable

http://www.plume-a-papote.fr

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Lun 21 Mai 2012 - 23:47

Clairdelune a écrit:
Fairynight28 a écrit:Vous me donnez envie les filles lol!
Va falloir que je le rajoute à ma liste maintenant oui
Oh mais c'est fait exprés Twisted Evil
Rajoute-le, rajoute-le, rajoute-le Laughing

Je l'ai rajouté lol!
à force de naviguer sur ce forum, je vais avoir une liste de livre phénoménale Shocked
C'est que vous êtes un peu sadique hein Twisted Evil
MDR

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Clairdelune le Mar 22 Mai 2012 - 20:20

Fairynight28 a écrit:
Clairdelune a écrit:
Fairynight28 a écrit:Vous me donnez envie les filles lol!
Va falloir que je le rajoute à ma liste maintenant oui
Oh mais c'est fait exprés Twisted Evil
Rajoute-le, rajoute-le, rajoute-le Laughing

Je l'ai rajouté lol!
à force de naviguer sur ce forum, je vais avoir une liste de livre phénoménale Shocked
C'est que vous êtes un peu sadique hein Twisted Evil
MDR
Victoire youpi (oui, j'adore tenter les autres, mais je ne sais pas si ça compte dans les sadiques ? faisons l'innocente Laughing )
Rassure toi, tu n'es pas la seule, et loin de là ! Ma liste de livres qui me tentent est d'une longueur abominable jsais pas je ne sais pas si une vie me suffira pour tout lire lol!
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mar 29 Mai 2012 - 17:20

J'ai adoré Delirium !
Je me suis littéralement laissée emportée par cette histoire, j'avais même la sensation que c'était moi qui la vivait.

J'ai beaucoup réfléchi en lisant ce livre. En effet, imaginer qu'un tel monde puisse exister un jour n'est pas totalement fou. Que le monde considère l'amour comme un sentiment qui détruit, une maladie, plutôt qu'un sentiment qui rend heureux est possible dans un futur très lointain.

Je me suis même surprise à penser qu'après un chagrin d'amour, beaucoup aimeraient qu'une chose comme le protocole existe (moi même à une époque je crois que si on me l'avait proposé, j'aurais accepté). Aujourd'hui c'est différent car comme le dit la chanson "avec le temps, va, tout s'en va".
En tout cas je trouve super qu'un livre qui semble si léger en apparence puisse nous conduire à réfléchir sur notre propre condition. Est-ce que l'amour vaut d'être vécu quand on en souffre à en mourir ?

J'ai été un peu triste par la fin, car comme Marine j'aime les happy End Sad

Je vais lire tous les romans de cet auteur car après "le dernier jour de ma vie", je vais de bonnes surprises en bonnes surprises.

Ma note 5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 21:30

Ce livre est dans ma PAL et ça fait un moment qu'il me tente, je pense que ce sera ma prochaine lecture

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par chrys63 le Jeu 14 Juin 2012 - 12:47

Idem pour moi

_________________
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Admini12
chrys63
chrys63
ADMINISTRATRICE DU FORUM
ADMINISTRATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 5514
Date d'inscription : 07/12/2011
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Toujours sur les chapeaux de roues

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par mandy911 le Sam 16 Juin 2012 - 14:56

Je le veux!!! Il a l'air génial Wink
En plus avec vos superbes avis ! on ne peut que l'acheter cool
mandy911
mandy911
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 24
Messages : 2020
Date d'inscription : 27/01/2012

http://universlivresque.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par kokodu22 le Mar 17 Juil 2012 - 13:38

Mon avis (en version non corrigé…) :

Je remercie ma copine Léna (qui doit me lire ^^) qui me l’a prêté ! Je l’ai lu en LC avec Michou.

Dans le monde de Lena l’amour est une maladie mortelle. A 18 ans la population se fait vacciner (au moyen du Protocole), et donc immunisés pour toujours.
Mais Lena attrape l’Amor Deliria Nervosa en tombant amoureuse d’Alex.
Les gens sont plus ou moins contrôlés, dans la Nature vivent les rebelles, ceux qui ne veulent pas être contrôlés, qui veulent être les seuls maîtres de leur vie.
Quel mystère entoure le suicide de la mère de Lena ?

J’ai bien aimé Lena même si elle change totalement entre le début et la fin du livre. Au début elle compte même les jours avant son Protocole, mais quand elle rencontre Alex évidement, elle ne veut plus se faire vacciner car il « transforme » les gens, souvent ils n’ont plus les mêmes centres d’intérêt qu’avant, et quand la personne est infectée par la Deliria elle n’aime plus son amant… Donc Lena va tout faire pour y échapper.
Alex, lui est déjà immunisé (…)
En parlant d’Alex, pareil que Lena je l’aime bien aimé aussi, il est assez mystérieux.
Hana, la meilleure amie de Lena est sympathique aussi mais sans plus, je l’ai trouvé un poil égoïste. Globalement j’ai aimé tous les personnages, je n’ai pas tellement d’avis sur eux en fait.
Mon seul regret est qu’ils soient tous stéréotypés… L’héroïne est une adolescente qui ne trouve pas spécialement moche mais pas jolie non plus, elle a une meilleure amie riche et très belle, un petit copain soit disant canon etc…
Bref, les personnages de ce livre ne m’ont pas absorbés.
Il y a un seul qui m’a vraiment marqué ; Gracie. Il me semble qu’elle à huit ans (à vérifier…), elle se fait passer pour une muette alors qu’elle sait très bien parler, il me semble aussi qu’elle soit très intelligente. Enfin un personnage original !

L’histoire m’a beaucoup plu, elle est bien menée même si le début est très lent… Mais quand ça à commencer quel plaisir ! L’action est parfois inexistante, mais ce n’est pas un mal, dans les histoires d’amour il faut quelques temps morts.

J’ai adoré le style de Lauren Oliver (tant mieux, j’ai « Le dernier jour de ma vie » dans ma PAL ). Elle utilise des mots simples pour que le lecteur tournent les pages sans soucis.

Une belle histoire d’amour qui s’achève tristement.
Le tome 2 est sorti, et je vais le lire c’est sûr. Il faut vraiment que je sache la suite surtout que ce deuxième opus nous transportera ailleurs visiblement… Affaire à suivre !

Ma note : 5/5 Coup de cœur ! (Oui, je sais, avec tous les points négatifs que j’ai relevés on dirait pas que j’ai adoré mais si si!)
kokodu22
kokodu22
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 2312
Date d'inscription : 22/07/2011
Localisation Bretagne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne, j'adore lire, regarder des films et séries...

http://koko-lectures.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Michou le Dim 22 Juil 2012 - 14:26

Mon avis :

J'ai tellement entendu parlé de ce livre, tellement lu d'avis positifs, qu'il fallait que je le lise moi aussi. Je remercie Koko de m'avoir accompagnée dans cette lecture, n'hésitez pas à vous rendre sur son blog pour y retrouver son avis Wink
Alors peut-être que j'en attendais trop de ce livre, ou bien peut être l'ai-je lu au mauvais moment, quoi qu'il en soit, la magie n'a pas beaucoup fonctionné sur moi.
Le récit nous est raconté par Lena, qui compte impatiemment les jours qui la sépare de sa délivrance, du fameux protocole qui guérit de l'amour, et rend les gens insensibles à tout, et surtout incapables d'aimer. J'ai trouvé ce truc franchement terrifiant, surtout quand lena nous explique que les parents ne ressentent rien pour leurs enfants, qu'ils ne les prennent pas dans leur bras, qu'ils ne les consolent pas, ils n'ont pas l'instinct de protection, clairement, il n'en ont rien à faire. Cette indifférence fait peur. Pourtant, tout le monde est persuadé que c'est la bonne chose à faire, que ce protocole les guérit de cette maladie mortelle qu'est l'amour. Et Lena en est elle aussi persuadée, mais petit à petit, ses convictions vont être mises à l'épreuve, en premier par les réflexions de sa meilleure amie Hana, puis par sa rencontre avec Alex, qui va lui prouver que l'amour n'est pas la chose horrible que le gouvernement leur fait croire.
Les personnages :
Lena est une jeune fille simple, qui n'aspire à rien dans sa vie si ce n'est ce protocole, qui, elle en est sûre, la sauvera. Lena est persuadée de porter ce mal en elle, à cause de sa mère. Cette dernière s'est suicidée avant son 4 ème protocole, préférant mourir plutôt qu'on lui retire l'amour qu'elle éprouvait pour son mari décédé. Sa mère n'était pas comme les autres mamans, le protocole n'ayant jamais fonctionné, Lena a connu une enfance différente, avec une mère aimante, profitant des petites choses de la vie qui rendent heureux comme danser, chanter, rire aux éclats... avec le recul, elle comprend que toutes ces choses étaient interdites et que de ce fait, elles étaient dans l'illégalité. J'ai aimé être témoin de sa prise de conscience, de son réalisme. C'est une fille forte, qui saura se battre pour ses convictions.
Alex est le jeune homme qui fera chavirer le coeur de Lena, et surtout, qui l'aimera et sera capable de faire n'importe quoi pour elle. J'ai été touchée par son histoire, mais plus encore, j'ai été émue par la force de son amour. C'est un jeune homme exceptionnel, et qu'on suivrait les yeux fermés, à ses côtés, rien ne peut nous arriver.
Même si on ne la voit pas directement, le personnage qui m'a le plus émue est la mère de Lena. Je suis maman, donc forcément, je me suis retrouvée en elle, et je n'ose imaginer par quoi elle a dû passer. Aimer son enfant est quelque chose de merveilleux et de me dire que cet amour, si puissant, lui était interdit, qu'elle devait se contrôler, c'est pour moi inimaginable. Le protocole n'a jamais fonctionné sur elle, au point qu'ils ont décidé au bout d'un moment, de lui faire subir l'opération sans anesthésie. Quoi de plus horrible que de se dire qu'on va subir une opération du cerveau qui retirera l'amour qu'on a pour nos enfants ? qu'après ça, on ne ressentira plus rien pour eux, qu'on les laissera pleurer, qu'on ne leur dira plus ces mots si magnifiques... tout simplement inconcevable.
Le style de l'auteure :
C'est fluide, ça se lit vraiment bien. J'ai souvent trouvé un côté poétique au récit. Au début de chaque chapitre, il y a un petit texte, des extraits de comptines, ou du Livre des trois S, sorte de bible imposée par le Gouvernement. C'était très intéressant de lire ces petits passages, et je me suis souvent dit que l'auteure avait raison, que c'était intelligent. La maladie l'amor deliria nervosa, finalement, c'est tout à fait ça. Tous ces symptômes sont bien réels, mais le gouvernement en a fait quelque chose de négatif.
Pour finir :
Malgré tout, comme je le disais plus haut, ça n'a pas vraiment fonctionné sur moi. Même si la dernière partie relève un peu mon ressenti, et m'a vraiment donné envie de lire la suite, je suis loin du coup de coeur auquel je m'attendais. Le manque d'action ou d'agissement, le début un peu long, mon non attachement à Lena... mais un bon moment de lecture tout de même ! Je lirai sans l'ombre d'une hésitation la suite, qui, à en croire le résumé, m'attire bien plus que ce premier tome... à suivre donc !
Ma note 3/5 : j'ai bien aimé
Michou
Michou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 42
Messages : 1049
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation Quelque part dans ma tête...

http://michelebeckstudio.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Lisalor le Mar 4 Déc 2012 - 13:02

Mon avis : En général, j'aime beaucoup les livres de science fiction/jeunesse c'est souvent une jeune héroïne qui évolue dans un monde futuriste. Je me suis donc lancée dans cette saga et je dois dire qu'il me tarde vraiment de lire la suite car j'ai passé un excellent moment de lecture.

Nous sommes dans un monde futuriste où l'amour est considéré comme une grave maladie qui s'appelle "Amor Déliria Nevrosia". L'amour est considéré comme un délire, une névrose et c'est à l'âge de 18 ans que les jeunes gens subissent "La procédure" c'est à dire une opération qui va les immuniser toute leur vie.

Lena vit chez sa tante, son père est mort, sa mère s'est suicidée car elle n'a jamais pu être soignée bien qu'elle ait subi "La procédure" quatre fois. En désespoir de cause, elle s'est jetée d'une falaise.
Elle va vivre son dernier été avec enthousiasme et fébrilité en attendant de subir l'opération qui la guérira de la maladie de sa mère mais elle va aussi rencontrer Alex et découvrir que le gouvernement ne leur dit pas toujours la vérité.

Ce livre est vraiment dérangeant par certains côtés, les gens sont privés de sentiments, ils sont froids, distants, tristes et semblent toujours désagréables. Tout est conçu à l'avance les mariages, le nombre d'enfants, ça fait froid dans le dos mais heureusement au milieu il y a Lena et Hana qui aménent une bouffée de gaité.
C'est surtout le côté amour filial qui m'a le plus géné car on a vraiment l'impression que les parents n'aiment pas du tous leurs enfants.
Pourtant il y a aussi des personnages attachants comme la petite Grace ou Hana l'amie de Lena.

Un univers pas vraiment enchanté, des rondes de nuits, des couvre-feux, des contrôles d'identités inopinés, tout le monde est répertorié, surveillé, tout n'est pas rose dans ce nouveau monde.

Des dialogues, du rythme mais parfois le manque d'action m'a fait penser que l'histoire s'enlisait un petit peu, la fin est tout simplement terrible et il me tarde que d'une chose lire la suite
.
Lisalor
Lisalor
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 49
Messages : 395
Date d'inscription : 03/05/2011
Localisation Auvergne

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par plume le Jeu 27 Déc 2012 - 19:47

Etant une fidèle lectrice de dystopie, le résumé de ce livre m'avait plus qu'attiré, il était dans ma wish list depuis longtemps. aimer est dangereux, l'amour est interdit! et bien j'ai été déçue.

Tout d'abord, je ne me suis pas attachée au personnage principal : Lena, ni aux autres d'ailleurs sauf Gracie.
J'ai trouvé le déroulement de l'histoire trop lent et trop prévisible, je me suis un peu ennuyée et je n'ai pas aimé la fin.
Pourtant, j'avais lu LE DERNIER JOUR DE MA VIE de la même auteure que j'avais apprécié par son style que je trouve très agréable.

En bref, je m'attendais à mieux ce livre est pour moi une déception.
plume
plume
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 44
Messages : 1663
Date d'inscription : 05/04/2010
Localisation nièvre (58)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : secrétaire

http://leslivresdeplume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par chrys63 le Lun 14 Jan 2013 - 9:04

Mon avis dans le cadre de la lecture commune de Janvier 2013

Bon contrairement à tout le monde ou presque et je n'ai pas réussi à embarqué dans l'univers de Lauren Olivier.......Pourtant le résumé, l'intrigue et les différents avis positifs m'avaient littéralement emballés......

Lena vit dans une société ou l'amour est considéré comme une maladie et ou dès sa majorité on se fait opérer afin d'y remédier.....A travers son histoire on va découvrir l'histoire de ce monde et comment on en est arrivé à cette situation.

Pour moi, le train délirium n'a pas fonctionné j'ai trouvé l'histoire très prévisible même la fin....A part le passage sur sa mère et les cryptes.


_________________
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Admini12
chrys63
chrys63
ADMINISTRATRICE DU FORUM
ADMINISTRATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 5514
Date d'inscription : 07/12/2011
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Toujours sur les chapeaux de roues

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Maliae le Mar 15 Jan 2013 - 17:40

mon avis pour la lecture commune : Delirium est loin d’être ma première dystopie, je suis déjà passée par là avant, pourtant celle-ci m’a légèrement traumatisé. Disons que le sujet, soigner l’amour des gens, m’a foutu froid dans le dos. L’amour c’est le sentiment qui nous rend vivant, qui fait qu’on a des amis, qu’on aime nos gosses, ou qu’on tombe amoureux. C’est ce qui fait que l’on désire des choses. Ou tout simplement qu’on aime des plats, des couleurs, la vie… Retirer ce sentiment c’est nous transformer en zombie, en robot, et je trouve que Carol et William (les oncles et tantes de Lena) représentent exactement la vie sans amour. Ils sont plats et sont assez indifférent à la détresse. Celle qui m’a le plus rendu triste c’est Rachel, la soeur de Lena, on voit à quel point elle a changé… Est ce que ça rend vraiment heureux? Je n’en suis pas sûr, à mon avis ça en donne juste l’impression. Pour moi la sécurité ne fait pas le bonheur, surtout quand elle prive à ce point de liberté (ne pas pouvoir lire ou écouter ce que l’on veut doit vraiment être chiant).
Lena est un personnage que j’ai beaucoup aimé, même si parfois ses réactions m’énervaient, je la comprenais assez. Vis à vis de son vécu, de sa situation, de tout ce qu’on lui fait ingurgiter comme ânerie depuis qu’elle est petite, ses réactions peuvent être comprise. Sa peur également. Mais c’est un personnage qui évolue et en bien. Elle grandit petit à petit, analyse les choses par elle-même, se pose des questions. A l’aide de sa meilleure amie Hana (que j’ai beaucoup aimé, elle se rebelle un peu) et surtout grâce à sa rencontre avec Alex, Lena va beaucoup changer. Je suis hyper folle d’Alex, il m’a immédiatement plu, je le trouve trop adorable.
L’histoire d’amour m’a foutu des frissons et des picotements dans le ventre, et ça faisait quelques temps qu’un livre ne l’avait pas fait (je trouve, hélas, les histoires d’amour de plus en plus plates et en général moins intéressante que le reste de l’histoire) là pour le coup j’étais à fond dans l’histoire et également dans l’histoire d’amour. Les deux étaient biens. Et heureusement puisque le sujet principal est « l’amour ».
Le Déliria est – selon moi – une belle maladie (et en plus j’adore le nom qu’on lui donne, je trouve que ça sonne bien). S’en guérir est mauvais pour la santé !
La fin m’a vraiment fait pleurer, elle est très belle mais je l’ai trouvé assez triste. Je me demande ce qu’il va se passer dans le tome deux et du coup j’ai plutôt hâte de l’avoir pour revoir Lena et en savoir plus.
En bref, un très bon livre (je l’aurais lu plus vite mais j’ai aussi profité de ma petite soeur), qui se lit bien (malgré quelques phrases bizarres par moment), une histoire d’amour vraiment belle, une bonne dystopie (que je trouve assez horrible dans le sens où enlever l’amour c’est pire que tout je trouve), des bons personnages et une super fin qui donne envie d’avoir la suite. Je ne suis pas du tout déçue.

Questionnaire :

1° Qu'est ce qui vous a conduit à acheter ce livre ? j'en entendais parler partout

2° Quel a été votre première impression dès les premières pages ? mais c'est horriiiible ce truc

3° Cette impression s'est elle confirmé par la suite ou bien a t'elle changé ? oui ! Supprimer l'amour ça me fait froid dans le dos

4° Est-ce-que le langage utilisé ainsi que le style d'écriture vous ont plu ? Oui ? Non ? et pourquoi ? malgré quelques maladresses ça allait

5° Qu'avez vous pensé des personnages ? j'ai adoré Lena Hana et Alex, les autres étaient pour moi des zombies

6° Quel est votre personnage préféré dans ce livre ? pourquoi ? Hana, elle est vraiment chouette comme fille !

7° Celui que vous avez détesté ? pourquoi ? je n'en ai pas detesté vraiment, Jerry m'énervait plus que les autres !

8° Imaginiez-vous une fin différente ? Si oui, laquelle ? OUI ! totalement ! cette fin là m'a fait pleurer (et je veux la suite)

9° Relirez-vous un titre de cet auteur ? oui !

10° Votre avis est il positif ou négatif ? complètement positif, j'ai adoré, je l'ai dévoré, j'ai ris et pleuré !

11° Comptez vous lire la suite ? oui

12° Comptez vous regarder l'adaptation ciné de ce livre ? s'il yen a une un jour oui !



ma note : 5/5
Maliae
Maliae
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 964
Date d'inscription : 31/12/2011

http://jetulis.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Melusine le Dim 27 Jan 2013 - 17:42

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 718473lcdelirium1
LECTURE COMMUNE DE JANVIER-FEVRIER 2013
N'hésitez pas à venir donner votre avis!
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 34
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par lecoinlitteraire le Lun 11 Fév 2013 - 11:14

Ce roman fut une belle découverte. J'avais vu pas mal d'avis positifs sur le net alors je n'ai hésité qu'une demi seconde avant de l'emprunter à la bibliothèque. J'ai passé un très bon moment.
Je dirai que le gros point fort de ce roman c'est le condensé d'émotions qu'il contient. L'auteur a su retranscrire à la perfection chacune des sensations des personnages si bien qu'on vit profondément l'histoire, qu'on s'y plonge avec délectation.

Le thème est très bien choisi. L'amour est au centre de toute société et la traiter comme une maladie était osé et risqué et pourtant l'auteur s'en tire à merveille.
J'ai beaucoup aimé Léna à qui on s'identifie sans problème. C'est une jeune fille qui n'aspire qu'à être normale, elle croit ce qu'on lui dit parce qu'elle n'a pas le choix mais elle garde en mémoire quand même que tout n'est peut être pas aussi radical comme le laisse entendre le gouvernement. Elle a ses doutes et ses peurs, est partagée entre le monde sans couleurs et sans émotions qu'on lui impose et celui de passion qu'elle découvre en compagnie d'Alex.

Alex, qui d'ailleurs est un personnage très agréable. L'auteur ne le décrit pas comme un héros, il se contente de survivre dans un monde où il n'a pas sa place et quand ces deux personnages au passé douloureux se rencontrent, c'est un feu d'artifices d'émotions.
.
J'ai adoré suivre leur histoire et leur évolution. J'ai eu le coeur serré à certains passages, mais je ressentais aussi les mêmes moments de joie que les personnages. On en revient toujours au fait que les sentiments sont si bien d'écrits qu'on en oublie qu'ils sont ceux des autres. C'est assez déroutant de se plonger autant et de se laisser mener chapitre après chapitre.

L'histoire garde un rythme soutenu du début à la fin. L'auteur prend certes le temps de planter le décor mais c'est très important pour connaître tous les enjeux du roman. Ce qui ne détruit en rien l'enchaînement des actions qui se fait naturellement. Difficile de poser le livre, même à la fin d'un chapitre, et on arrive très vite au bout sans vraiment s'en rendre compte.

La fin est juste parfaite. Je n'en attendais pas moins et je pense que j'aurai été déçue d'en avoir une autre. Quand on lit la dernière ligne, on ne peut que se jeter sur le tome 2. Et heureusement pour moi d'ailleurs que j'ai eu la bonne idée de l'emprunter en même temps que le premier, sinon , je ne vous raconte pas à quel point j'aurai été frustrée ^^

Pourquoi pas le coup de coeur alors ? Je suis sure que je l'aurai eu si on était sorti un peu plus du côté " jeunesse " car bien que rien n'est " cul cul la praline " , l'ambiance général donne à l'ensemble du livre un côté Young adulte.
Ça reste néanmoins une lecture passionnante qui m'a fait vibrer ! Et je commence la suite avec empressement Wink
lecoinlitteraire
lecoinlitteraire
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 30
Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2012
Localisation Pas de calais
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : employée de jeu, et ma grande passion : la lecture bien sur :D

http://le-coin-litteraire.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 2 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum