Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé ce livre?

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_lcap0%LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_lcap100%LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_lcap0%LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_lcap0%LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_lcap0%LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Empty LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche

Message par Cali le Mar 14 Fév 2012 - 13:27

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Images29


Résumé


Finch Whiteoak vibre d'appréhension joyeuse : il a quinze ans aujourd'hui, que va-t-on lui offrir ? Las! sa famille semble avoir oublié son anniversaire et il a le temps de plonger dans un abîme de désespoir avant d'apprendre qu'il s'agissait d'une « charmante surprise » imaginée par sa demi-sœur Meq. Il faut avoir les nerfs solides pour vivre heureux à JaIna, ce qui n'est pas le cas de Finch pris entre les taquineries de Piers, dix-huit ans, et les tracasseries du, cadet trop gâté, Wakefield. Seul Eden, étudiant en droit et aspirant poète, lé laisse en paix, trop occupé qu'il est à chercher comment gagner de l'argent pour abandonner le droit en faveur de la poésie. Une certaine Mine d'or du Lac Indigo lui en fournit le moyen. Il place les actions auprès de tous les hôtes de Jalna qui ont de l'argent, mais s'abstient prudemment d'en parler au maître du domaine, son demi-frère Renny. Absorbé par l'élevage de ses chevaux et la préparation du prochain concours hippique, celui-ci découvre le pot aux roses trop tard pour empêcher Eden de jouer involontairement les financiers véreux. On devine les remous que déclenche la faillite de la Mine.

Le récit de cette année mouvementée pour la famille Whiteoak est chronologiquement le 5e de la série.


Pocket n°1315
Edité par Pocket
310 pages
1ère parution en 1976
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Empty Re: LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche

Message par Jennifer3121990 le Mar 14 Fév 2012 - 14:02

Merci pour la création de cette fiche !

Mon avis :

j'ai été étonnée! Positivement, étonnée!.. J'ai acheté ce roman l'été dernier sur une brocante, suite à la lecture d'une page qui m'a paru bien écrite (c'est souvent ce que je vérifies : que la plume de l'auteur me plaise!). Je l'ai saisi de ma bibliothèque hier, et j'ai découvert à la troisième page : "Découvrez les autres tomes de la série des Jalna!"...naaaaaaaan!! Hélas! Je tenais entre mes mains le sixième tome de la série, série que je n'avais bien sûr jamais lue.

Que faire? Je repose le livre ou j'en essaye tout de même la lecture? Soyons folle ^^ : je tente. Par chance, les tomes sont indépendants les uns des autres, et peuvent donc se lire séparément!

Dès les premières lignes, j'ai aimé.

"Jalna, 1923.
Tandis qu'il s'habillait, ce matin-là, Finch Whiteoak remarqua un changement dans l'aspect de ses mains. Il s'étonna de ne pas l'avoir observé plus tôt. Elles semblaient avoir soudain, d'un jour à l'autre, pris une forme longue et mince, les doigts finement articulés, les articulations plus saillantes, le pouce plus différencié. Elles avaient l'air de mains capables de faire quelque chose de valable. Il sourit d'une oreille à l'autre à cette idée."


J'ai trouvé l'écriture très belle, fluide et sincère. Elle m'a saisi au passage et emporté vers la suite de l'histoire.

Le roman m'a captivé. On y découvre une famille, les Whiteoak; chaque personnage a des caractéristiques physiques et une personnalité propres que l'on découvre au fil des pages. Je pense que l'attractivité du roman réside en ce dernier détail : Mazo de la roche ne nous donne pas un pavé descriptif pour chaque personnage, mais nous laisse plutôt le découvrir et nous y attacher petit à petit. Se mêlent ensuite différents petits événements qui nous font découvrir les personnages plus en profondeur et nous entraînent vers la suite...

J'ai beaucoup aimé l'événement principal du roman : Eden, un des frères Whiteoak, rencontre un personnage extérieur à la famille qui lui raconte la découverte d'une mine d'or et le persuade qu'il y a beaucoup d'argent à ce faire en investissant dans cette dernière. Le problème : Eden n'a pas d'argent; le personnage va alors lui conseiller de parler de cette 'opportunité' à ses proches, lui promettant une belle commission sur les actionnaires qu'il apporterait à la mine. L'histoire devient alors très intéressante, car Eden va réussir petit à petit à convaincre différents membres de sa famille, mais tout ça dans le plus grand secret... Il doit donc veiller à ce que chacun respecte sa promesse de garder le secret, ce qui est loin d'être facile, d'autant qu'il a mis sa grand-mère de pratiquement cent ans dans le secret!

A côté de cette histoire, s'en profile une autre : un des frères va connaître les prémices d'une histoire d'amour avec une jeune fille de deux ans plus jeune... Très franchement, j'ai eu peur de trouver cela exagéré ou cliché, comme dans les romans actuels...Mais en réalité il n'en est rien, et toute les détails sont très bien racontés et parfaitement choisis!

J'aurais encore beaucoup de petites histoires à vous raconter, mais cela gâcherait votre lecture!

Je souligne à nouveau l'écriture du roman, qui est vraiment très belle et soignée.

Quelques citations :

« Comme beaucoup trop souvent, le printemps semblait répugner à se manifester. Tel un poussin dans un œuf à coquille dure, il picotait légèrement la résistante coquille de l’hiver et l’on percevait à peine son humide présence infantile. Puis, apparemment découragé, il restait quelque temps pelotonné, immobile, comme s’il ne devait jamais éclore. Finalement, au lendemain d’une nuit de vent et de pluie, à la fin d’avril, il émergea tout à coup, après s’être péniblement tortillé et débattu, et on le vit perché sur la terre, son pâle plumage doré séchant au soleil, ses yeux semblables à de petites mares luisantes. Et, pareilles aux débris de la coquille qu’il avait brisée, des plaques de neige et de glace souillées reposaient dans les creux. »

Petit passage qui m'a fait rêver... Les vieux livres anciens, poussiéreux et remplies de vieilles photographies...

« Il emprunta à son oncle des livres sur Paris. Ernest lui montra un vieil album de photographies et de cartes postales illustrées de Paris, des Rivieras française et italienne, de Florence, de Rome et de Sicile, et, tout en les regardant avec Eden, il lui lut des passages d’un journal qu’il avait tenu au cours de ses voyages. »

Un passage descriptif sincère :

« L’air était plein des lourdes senteurs de la terre. La maison, toute éclairée, paraissait plus grande qu’elle ne l’était. Au moment où ils atteignirent le porche, les feuilles mouillées de la vigne déversèrent un petit déluge sur leurs têtes. »

Une très belle métaphore :

« Puis il s’entendit commencer à jouer, doucement, d’abord, un air exquis, chantant, semblable aux premiers ruissellements des cours d’eau gelés, au printemps. Puis la musique devint plus forte, tandis que d’autres rivières apportaient le concours de leurs eaux. Graduellement, le volume s’en accrut jusqu’à ce que tous les fleuves, libérés, se missent à rugir, dans leur exaltation. Le corps de Finch oscilla, ses mains s’élevèrent très haut et retombèrent sur le clavier avec un fracas assourdissant, lorsque, la glace s’étant brisée partout, les eaux des plaines d’inondation se précipitèrent dans la mer avec un élan féroce…»

Ma note :

4,5/5

Jennifer3121990
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 28
Messages : 314
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation Cléden-Cap-Sizun

http://www.reveries-litteraires.fr

Revenir en haut Aller en bas

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Empty Re: LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche

Message par Cali le Mar 14 Fév 2012 - 14:05

par curiosité, ton édition est-elle la même que celle que j'ai choisie pour la fiche?
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche Empty Re: LES JALNA - LES FRERES WHITEOAK de Mazo De La Roche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum