Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE AVIS ?

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_lcap25%LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_rcap 25% 
[ 2 ]
LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_lcap13%LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_rcap 13% 
[ 1 ]
LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_lcap38%LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_rcap 38% 
[ 3 ]
LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_lcap0%LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_lcap24%LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Vote_rcap 24% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 8

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par PatLecture le Sam 21 Jan 2012 - 16:07

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley 41kq9f16


Présentation de l'éditeur

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'œuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps. Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique

Quatrième de couverture

Les expérimentations sur l'embryon, l'usage généralisé de la drogue. Ces questions d'actualité ont été résolues dans l'Etat mondiale totalitaire, imaginé par Aldous Huxley en 1932. Défi, réquisitoire, anti-utopie, ce chef-d’œuvre de la littérature d'anticipation a fait de son auteur un des témoins les plus lucides de notre temps --Ce texte fait référence à l'édition


Editions: Pocket
Pages: 284
Octobre 2002
Prix: 4.60 €
PatLecture
PatLecture
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 45
Messages : 947
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation 13 BDR
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : infirmière la nuit et maman au foyer le jour

http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Melusine le Sam 21 Jan 2012 - 18:13

Rho ça alors, je lisais de la dystopie sans le savoir... Monsieur Jourdain, sors de ce corps!

Mon avis: Nous sommes à Londres, dans l'Etat Mondial, où vivent la majorité des êtres humains depuis que la guerre de Neuf ans a détruit toutes les civilisations. C'est le directeur du laboratoire, tout en faisant une visite commentée pour ses étudiants, qui nous en explique le fonctionnement: tous les êtres vivants sont conçus en laboratoire, afin que chacun soit particulièrement adapté à son mode de vie. On créera ainsi des Alpha et des Bêta, castes de travailleurs intellectuels réservés aux tâches supérieures, puis les Gamma, Delta et Epsilon qui occupent les classes populaires voire inférieures. Les deux dernières classes sont même physiquement adaptés à des taches manuelles assez simples (petits et laids). Les enfants sont ensuite soigneusement conditionnés, de différentes manières, afin que leur travail et leurs conditions de vie les rendent toujours heureux. Cela forme une société parfaitement organisée, parfaitement heureuse, sans heurts, à laquelle tout le monde participe. En cas de problème, il y a le Soma, une drogue qui provoque immédiatement un effet de béatitude et de soulagement. Justement, ce Soma, Bernard Marx ne veut plus le prendre: il préfère être triste, souffrir, mais rester lui-même. Son étrange attitude en fait un paria, mais il intrigue Lénina Crowe, une très belle Bêta. Elle accepte de l'accompagner dans une réserve où sont parqués des Sauvages, qui vivent dans la nature et surtout, forment des "familles" où chaque enfant a des "parents" et naît de manière naturelle.
Oui, le résumé est long, mais je dois vous avouer que le début de ce livre est long aussi: le temps de vous expliquer le complexe fonctionnement de cette société idéale, je sais que certains lecteurs pourraient avoir décroché. Or, c'est dommage, puisqu'une véritable histoire commence ensuite. La question du clonage humain est ici posée avec une étonnante lucidité pour un roman écrit en 1932: il entre ici en contradiction profonde avec le libre arbitre et avec la nature humaine même, en opposant des humains conditionnés à une vie sans douleur et communautaire, et des hommes libres de s'instruire, de croire et d'aimer. C'est bien sûr un des Sauvages, d'une nature particulière, qui va amener ce contrepoint et cette réflexion: de facture assez classique, la contre-utopie se met donc en place en déposant un grain de sable, un agitateur dans la machine et en laissant voir si la société parfaite va se fissurer ou pas. Recette simple mais efficace pour une bonne intrigue. Mais là où ce roman est particulièrement bien construit, c'est dans sa manière d'affirmer que les humains de ce monde, même s'ils sont des créations artificielles, conditionnées, ont pourtant la garantie d'un bonheur parfait et perpétuel: comment être malheureux lorsque l'on sait qu'on détient ce qu'il y a de mieux pour soi et qu'on ne désire en aucun cas être autre et faire autre chose? A l'inverse, la mélancolie de Bernard Marx, et la souffrance des sauvages semblent vouloir montrer que la liberté humaine n'apporte que le malheur. Vaste sujet philosophique qui fait toute la profondeur de ce roman, qui empêche de cataloguer clairement les personnages ou d'épuiser le sens. Le style est fluide et soignée, le roman se lit facilement et l'on appréciera les nombreuses références à Shakespeare.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui m'a tellement captivée qu'elle m'a valu un coup de soleil dont je n'ai pris conscience qu'une fois le livre terminé!

Ma note: 4,5/5
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par PatLecture le Sam 21 Jan 2012 - 18:26

Et oui Melu. J'ai fait des recherches et sur Wikipedia, ce livre est un des livres précurseurs de la dystopie Very Happy

Merci pour ta chronique. Il est dans ma PAL et j'espère le lire prochainement !
PatLecture
PatLecture
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 45
Messages : 947
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation 13 BDR
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : infirmière la nuit et maman au foyer le jour

http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Melusine le Sam 21 Jan 2012 - 18:29

Oui oui, mais en relisant la définition de la dystopie, c'est en effet tout à fait ça.
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 10:57

J'avais étudié un passage en classe, celui avec les bébés qui se font électrocuter pour être éloignés à jamais des fleurs et des livres... ça m'avait donné envie de le lire.
Je l'ai lu.
Je n'ai pas aimé du tout.
Tout d'abord, je n'aime PAS cette société. Je sais que c'est normal puisque c'est une dystopie, mais d'habitude je trouve un point positif auquel me racrocher, ou encore un détail qui me plait... Mais là il n'y avait rien. L'usage généralisé de la drogue, le cinema (yerk !), et les jeux bizarres des enfant, non merci !!! Mais j'ai quand même continué à lire parce que je voulais savoir la fin ( je n'aurai pas du...)
Il y a un moment écrit bizarrement qui m'a demandé de me concentrer, celui où chaque paragraphe est avec un personnage différent en que chaque personnage ne parle pas de la même chose. Ca m'a fait l'effet d'un tourniquet et ça m'a donné mal à la tête, et cependant c'était interressant car les sujets de chaque conversation se rejoignent.
Le seul point positif pour moi, c'est qu'ainsi nous sommes prévenus de ce qui pourrait se passer si notre société penchait vers cette société-là, et c'est pourquoi même si je n'ai pas aimé je pense que tout le monde devrait le lire car c'est une sorte d'avertissement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par IheatBooksx3 le Sam 9 Juin 2012 - 13:44

dites sa ne serait pas une utopie plutot ?
Je ne suis pas a la fin , mais il a pas l'air dystopique
IheatBooksx3
IheatBooksx3
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 21
Messages : 256
Date d'inscription : 23/04/2012

http://addictdelalecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Melusine le Sam 9 Juin 2012 - 18:17

Heu tu es sure qu'on parle du même livre? Tu en es où? Parce qu'il me semble que dès le départ, ils parlent de la privation de la liberté et de droguer la population...
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par IheatBooksx3 le Sam 9 Juin 2012 - 19:13

oui sure , mais le fait tout aille bien ce n'est pas une utopie ?
IheatBooksx3
IheatBooksx3
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 21
Messages : 256
Date d'inscription : 23/04/2012

http://addictdelalecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Melusine le Sam 9 Juin 2012 - 19:19

Mais rien ne va dans ce livre, les gens sont créés en labo, on leur impose toute leur vie, ils sont génétiquement modifiés pour coller à leur métier, puis conditionnés étant bébé pour détester toute forme de loisir et pour ne pas qu'ils s'en rendent compte on les drogue. Si c'est ça pour toi quand tout va bien...
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par IheatBooksx3 le Sam 9 Juin 2012 - 19:21

Mdr , non c'est pas sa mais le fait que la société aille bien , même si ils sont conditionnés , après ta remarque j'ai tort autant pour moi Very Happy
IheatBooksx3
IheatBooksx3
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 21
Messages : 256
Date d'inscription : 23/04/2012

http://addictdelalecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Melusine le Sam 9 Juin 2012 - 19:26

Oui, mais le fait qu'une société aille bien justement parce qu'on empêche les gens de s'en rendre compte et de se plaindre, ça existe, ça s'appelle une dictature.
Tu devrais lire "W ou le souvenir d'enfance", c'est encore plus flagrant. Ca commence comme la description d'un monde parfait, et ensuite, ça t'explique comment ils font pour obtenir un monde parfait...
Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par IheatBooksx3 le Sam 9 Juin 2012 - 19:30

c'est comme promise en fait , masi merci du conseil !
IheatBooksx3
IheatBooksx3
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 21
Messages : 256
Date d'inscription : 23/04/2012

http://addictdelalecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Nara le Mar 4 Sep 2012 - 16:01

Je viens de le finir et j'ai vraiment adoré!
Je trouve que la société décrite est fascinante et en même temps vraiment effrayante.
J'avoue que j'ai eu du mal à accroché eu début, surtout à la fin du premier ou second chapitre, où chaque paragraphe fait parler un personnage différent. Dur de s'y retrouver.
Mais la présentation de cette société, soit-disant idéale, est vraiment fascinante. Et que dire de la rencontre des deux sociétés antagonistes? Cette confrontation entre l'esclavage/l'asservissement/le conditionnement et la liberté.
Pourtant l'auteur nous montre bien qu'il y a des inconvénient aux deux sociétés : conditionnement et drogue pour la "civilisée" et la solitude et le rejet pour la "sauvage".
Bref, un livre comme j'aime, un livre que j'ai vraiment adoré.

Ma note : 4.5/5
Nara
Nara
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 33
Messages : 170
Date d'inscription : 14/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Grazou le Mar 4 Sep 2012 - 20:10

C'est un des rares livres que j'ai lu en cours et que j'ai apprécié.
Grazou
Grazou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1804
Date d'inscription : 09/08/2010
Localisation Denain
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Collaboratrice Comptable et Audit

http://thecoffeebook.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par mandy911 le Jeu 11 Avr 2013 - 15:35

Il est dans ma PAL celui-ci ^^
mandy911
mandy911
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 2020
Date d'inscription : 27/01/2012

http://universlivresque.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Jane Grey le Dim 29 Sep 2013 - 14:24

Le meilleur des mondes est une dystopie vraiment osée, bien écrite et… Ecœurante. Je ne parle pas au sens négatif, mais l’auteur fait en sorte de nous indigner sans cesse, par une société impossible à vivre, et pourtant, qui ne cesse de fonctionner.


    Ce livre est une lecture commune engagée avec Saruwa, qui m’a également donné l’occasion de réduire ma PAL. Je ne suis pas déçue d’avoir lu ce classique de littérature qu’il manquait à mon bagage culturel, mais J’avoue que la lecture s’est parfois révélée difficile, même si le livre est d’un superbe niveau littéraire.

    En ce qui concerne la dystopie, je ne suis pas déçue. On est en plein dans un monde de classes, dans lequel les êtres humains sont hiérarchisés d’après les lettres de l’alphabet grec, dont les Alpha sont les classes supérieures, et les Gamma, les classes inférieures, avec tout ce qui s’ensuit entre les deux.
    C’est un livre plein d’indignation et un monde complètement différent du notre : les êtres humains sont conditionnés et ne naissent même plus de manière naturelle : issu d’un homme ou d’une femme, mais en laboratoire, dans des éprouvettes.
     Les humains crées sont conditionnés pour être de classe inférieure, à qui l’on attribue des tâches auxquelles ils devront se fier toute leur vie sans jamais s’en plaindre car ils seront crées dans ce but. Il est également des humains conditionnés pour être supérieurs, à qui l’on insuffle les doctrines par la thérapie du sommeil : la répétition des phrases régissant la société pendant qu’ils dorment.

    L’auteur est unique en son genre et joue sur tous les plans. Recréant une société endoctrinée dans laquelle l’être humain suit un cycle particulier, et ne se pose jamais de questions, il évoque la suppression des Dieux, de la Science, de la Philosophie, comme finalement, sous une vraie dictature. Les hommes sont encadrés de toutes parts sans même s’en apercevoir, ce qui nous laisse, nous lecteurs, bouche bée. Même la lecture y est supprimée, et des drôles de cultes sont instaurés. L’homme ne s’embête plus des codes et de l’éthique, même l’amour ne s’embête plus, chaque homme fait son chemin de manière provocante et pourtant, il se soumet à des normes.
    L’homme paraît donc semblable à un robot, lequel ne se plaint jamais, noyé sous le soma, cette drogue étrange qui l’empêche de se sentir mal.
  Aldous Huxley ne manque pas non plus de faire des références incroyablement osées et ironiques, concernant par exemple le nom du personnage principal : Marx. En référence au communiste Allemand luttant contre la lutte des classes. En effet, le personnage principal est bel est bien entrainé du coté de ceux qui se questionnent face à cette societé si étrange soit-elle : et s’il y avait autre chose derrière tout cela ? Et si l’Homme pouvait réfléchir par lui-même ? Il évoque également Ford, en tant que nouveau Jésus : dans chaque référence chronologique, il est évoqué N.F et non J.C, comme point de départ, comme sous un calendrier chrétien, symbole de la dystopie. On a donc un livre plein de références incroyablement bien pensées, en plus de l’inspiration continuelle que Huxley prend des pièces de Shakespeare au fil des pages.

   Les personnages, quand à eux, sont chacun extrêmement particuliers. Il y a ceux soumis à cette société endoctrinée et endoctrinante, telle que Lénina, laquelle est indignante et fascinante. Complètement impliquée dans la société, elle reste le modèle type de l’Homme sous cette nouvelle société : connaisseuse des doctrines, des codes entre humains, elle est celle qui a adhéré à ce meilleur des mondes et qui ne s’en plaint pas. Mais on compte également les personnages non intégrés, auxquels on compte le personnage principal Marx ou encore Helmohz. Petit à petit, les voir évoluer dans cette societé et se questionner sur la véritable raison de leur présence dans cette société est intéressante : tel des enfants face au monde, ils s’ouvrent et s’aperçoivent que ce meilleur des mondes n’est peut être pas si meilleur.
    Tout cela n’arriverait d’ailleurs peut être pas sans la présence de John. Il est l’élément perturbateur du livre, et peut être le personnage le plus important. Véritable humain, si l’on puis dire, il est ramené de la réserve par Bernard, avec sa mère. Il est celui qui, véritable écran, va montrer ses sentiments sans gène, envers sa mère, envers le monde alentour qui ne tourne véritablement pas rond. Malgré sa bizarrerie au milieu du monde, il est le plus humain et reste très attachant.

    L’Equilibre généré entre ces personnages et ce monde est parfait et le contraste est indignant. On est en plein dans l’hypocrisie, la maîtrise, la soumission et l’ignorance, ainsi que la corruption. Des thèmes encore d’actualité de nos jours. Il n’y a qu’une chose que je qualifierai de gênante, c’est peut être la longueur. C’est une dystopie très difficile par le nombre incroyable de références et d’idées philosophiques, mais aussi scientifiques, ce qui la rend parfois difficile de compréhension sur la longueur. Peut être le livre manquait-il un peu d’humanité, car la seule est celle diffusée par John, ou le « sauvage », qui apparaît seulement sur la fin du livre.
   
    Le livre est difficile, mais très bon. On ne peut que s’indigner face à cette société qui paraît impossible à nos yeux. On retrouve le principe de monde parfait, démantelé petit à petit par un élément exterieur à ce monde, et par des êtres humains capables de penser, et de remettre ce monde en question. Le livre est un classique qu’il faut avoir lu. Je ne dirais pas qu’il est mon préféré en son genre, mais il reste un des meilleurs que l’on connaisse, et je suis surprise de voir que l’auteur ne l’a écrite que dans les années 20 !
Jane Grey
Jane Grey
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV

Féminin Age : 22
Messages : 501
Date d'inscription : 29/04/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : étudiante en philosophie

http://awordnation.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par baloo le Sam 18 Jan 2014 - 20:47

J'ai bcp aimé le début, l'idée du conditionnement in-vitro et primo infantile, ainsi que la description de tous les mécanismes mis en place pour obtenir les citoyens modèles parfaitement adaptés à leur future place dans la société m'a accrochée, voire scotchée. Le rôle prépondérant du soma également, bien vu aussi ces espèces de groupes de paroles sensés aider les gens à se décharger des leurs émotions négatives pour mieux retrouver le "moule" dans lequel ils doivent se conformer.
Les références à shakespeare, ça aussi c'était très sympa.
Huxley montre là une dictature poussée à son extrême. et ça semble bien fonctionner. trop bien, la révolte de certaines des personnages est vraiment peu de chose comparée à l'indignation qu'on peut éprouver face à ce monde.

là où j'ai moins aimé :
j'ai trouvé que la partie "sauvage" était trop longue, le style de l'auteur ne m'a pas emballée, je ne sais pas l'expliquer mais certaines parties m'ont gênée, surtout au début, avant de rentrer dans la partie "conditionnement".

Je n'ai pas réussi à trouver les personnages sympathique ou attachants, concernant les "natifs" de cette société je peux comprendre que ce soit une voloté de la part de l'auteur, afin de les déshumaniser, comme le fait leur société : Lenina tellement dans son carcan, Bernard tellement suffisant... ses interrogations sur la vie, sont un peu + "humaines" mais rien n'a déclenché d'identification de ma part pour aucun des personnages.
Même John ne m'a pas particulièrement touchée, conditionné lui aussi finalement par cette mère qui n'aurait jamais du se trouver là, par son incapacité à l'aimer vraiment, et cette déchéance totale lorsqu'elle retrouve enfin son soma/coma...
ENfin j'ai trouvé qu'il n'allait pas assez loin psychologiquement parlant, sur leurs mécanismes, alors même si on peut m'opposer qu'ils sont "cassés" de l'intérieur exprès, déshumanisés... ça m'a manqué.


Bref en ayant commencé les dystopie par celle de Zamiatine "nous autres", qui a inspiré ce roman, écrit avec maestria. j'ai été forcément dans la comparaison, et y'a pas photo entre les 2.
baloo
baloo
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 38
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2014
Localisation on the stairway to heaven

Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Invité le Lun 25 Aoû 2014 - 15:36


Lilia a écrit:
J'avais étudié un passage en classe, celui avec les bébés qui se font électrocuter pour être

Comme toi j'avais étudier ce passage qui m'avait donner envie de le lire. Je l'ai donc emprunter à la bibliothèque près de chez moi. J'ai trouvé le début un peu long mais je l'ai continué malgré tout le fait qu'il n'y ait pas de personnage principale m'a particulièrement irrité car je n'arrivais pas à m’attacher à un quelque-conque personnages. Néanmoins je l'ai continué car je trouvais certaines idées intéressantes car l'auteur arrivait à décrire une société imaginaire comme ci elle existait pour de vrai. Pourtant j'ai arrêté ce livre avant sa fin même si j'ai trouvé les mœurs des enfants un peu bizarre ( sans doute pas le mot approprier mais tant pis) je l'aurais continuer si je ne m'étais pas perdu dans le livre. Les personnages se succédaient et je n'ai pas réussi à le continuer. Donc vous l'aurez compris mon avis sur ce livre n'est guère positif.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley Empty Re: LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum