Club de Lecture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 €
Voir le deal

QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé ce livre?

QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_lcap0%QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_lcap0%QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_lcap0%QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_lcap0%QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_lcap0%QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0
 

QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Empty QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler

Message par Cali le Mer 20 Juin 2012 - 22:32

QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Quend_10


Résumé


Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle
devient fane Eyre dans la rage et la fièvre, et prend toutes les revanches : sur ce père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux soeurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l'alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois soeurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme.
Sheila Kohler se glisse dans la tête de Charlotte Brontë et de son entourage afin de décrire les méandres de la création. Sans se départir du style cristallin de ses précédents ouvrages, elle restitue avec finesse le climat qui a donné naissance aux oeuvres des soeurs Brontë : Jane Eyre, bien sûr, mais aussi Les Hauts de Hurlevent et Agnes Grey, trois joyaux de la littérature anglaise.


Date de parution : 05/01/12
Editeur : Table Ronde (La)
Présentation : Broché
Nb. de pages : 262 pages
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 41
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler Empty Re: QUAND J'ETAIS JANE EYRE de Sheila Kohler

Message par Invité le Jeu 21 Juin 2012 - 8:09

Quand "Jane Eyre" s'incruste dans un titre de bouquin je me sens obligée de le choisir. Je ne vais pas vous faire un dessin, j'aime d'amour ce roman de Charlotte Brontë et je ne suis sûrement pas la seule d'ailleurs Wink. Et puis l'aspect biographique du résumé à achevé de me convaincre.

Sheila Kohler retrace le quotidien de l'écrivain Charlotte Brontë avec sa famille, de ses 30 ans à la fin de sa vie. Le récit débute par la convalescence du père de famille pendant laquelle la jeune femme rédige les premières lignes du roman qui la rendra célèbre, Jane Eyre.

L'auteur nous offre un beau roman, bien écrit. Le style, léger, est académique et manque probablement d'un peu d'investissement émotionnel par moment. La vie de Charlotte et de ses trois frères et sœurs n'est pas des plus roses. Chacun blessé dans leur existence, il est parfois difficile de conserver une unité familiale intacte. J'ai été très surprise de le découvrir d'ailleurs, je m'attendais étrangement à une famille très soudée. Or, beaucoup de non dits et de petites rancœurs flottent au sein de ce foyer où les sœurs non gâtées par la nature sont obligées de survivre comme elles le peuvent. C'est ainsi qu'elles espèrent vivre de leur plume, mais beaucoup de leurs demandes aux éditeurs reviennent infructueuses. L'auteur insère aussi beaucoup de rappels à des scènes fameuses de Jane Eyre, c'est juste savoureux !

J'ai trouvé ça très agréable d'être plongé dans la société du XIXème où la bienséance voulait que les femmes n'aient pas l'autorisation de publier sous leur véritable identité. Charlotte Bronte va changer cela avec beaucoup de courage. J'en ressort assez admirative par la même occasion, surtout lorsque l'on la voit faire face à la décomposition de sa famille et garder malgré tout une détermination sans failles pour terminer son roman.

En bref, c'était une bonne lecture même si elle manquait d'un peu de passion ! A ne pas lire avec le moral dans les chaussettes par contre car la vie des Brontë n'est pas des plus folichonne ><.

Ma note:
7/10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum