Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

KALEB de Myra ELJUNDIR

50% 50% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
13% 13% 
[ 1 ]
13% 13% 
[ 1 ]
24% 24% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 8

KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Mathilde le Dim 13 Mai 2012 - 11:29



Résumé

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu'on ne peut s'empêcher de l'aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu'il vous fera, il n'en sera pas désolé. Ce don qu'il tient d'une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu'au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule... Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?
Le premier tome d'une trilogie qui, à l'instar de la série Dexter, offre aux jeunes adultes l'un de leurs fantasmes : être dans la peau du méchant.

Déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans.

Éditions Robert Laffont
Collection R
Sorti le 14/06/2012
456 pages
16,50€
[i]
avatar
Mathilde
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 34
Messages : 1291
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation Bretagne

http://leslecturesdemathilde.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Salsera15 le Lun 14 Mai 2012 - 3:52

Je suis intéressée de découvrir le méchant!!!! Wink
avatar
Salsera15
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 28
Messages : 701
Date d'inscription : 23/06/2011
Localisation St-Jérôme
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Étudiante en communication

http://salsera15.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Karine le Lun 14 Mai 2012 - 9:12

Celui là il m'intrigue....

_________________
avatar
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 37
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par chrys63 le Mar 15 Mai 2012 - 11:03

Il a l'air flippant....faut bien se faire peur de temps en temps

_________________
avatar
chrys63
Spécialiste BIT-LIT
Spécialiste BIT-LIT

Féminin Age : 36
Messages : 3496
Date d'inscription : 07/12/2011
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En pleine reconversion.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Michou le Mar 15 Mai 2012 - 11:41

Ha oui moi aussi il m'intrigue !
avatar
Michou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 39
Messages : 1049
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation Quelque part dans ma tête...

http://michelebeckstudio.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Invité le Mar 15 Mai 2012 - 12:59

Oui très intrigant en effet.

Ca serais bien de ce retrouver dans la peau du méchant Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par sakinia le Jeu 7 Juin 2012 - 11:34

Petite surprise je l'ai trouvé dans ma BAL. J'ai hâte de savoir ce qu'il va donner Smile
avatar
sakinia
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 24
Messages : 582
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation Sud
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante ~~ Lecture

http://rever-en-lisant.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Mathilde le Jeu 21 Juin 2012 - 11:16

Comme toujours j'attendais avec impatience le nouveau titre de la collection R, et cette nouvelle sortie c'était Kaleb de Myra Eljundir. Le résumé est alléchant et la couverture est plutôt originale puisqu'elle représente de la peau. J'avais très hâte de le découvrir !
Je viens de le finir, j'ai mis pas mal de temps à le lire... Et pour ma part, je n'ai pas trop aimé.

Je vais donc vous parler de ce qui m'a déplu.
Déjà quand j'ai vu sur la couverture"Déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans", je me suis dit "Ouhla cette lecture s'annonce forte" mais voilà déjà un point qui m'a fortement déçue. Je suis une âme sensible, mais j'avoue que je n'ai pas été "choquée" plus que ça, certes il y a des passages très dur mais au fil de ma lecture je me suis fait la réflexion "c'est tout?!". Je m'attendais vraiment à quelque chose de plus intense, de plus violent. Mais je pense que pour les plus jeunes ce livre peut-être en effet un peu fort.
Ensuite c'est le style d'écriture, que je n'ai pas du tout apprécié, j'ai trouvé ça un peu brouillon, décousu et un peu répétitif. Et je n'aime pas en général les phrases courtes dans les romans, ça donne un ton saccadé qui ne me plait pas. Ce qui fait que ma lecture fût un peu laborieuse et longue.
Aussi les personnages se mélangent mais ne se rencontrent pas, j'aurais préféré un roman à la première personne, qui m'aurait peut-être permis de me mettre dans la peau de Kaleb. Il se passe pas mal de choses dans ce roman mais je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, je n'ai pas été emporté comme certains qui l'ont lu. Et parfois ça allait un peu trop vite (la découverte du don de Kaleb par exemple).

Les personnages, je n'ai pas spécialement accroché non plus, j'ai juste aimé l'assistante du colonel qu'on découvre un peu plus dans les dernières parties et elle s'avère très intéressante.
Quand au colonel c'est un monstre, on ne peux que le détester.
Kaleb n'est pas un héros, ce n'est pas un méchant non plus mais je n'ai pas réussi à m'attacher à lui...
Ah oui et Kaleb n'est pas du tout comme on nous l'indique dans le résumé du livre. Quand on lit le livre, il apparaît différemment, il regrette ce qu'il fait alors qu'on nous dit qu'"il n'en sera pas désolé".

Les seules choses qui m'ont plus dans ce roman c'est la dernière partie, où on fait quelques découvertes et qu'il y a un peu plus d'action aussi. Et les parties sur les jumeaux (bon je ne peux vous en dire plus désolée).
Bon c'est vrai, on peux dire que c'est quand même un roman original et différent, celui qui voudra un peu de changement dans la lecture Young adult trouvera largement son compte avec ce roman.

Pour ma part je ne sais pas si je lirais le deuxième tome... qui est prévu début 2013.
La plupart des avis que j'ai lu ont aimé (voir même adoré), d'autres n'ont pas aimé, donc je pense que pour chaque livre il faut se faire son propre avis. On est tous différent !
avatar
Mathilde
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 34
Messages : 1291
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation Bretagne

http://leslecturesdemathilde.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Naminé le Ven 29 Juin 2012 - 21:25

Malheureusement, grosse déception pour moi...

J'attendais énormément de Kaleb, car c'est un livre qui me faisait beaucoup penser à la série Dexter, et une histoire sur un antihéros change un peu de mes habitudes de lecture. Seulement, c'est un roman tellement atypique et tellement extrême en tous points qu'il n'y a pas de place, je pense, pour un juste milieu : soit on accroche et on adore, soit ce n'est pas le cas et on passe à côté. Malheureusement, c'est mon cas et j'ai été très déçue, c'est la première fois que je n'adhère pas à un roman de la collection R.

Kaleb est un empathe qui ressent toutes les émotions des gens autour de lui. Il s'en empreigne, les manipule, les pousse à leur paroxysme... jusqu'à rendre une femme folle d'amour pour lui, une grand-mère hilare à l'idée d'un souvenir, ou devenir extrêmement violent parce qu'il se sera accaparé et aura amplifié les émotions d'un homme en colère. Il peut exploiter son don pour devenir quelqu'un de bon... ou de mauvais. La frontière entre le Bien et le Mal est si mince qu'un seul faux pas peut le rendre incontrôlable. Mais comment est apparu son don ? Y'a-t-il d'autres personnes autour de lui qui en possèdent un ? Comment le contrôler ? Quelle est donc cette mystérieuse organisation qui traque ces êtres qui deviennent violents et pourraient mettre en danger les autres ? Kaleb va-t-il réussir à leur échapper ?

L'idée est pourtant excellente, mais au final c'est le côté très malsain de l'histoire qui m'a beaucoup déplu. Je ne pense pas que ce soit une question "d'âme sensible" ou "d'âge", comme mentionnés sur la couverture (quoi que pour l'âge, je ne suis pas d'accord, ce n'est en aucun cas un livre jeunesse) mais plutôt parce qu'il n'y a aucun équilibre, que ce soit au niveau de l'intrigue ou des protagonistes. Je m'explique : tout est poussé à l'extrême et aucun personnage ne vient calmer le jeu ; la personnalité de Kaleb est déjà très forte et un seul être de ce genre suffirait amplement à l'histoire, car il met déjà très mal à l'aise le lecteur par ses réactions violentes et imprévisibles. Alors quand on fait la découverte des autres personnages qui gravitent autour et qu'on découvre qu'ils sont encore plus antipathiques que lui, la coupe déborde. Le colonel en est l'exemple même : cruel, sans pitié, dénué d'une once de sentiment à l'égard de sa fille qui n'est qu'un pion parmi d'autres, je crois qu'il remporte de loin la palme de l'être le plus inhumain qui soit. Et je suis loin d'être une féministe invétérée, mais j'ai été choquée par les rôles que tiennent toutes les femmes dans l'histoire. Il n'y a absolument aucun respect et toutes sont soumises, salies, ou encore considérées comme des pions. Je sais que je suis dure dans mes propos, mais ça m'a beaucoup marquée et j'en reviens donc à l'absence d'équilibre. Tout est poussé à l'extrême d'où mon sentiment de malaise omniprésent pendant ma lecture. Par contre il y a une partie qui m'a bien plu et qui concerne une histoire ancienne à propos de deux jumeaux qui possédaient le don. Les passages qui y font référence m'ont permis de m'accrocher au livre car leur histoire est passionnante.

Kaleb est au final le personnage le moins dérangé de l'histoire. Je ne suis pas vraiment d'accord avec le synopsis, qui dit qu'il ne sera pas désolé de ce qu'il vous fera. Bien sûr, il aime son côté sombre et prend du plaisir à manipuler les autres, mais cela ne l'empêche pas de s'interroger beaucoup sur ses actes. D'ailleurs, quand il découvre qu'il peut également procurer du bonheur aux gens il va se remettre en question. C'est un personnage qu'il serait très intéressant de voir évoluer dans les prochains tomes, si j'en arrive à lire la suite, car je suis pour l'instant très refroidie. Je ne remets pas en cause le talent que l'auteure a à nous communiquer et nous imprégner des émotions de ses personnages (j'ai souvent fait la grimace à de nombreuses reprises tellement c'est bien retranscrit), mais malheureusement, je pense que le livre gagnerait à être un peu plus équilibré, car l'idée en elle-même est géniale.


avatar
Naminé
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 29
Messages : 523
Date d'inscription : 27/04/2011
Localisation Pas-de-Calais
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Secrétaire Comptable

http://www.plume-a-papote.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Grazou le Ven 29 Juin 2012 - 22:09

Je viens juste de lire le résumé en me disant "pourquoi pas ..." mais après avoir lu vos amis je me dit "Ah nan, pas envie ..."
avatar
Grazou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1804
Date d'inscription : 09/08/2010
Localisation Denain
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Collaboratrice Comptable et Audit

http://thecoffeebook.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Naminé le Ven 29 Juin 2012 - 22:12

Pourtant je ne te raconte même pas à quel point j'attendais ce livre Grazou... Sad
avatar
Naminé
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 29
Messages : 523
Date d'inscription : 27/04/2011
Localisation Pas-de-Calais
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Secrétaire Comptable

http://www.plume-a-papote.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Grazou le Ven 29 Juin 2012 - 22:18

J'espère que ta prochaine lecture te plaira plus !
avatar
Grazou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1804
Date d'inscription : 09/08/2010
Localisation Denain
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Collaboratrice Comptable et Audit

http://thecoffeebook.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Invité le Ven 29 Juin 2012 - 22:39

Mon Avis :

Kaleb Helgusson est un jeune homme de dix-neuf ans à la beauté incroyable. Orphelin de mère depuis son plus jeune âge, il a toujours vécut avec son père, Frank (avec lequel il entretient des relations chaotiques) et a très fréquemment déménagé, sans trop savoir pourquoi. En proie à des crises de violences, rien ne semble pouvoir le retenir lorsqu’il commence à s’en prendre à quelqu’un. Cela lui a d’ailleurs valu l’exclusion de son lycée – et ce n’est pas la première fois qu’une telle situation lui arrive – mais peu importe, il a décidé d’arrêter l’école. Alors qu’une jeune fille répondant au prénom de Lucille l’a ajouté sur Facebook, il décide de se rendre à son anniversaire, et d’étranges éléments vont se produire. Peu à peu, il va découvrir qu’il est un EDV (Enfant du Volcan) et qu’il a un don : il est un empathe. Mais qu’est-ce-que cela signifie exactement ? Et bien il a la capacité de ressentir et d’agir sur les émotions des gens. Mais une chose est sûre : après une telle découverte, sa vie ne sera plus jamais la même. En effet, on est à sa recherche. Mais pourquoi ? Que lui veut-on ? Et qui le recherche ?

Cet ouvrage commençait super bien. L’intrigue était vraiment originale, on avait affaire à un héros qui appartiendrait davantage à la catégorie des « méchants », une histoire familiale était derrière tout ça… Bref, il y avait vraiment du potentiel.

Kaleb est ami avec Robin, un quadragénaire qui se drogue et qui ne semble pas avoir les idées bien claires. On comprend qu’il trafique quelque chose, mais quoi exactement ? Par ailleurs, une relation amoureuse semble naître entre Kaleb et Lucille, mais elle devient rapidement une relation charnelle, et on ne tarde pas à découvrir que cette jeune femme n’est qu’un pion.

Après plusieurs recherches sur Internet, Kaleb découvre un forum où des gens bizarres, un peu comme lui, sont inscrits. Il découvre alors qu’il est un Enfant du Volcan, que son don est d’être un empathe et qu’il tient probablement cela de sa mère. Grâce à ce pouvoir, il va pouvoir prendre le contrôle sur son entourage. Mais Vulcan et Survivor, deux membres du forum, l’informent que Kaleb doit être très prudent : les EDV sont activement recherchés, car leurs dons sont très précieux… Et là tout est complot, Kaleb ne sait plus à qui il peut faire confiance ni qui souhaite sa perte.

Parallèlement à ça, on découvre le colonel, qui est un peu le chef de l’organisation qui a pour but de mettre la main sur les Enfants du Volcan, et plus précisément sur Kaleb. Prêt à tout, il est d’une violence inouïe et ses soldats ne peuvent que le craindre. Ce personnage m’a vraiment fait froid dans le dos. A ses ordres, une jeune femme étrange qui m’a semblé fort transparente, écoutant sans sourciller les ordres de son supérieur.

Et là, ça devient n’importe quoi ! Alors que j’avais accroché au début, je me suis perdue petit à petit, finissant par devoir relire des passages. Une fois la lecture de ce premier achevée, certaines zones d’ombres demeurent. De plus, nous sommes spectateurs d’actes malsains qui m’ont fait froid dans le dos, avec par exemple : une séance d’arrachage de dents, un prisonnier qui boit son urine, une jeune femme qui a son premier orgasme en prenant une douche, un inceste, des coups de ceinture sur une femme nue (et la liste est loin d’être exhaustive)… De plus, l’intrigue part dans tous les sens avec des personnages qui sont de plus en plus bizarres au fur et à mesure que l’on tourne les pages. On rencontre même des jumeaux tout droit issus du XVIIe siècle ! Au final, on se perd dans cet embrouillamini. Par ailleurs, l’auteure a choisi d’écrire des phrases très courtes qui m’ont donné le sentiment d’une lecture saccadée. Bref, ce n’est absolument pas ce que je recherche quand j’ouvre un roman, et la déception fut grande. Lire ce type d’ouvrage ne m’a rien apporté, seul un profond dégout ressort de ma lecture. Je ne vous recommande donc pas ce livre, qui est d’ailleurs « déconseillé aux moins de quinze ans ».

Mon avis sur mon blog

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Maliae le Sam 30 Juin 2012 - 12:06

Pour l'instant tous les avis sont plutôt négatif... Maintenant je crains, parce qu'il est dans ma PAL t_t
avatar
Maliae
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 964
Date d'inscription : 31/12/2011

http://jetulis.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par sakinia le Mar 3 Juil 2012 - 15:07

Mon avis :

Le résumé du livre m'avait beaucoup plu car de voir cette fois-ci un antihéros m'a paru intéressant, et cela changeait de mes habitudes. Mais en commençant ma lecture, j'ai eu un peu de mal à m'intéresser à l'histoire car je ne m'attendais pas à ça.
J'ai trouvé quelques petites longueurs à certains moments, ça a donc freiné ma lecture. Mais arrivait à la troisième partie, puisque le livre est coupé en 5 parties, les choses ont un peu accélérer et j'ai commencé à mintéresser par l'histoire.

Côté personnages, j'ai eu beaucoup de mal au personnage principal Kaleb, je m'attendais à quelqu'un de méchant mais finalement je me suis retrouvé avec un personnage paumé par rapport à tout ce qui se passer autour de lui. Mais vers la fin, Kaleb comprend et évolue ce qui m'a bien plu.
Concernant les autres personnages, vers la fin on a des révélations concernant certains personnages, dont je ne m'y attendais pas du tout.
L'assistante du colonel est un personnage que j'ai bien aimé dans l'ensemble et j'ai hâte d'en apprendre plus sur elle.

En conclusion, après un début long j'ai finalement réussi à m'intéressé par l'histoire. Certes on n'a pas eu le méchant Kaleb au début mais à la fin il devient intéressant.
Je vous conseille de faire votre propre avis sur ce livre, il y a des points négatifs et des points positifs. La fin nous laisse présager une bonne suite avec, je l'espère, plus d'action.

Le billet sur mon blog : http://rever-en-lisant.blogspot.fr/2012/07/kaleb.html

3,75/5
avatar
sakinia
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 24
Messages : 582
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation Sud
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante ~~ Lecture

http://rever-en-lisant.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Michou le Jeu 26 Juil 2012 - 21:10

Perso, je l'ai dévoré, et j'ai complètement craqué pour Kaleb !!
avatar
Michou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 39
Messages : 1049
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation Quelque part dans ma tête...

http://michelebeckstudio.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Michou le Ven 27 Juil 2012 - 21:17

Mon avis :

Ce livre m'a intrigué dès le début, je voulais le lire et grâce aux éditions Robert Lafont que je remercie, c'est fait Smile Et puis, j'ai vu quelques avis négatifs sur le net et j'ai eu d'autant plus envie de le découvrir et j'ai bien fait ! Comme quoi, il ne faut pas s'arrêter à quelques avis négatifs, car ce qui déplaira à certains, pourrait tout à fait vous plaire. Ce fut le cas ici, en tout cas pour moi.
Kaleb est le bad boy qu'on aime toutes. Jeans noirs, t-shirt blanc, perfecto, lunettes noires, grand, brun, l'air un peu dangereux... ***soupirs*** ... mais c'est surtout un garçon gentil, qui n'a pas connu sa mère, morte en couche, et qui a déménagé tous les 2 ans depuis qu'il est né. Car le cousin de la mère de kaleb, venu confier l'enfant alors âgé de quelques mois au papa (et dont il ignorais l'existence) le met en garde, prétendant que leurs vies sont menacées, et qu'il ne doit pas rester au même endroit plus de deux ans de suite. Après de nombreux déménagements un peu de partout, son père décide de se réinstaller à Paris. C'est ici que tout va commencer, que Kaleb va se découvrir des pouvoirs qui vont lui pourrir la vie.
Alors bien sûr, Kaleb n'est pas un roman à mettre entre toutes les mains, c'est d'ailleurs bien indiqué sur la couverture, car même si c'est un livre jeunesse, il y a une certaine limite. Je trouve d'ailleurs que ce terme "jeunesse" peut finalement parfois être assez réducteur, car je n'ai pas trouvé ce roman très jeunesse, au contraire, mais bon, là, nous entrons dans un autre débat...
L'histoire : je crois que c'est un des aspects du livre que j'ai préféré, on ne sait absolument pas où l'auteure va nous emporter, on devine très peu, voire pas du tout, la suite des évènements, c'est bien simple, tout peut arriver, et c'est ça qui est bon.
Le style de l'auteure : des phrases courtes, incisives, allant directement au coeur des choses, tout cela donne un très bon rythme à la lecture, qui devient en quelques sortes le reflet de ce que subit le héros. J'ai aimé ce style, et je suis vraiment curieuse de connaître l'identité de l'auteure (puisque c'est un pseudo) car j'aimerais maintenant découvrir d'autres de ses publications...
Les personnages : Kaleb n'est pas le héros tel qu'on le voit, il choisit de se protéger lui-même au détriment des autres. Il nous fait nous poser la question, jusqu'où iriez-vous pour vous protéger ? Que seriez-vous prêt à faire pour défendre votre vie ? Kaleb, lui, il est prêt à tout, peu importe les dégâts causés. Même si au début on découvre un Kaleb qui contient difficilement sa colère, et qui se bagarre facilement, victime de ses pulsions et des ses pouvoirs, par la suite, Kaleb fera le choix de les utiliser, il sait que sa vie est menacée, alors il fera tout ce qu'il faut pour rester en vie. Quelque part je l'ai compris, et je n'ai donc pas pu le détester, au contraire. C'est un jeune homme touchant, et même si on sent que sous cette belle apparence sommeille quelque chose de potentiellement dangereux, on ne peut s'empêcher de l'aimer et de vouloir le protéger.
Le gros méchant de l'histoire est le Colonel Bergsson. Il dirige le réseau Sentinel qui recherche et capture les personnes comme Kaleb, les enfants du volcan. C'est un homme dur, envers les autres mais envers lui-même, il ne s'accorde aucun répit, aucune distraction, il contrôle tout. Il fait peur, on sent qu'il est capable de tout, et du pire surtout. Il est d'ailleurs à l'origine d'interrogatoires et de tortures très dures. Il insuffle la terreur autour de lui, mais aussi une certaine forme de respect.
L'assistante du Colonel est un personnage énigmatique. Elle subit plus que quiconque les humeurs et la fureur du Colonel. J'ai aimé suivre ce personnage, et voir son évolution au fil de l'histoire, c'est une femme forte et courageuse, que la vie n'a pas épargnée. Rien que pour ce personnage j'ai hâte de lire le tome 2. On découvre en même temps qu'elle des éléments du passé de Sentinel, au travers d'un journal, pourquoi le réseau est devenu si intransigeant avec les EDV. J'ai beaucoup aimé ce passage de l'histoire, qui au début peu sembler insignifiant, mais qui aura comme on le découvrira à la fin, une importance capitale. Cela nous permet de comprendre les agissements du réseau Sentinel, mais nous fait aussi réfléchir : doit-on tout condamner pour les agissements d'une personne ? La mort de milliers de personnes excuse-t-elle la traque et la destruction d'autres ?
Pour finir, c'est un roman que j'ai adoré. Il y a beaucoup de mystère, les enjeux nous sont dévoilés au fur et à mesure, on découvre les choses en même temps que les personnages, et on comprend que finalement tout est lié. Des situations oppressantes et dangereuses, dont on devine difficilement l'issue. Des personnages qui ne sont ni tout blanc ni tout noir. Un roman qui fait réfléchir.
Un récit palpitant, passionnant, qui ne laissera personne indifférent !
Ma note : 4.5/5
avatar
Michou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 39
Messages : 1049
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation Quelque part dans ma tête...

http://michelebeckstudio.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Sherryn le Lun 30 Juil 2012 - 12:26

hum, bon, ça me tentait mais vous m'avez complètement refroidie XD surtout le style d'écriture qui a l'air de ne pas me correspondre du tout, avec ces phrases courtes...
avatar
Sherryn
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 820
Date d'inscription : 20/10/2010
Localisation Suisse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Adepte de la Plume

http://sherryn.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Invité le Ven 28 Déc 2012 - 1:40

Je l'ai acheté, reste plus qu'à le commencer. Je vous dirais s'il m'a plut Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par cookies72 le Sam 29 Mar 2014 - 6:07

Une lecture pas loin du coup de coeur! Si je vous dis qu'il s'agit d'une relecture, vous comprendrez assez vite que j'aime cette histoire. On pourrait penser que Kaleb (j'adore ce prénom) est un killer, un monstre en puissance mais en fait, il ignore qui il est réellement, quelles sont ses origines, d'où lui vient toutes ses pulsions. Il va tenter d'en savoir plus, il va tenter de dompter ses fameuses pulsions. Imaginez un peu, au départ vous percevez la peur, le bonheur, toutes les émotions des autres. Et pour finir, vous manipulez ces autres via leurs émotions. En parallèle, on cherche à tuer Kaleb, on le traque. Il découvre qu'il n'est pas seul, mais à qui faire confiance? Qui est réellement le colonel Bergusson, la révélation vers la fin fait froid dans le dos! Un livre que je vous conseille, vous ne pourrez pas rester indifférent.
avatar
cookies72
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 45
Messages : 278
Date d'inscription : 07/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Walkyrie le Sam 29 Mar 2014 - 8:13

Kaleb, jeune homme de 19 ans, se découvre un don d’empathe qu’il ne sait pas comment contrôler. Entre les révélations de son voisin Robin, souvent stone et les secrets non révélés par son père sur son origine, Kaleb devra faire face à toutes les émotions humaines dans leur intensité les plus profondes. Il sera tiraillé entre la facilité de se perdre dans ses émotions souvent violentes ou la difficulté de tenter d’y résister…

Tout comme les nombreuses filles ayant croiser le regard de Kaleb dans ce roman, j’ai été rapidement happée par le charme de ce personnage. D’origine islandaise, les cheveux d’un noir de jais, légèrement ébouriffés, les yeux bleu clair et une attitude nonchalante légèrement rebelle, Kaleb est un beau jeune homme à la séduction irrésistible. Mais Kaleb n’est pas seulement cela, il est bien plus, son don d’empathe, le conduit à gérer des émotions si fortes qu’il sombre dans cette perte de contrôle de lui – même et de ses propres sentiments. Il a cette impression que tout le monde lui veut du mal et souhaite le trahir et qu’il ne peut faire confiance à personne. Cela l’amène a des actes sombres et violents, souvent indépendant de sa volonté, mais pour moi cela ne fait pas de lui un être mauvais. Tout au long du roman, il se reprend régulièrement en main en ayant des réminiscences de la personne bienfaisante qu’il était avant de découvrir son don. On le sent triste et en grand manque d’amour, la seule émotion qui agit sur son bien être et instaure en lui un contrôle des émotions des autres en atténuant leur effet sur lui. Il recherche ce sentiment auprès de son père qu’il l’a élevé seul et auprès de Robin, un voisin fumant du cannabis et dont il perçoit très difficilement les émotions. Il cherche ses origines afin de tenter de trouver une solution pour contrôler son don. Il découvrira via un forum et deux membres, Survivor et Vulcan, entre autre chose qu’il est un EDV, un enfant du volcan.
Le personnage du Colonel Bergson, fait partie de SENTINEL, un groupuscule multicentenaire aux méthodes douteuses qui cherche les EDV potentiellement mauvais pour instaurer le bien et éviter les drames et massacres que ces derniers peuvent créer. Il est particulièrement vicieux dans la torture qu’il inflige au EDV qu’il a capturé. La soixantaine, très bien conservée puisqu’il en paraît 40 ! Il est très droit, inflexible et intransigeant, un protagoniste qu’il n’est pas bon de se mettre à dos et pour qui la chasse au EDV les plus puissants est jouissive. Il attend impatiemment de « rencontrer » Kaleb et semble avoir en tête, d’assouvir une vengeance et de concrétiser une prophétie en croyant faire le bien.
La jeune fille, assistante du colonel, est très énigmatique et les révélations vont bon train au fil du roman à son sujet. On la sent prise entre son envie de plaire et satisfaire le colonel et son empathie à l’égard des EDV qu’il torture, ne cautionnant pas toujours les méthodes de celui-ci. On peut difficilement en dire davantage sans spoiler le livre. Mais c’est un personnage très intéressant qui évolue de manière surprenante.

Par ailleurs la richesse des personnages, bien travaillés et profondément intéressants, l’intrigue de l’histoire est soutenue de rebondissements et pleine de révélations qui nous surprennent et nous invitent à continuer, sans nous arrêter, notre lecture afin d’en savoir davantage. L’auteur est vraiment très doué, jouant avec nos sensations et nos émotions, la psychologie fine des personnages nous entraîne et nous sommes incontestablement pris dans la tourmente de cet excellentissime roman. L’écriture est simple et concise, sans fioritures, les chapitres sont courts, on passe les pages les unes après les autres, rendus passionnés par cette histoire.

Les thèmes des émotions humaines et de l’influence de la psychologie rendent ce roman d’autant plus réalistes. Il y a cependant une touche de fantastique et de magie islandaise où les croyances de ce peuple sont intégrés malicieusement par l’auteur dans son texte. Il me tarde le tome 2 pour en savoir davantage, en espérant que cet axe du roman soit plus étoffé.

Dire que j’ai aimé est un euphémisme, enfin un roman où le héros n’est pas forcément un gentil, mais un être tourmenté entre le mal et le bien. Si vous n’avez pas succombé, je vous invite vraiment à le faire, vous ne serez pas déçus !!!
avatar
Walkyrie
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 580
Date d'inscription : 05/02/2014
Localisation Sud Clermont Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ingénieure

http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par merryfantasy le Ven 9 Mai 2014 - 21:42

Hallucinant, incroyable, stupéfiant ! Je pourrais multiplier les adjectifs tellement cette lecture a été pour moi ahurissante ! Cette histoire est un bain de fraîcheur, ou de noirceur, à vous de décider ! J'avoue que le résumé est quand même très explicite. Et pourtant, je ne savais pas trop si j'allais adhérer : j'ai eu l'impression en lisant des chroniques que pour Kaleb, ça passe ou ça casse. Avec moi, c'est clairement passé !

Et pourtant, au début j'ai été surprise. Kaleb m'apparaissait comme un vrai psychopathe, sacrément violent et en même temps tellement calliente. Il me faisait froid dans le dos, un vrai serial killer. Ou un bourreau des cœurs. Au choix encore une fois ! Et au fil des pages, on se rend compte que ce garçon a de sacrés ennuis, et qu'il ne s'en doute pas encore lui-même. Ce roman m'a fait frissonner pour Kaleb, pour ses proches, pour chacun des personnages mêlés de près ou de loin aux EDV. Proche du thriller, du roman à fort suspense, le fantastique a pourtant une part importante, et est pourtant utilisé avec une subtilité et un dosage remarquables.

Chaque personnage, passé comme présent, est important, a son rôle à jouer, a une part de mystère. Je décerne d'ailleurs une mention spéciale, tout de même, à l'histoire de Mary Ann et David, personnages qui m'ont bouleversée et captivée à la fois ! Puis chaque mystère est révélé en temps voulu, et certains m'ont laissée bouche bée. J'ai été surprise ! Et un bon nombre de fois !

Quant à cette fin ! Non, mais c'est pas possible de jouer autant avec mes nerfs, il me faut le tome 2 et vite ! Bref, vous l'aurez compris : si vous n'avez pas encore lu ce livre, vous n'avez plus aucune excuse !

Sur mon blog
avatar
merryfantasy
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 31
Messages : 139
Date d'inscription : 28/09/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Informaticienne

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Channah le Dim 22 Fév 2015 - 10:06

J'ai pas mal apprécié mais en fin de tome, le tempo ralentit un peu. Les personnages sont originaux, leur lien bien défini. Je reste tout de même mitigée manque un truc pour que j’accroche.
avatar
Channah
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 35
Messages : 1005
Date d'inscription : 23/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALEB (Tome 1) de Myra Eljundir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum