Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

GERMINAL d'Emile Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

GERMINAL d'Emile Zola

Message par Melusine le Sam 17 Mar 2012 - 15:07



Résumé

1885.
Disparition de Hugo. Apparition de Germinal. Voici, dans la France moderne et industrielle, les " Misérables " de Zola. Ce roman des mineurs, c'est aussi l'Enfer, dans un monde dantesque, où l'on " voyage au bout de la nuit ". Mais à la fin du prodigieux itinéraire au centre de la terre, du fond du souterrain où il a vécu si longtemps écrasé, l'homme enfin se redresse et surgit dans une révolte pleine d'espoirs.
C'est la plus belle et la plus grande œuvre de Zola, le poème de la fraternité dans la misère, et le roman de la condition humaine.

538 pages
1885
4 €
EDITIONS LE LIVRE DE POCHE

avatar
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Melusine le Sam 17 Mar 2012 - 15:09

Mon avis: En pleine crise industrielle, Etienne Lantier arrive à la mine de Montsou, dans la région du Nord. Il cherche du travail: il vient d'être renvoyé de son travail à Lille pour avoir giflé son employeur après avoir trop bu. Il rencontre la famille Maheu, qui l'aide à être embauché comme mineur. Parmi les Maheu, le père descend tous les jours à la mine avec ses deux aînés, Zacharie et Catherine, tandis que sa femme la Maheude reste à la maison pour s'occuper des cinq autres enfants dont la dernière n'a que trois mois. Les conditions de travail épouvantables dans la mine révoltent Etienne, alors que les mineurs ne gagnent même pas assez pour donner du pain tous les jours à leur enfants. Ils font pourtant de leur mieux, renonçant même à prendre le temps de sécuriser les galeries par des boiseries pour extraire plus de charbon. Lorsque le directeur s'en rend compte et, prétextant la crise économique, décide de baisser les salaires, de payer le boisement à part et de multiplier les amendes, la colère gronde. Etienne, instruit et plus virulent que les autres, leur suggère une grève dure et illimitée.
J'ai toujours repoussé le moment d'ouvrir ce livre: un pavé qui raconte une histoire politique, très peu pour moi. Et grâce à une lecture commune, le voici qui sort enfin de ma PAL. Et quelle sortie! Je ne m'attendais pas à être aussi prise dans ce roman. La prose de Zola est poignante, à la fois poétique et ordurière pour décrire ce véritable monstre qu'est la mine, qui avale chaque jour sa dose de chair humaine pour la recracher à la fin de la journée. L'action est quasi-permanente, passées les premières pages où Zola explique avec une précision et une vigueur remarquable le mode de vie et de travail à la mine. L'émotion n'est pas en reste: on s'attache au moindre membre de la famille Maheu, tout particulièrement cette femme courageuse et infatigable pour nourrir ses enfants, la jeune Catherine qui n'est même pas bonne à faire des enfants et pourtant si douce et gentille, la petite Alzire infirme qui s'applique à seconder sa mère de son mieux. Cette famille, qui vit à deux dans chaque lit tant la maison est petite pour eux, sans presque se plaindre si ce n'est de pouvoir nourrir les enfants, m'a bouleversé. Zola est un maître du pathétique qui sait parfaitement nous montrer un romantisme bien abîmé par son réalisme cruel, qu'il s'agisse de la lutte de l'homme contre les forces effroyables de la machine sans parvenir en en être un héros, ou du couple qui devrait s'aimer mais qui ne le peut pas parce que les coutumes du coron en ont décidé autrement. Zola s'inspire d'une imagerie toute révolutionnaire, notamment lorsqu'il montre les mineurs monter jusqu'à la belle maison des bourgeois pour réclamer du pain, bourgeois qui dégustent une belle brioche dorée au petit déjeuner. Dans la plus pure tradition des Rougon-Macquart et de leur branche tarée, Etienne subit sa folie héréditaire (à l'instar de sa demi-soeur Nana) et ne se maîtrise plus, poussant aux pires atrocités dès qu'il est sous l'effet de la colère ou de la boisson.

Ma note
: 5/5, un coup de coeur!
avatar
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Karine le Dim 18 Mar 2012 - 13:27

Nouvelle couverture
aux éditions Livre de Poche Jeunesse :




352 pages
(4 avril 2012)
Le Livre de Poche Jeunesse
4.95€


Dernière édition par Karine le Lun 21 Mai 2012 - 9:52, édité 1 fois

_________________
avatar
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 38
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Fl3ur de lun3 le Lun 19 Mar 2012 - 21:27

C'est un classique ; je l'ai lu il y a quelques temps de ça ...
Je n'avais que moyennement accroché ... Trop dur à mon goût, comme roman !
avatar
Fl3ur de lun3
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 27
Messages : 115
Date d'inscription : 26/01/2012

http://the-inn-of-books.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Invité le Mar 29 Mai 2012 - 18:01

Lu aussi il y a quelques temps, au collège je crois. Je n'avais pas vraiment apprécié. Peut-être que j'étais trop jeune pour comprendre toutes les subtilités de l'écriture de Zola. Je pense le relire maintenant que je suis une grande Madame qui comprend tout Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Melusine le Dim 24 Juin 2012 - 12:36

Voici ma critique de la version abrégée jeunesse, reçu en partenariat grâce à Karine (merciiii). Je vous renvoie à mon autre critique pour le point de comparaison: elle est juste là

Mon avis : Rappelons tout d’abord l’histoire, et pour cela, je m’auto-cite de mon ancienne critique:

“En pleine crise industrielle, Etienne Lantier arrive à la mine de Montsou, dans la région du Nord. Il cherche du travail: il vient d'être renvoyé de son travail à Lille pour avoir giflé son employeur après avoir trop bu. Il rencontre la famille Maheu, qui l'aide à être embauché comme mineur. Parmi les Maheu, le père descend tous les jours à la mine avec ses deux aînés, Zacharie et Catherine, tandis que sa femme la Maheude reste à la maison pour s'occuper des cinq autres enfants dont la dernière n'a que trois mois. Les conditions de travail épouvantables dans la mine révoltent Etienne, alors que les mineurs ne gagnent même pas assez pour donner du pain tous les jours à leur enfants. Ils font pourtant de leur mieux, renonçant même à prendre le temps de sécuriser les galeries par des boiseries pour extraire plus de charbon. Lorsque le directeur s'en rend compte et, prétextant la crise économique, décide de baisser les salaires, de payer le boisement à part et de multiplier les amendes, la colère gronde. Etienne, instruit et plus virulent que les autres, leur suggère une grève dure et illimitée. “

Du Zola in extenso, j’ai retrouvé la simplicité apparente du vocabulaire qui le rend si clair et si accessible. La franchise de ce monde ouvrier basique, humble. La virtuosité à décrire la boue et le charbon en bon réaliste et la chaleur des habitations bourgeoise avec l’ironie mondaine. L’édition a eu la bonne idée de ne pas (trop) couper les descriptions de la mine, et cette ambiance de machine dévoreuse d’êtres humains n’a pas réellement pâti: elle fait toujours froid dans le dos et l’enfer de la mine est parfaitement rendu. D’aucuns diront que si on abrège, on doit trancher dans les descriptions, mais celle de Zola sont si épiques, si dynamiques, que les couper rendrait ce roman atrocement banal. Par contre, on a dû couper ailleurs, et pour le coup, ce sont les personnages qui ont été un peu laissés de côté. Si Etienne et les parents Maheu tiennent à peu près la route, les autres restent superficiels. J’ai été tout particulièrement déçue par Catherine, qui m’a semblée sacrifiée et presque en retrait, alors que c’était un personnage marquant du roman. Globalement, l’ensemble m’a paru un peu aseptisé: on a supprimé toutes les scènes de beuveries, de sensualité ou les plus violentes. Bien dommage quand on sait que c’est ce qui fait la force du naturalisme et de Zola. La scène d’émasculation, peut-être la plus célèbre du livre, a été tout simplement effacée. Et ce choix ne relève pas d’une volonté de raccourcir mais bien de rester dans le “politiquement correct”. Du coup, la notion de “jeunes adultes” sur la couverture me semble tout particulièrement hypocrite.
Des choix qui ne me semblent pas toujours pertinents. Mention spéciale néanmoins pour la très belle couverture.

Ma note: 4/5
avatar
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Karine le Lun 25 Juin 2012 - 9:31

Merci Mélu cool

_________________
avatar
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 38
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Invité le Lun 16 Juil 2012 - 14:40

Germinal est un grand classique de la littérature française.
Je l'ai lu il y à un ou deux ans et j'avais adoré !
j'aime beaucoup les descriptions des personnages ou encore des conditions de vies des ouvriers à cette époque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par mandy911 le Mar 2 Avr 2013 - 18:09

Justement il est dans ma PAL celui-ci Smile
avatar
mandy911
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 2020
Date d'inscription : 27/01/2012

http://universlivresque.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Invité le Sam 28 Déc 2013 - 13:04

J'ai lu Germinal il y a déjà quelque temps, j'ai aimé ce roman qui montre la "révolte" des mineurs du Nord de la France et une coute partie de l’histoire du capitalisme.
Ce qui m'a touché c'est la véracité du roman et la plume de l'auteur qui est juste. J'aime Zola depuis cette lecture. Un naturaliste pur souche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GERMINAL d'Emile Zola

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum