Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_lcap0%LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_lcap33%LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_lcap33%LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_lcap33%LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_lcap0%LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Empty LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Message par Sandra38 le Lun 23 Jan 2012 - 13:36

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier 1201-d13

Résumé

Carmilla est une vampire qui a des idées bien arrêtées sur les morts-vivants. Pour elle, ils ont besoin d'un sang neuf, au sens propre, comme au figuré. Avec toutes ces nouvelles épidémies, financer des recherches sur la purification du sang et créer un véritable réseau de l'or rouge semble à Carmilla une idée d'avenir. Mais ses travaux suscitent la fureur des Anciens vampires fondamentalistes, entichés de magie noire. La guerre du sang fait bientôt rage...

384 pages
20 janvier 2012
20 euros
BRAGELONNE


Dernière édition par Sandra38 le Lun 23 Jan 2012 - 13:37, édité 1 fois
Sandra38
Sandra38
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1678
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation Ardèche (vers Annonay)

http://accros-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Empty Re: LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Message par Sandra38 le Lun 23 Jan 2012 - 13:37

l'image ne veut pas se mettre, je ne comprend pas pourquoi....
Sandra38
Sandra38
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 1678
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation Ardèche (vers Annonay)

http://accros-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Empty Re: LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Message par lilu60 le Ven 9 Mar 2012 - 14:58

Lors de la représentation " Les enfants de la Terreur" un homme étrange passe devant le théâtre et découvre le visage qui le hante depuis des années, voir des siècles: celui de Christina Regina. Lui qui la pensait morte, il la retrouve enfin. Il doit lui faire savoir qu'il est là et qu'il la veut!

Cette femme, Christine Deroche, est capitaine au 36 quai des orfèvres. Alors pour l'atteindre, notre homme n'hésitera pas à perpétuer des meurtres autour d'elle, meurtres qui ont toujours un point commun : les victimes sont exsangues. Qui est cet homme, que veut-il? Peu à peu, la brigade commence à parler de la possibilité que ce soit un vampire... mais pourquoi cherche t'il à attirer l'attention de Christine? Pour le savoir, il faudra le lire ^^

Je remercie les éditions Bragelonne et le forum Livraddict pour ce partenariat.

Commençons par l'écrin ^^La couverture est très belle. C'est d'ailleurs elle qui m'a attirée au premier abord: cet homme ténébreux avec un superbe regard, ça tente forcément! On retrouve d'ailleurs son visage sur la tranche, ce qui donne un bon rendu, une fois rangé dans la bibliothèque (et oui il faut penser à tout!).

J'ai eu quelques difficultés à me faire au style de l'auteur. En effet à la lecture des premières pages, j'ai trouvé les phrases trop denses (j'allais écrire " longues", mais ce n'est pas le cas en terme de mots, mais cela donne cet effet). Un peu comme quelqu'un qui commence à parler de quelque chose, et qui digresse tout le temps pour donner plus de détails. Cela a rendu mon début de lecture très compliqué. Une fois dans l'histoire, le style est moins génant, mais il n'en reste pas moins que certains passages sont trop longs à mon goût, sans que cela apporte plus d'intérêt au récit.

L'histoire me laisse un souvenir mitigé. A la lecture du titre, puis du résumé, je m'attendais à un roman plus fantastique que polar. Au final, le surnaturel est assez peu présent, et dans la première moitié du livre, le polar prend beaucoup de place, et les polars, je n'en suis pas friande. Sans tenir compte de mes goûts, je dirais cependant que l'auteur a parfaitement retranscrit l'atmopshère qui règne lors de l'enquête, l'ambiance dans les bureaux de la brigade criminelle, ce qui en fait un roman assez noir. Même le vampire est décrit comme un être torturé, dans le déni, voir délirant. Cela ne m'a pas trop attiré mais les fans de polar apprécieront certainement cette première moitié. Dans la seconde partie, les choses sérieuses commencent à se mettre en place, et j'ai eu beaucoup plus de facilités à rentrer dans l'histoire. Il est plus question du vampire en tant que tel, de sa relation avec les femmes, de son passé et puis surtout il y a un vrai retournement de situation, qui nous tient en haleine jusqu'à la fin.

L'originalité de ce roman tient aussi dans sa situation géographique. Et oui, l'auteur débute son histoire à Paris, puis nous emmène sur les routes de France jusqu'à rejoindre Bordeau. Ce choix s'explique par l'importance de l'Histoire dans la vie du vampire, et particulièrement la période de la Terreur. On sent un vrai travail de recherche sur ce thème qui est très détaillé, et dans lequel l'auteur nous transporte vraiment. Enfin une histoire qui se déroule en France, ça fait plaisir!

Côté personnage, j'ai particulièrement apprécié Suzanne, son passé, sa façon de faire face aux évènements, son don. C'est une femme entière et aux premières lignes du roman je n'aurais pas imaginé qu'elle aurait une place si importante!

Christine est déterminée, elle va jusqu'au bout des choses quelles qu'en soient les conséquences sur sa vie. Cependant je ne me suis pas vraiment attachée à elle.

Donnadieu, notre vampire, m'a particulièrement déplu dans la première moitié du livre. Il n'avait rien d'un vampire: totalement perturbé, hanté par ses souvenirs, à la limite de la folie et même son physique n'était pas à la hauteur de son statut! Cela change dans la seconde moitié, pour mon plus grand plaisir. On retrouve un vampire" sain d'esprit", qui a de nouveau sa beauté d'antan, et une espèce d'humanité naissante.

En bref, malgré un genre qui n' a pas forcément de succès auprès de moi, le déroulement de l'histoire et le soin porté aux détails m'ont permis de passer un bon moment de lecture.
Ma note: 3/5
lilu60
lilu60
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 37
Messages : 483
Date d'inscription : 02/09/2011
Localisation Oise

http://leslubiesdeludi.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Empty Re: LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Message par Invité le Mar 13 Mar 2012 - 20:30

Mon avis :

Le dernier vampire nous fais suivre une histoire de meurtres en série qu'un mystérieux personnage, se prenant pour un vampire né pendant la révolution, met en scène pour une femme travaillant dans la police et dont il croit être son premier amour.

L'auteur se tente à une histoire alliant le fantastique et le polar. Les personnages, comme celui de Christine, sont bourrés de paradoxes, de secrets sombres et donc, extrêmement réalistes. Ils sont loin des héros de ce genre de littérature et ne sont ni beaux, ni parfaits.

L'histoire est une enquête dont on connaît le meurtrier à l'avance, mais la recherche pour le lecteur ne se situe pas à la découverte du tueur, mais de qui il est réellement, malgré les indices laissés sur la piste.

Quelques chapitres sont des réminiscences du vampire sur sa vie avant son passage dans le monde des immortels au moment de la révolution française. L'auteur s'est documentée suffisamment pour largement combler notre manque de connaissance dans ce sujet pour nous informer intelligemment et avec intérêt. Ce vampire est rongé par le remords, le rendant fou depuis des siècles. C'est une manière de nous expliquer la déchéance psychologique d'une tueur en série. Le personnage principal, Christine, est assez complet. Sa description physique est assez succincte mais suffisante pour s'en faire une idée précise. Sa description psychologique est par contre complète, nous faisant découvrir ce qui la poussé à devenir ce qu'elle est, par la souffrance, les regrets et l'envie de changer des événements du passé.

L'écriture est fluide et se lit avec aisance. Le roman est original, du moins suffisamment, malgré la pléthores de romans qui utilisent la vague du vampire romantique ou esseulé, pour vous surprendre.

Ce roman se situe dans la moyenne. J'ai trouvé que les souvenirs d'un autre temps ralentissaient le rythme de l'enquête. Les souvenirs deviennent de plus en plus récurrents alors que la fin approche. La déception a la fin est grande tant le rythme effréné du début est cassé trop régulièrement. L'impression de lire un livre d'histoire devient importante et dépasse même le sentiment de parcourir un roman mettant en scène un vampire. Une petite déception en refermant ce livre qui m'aura laissé croire à une course contre le temps mais qui s'enlise dans l'étalement de connaissances sur la période de la Révolution Française.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Empty Re: LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Message par Nelly17 le Jeu 26 Avr 2012 - 16:03

Mon avis :

Bien sûr, dès qu'il s'agit de vampire, je suis à priori partante, mais là on est très loin du genre habituel et ce n'est pas désagréable.
Ce roman, policier historico-fantastique, je dirais, mélange en effet les genres !
Nous accompagnons Christine Deroche, lieutenant de la brigade criminelle de Paris, et son équipe, dans ses enquêtes, à la recherche d'un tueur qui laisse des marques de morsure au cou de ses victimes et les vide de leur sang. Son enquête va prendre une tournure plus personnelle quand l’assassin va s'en prendre à ses amies.
Cette héroïne atypique est touchante mais elle n'a pas vraiment retenu mon attention, je lui ai préféré son amie Suzanne.
Christine est un personnage tourmenté, elle subit la haine d'une mère qui la juge responsable de l'enlèvement de son petit frère qui était sous sa responsabilité, elle porte le fardeau de ce passé et s'interdit donc de s'attacher aux autres. C'est ce qui fait d'elle un bon flic car elle n'abandonne jamais et est surnommée le « pitbull ».
Ses deux collègues Patrice et Amaury sont très attachants, toujours prêts à l'aider, même s'il faut pour cela passer outre les consignes de la hiérarchie.
J'ai adoré le personnage de Suzanne, qui va se révéler à elle-même, grâce à la rencontre qu'elle va faire…c'est un personnage extrêmement sensible, compatissant et compréhensif.
La construction du récit à la troisième personne, alterne les points de vue des différents personnages d'un chapitre à l'autre, et nous permet ainsi de comprendre les personnalités et les motivations de chacun.
La nature de vampire du tueur, Donnadieu, n'est révélée qu'au fur et à mesure des meurtres, de même que son histoire et surtout l'époque de sa transformation, qui l'a profondément marqué. Nous revivons ainsi par ses souvenirs la Révolution française et surtout l'année 1793.
Les descriptions de toute cette période sont un peu trop longues et détaillées, notamment tout le côté politique de l'opposition girondins/montagnards. Ces moments-là m'ont un peu pesé !
Cependant ces passages ont le mérite d’établir un parallèle entre l'époque de la Révolution et la nôtre...on ne peut que noter des similitudes sur certains points que l’auteur expose (politique, corruption, argent, sexe...).
Pas d'inquiétude pour les fleurs bleues comme moi, le côté romance est présent aussi, même s'il n'est pas là où on l'aurait cru au départ...et permet de nous dévoiler le côté humain et sensible de notre vampire.
Le mythe correspond à peu près à ce qu'on en voit d'habitude (buveur de sang, rapide, vit la nuit, le soleil le brûle, il lit dans les pensées...) sauf que l'immortalité n'est plus ce qu'elle était et que les maladies dégénératives, fléau de notre société, atteignent aussi les immortels. Ce côté-là m'a particulièrement interpellée car l'auteur nous rappelle ainsi que nous sommes tous liés, et fait même dire à Donnadieu que les immortels sont au bout de la chaîne alimentaire et écopent de tous les poisons absorbés en amont.
L’auteur épingle ainsi d'autres travers de notre société (nourriture industrielle, produits chimiques, drogues...), par la vision, forcément décalée, qu'en a le vampire pluri-centenaire…«Ces corps saturés de graisse et de sucres industriels lui donnent la nausée. Le sang des mortels du troisième millénaire a un goût de sel, de friture, de colorants chimiques et de substances médicamenteuses…»
J'ai donc passé un moment très agréable avec ce dernier vampire, témoin de l'Histoire et de l'évolution de l'humanité. Loin de la bit-lit et de l'univers fantastique, son originalité est de s'inscrire parfaitement dans notre société en en assimilant tous les rouages et toutes les ruses.

Note : 4/5
Nelly17
Nelly17
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 41
Messages : 147
Date d'inscription : 23/03/2012
Localisation Charente-Maritime

http://pagesapresfeuilles.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier Empty Re: LE DERNIER VAMPIRE de Jeanne Faivre d'Arcier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum