Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LE MONDE DE NEMO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

LE MONDE DE NEMO Vote_lcap0%LE MONDE DE NEMO Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE MONDE DE NEMO Vote_lcap100%LE MONDE DE NEMO Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
LE MONDE DE NEMO Vote_lcap0%LE MONDE DE NEMO Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE MONDE DE NEMO Vote_lcap0%LE MONDE DE NEMO Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE MONDE DE NEMO Vote_lcap0%LE MONDE DE NEMO Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

LE MONDE DE NEMO Empty LE MONDE DE NEMO

Message par vany le Lun 12 Déc 2011 - 11:08

LE MONDE DE NEMO Namo10
Dans les eaux tropicales de la Grande Barrière de corail, un poisson-clown du nom de Marin mène une existence paisible avec son fils unique, Nemo. Redoutant l’océan et ses risques imprévisibles, il fait de son mieux pour protéger son fils. Comme tous les petits poissons de son âge, celui-ci rêve pourtant d’explorer les mystérieux récifs.
Lorsque Nemo disparaît, Marin devient malgré lui le héros d’une quête unique et palpitante. Le pauvre papa ignore que son rejeton à écailles a été emmené jusque dans l’aquarium d’un dentiste. Marin ne s’engagera pas seul dans l’aventure : la jolie Dory, un poisson-chirurgien bleu à la mémoire défaillante et au grand coeur, va se révéler d’une aide précieuse. Les deux poissons vont affronter d’innombrables dangers, mais l’optimisme de Dory va pousser Marin à surmonter toutes ses peurs.

Date de sortie cinéma : 26 novembre 2003
Durée du film : 1h 41min
Réalisé par Andrew Stanton, Lee Unkrich
Avec Albert Brooks, Ellen DeGeneres, Alexander Gould plus
Genre : Animation, Aventure, ActionN
ationalité : Américain
vany
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

LE MONDE DE NEMO Empty Re: LE MONDE DE NEMO

Message par vany le Lun 12 Déc 2011 - 11:08

Ce film fut l’objet d’une polémique entre l’auteur français de livres pour enfants Franck Le Calvez et Disney. En effet, Franck Le Calvez a poursuivi Disney en justice, jugeant que le personnage principal du film (Némo) plagiait le héros de son livre, Pierrot le poisson clown. Il demandait le retrait de certains produits dérivés (livres, peluches) imitant son personnage. Le tribunal de grande instance de Paris a rendu son jugement le 20 avril 2005 et condamné Franck Le Calvez à payer des dommages-intérêts à Disney et Pixar, estimant qu’il n’y avait pas de similitudes avérées entre les deux poissons. Disney avait déposé l’image de Némo en février 2002, le livre Pierrot le poisson clown a été publié en novembre 2002, le personnage Pierrot a été déposé en février 2003 par l’éditeur Flaven Scene.

Sorti sur les écrans américains le 1er juin 2003, Le Monde de Nemo a engrangé plus de 70 millions de dollars de recettes dès son premier week-end d’exploitation et fait tomber quelques semaines plus tard, un record vieux de presque dix ans et détenu par Le Roi lion, devenant avec plus de 330 millions de dollars le plus grand succès de tous les temps pour un film d’animation.

Petites anecdotes de tournage :
* Le film a provoqué un engouement pour les poissons-clowns en tant qu’animaux de compagnies, bien que le film critique cette pratique. L’espèce ayant inspiré les scénaristes est le poisson-clown de Clark qui possède la capacité de vocaliser en claquant les dents.

* Le nom du requin « Bruce » n’est pas dû au hasard : c’est le surnom que donnait Steven Spielberg au requin mécanique qu’il utilisa pour tourner son fameux film Les Dents de la mer.

* On peut apercevoir à la toute fin du générique de fin, Bob Razowski, le petit monstre vert de Monstres et Cie (2001), autre production de Pixar.

* Lors de la course poursuite avec les mouettes, on peut apercevoir un des bateaux surnommé Little Mermaid en référence à la petite sirène.

* Lorsque Marin arrive à l’école, on peut entendre une musique du nom de « A whale of a Tale » inspiré du film Vingt mille lieues sous les mers (1955) produit par Disney, inspiré de l’œuvre de Jules Verne et dont le personnage principal se nomme Nemo.

* La scène où Marin et Dory se retrouvent coincés à l’intérieur du ventre d’une baleine fait référence à un autre film Disney : Pinocchio (1940).

* Les mouettes du film ont une certaine ressemblance avec le manchot voleur issu d’un épisode de Wallace et Gromit. Les artistes de Pixar appréciant particulièrement ces deux personnages, un autre clin d’œil a été rajouté ; Wallace et Gromit habitent au 62, West Wallaby Street alors que le dentiste massacre ses clients au 42, Wallaby Street.

* Dans la salle d’attente du cabinet dentaire, un petit garçon lit la BD de « Mr Indestructible », héros du film d’animation Les Indestructibles alors en production.

* Lorsque Némo découvre la salle d’attente, on peut apercevoir devant le coffre à jouet, un « Buzz L’éclair » référence à Toy Story et Toy Story 2.

* Pendant que le plan d’évasion est présenté, une voiture passe furtivement devant le cabinet du dentiste suivi du camion Pizza Planet présent dans Toy Story puis dans 1001 pattes, Toy Story 2 et Monstres et Cie.

* La scène où Bruce tente de défoncer une porte du sous-marin en poursuivant Marin et Dory est une référence à une scène du film Shining (1980). En effet, son « C’est Brucy ! » (« Here is Brucy ! » en anglais) renvoie au « Coucou, chérie ! » (« Here is Johnny! » en anglais) de Jack Nicholson alors qu’il poursuit Shelley Duvall.

[b]Mon avis :
Attention, voilà un de mes chouchous! J’adore ce film pour plusieurs raisons, la première étant que j’aurais adorée être océanologue et étudiée la faune et la flore sous-marine. Du coup, forcément, j’adore ce film qui ne parle que de ça.
Ensuite, pour ses couleurs. C’est un festival de couleurs vives et éclatantes!
Puis pour les quelques apprentissages offerts par ce film : apprendre que les poissons clown vivent dans des anémones et sont immunisés contre leur poison, que les tortues marines peuvent vivre plusieurs centaines d’années, que le courant Est-Austalien existe et circule entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande…
Bref, pour nous, qui n’allons pas très souvent à la mer, ce film ( avec celui de Sammy la petite tortue) a permis à mes enfants de découvrir cet univers, ses habitants et d’être plus sensibles à son sort.
Quelques temps après l’avoir visionné, en visitant une animalerie avec mon fils (3 ans à l’époque), j’ai pu me rendre compte comme ces films l’avaient marqués quand il s’est indigné devant les petites tortues dans un aquarium qui ne pourront pas « faire de la surf dans la vague de la mer » (aller dans le courant Est Ouest Wink )
Enfin, les personnages sont particulièrement drôles et attachants : Martin, trouillard traumatisé par la mort de sa femme et qui surprotège son fils (et qui est très mauvais pour raconter des blagues, un comble pour un poisson-clown), Dory, le poisson chirurgien amnésique et un peu foldingue, Némo, le petit poisson handicapé par une nageoire atrophiée qui va devoir faire son chemin sans la protection de son père. Les requins et leur réunion pour s’encourager à ne plus manger de poissons sont simplement hilarants! (« Les poissons sont nos amis! »)
Pour ma part, je trouve à ce film plusieurs thématiques intéressantes sur le handicap:
On voit bien dans ce film que le handicap n’est pas quelque chose de honteux, ni qui empêche leur porteur de vivre, d’aspirer aux mêmes rêves que les autres. On révèle aussi la difficulté du parent face au handicap de son enfant. Trop surprotéger son enfant ou pas assez, comment arriver un juste milieu.
On y apprend également qu’avoir un handicap n’empêche pas de faire des choses extraordinaires si on en a la volonté, tel Némo qui parvient à s’évader et à sauver des centaines de poissons des filets des pêcheurs!
Dory permet également, pour des enfants ayant des proches atteints d’une pathologie comme Alzheimer, de mieux comprendre ce qui se passe. Ce fut le cas pour ceux d’une amie qui, après avoir vu ce film, ont fait le parallèle entre Dory et leur grand-père, alors même que ni moi, ni leur mère, n’y avons pensées. Ils ont ainsi pu échanger, mieux se rendre compte que leur papy ne fait pas exprès de ne pas les reconnaitre parfois….

Et pourtant, bien que ce film est quand même très basé sur le handicap de Némo, on ne tombe pas dans le pathos, pas d’atermoiements, de découragement. Ce n’est quasiment que rires, espoirs et exploits, une très belle leçon de vie

Mes enfants adorent ce film, mais je ne saurais expliquer pourquoi, mis à part que les couleurs flamboyantes (que nous avons retrouvés dans Rio) les attirent, ce qui peut expliquer cet engouement!
vany
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum