Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

TANT QUE NOUS N’AURONS PAS DE VISAGE de C.S. Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

TANT QUE NOUS N’AURONS PAS DE VISAGE de C.S. Lewis

Message par vany le Lun 31 Oct 2011 - 15:47




Résumé

Le roi de Glome a trois filles : Orual, la malaimée, Redival, jalouse et belliqueuse, et enfin Istra, enfant dont la beauté surnaturelle va bientôt lui valoir l’adoration du peuple et la colère de la déesse Ungit et de son clergé. Après une saison de sécheresse et de famine, le roi, acculé par les prêtres, consent à offrir Istra en sacrifice au monstre de la montagne. Pour venger sa soeur, Orual se lance dans une lutte acharnée contre son père, les traditions de son royaume et la tyrannie d’Ungit. Elle ne pourra compter dans sa quête que sur deux alliés : le Renard, son précepteur grec, qui rêve de faire d’elle un monarque éclairé, et Bardia, le capitaine des gardes, qui l’aidera à devenir une guerrière accomplie.


L'auteur

Lorsqu’il acheva le dernier volume du Mande de Narnia,. CS Lewis (1898-1963) était loin de se douter qu’il ferait de lui une superstar. Traduit dans plus de 27 langues et vendu à plusieurs millions d’exemplaires à travers le monde, il représente l’un des plus gros succès littéraires et cinématographiques de ces dernières décennies. Membre du très sélect groupe des Inklings d’Oxford avec son ami JRR Tolkien, Lewis, malgré le succès commercial de Narnia, a toujours considéré Tant que nous n’aurons pas de visage comme sa plus grande réussite romanesque.
[/i]
[i]304 pages
15 septembre 2011
Editions Anne Carrière
17€10
avatar
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 36
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANT QUE NOUS N’AURONS PAS DE VISAGE de C.S. Lewis

Message par vany le Lun 31 Oct 2011 - 15:48

J’ai découvert ce livre en faisant mes courses, et si la couverture est intriguante, le résumé me laissait sceptique, et c’est finalement à cause du nom de l’auteur que ce livre a rejoint ma bibliothèque.
Car si le nom peut vous paraitre inconnu, tout le monde connait C.S. Lewis, le fameux écrivain du non moins fameux Le Monde de Narnia!

Dans ce livre, Lewis revisite le mythe grec de Psyché, cette jeune femme, 3eme fille d’un roi, d’une grande beauté, si grande qu’Aphrodite, jalouse, la demande en sacrifice et envoie son fils, cupidon, la détruire. Sauf que ce dernier en tombe follement amoureux, la sauve et l’emmène dans son palais. La jeune fille est heureuse mais n’a jamais vu le visage de son sauveur. Et lorsque ses soeurs viennent lui rendre visite, jalouses de sa chance, et lui demande de passer outre les ordres de son époux et de voir son visage, Psyché obéit.
Pour son grand malheur, car là voilà seule dans le désert, à devoir mener à bien plusieurs missions d’Aphrodite pour être pardonnée et retrouvée son époux (pour l’histoire plus approfondie, c’est ici)

Sauf que l’histoire est raconté par l’ainée des trois soeurs, Orual, et dans sa langue (ou du moins, les prénoms). Cette dernière dément la version grecque et nous livre la sienne, pas forcément plus chaleureuse.
Les noms déboussolent. Psyché se nomme Istra, Aphrodite Ungit… Au bout de quelques pages, on finit par s’y faire.

J’ai trouvé ce livre très intéressant, de par la version d’Orual face à ce mythe. Elle tente de se dédouaner, d’expliquer, de justifier et enfin de se faire pardonner.
Finalement, c’est elle l’héroine de ce roman, car on la suit après l’exil de Psyché, son accession au trone, ses regrets puis son « procès » et enfin, sa mort.

Malgré tout, je ne qualifierais pas ce livre de « la plus grande réussite romanesque » de Lewis. Déjà à cause de ces longueurs et de ses passages inintéressants. Ensuite parce que, contrairement à Narnia qui peut toucher le plus grand nombre, ce roman ne trouvera un écho que dans les lectures des personnes qui s’intéressent à la mythologie. Les autres s’ennuieront, ou trouveront ce livre inutile et difficilement lisible.

J’ai tout de même passé un bon moment, passé les premiers chapitres un peu longuets, et je me suis attachée à Orual, qui m’a plus paru tenir de la mère poule et possessive que de la jalouse aigrie.

Bref, un livre qui se lit bien, malgré ses défauts
avatar
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 36
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum