Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LES ADVERSAIRES de Fabien Clavel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

LES ADVERSAIRES de Fabien Clavel

Message par Michou le Jeu 15 Nov 2012 - 13:21




Résumé

Depuis des millénaires, un tournoi oppose les anges de l'Ordre aux légions du Chaos. Ces duels à coups d'épées flamboyantes doivent rester inconnus des humains. Jusqu'au jour où la jeune Ayati est témoin d'une de ces luttes à mort au bout de sa rue. Engagée malgré elle dans l'ultime bataille entre les deux clans immortels, elle devra risquer son âme et mettre en péril son amour, alors que le monde menace de basculer dans l'Apocalypse.


370 pages
Le Pré aux Clercs
8 novembre 2012
16.00 €

avatar
Michou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 1049
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation Quelque part dans ma tête...

http://michelebeckstudio.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES ADVERSAIRES de Fabien Clavel

Message par Naminé le Ven 16 Nov 2012 - 15:57

Un livre que j'ai beaucoup aimé ! Voici ma chronique :

Ayati est une jeune femme qui travaille dans le restaurant de son père. Un jour, une cliente qui ne lui est pas inconnue va oublier son portefeuille sur le comptoir. Tentant de la rattraper, elle va la suivre jusqu’à un parking où elle va assister à un spectacle effroyable : un affrontement sans merci à coups d’épées flamboyantes qui se révèlera être un combat à mort.

En réalité, ces duels se déroulent entre deux catégories d’êtres surnaturels qui se vouent une haine féroce depuis des millénaires : les anges et les démons. Tous les 372 ans survient « L’Apocalypse », c’est-à-dire « La Révélation », un évènement qui vise à élire « El », le seul ange qui sera capable d’être en contact avec Dieu. Sept candidats, appelés « Philiaphores », mais également les « porteurs de coupes » sont désignés pour concourir à ce poste. Ils vont devoir s’entretuer, car l’Apocalypse ne pourra se terminer que s’il ne reste qu’un seul survivant. Cependant, cette nouvelle Apocalypse est très différente des autres, puisque cette fois-ci, les anges ne semblent pas être les seuls à avoir été choisis comme Philiaphores : des Veilleurs, des démons, et même des humains semblent également disposer d’une aura enflammée au-dessus de leur tête, signe qu’ils sont eux aussi porteurs de coupes. Ayati va se retrouver embrigadée malgré elle dans cette lutte pour le pouvoir, dans cette compétition mortelle pour devenir l’unique El des quatre prochains siècles.

J’ai été conquise par cette histoire ! Fabien Clavel a su apporter sa touche personnelle au mythe des anges et démons. Cette quête pour le pouvoir, pour devenir en quelque sorte le bras droit de Dieu est excitante, parce que cette fois-ci, tout est loin de se passer comme prévu et personne ne sait pourquoi les règles ont changé si subitement !

L’intrigue se déroule près de notre capitale, à Villejuif, sous un temps très pluvieux et dans des rues lugubres, amenant un sentiment d’insécurité persistant tout au long du récit. Le déroulement est intéressant, car l’auteur alterne le point de vue des deux camps qui s’opposent depuis des millénaires : les anges et les démons. C’est vraiment un plus de pouvoir les suivre les uns après les autres : on apprend à les connaître, à cerner leurs motivations, à comprendre pourquoi ils sont devenus ce qu’ils sont. On apprendra au fur et à mesure de la lecture qu’ils ne sont pas si opposés que ça, les démons ne souhaitant simplement pas se conformer aux règles qui leur interdisent d’agir directement sur les humains. Je n’ai pas eu de préférence pour l’un ou pour l’autre camp, car l’auteur est assez neutre dans sa manière de nous les présenter : ils n’ont pas le même mode de vie, pas la même vision des choses, c’est agréable de pouvoir les découvrir en parallèle. Les cent-cinquante premières pages sont par contre un peu ardues à comprendre, car il est difficile d’assimiler le rôle des différentes catégories d’anges et de démons régulièrement citées (Eon, Veilleurs, Invocateurs et j’en passe), mais quand les explications viennent, ça va tout de suite beaucoup mieux.

J’ai aimé cette histoire, car outre le rythme très énergique procuré par des chapitres courts et l’alternance entre anges et démons, j’ai trouvé que la part fantastique était habilement ancrée dans la réalité. En plus, il y a un côté policier dans l’intrigue, ce qui est plutôt original dans de la fantasy : un mélange étonnant, mais qui m’a plu. Les créatures, quant-à-elles, se sont tellement mélangées aux Hommes au fil des siècles qu’elles ont un côté très humain, au point de les confondre, et que ça paraît très naturel de les voir se battre à coups d’épées flamboyantes en pleine rue, ou de posséder des corps. La fusion est très réussie, d’ailleurs, Ayati et Driss ne semblent pas si étonnés que ça d’apprendre que ces êtres vivent parmi eux (enfin, c’est ce que j’ai ressenti).

Ces deux humains qui vont s’allier réciproquement aux anges et aux démons, sont deux personnages que j’ai appréciés, car ils sont loin d’être parfaits. Ayati, qui souffre d’un manque évident de reconnaissance, travaille dans le restaurant indien de ses parents. Sa vie est loin de l’enthousiasmer, elle n’a pas de réel but dans la vie et elle aurait besoin que, pour une fois, quelqu’un croie en elle. Driss quant-à-lui, a beaucoup souffert de voir son père travailler pour la peau et dépérir à cause de sa maladie. En s’alliant au mal, il espère avoir une vie plus facile et ne plus penser à ce qui l’attend chez lui. Ce sont deux personnages fragiles dont le chemin va immanquablement se croiser. Même si j’ai beaucoup aimé ces personnages, j’ai surtout eu un petit coup de cœur pour Tumaël, le Veilleur, qui est très sensible et torturé. On ressent une réelle compassion pour cet être dont l’existence a été pleine de désillusions. Son passage à l’état d’humain ne s’est pas déroulé comme il l’aurait souhaité et j’ai été émue par son destin.

En résumé, une histoire fantasy à l'allure de thriller vraiment réussie et qui sort des sentiers battus en matière d’anges et de démons. L’auteur a su y apporter quelque chose de neuf que j’ai apprécié !
avatar
Naminé
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 29
Messages : 523
Date d'inscription : 27/04/2011
Localisation Pas-de-Calais
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Secrétaire Comptable

http://www.plume-a-papote.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum