Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Votre avis ?"

67% 67% 
[ 6 ]
33% 33% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 9

JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par Rose book le Mer 29 Fév 2012 - 9:51



Résumé

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde.
Tu manipules? Tu deviendras une proie.
Tu domines? Tu deviendras une esclave.

Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place.
Et puis un jour…
Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi.
À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche.
Juste une ombre.
Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré.
On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres.
On t’observe jusque dans les moments les plus intimes.
Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi.
Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule.
Et l’ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos.
Ou seulement dans ta tête ?
Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard…

Tu commandes? Apprends l’obéissance.
Tu méprises? Apprends le respect.
Tu veux vivre? Meurs en silence...

Karine Giébel a reçu le Prix Marseillais du Polar en 2005 pour Terminus Elicius, son premier roman. Le prix Intramuros, le Prix polar SNCF et le prix Derrière les murs pour Les morsures de l’ombre. Son livre Meurtres pour rédemption, est considéré comme un chef d’œuvre du roman noir. Ses romans sont traduits dans plusieurs pays, et, pour certains, en cours d’adaptation audiovisuelle. Juste un ombre est son sixième roman.


210 pages
8 mars 2012
20 €
FLEUVE NOIR

Rose book
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 30
Messages : 243
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation France

http://meliemeloaucoeurdesmots.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par Invité le Dim 29 Juil 2012 - 13:16

Cloé est belle, jeune, brillante et ambitieuse. Elle n'hésite pas à écraser les autres pour arriver ses fins. Elle vit centrée sur elle-même jusqu'au jour où, rentrant d'une fête, elle se sent suivie, mais elle apercevra seulement une ombre. Ce jour marque le début d'une traque sans merci, cette ombre devenant son pire cauchemar, de jour comme de nuit.

En parallèle, nous faisons connaissance d'Alexandre, flic à la criminelle. Il n'est que l'ombre de lui-même. Sa personnalité désinvolte, qui se fiche des conventions cache en fait un drame personnel. Une peur de chaque instant, celle de perdre sa femme qui se meurt d'un cancer.

Cloé et Alexandre. Deux personnes que tout oppose. Qui vivent chacun de leur côté un tournant personnel et que rien ne destiné à se rencontrer.
Jusqu'au jour où le destin les met en présence l'un de l'autre. Alexandre décide d'aider Cloé alors que personne ne veut la croire. Mais le peut-il vraiment ?

Comme cloé et Alexandre, le lecteur se trouve emporté dans une spirale infernale. Cloé est-elle folle ou réellement suivie ? Voilà la question que l'on se pose tout au long du récit. Et la fin est loin des scénarios que l'on a pu échafauder pendant la lecture.
Au niveau des personnages, Cloé est des plus antipathique et je dois dire que ses malheurs me laissaient un peu de marbre au début. Et petit à petit, sa coquille se fendille, elle devient un peu plus humaine et on fini par compatir à son calvaire.
Alexandre, quant à lui, a eu ma sympathie dès le départ. On ne peut s'empêcher d'être touché par le drame qu'il vit. il cache cette faiblesse sous une personnalité brut de décoffrage et un humour plutôt piquant.

En résumé, Karine Giebel nous offre encore un polar riche en émotion et en suspense. Des personnages avec une personnalité bien tranché et une intrigue nous captive jusqu'à la dernière page.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par salhad le Sam 13 Oct 2012 - 12:10

Je le redis ici, quel plaisir d'avoir découvert cette auteure française de thrillers magnifiques!
Après avoir succombé à son magnifique Huit clos "Les morsures de l'ombre", j'ai récidivé avec délice dans ce dernier roman très bien écrit, au suspens superbement mené où l'angoisse monte peu à peu pour ne plus nous quitter.
J'ai toujours besoin de faire une petite pause pour digérer un bon thriller mais sûr que je vais lire les autres livres de Karine Giebel.

salhad
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 46
Messages : 117
Date d'inscription : 13/10/2012
Localisation Deauville
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : instit qui aime lire sur la plage ou dans son jardin quand c'est possible

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par Rose book le Sam 13 Oct 2012 - 12:17


Mon avis


C'est pour moi une totale découverte ce roman, je ne connaissais pas encore les écrits de Karine Giebel, j'en avais entendu parler mais pas encore eu l’occasion de la lire, c'est chose faite et je compte bien rattraper mon retard.
J'étais persuadée que l'auteure était américaine, je ne sais pas pourquoi j'ai donc été impressionnée et admirative de savoir qu'elle est native du Var, et que ces romans sont en projet d'adaptation.

Quoi de pire que de sentir constamment suivie, observée, traquée.
C'est ce sentiment que va connaître Cloé Beauchamp, jeune femme cadre dans une agence de publicité, elle est sure d'elle et se voit déjà régner dans le fauteuil du président.
Elle est d'un tempérament ambitieux, c'est une carriériste. J'avoue que n'ai pas trouvé ce personnage très sympathique sur une bonne partie du roman.
Cloé est intransigeante, voire exécrable, elle se montre avec ses collègues détestable, elle est hautaine, froide et imbue de sa personne.
C'est une forte personnalité, elle capte l'attention, elle est dotée d'un charme irrésistible et son assurance la rend d'autant plus attirante. Elle le sait et elle en joue, peut être trop............

Un soir tout bascule dans l'univers de Cloé, sa carapace, son armure, ne vont plus être d'aucune utilité, en rejoignant sa voiture en sortant d'une fête tardive, elle se fait suivre et agresser, depuis ce moment rien ne sera plus pareil, elle va vivre chaque seconde dans la peur.

Les choses ne s'arrêtent pas là, elle continue de sentir la présence de l'Ombre, des objets chez elle disparaissent et réapparaissent, souvent pendant son sommeil.
Elle confie ses angoisses à son amant Bertrand et à sa meilleure amie Carole, elle ira même voir la police, mais personne n'est là pour l'écouter, ils la pensent tous paranoïaque depuis son agression.
Elle se retrouve seule face à ses peurs et face à l'Ombre..

Dans une autre partie du roman, Cloé n'est pas seule face à ses tourments, une autre existence bascule dans cette ville, celle du commandant Gomez, flic qui aime flirter avec le danger, il est borderline et ne pense pas souvent aux risques qu'il prend lors de ses enquêtes ni à ceux qu'il fait prendre à ses coéquipiers.
Peu orthodoxe dans ses méthodes d'investigation, bien qu'on puisse lui reconnaître une vraie réussite à démanteler les réseaux et trafics, il mène un autre combat dans l'intimité. Sa femme Sophie est gravement malade, mais devant les collègues rien ne parait.

J'ai tout simplement été happée par ce roman, que de suspens et de rebondissements, on soupçonne tel ou tel personnage mais on se trompe souvent, c'est sincèrement un des meilleurs thrillers que j'aie lu, ayant un autre roman de l'auteure dans ma PAL, je vais m'empresser de le sortir, je suis et je le répète une fan de thrillers et avec cette lecture, j'ai été tenue en haleine. Des fins comme celle ci j'en redemande, tout ce que j'aime y est.
Fans de thrillers ce roman est pour vous!!!

5/5

Rose book
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 30
Messages : 243
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation France

http://meliemeloaucoeurdesmots.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par Lisalor le Mar 15 Jan 2013 - 13:02

Mon avis :Vous ne connaissez pas Karine Giebel ? vous n'avez jamais lu cette auteur ? mais c'est une véritable hérésie .. dans son dernier livre, elle nous livre une histoire diabolique et complétement délirante où elle nous fait toucher la folie. Je me suis régalée et je dois dire qu'avec ce thriller, elle atteint les sommets. Un coup de coeur, j'ai adoré.

Cloé, c'est la working girl, ambicieuse jusqu'au bout des doigts, prête à vous croquer dès votre moindre faux pas. Elle la veut absolument cette place de DG et je peux vous dire qu'elle va vous écraser, vous broyer si vous restez sur son passage. Pourtant cette machine bien huilée va s'enrayer le jour où elle est agressée dans la rue; depuis, une ombre l'observe et la piste constamment. Pour Cloé c'est une lente descente en enfer et tout doucement elle sombre dans la folie.

Alexandre Gomez est commissaire de police et flirte tous les jours avec la mort, il essaye de se bruler les ailes pour oublier que sa femme est en train de mourir d'un cancer. Chaque soir, il rentre chez lui, dort dans son fauteuil au chevet de son lit et attend la fin. Mais à trop vouloir cotoyer la mort, il entraine son coéquipier dans une sale affaire, écrasé par des malfaiteurs, il est aujourd'hui à l'hopital entre la vie et la mort.
Deux êtres qui vont finir par se rencontrer, Cloé traine sa folie et tout le monde semble penser qu'elle devient complétement paranoïaque. Elle est folle, agressive et sombre dans l'alcool, les cocktails de médoc .. puis un jour elle croise Alexandre.

C'est véritablement le thriller psychologique pas de sang, pas de scéne de boucherie mais c'est d'une violence inouie, une tension tout le long du livre vraiment palpable, c'est l'histoire d'une proie et d'un chasseur.
Vous tournez les pages en vous demandant jusqu'où cela va aller et je peux vous dire que c'est droit dans le mur, c'est une véritable torture.Des chapitres courts avec une écriture qui claque, pas le temps de reprendre son souffle, c'est véritablement angoissant. Puis une fin terrible ... un thriller de 500 pages, vous allez devenir accro.

Décidément Karine Giebel devient pour moi un auteur incontournable du thriller français et je ne manquerai pour rien au monde son prochain livre. Mes préférés : "Les morsures de l'ombre" et "Meutres pour rédemption". J'avais bien aimé "Terminus Elicius" et "Chiens de sang", il me manque plus qu'a lire "Jusqu'à ce que la mort nous unisse"

Lisalor
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 45
Messages : 395
Date d'inscription : 03/05/2011
Localisation Auvergne

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par titepomme le Mar 30 Avr 2013 - 11:37

★☆★ Cloé, jeune femme ambitieuse, qui n'a que mépris pour les autres est victime d'une agression un soir alors qu'elle rentre chez elle. Plus de peur que de mal. Mais cette peur va la hanter, devenir une obsession. Une Ombre la suit en permanence. Personne ne veut la croire, on la prend pour une paranoïaque. Petit à petit elle va se renfermer. Ainsi commence une lente descente aux enfers, dans les cercles vicieux de l'alcool et des médicaments.
On fait aussi la connaissance d'Alexandre, flic cynique, écorché.

On se demande comment Karine Giebel va réussir à les faire se rencontrer, comment leurs histoires vont se mêler.
Deux personnages qui se ressemblent beaucoup, blessés par la vie.

L'angoisse que transmet l'auteure est quasi palpable, la tension dégagée fait qu'on ne lâche plus le roman avant la toute dernière page.
Un style nerveux et incisif qui tient en haleine.

Un thriller diabolique à couper le souffle ! ★☆★

Note : 2.5/3

titepomme
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 43
Messages : 646
Date d'inscription : 04/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par mandy911 le Mar 30 Avr 2013 - 18:19

Celui-ci a l'air GENIAL ! je le veux !! aimer

mandy911
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 20
Messages : 2020
Date d'inscription : 27/01/2012

http://universlivresque.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par taylor le Dim 4 Aoû 2013 - 20:27

i vous avez des tendances paranoïaques, ce livre aggravera votre état. Une chose est sure, je ne voudrais pas être à la place de Cloé. Comme elle, j'ai douté tout au long du roman, échafaudé de nombreuses théories, je me suis fait des noeuds au cerveau (oui je sais j'ai l'habitude) bref, il a fallu démêler le vrai du faux. Mon coeur a résonné très fort dans mes oreilles quand j'ai suivi le calvaire de Cloé.

Karine Giebel ne ménage ni ses personnages ni ses lecteurs. Le personnage de Cloé est très ambivalant : on pourrait s'apitoyer sur elle, sur son statut de victime et pourtant elle n'est pas totalement innocente, oh non elle cache son vrai visage derrière un masque.

Et les masques vont tomber lourdement.

Le personnage qui m'a le plus ému c'est Alexandre. Je ne dirais pas pourquoi. Je vous laisse le soin de le découvrir en lisant ce roman.

Karine Giebel est un grand auteur de romans noirs à suspense, personne n'en ressort indemne mais quel plaisir pour le lecteur de se faire bousculer ainsi.

taylor
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 746
Date d'inscription : 27/06/2011
Localisation Haute Normandie
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Juriste / lire, fitness, loisirs créatifs

http://totalybrune.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par cookies72 le Dim 24 Nov 2013 - 5:29

Il s'agit pour moi d'un grand Thriller avec un grand T! J'ai bien eu l'impression d'être moi-même suivie, épiée, disséquée à la loupe! J'en ai encore des frissons! Cloé quelque peu ambitieuse, hautaine et imbue d'elle-même, va vite déjanter et redescendre sur terre. Elle va apprendre l'angoisse, la peur, le soupçon. Elle qui se pense le centre du monde va devenir ce même centre au yeux d'un psychopathe d'une perversité terrifiante! Et il y a aussi l'inspecteur Gomez, un flic un peu sur la corde raide, qui avec la maladie de sa femme n'a plus rien à perdre. Ces deux-là vont se rencontrer et vont affronter la terreur la plus totale. Malgré tous les défauts de Cloé, j'ai fini par m'attacher à elle, j'ai eu de la peine aussi, j'avais tellement envie de l'aider en lui disant "méfie-toi de celui que tu ne soupçonne pas"! Et j'ai particulièrement adoré cette fin qui n'est pas une fin heureuse. Envie de faire monter l'adrénaline, le stress, envie de suspens, ce bouquin est pour vous.

cookies72
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 44
Messages : 278
Date d'inscription : 07/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par merryfantasy le Sam 10 Mai 2014 - 21:23

Ce roman est un vrai bijou. J'ai été entraînée du début à la fin dans cette histoire, j'ai été réellement saisie, j'ai frissonné.

Pourtant, dès le départ, j'ai détesté Cloé ! Cette fille est d'un égoïsme et d'un égocentrisme impressionnant. Il n'y a qu'elle qui compte, elle est la meilleure... Quelle arrogance ! Alors au début, je me suis dit qu'il y avait une justice et que c'était normal que ça tombe sur elle.

Mais au fur et à mesure des pages qui se tournent, je me suis mise à la plaindre, à avoir peur pour elle, à espérer qu'on finirait par la croire, qu'on l'aiderait. Merci Alex de t'être dévoué ! Et de la remettre un peu à sa place aussi ! Elle est un peu devenue une meilleure personne au fil du roman... Jusqu'à ce que... Non, je ne dirais rien, vous devez vraiment lire ce roman, car cette auteur est vraiment délicieusement diabolique !

sur mon blog

merryfantasy
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 30
Messages : 139
Date d'inscription : 28/09/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Informaticienne

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par Pavlikovsky le Mer 27 Aoû 2014 - 12:17

Mon avis :

Pas de doutes possibles, ce livre est depuis longtemps mon petit chouchou ! Je l'ai lu une bonne demi-douzaine de fois, et c'est toujours cette même émotion qui me subjugue page après page.
Je suis amoureuse de style de l'écrivain. Très léger, des phrases courtes qui bousculent, sans longs paragraphes barbant. C'est une écriture fraiche qui laisse sans voix.
Dès les premières pages, j'ai été happé par l'ambiance. Un tableau sombre, avec, au milieu, une ombre plus noir que la nuit.

L'auteur nous fait goûter à un personnage principal antipathique et froid, dur comme la glace.
Et puis, au fur et à mesure que les pages se dévorent, on découvre la véritable Cloé. Femme écorchée, fière et déterminée. Son passé va nous attirer par pitié, et on va enfin découvrir son vrai visage.

Gomez, policier au bord du ravin qui ne vie que par promesse, qui cache son désespoir derrière un masque grotesque.

L'histoire est rude, sans pitié.
L'histoire d'une jeune femme dont la vie est détruite par une ombre.

Karine Giébel aime les personnages forts. Comme elle le fait remarquer à l'Ombre de son livre, "Plus elles sont fortes et plus elles tombent bas."
Au fil des chapitres, chaque personne se met à nu, goûte au sentiment d'être un animal, perdu et blessé.

C'est ce qui me touche le plus. Voir les personnages se métamorphoser en 500 pages.

L'auteur nous tient en haleine durant tout le livre. Un thriller implacable, qui nous plonge dans la peur et l'angoisse.

Qui est l'Ombre, alors ?

Sans doute pas celui que vous croyez...

Pavlikovsky
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 15
Messages : 20
Date d'inscription : 26/08/2014
Localisation Lot
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne, musicienne et lectrice

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par PrettyDarkInk le Dim 22 Mai 2016 - 19:00

Mon avis
J'ai tout de suite apprécié le style de Karine Giebel. Je l'ai trouvé fluide et prenant, si bien que le début, même s'il mettait tout en place, ne m'a pas paru tellement long. Petit à petit, la tension monte, et je me suis retrouvée complètement prise par l'histoire. L'atmosphère se fait de plus en plus oppressante, et plus c'était oppressant, plus j'étais stressée moi aussi. C'est le genre de roman qui peut vite rendre paranoïaque.

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai été intriguée du début à la fin. J'avais envie de savoir qui était le coupable, comment les personnages pouvaient s'en sortir, et surtout comment ça allait se finir. Ce qui m'a un peu gênée, c'est que finalement, j'ai deviné le coupable assez rapidement. J'avais de forts soupçons sur lui, et quand il s'est avéré que c'était lui, j'ai été légèrement déçue. Toutefois, il n'en était pas moins intéressant pour autant, j'avais très envie de savoir ses motivations. C'est un personnage qu'on voit à quelques reprises, mais dont l'ombre plane constamment. J'avais également prédit une partie de l'épilogue. Mais là, j'en étais plutôt contente. La fin est ouverte, et elle m'a plutôt plu, alors que d'ordinaire je n'aime pas du tout les fins ouvertes. En dehors de ça, je ne m'attendais pas du tout à la fin. La tension atteint son paroxysme, et là franchement, je n'avais rien vu venir.

Puis il y a les personnages. L'héroïne, Cloé, est assez insupportable. Elle prend tout le temps les autres de haut, et même si l'auteur veut nous rappeler constamment qu'elle se cache derrière une carapace, pour moi ça reste une sacré garce. Par moments, oui elle se cache en étant dure avec les autres, et on comprend son état d'esprit. Mais il y a aussi des moments où elle prend plaisir à rabaisser les autres. Ce qui fait que tout au long du roman, j'avais bien envie qu'on la descende de son piédestal. Toutefois, si je ne me suis pas attachée à elle, j'ai quand même éprouvé de la compassion pour elle. Elle a beau ne pas être sympathique, ce qu'elle vit est affreux, et si elle méritait sans doute de se faire remettre à sa place, elle ne méritait pas non plus quelque chose d'aussi cruel. Sans compter que son côté vulnérable la rend touchante par moments, et elle a malgré tout une force assez admirable. Une décision qu'elle prend m'a tout de même un peu dérangé, car elle n'était absolument pas réfléchie, et surtout, son raisonnement était assez illogique de mon point de vue. Ensuite, il y a Alexandre. J'ai trouvé que c'était un personnage plutôt attachant, car même s'il a une carapace, tout comme Cloé, ce qu'il y a derrière n'est pas méchant. Même si j'ai trouvé qu'il ne réfléchissait pas toujours assez.

En conclusion, c'est un très bon thriller, à la limite du coup de cœur, qui aurait pu être encore meilleur si je n'avais pas deviné rapidement le coupable, et si l'héroïne avait été un peu plus supportable. Ça ne sera certainement pas mon dernier Karine Giebel !

Note : 4,5/5

_________________
Mon blog


PrettyDarkInk
MISS FICHES DE LECTURE & Spécialiste DYSTOPIE
MISS FICHES DE LECTURE & Spécialiste DYSTOPIE

Féminin Age : 22
Messages : 1252
Date d'inscription : 06/09/2013
Localisation Poudlard
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante

http://lamagiedespages.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum