Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_lcap42%RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_rcap 42% 
[ 5 ]
RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_lcap25%RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_rcap 25% 
[ 3 ]
RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_lcap25%RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_rcap 25% 
[ 3 ]
RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_lcap8%RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_rcap 8% 
[ 1 ]
RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_lcap0%RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 12

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Melusine le Sam 24 Sep 2011 - 10:01

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Rien-ne-soppose-%C3%A0-la-nuit

Résumé

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire.
La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.
Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. »

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

436 pages
17 AOUT 2011
19 €
EDITIONS JC LATTES





Version Audio :

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Vigan10

Un livre audio lu par Marianne Epin

Date de parution : 30 novembre 2011
Durée : 9h5
Prix public conseillé : 21.50 €
Format : Audio livre
1 CD MP3 - 625 Mo

Melusine
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Invité le Mer 28 Sep 2011 - 20:49

http://delivrer-des-livres.fr/rien-ne-soppose-a-la-nuit-de-delphine-de-vigan/

Mon avis :

Quelle claque que ce roman de Delphine de Vigan! Alors que le thème peut paraître vu et revu, puisqu’elle y raconte sa mère, je me suis laissée totalement emporter dans ce livre.

Bon commençons d’abord pas les points négatifs, il y en a peu, ça sera fait!
J’ai eu beaucoup de mal dans la première partie du livre avec les interventions de Delphine de Vigan, ses états âmes pendant l’écriture, ses recherches… Dans la première partie, on suit l’enfance de sa mère, et je me suis tout de suite attachée à cette petite fille, j’étais donc déçue de revenir « à la réalité » de l’auteur… Par la suite l’intervention de l’auteur et le changement de point de vue ont fait que le tout tourné bien ensemble, et que je n’aurais pas vu l’un sans l’autre.
Pourtant un long passage m’a paru plus obscure et m’a moins intéressé, une période de la vie de la mère de l’auteure plus troublée. Si dans la première partie Delphine de Vigan ne fait que raconter ce qu’on lui a appris, dans la deuxième partie ses propres souvenirs se mêlent, et c’est terriblement plus délicat… Pourtant ensuite dans une troisième partie en quelque sorte, l’ensemble bien que toujours troublé se révèle plus clair pour le lecteur. On sent que l’auteur nous livre ses souvenirs d’adulte, avec plus de recul…

Ce qui m’a plu c’est justement ce retour de l’auteur sur la vie de sa mère. Ce travail sur elle même, ce travail pour sa famille, et puis la vérité, sa vérité, qu’elle nous dévoile peu à peu! Les mots sonnent juste et on se laisse totalement prendre dans cette histoire. Totalement. Trop peut être même, car sans trop s’en rendre compte on compare forcément avec sa propre histoire… et c’est peut être pour cela, ou peut être pas, mais j’ai tellement pleuré à la fin de ce livre que j’ai bien pensé que jamais je ne serai capable d’écrire un billet. J’ai d’ailleurs attendu une semaine. Est-ce plus facile ? Non, mais le recul permet de ne plus mélanger histoire de l’auteur et histoire personnelle.

La partie sur l’enfance, la plus tendre et la plus légère, permet d’entrer dans le roman en douceur, de connaître et d’apprécier les personnages principaux et d’avancer vers une fin inexorable, qu’on connaît dès les premières pages. L’auteur nous entraine dans sa quête, et nous ne pouvons pas nous empêcher de chercher nous aussi le pourquoi de cette conclusion… Lucile (ainsi nommée dans le livre en tout cas), sa mère, nous apprenons à la connaître et si la quête semble vaine tant la conclusion est inéluctable, c’est avec beaucoup de pudeur que Delphine de Vigan nous livre sa vérité, dans un livre qui est pour moi un véritable hommage, parce qu’il ne cherche pas à plaire, juste à dire la vérité, dans ce quelle a de plus troublant, de plus dérangeant.

Dans ces lignes nous suivons Lucile mais c’est aussi l’auteur que nous apprenons à découvrir autrement, à lire ou relire autrement aussi, puisqu’elle nous y parle parfois de ses livres… Ainsi que l’on connaisse ou non l’auteure, ce livre est une belle perle de cette rentrée littéraire, qui donne envie de dire Je t’aime un peu plus…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Grazou le Sam 15 Oct 2011 - 23:10

Mon avis

J'avais découvert Delphine De Vigan avec "No et moi" dans lequel j'avais apprécie son écriture, sa sensibilité. Ici, on est plus dans la fiction, l'auteure raconte l'histoire familiale, elle veut écrire sa mère. Une mère atteinte d'une maladie qui la plonge dans la folie.

Le livre est découpé en trois partie. Dans la première on découvre Lucille, enfant(la maman de Delphine) au milieu de ses parents de sa fratrie. Une famille nombreuse qui semble heureuse en apparance. Des parents aimants et attentionnées. Mais le drame va frapper par deux fois cette famille qui laissera des cicatrices en chacun d'eux.

Dans la seconde partie, c'est Lucille adulte qu'on découvre. Une femme fragile atteinte de folie qui multiplie les aventures mais qui finit toujours par être frappée par des drames: le suicide de son frères, d'amis, .... On y découvre des horreurs sur son enfance, on commence a comprendre pourquoi la folie la frappe.

La seconde partie nous explique comment Lucille tente de sortir la tête de l'eau pour ses enfants et ses petits enfants.

C'est avec émotion que Delphine De Vigan raconte sa mère. De nombreuses recherches ont été nécéssaires, elle a dû replonger dans le passé, faire ressortir de bons souvenirs comme d'autres, qu'on aurait préférer oublier. Elle se livre en nous expliquant les difficultés rencontrées dans ses recherches, dans l'écriture, comment elle est perturbée par l'écriture de ce livre.

Ma note 4/5, un bon livre

Citation: "j'ignore comment ces choses (l'inceste, les enfants morts, le suicide, la folie) se transmettent. Le fait est qu'elles traversent les familles de part en part, comme d'impitoyables malédictions, laissent des empreintes qui résistent au temps et au déni" P283
Grazou
Grazou
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 1804
Date d'inscription : 09/08/2010
Localisation Denain
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Collaboratrice Comptable et Audit

http://thecoffeebook.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Lisalor le Sam 22 Oct 2011 - 12:55

Mon avis : Peut-on dire si l'on a aimé une autobiographie ou pas, peut-on avoir un avis positif ou négatif, peut-on juger, je ne pense pas. C'est un livre dérangeant, Delphine de Vigan s'est payé une bonne psychothérapie avec ce livre. Je me suis dit aussi que s'il fallait en passer pas là pour écrire, "punaise" qu'est ce que je vais bien.

Ce livre n'est pas pour moi une déception, ce fut une lecture de passage et je m'en serais bien passé car je n'ai pas trouvé dans ce roman, le plaisir de lire. Toute cette profusion de sentiments mis à la suite les uns des autres, c'était glaciale ..

Certains faits m'ont choqué comme le fait que sa mére faisait la queue le matin pour aller faire un calin à ses parents, c'était chacun leur tour, comme à la boucherie, on prend un ticket. Mais aussi le passage où elle a le plaisir de partir avec sa mère pour faire des photos rien que pour pouvoir lui tenir la main. Des grands-parents avec beaucoup d'enfants mais bien peu d'amour.
Une vie faite de suicides, de dépression et le triste naufrage de sa mére bipolaire.

Et puis cette phrase en fin de paragraphe qui m'a touché et qui est à mon avis vraiment réprésentatif de l'auteur " ... qui interroge ma manière d'être, et ce depuis si longtemps, cette façon de vouloir paraître si forte quand je suis si fragile, qu'on finit sans doute par me croire. Je trouve terrible et terrifiant à la fois de "vouloir paraître", c'est comme se donner une contenance, faire bonne figure. C'est triste.

Un livre pressenti pour le goncourt, il en a toutes les formes.
Lisalor
Lisalor
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 48
Messages : 395
Date d'inscription : 03/05/2011
Localisation Auvergne

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par lamisscece le Mar 8 Nov 2011 - 20:13

J'ai du mal a trouver mes mots. Les livres que l'on a adorés sont toujours plus difficile a décrire. On a peur de ne pas trouver le ton juste et à la hauteur de notre ressentie.

On commence ce livre dans la peau de Lucile (la mère de Delphine de Vigan), fille d'une fratrie de neuf enfants. Lucile est la plus mystérieuse, silencieuse et observatrice de tous les autres. Chaque enfant possède sa propre histoire et son caractère qui les rendent tous personnage de roman à part entière. J'ai complètement succombé à l'univers créé par l'auteur, qui parait chaleureux et convivial. Je pense d'ailleurs que c'est ce qu'on voulut faire paraître les parents de Lucile. Famille soudé, famille dans le secret. Certains vont se droguer, d'autres vont se suicider. Et la dérive commence...

Tout au long du livre, Delphine de Vigan nous explique son périple afin de reconstituer son roman. Elle nous livre avec sensibilité ses doutes, ses peurs et angoisses. Elle marche à tâtons, ne fait qu’effleurer le passé de sa mère. Pourquoi? Par peur. Elle ne veut pas trahir ou blesser. J'ai trouvé cela vraiment touchant. C'est vrai qu'au début, ses interruptions étaient presque dérangeantes car elles coupaient le récit, mais au fil du livre elles s'y incluront et formeront un livre d'une extrème sensibilité.

On peut dire, je pense, que cette famille est touchée par la malédiction. Comment accumuler autant de blessures dans une vie et en rester toujours aussi forte? J'admire Delphine pour son courage mais aussi pour cette volonté d'expliquer le malheur de sa mère. Comme elle, on craint une nouvelle folie de sa mère, on avance dans la peur de la démence. Je me suis répété inlassablement : mais comment fait-elle pour tenir? Le poids sur ses épaules est énorme. Mais évidemment, j'admire aussi celui de sa mère, son âme fut abîmer enfant et elle en souffrira adulte. Soutenu, elle arrivera jusqu'à reprendre ses études à 50 ans pour aider ceux qui comme elles, ont souffert. Je trouve cela admirable.

J'ai été vraiment ému par cette multitude de sentiments qui nous saisie l'âme, le coeur et qui ne nous laisse que les larmes pour pleurer. La peur. La révolte. La compassion. Et je pense que pour un seul et même livre, c'est déjà beaucoup. L'écriture de Delphilne est certes, parfois brute pour raconter certain évènement (ce qui des fois m'a perturbé) mais comment ne pas se sentir proche d'elle après de telles révélations sur elle et sa famille? Et cette plume... Vraiment magnifique, pleine de questions sur elle-même qui sont bouleversantes.

Delphine a su créer "un cercueil de papier" pour sa mère et un cercueil de larmes pour nous.

A lire absolument.
lamisscece
lamisscece
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 24
Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation Bretagne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lycéenne

http://miragebook.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Freelfe le Mar 8 Nov 2011 - 22:19

Mon avis :

Quand j'ai choisi de lire ce livre, je ne m'attendais pas à ce que ce soit une histoire vraie, un témoignage sur sa mère. Je l'ai choisi car j'adore cette auteur. Puis, je l'ai découvert au fur et à mesure de mes lectures des chroniques sur les différents blog. Autant vous dire que je partais avec un grand a priori sur ce livre dont je n'entendais que du bien et des coups de coeur...

Je tiens à préciser que ce roman ne suivra pas mon plan habituel de critique car il n'y prête absolument pas.

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan est un roman de presque 500 pages que l'auteur a rédigé pour faire le deuil de sa mère. C'est donc une histoire vraie (ou quasiment), une sorte de témoignage. Il est vrai que je lis peu de témoignage car, trop proche de la vérité, ils me rappellent trop souvent la dure réalité de la vie.
Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, Delphine de Vigan ne rend pas ce livre larmoyant, elle ne décrit pas un portrait tout rose ou tout noir de sa mère : elle en dresse un tableau gris, avec des taches plus claires, d'autres plus sombres, mais sans jamais la condamner. Elle aimait énormément sa mère même si elle lui en a parfois voulu, elle n'a jamais voulu la condamner et ce roman n'a pas non plus ce but.

Lucile, le personnage central de ce livre, est mystérieuse, attirante et attachante mais elle nous glisse un peu entre les mains. J'ai eu un peu de mal à me faire une véritable idée de cette femme. Peut-on la juger folle ? Ou est-ce juste le destin qui s'acharnait sur cette famille ?

Ce roman est vraiment à la fois très sombre mais lumineux. C'est vraiment cette sensation que je garde de ce roman, une sorte de tableau sombre et lumineux à la fois, un mélange de joie et de peine, de vie et de mort. J'ai vraiment été horrifiée par le destin de cette famille. Par contre j'ai vraiment admiré la force de cette famille, plus ou moins soudée, où vérité et mensonge semble cohabiter (en tout cas, beaucoup de contradiction) dans le silence.

Je décrirais ce roman comme pudique : l'auteur expose les faits, annote ici ou là les évènements sans pour autant imposer son jugement. Elle dit ce qu'elle pense, ceci n'engage qu'elle.

Du fait, que retenir de ce roman ? C'est un roman plein de profondeur qui nous entraîne malgré nous dans un univers sombre. L'histoire, parce que vraie, est vraiment... incroyable, révoltante, horrible, merveilleuse... un peu de tout ça à la fois. L'écriture est maîtrisée (Delphine de Vigan n'en est pas à son premier roman non plus !) et parfaite !

Je recommande vraiment ce roman pour une bonne dose d'émotion, une belle leçon de vie, un magnifique hommage d'amour entre un mère et sa fille. Ce fut pour moi un coup de coeur !!
Un roman adulte que je ne recommande pas avant 15/16 ans
Freelfe
Freelfe
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 25
Messages : 68
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation Côtes d'armor
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : 1er année de PACES

http://freelfe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Yukarie le Mar 31 Jan 2012 - 0:48

Mon avis: Vraiment pas mal!

Je tiens en premier lieu à remercier les éditions JC Lattes de m'avoir permis de lire ce roman. Delphine de Vigan est un auteur que j'apprécie beaucoup notamment depuis la sortie de son roman No et Moi. J'ai eu la chance de pouvoir découvrir "Rien ne s'oppose à la nuit" grâce aux matchs de la rentrée littéraire organisé par PriceMinister et je les remercie également.

Dans ce livre, nous retrouvons un style différent de tous les livres écrits par l'auteur jusqu'à présent. Rien ne s'oppose a la nuit n'est pas un simple roman contemporain ou l'histoire née de l'imagination... il n'y a aucune fiction, aucun évènement inventé.... car ici, c'est la vie même de l'auteur et de sa famille qui nous est retranscrite.

Après le suicide de sa mère en 2008, Delphine de Vigan a voulu nous faire partager sa douleur. Au premier abord, je n'étais pas très convaincu du coté biographique du livre car ce style permet à l'auteur de faire sa propre auto-thérapie et le lecteur ne comprend pas forcement toute l'histoire.

Cependant, l'auteur en parallèle à son histoire nous donne ses impressions, ses doutes. Elle nous transmet ses peurs de ne pouvoir nous raconter l'histoire comme il le faut, ou même de décevoir tout simplement sa famille qui de son côté a fait de son mieux pour l'aider. Mais le livre est si fluide et simple à lire que j'ai eu l'impression d'entrer dans le monde de cette famille. Nous apprenons à découvrir la vie de Lucile et de ses frères et sœurs avec impatience et intérêt. Cette grande famille à l'histoire touchante et dramatique dont le terme joie de vivre se confond avec silence et secret.

On ne peut que avoir du respect et ressentir de la compassion pour cette famille qui a su combattre tous ces drames, tous ces décès mais qui a su malgré tout resté forte. On apprend à aimer Lucile malgré la folie qui l'envahit au fil du temps car sous cet aspect de famille uni et heureuse se cache un sentiment de souffrance et de solitude que chacun possède depuis l'enfance.

Ce livre m'a beaucoup plu malgré quelques déclarations un peu trop... brutal non suivie d'un complément d'information mais j'ai ressentie beaucoup d'émotions, de tristesses, de compassions et j'aurais aimé changer leurs vies ou les aider. Ce récit est une réussite et un merveilleux hommage a sa famille et je ne peux que vous encourager a le découvrir.

Ma note: 3.5 /5
Yukarie
Yukarie
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 32
Messages : 75
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation Montpellier

http://larecreationculturelledeyuka.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Mariiine le Mar 31 Jan 2012 - 19:41

J'attends avec enormément d'impatience la sortie en poche de ce livre !!!
Mariiine
Mariiine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 28
Messages : 2094
Date d'inscription : 03/07/2009
Localisation Anzin (59)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Aide-Soignante

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Yukarie le Mar 31 Jan 2012 - 20:18

Je pense qu'il va falloir encore attendre un bon moment avant la sortie poche. Cependant, je te conseille vraiment de le lire Smile
Yukarie
Yukarie
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 32
Messages : 75
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation Montpellier

http://larecreationculturelledeyuka.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Laurie-Bouquine le Mer 29 Fév 2012 - 15:05

Il est partout celui-ci, sur Internet, en pub, hier en magasin j'ai hésité à le prendre mais étant donné que j'ai aussi acheté "Le journal de moi enceinte" à 13€ j'avais plus d'sous :'( n'empêche qu'il me plait graaaave. yahou
Laurie-Bouquine
Laurie-Bouquine
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 26
Messages : 467
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation Dans un roman.

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Yukarie le Mer 29 Fév 2012 - 19:00

Ce n'est pas un coup de coeur mais il vaut le coup d'être lu, c'est une très belle autobiographie!
Yukarie
Yukarie
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 32
Messages : 75
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation Montpellier

http://larecreationculturelledeyuka.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par lilyroseyy le Mar 6 Mar 2012 - 11:51

Mon avis (version livre audio):

L'histoire: Delphine de Vigan nous livre un roman personnel, elle nous parle de sa mère, Lucile, qui s'est suicidée en 2008 et revient sur la vie de celle-ci. En parallèle, l'auteure nous parle de la difficulté d'écrire sur un thème aussi personnel, de ses interviews, parfois compliqués, avec ceux qui connaissait sa mère et de son besoin absolu de laisser une trace d'elle.

Mes impressions: Tout d'abord l'écriture est très agréable. On est rapidement emporté par l'écrit de l'auteure qui est fluide et précise. L'auteure nous avertit dès le départ, sa mère s'est suicidée, elle a besoin de nous écrire "sa" Lucile.

Dans la première partie du livre, on s'attache rapidement au personnage de Lucile, petite fille calme et secrète entourée par une grande fratrie. On a également l'occasion de faire connaissance avec sa famille, ses parents, ses nombreux frères et sœurs, leur personnalité et leurs humeurs qui deviennent des éléments centraux dans la construction de l'identité de Lucile. L'enfance de Lucile est pleine de tristesse et de joie, certains passages sont très émouvants (le décès de ses frères), d'autres plus légers (le vol des enseignes de tabac).

La deuxième partie correspond à l'enfance de Delphine et à son regard sur sa mère, alors jeune femme élevant seule ses deux fillettes. Cette partie devient plus sombre et cela est d'ailleurs bien souligné par les interventione de l'auteure qui nous explique ses difficultés à nous raconter certains secrets, certaines scènes traumatiques. J'ai moins aimé cette partie, assez oppressante qui aborde les troubles mentaux et qui contraste avec les scènes de vie quotidienne évoquées dans la partie 1.

Enfin dans la dernière partie, l'auteure nous explique ses relations avec sa mère une fois adulte. On retrouve un ton un peu plus léger jusqu'au suicide de Lucile qui est évoqué dès les premières pages du livre. Le lecteur n'est donc pas surpris, la boucle est bouclée.

A travers cette restitution de la vie de Lucile, c'est tout le travail d'un auteur que l'on découvre, son cheminement, ses erreurs, ses hésitations. Cela m'a particulièrement intéressée et je pense intéressera tout ceux qui comme moi on parfois le besoin de mettre sur le papier une partie de leur histoire. L'histoire en elle même m'a émue, le lecteur est questionné pat cette lecture sur les rapports qu'il entretient avec ses parents, avec sa fratrie, sur la façon dont il souhaite vivre et mourir. Un livre profond et bouleversant, une belle découverte qui donne envie de s’aventurait dans les autres écrits de l'auteure.

Le format audio: L'actrice qui nous restitue ce texte (Marianne Epin) a un ton calme et posée. L'écoute est reposante et l'émotion passe bien à travers sa voix. Elle porte avec assurance ce texte parfois difficile.

Une petite phrase de Lucile: "Je préfère mourir vivante"

Ma note 4/5


Dernière édition par lilyroseyy le Mar 6 Mar 2012 - 13:54, édité 1 fois
lilyroseyy
lilyroseyy
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 36
Messages : 1700
Date d'inscription : 04/01/2011
Localisation Roubaix
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : à l'hôpital

http://lilyroseyy.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par lilyroseyy le Mar 6 Mar 2012 - 11:53

Merci à Karine et aux éditions audiolib pour ce partenariat. Vraiment J'A-DO-RE les livres audios!!!
lilyroseyy
lilyroseyy
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 36
Messages : 1700
Date d'inscription : 04/01/2011
Localisation Roubaix
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : à l'hôpital

http://lilyroseyy.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Karine le Mar 6 Mar 2012 - 12:35

Merci Lilyroseyy pour ton avis cool

_________________
RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Invité le Mer 12 Sep 2012 - 16:01

Bouleversant !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Invité le Sam 3 Nov 2012 - 21:35

Mon avis :

Ce livre est un roman, presque une autobiographie de Delphine de Vigan, qui a été dans la liste des nominés au Goncourt en 2011.

C'est le premier livre de cette auteure que je lis, c'est donc une découverte pour moi.

Lucille, la mère, est issue d'une famille nombreuse dans laquelle les parents, bien qu'aimant leurs enfants, ne peuvent pas prendre le temps de bien connaître et de s'occuper de chacun d'entre eux. C'est donc les aînés qui s'occupent des plus jeunes. Lucille, dès son enfance, est un peu à part : elle est très calme, presque renfermée. C'est une très jolie enfant, qui fait des photos de mode. Mais il va y avoir deux drames dans cette famille, pendant l'enfance de Lucile. Une fois adulte, Lucille est une femme déséquilibrée, bipolaire, qui va être internée plusieurs fois. Cette bipolarité est-elle dûe à son enfance, avec des parents assez absents et ces deux drames familiaux? Delphine de Vigan ne répond pas à cette question, mais expose les faits, tels qu'ils ont eu lieu. Il est d'ailleurs difficile pour elle d'écrire ce livre, elle s'en rend quasiment malade.
Lucille alterne entre des phases de quérison apparente et des phases de rechute, sous les yeux des ses deux filles, impuissantes. Lucille semble obsédée par la mort et le suicide. Autour d'elle, beaucoup de personnes se suicident, que ce soit dans la famille ou parmis ses amis.

"Rien ne s'oppose à la nuit" est un roman que j'ai apprécié car celui-ci rend hommage à la mère de l'auteure. Comme le témoigne les chapitres consacrés à l'histoire de l'écriture du livre, son écriture a été très difficile psychologiquement, mais en même temps nécessaire. C'est ce côté que j'admire beaucoup. Par contre, au niveau littéraire, j'ai beaucoup moins apprécié. Le style d'écriture, sans être mauvais, n'a rien d'extraordinaire.

Ma note : 3/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par salhad le Mar 12 Fév 2013 - 9:47

Au vu du nombre de commentaires ici et ailleurs, on voit clairement que ce livre ne laisse pas indifférent, bien au contraire.

Une plongée dans une saga familiale à la fois banale et extra-ordinaire.
C'est très bien écrit, très intimiste et sans doute plus noir qu'un thriller sorti de l'imagination des plus grands auteurs du genre.
Le livre se partage en trois grandes parties pour tenter de faire le tour des personnes impliquées afin de mieux comprendre la vie déroutante et déviante de la mère de l'auteure.
Il nous montre à quel point la toxicité de la famille peut peser sur nos futures existences, que certaines familles vivent des drames à répétition comme une destinée fatale à la Kennedy.
La bourgeoisie/bohème d'une famille nombreuse catho où l'on se vouvoie, l'on reçoit amis et artistes à la dérive, l'on part en vacances, l'on adopte, l'on rit, l'on pleure mais où un manque cruel d'intimité, de chaleur, de vrais sentiments et de vraies discussions de fond se ressent tout au long de l'histoire.

J'ai aimé me plonger dans l'histoire bouleversante de cette famille mais j'ai moins aimé les excuses régulières de D.de Vigan tout au long de son écriture auprès de sa famille. Elle se sert de l'écriture pour se soulager d'une histoire familiale lourde, pourquoi pas, nous nous y plongeon avec elle mais alors nul besoin de demander pardon à tout le monde pour sa vision personnelle des choses.
Cela m'a particulièrement gêné. De monpoint de vue, soit on publie soit on ferme son journal intime cadenassé.

Ma note 3.5/5
salhad
salhad
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 49
Messages : 151
Date d'inscription : 13/10/2012
Localisation Deauville
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : instit qui aime lire sur la plage ou dans son jardin quand c'est possible

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Tia le Jeu 14 Fév 2013 - 18:59

Sortie Poche Janvier 2013



RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan 97822513


Edition : le Livre de Poche
(30 janvier 2013)
Prix : 7,60 €
408 pages
Tia
Tia
ADMINISTRATRICE DU FORUM
ADMINISTRATRICE DU FORUM

Féminin Age : 26
Messages : 2167
Date d'inscription : 11/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par anne59 le Sam 30 Mar 2013 - 19:57

Je viens de terminer ce livre et je dois dire que c'est un roman autobiographique magnifique .
Delphine de Vigan a retrouvé sa mère morte après son suicide. Elle décide de reconstituer l'histoire de Lucile, sa mère , à la fois pour comprendre son geste, se rapprocher d'elle et être ainsi capable, malgré tout, d'aller de l'avant.
On réalise petit à petit à quel point l'histoire familiale a pesé sur Lucile, qui souffrait de troubles bipolaires.
Je salue la démarche de l'auteur, et j'admire le sang-froid dont elle a dû faire preuve pour aller au bout de son entreprise. L'écriture est tellement précise et soignée qu'elle arrive à révéler les pires secrets sans être vulgaire. Cependant, j'ai parfois été un peu mal à l'aise lors de ma lecture car ce qui est raconté là est tellement centré sur les secrets de famille que j'ai eu l'impression d'être un peu ...indiscrète. Lorsque j'ai refermé le livre, j'étais très émue. Je remercie ma copinaute Claudie pour ce beau cadeau. C'est un livre que je n'oublierai pas, j'en suis certaine.
anne59
anne59
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 45
Messages : 464
Date d'inscription : 16/04/2012
Localisation Nord de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Enseignante/ lecture, couture, animaux

http://lelivreheuredereves.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Netsuya78 le Dim 28 Juil 2013 - 16:23

Je vais enfin le commencer Smile. J'ai hâte de savoir si comme vous je vais être touchée
Netsuya78
Netsuya78
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 564
Date d'inscription : 22/08/2012
Localisation Yvelines

http://books-and-girls.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Netsuya78 le Jeu 8 Aoû 2013 - 0:07

Vais-je parvenir à vous retranscrire les émotions qui m’ont traversée à la lecture de ce chef d’œuvre…. Vais-je réussir à faire honneur à cette perle de la littérature contemporaine ?

Delphine de Vigan nous raconte sa mère : Lucile. J’ai lu cette année « Le livre de ma mère » d’Albert Cohen. Il m’avait touché sans m’émouvoir. Là, je viens tout juste de refermer le livre de Delphine et je suis chamboulée. Je ne pourrai rien lire d’autre avant demain. Je veux garder en moi ces émotions encore un peu. C’est rare. J’ai souvent hâte d’entamer une nouvelle lecture, mais « Rien ne s’oppose à la nuit » se savoure jusqu’au bout et même encore un peu plus loin…

Mais pourquoi me direz-vous ? Et bien parce que l’auteur nous livre sa mère à l’état brut. Pas de portrait enjolivé, pas de masque. Lucile était une enfant mystérieuse. Lucile était une mère décalée. Lucile était bipolaire. Mais avant tout, Lucile était vivante envers et contre tous.

Delphine de Vigan nous donne à lire sa famille. En aucun cas elle ne dresse un portrait des uns et des autres. Elle les raconte sans les juger. Pourtant quand on lit certaines révélations, on s’imagine que la frontière était mince et on sent que Delphine éprouve un profond respect pour chacun des membres qui compose cette famille que les drames n’ont pas épargné.
Cette lecture m’a fait écho. Je n’ai pas une mère bipolaire, mais chaque famille possède ses secrets, ses drames, ses hontes. Je suis éducatrice et en lisant Delphine de Vigan, je me croyais plongée dans la vie d’un des nombreux enfants qui ont croisé ma route. Un enfant devenu adulte et qui nous confie la souffrance qui a été la sienne, la manière dont il a vécu les moments difficiles, son regard innocent sur cette mère qu’il aime tant mais qui lutte chaque jour pour rester en vie. Sa crainte de la trouver morte à chaque retour de l’école….

La plume de Delphine de Vigan est émotionnelle. Elle donne l’impression d’écrire d’une traite. Il y a des virgules comme des pauses nécessaires, mais les phrases sont parfois longues, comme si elle ne voulait pas s’arrêter avant d’avoir été au bout de sa pensée, pour ne pas perdre le fil, pour tenir… Elle nous oblige à aller jusqu’au bout avec elle, ne nous laisse pas l’occasion de nous échapper. Je ne pouvais plus me détacher de ce livre si bien que j’en ai abandonné un autre que je lisais en parallèle.

J’ai tout aimé. L’enfance de Lucille, racontée à la troisième personne, entrecoupée par les questionnements de Delphine rédigée à la première personne au fil de l’écriture. J’ai détesté, j’ai compatis, j’ai été en colère contre les membres de cette famille nombreuse et atypique. J’ai admiré Georges le grand-père de Delphine, puis je l’ai haï, puis j’ai eu de la peine. L’auteur est parvenu à nous rallier à sa cause : ne pas juger. Ne pas voir les choses que sous un seul angle. Ici elle nous livre le sien. Chaque membre d’une famille peut raconter le même souvenir d’autant de façon. On ne perçoit pas les choses de manière identique selon sa place, son rôle, sa personnalité. Delphine de Vigan s’attache à nous le rappeler.

Un roman qui sans le vouloir fait un bon sujet sur la psychogénéalogie : les répétitions transgénérationnelles …etc. Un roman à lire non pas comme un voyeur qui veut connaître la vie d’un auteur, mais comme un lecteur dépourvu de toute attente particulière. Se mettre simplement en position d’écouter, de recevoir ce que Delphine avait à dire. Aujourd’hui c’est dit. Delphine de Vigan peut être fière du travail sur elle-même qu’elle a accompli et osé partager avec nous.

Avec tout mon respect.

Ma note : est-ce nécessaire? c'est un coup de coeur...
Netsuya78
Netsuya78
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 564
Date d'inscription : 22/08/2012
Localisation Yvelines

http://books-and-girls.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Lamay le Mar 8 Avr 2014 - 21:39

"Lucile s'était retirée, loin de nous, loin de tout.
Elle n'était plus qu'une figurante dans un film dont le scénario semblait lui échapper chaque jour davantage [..] ."


Un roman bouleversant .. pour la deuxième fois, l'écriture de Delphine de Vigan m'a transporter émotionnellement.

On apprends d’abord à aimer la petite fille qu'est Lucile, ensuite j'ai détester la jeune mère qu'elle était...Un passage en particulier... lorsque qu'elle est en voiture avec ses deux filles (Delphine et Manon) et que quelqu'un lui rentre dedans, elle se presse à l'arrière de la voiture en criant "MA fille ! MA fille!" alors que ses DEUX filles sont présentes, apparemment elle ne considérait plus Delphine comme sa fille à ce moment la à cause de choses qui les opposait..
Et puis J'ai eu mal pour elle, sa maladie si noir et si incurable..

"Lucile y apparaît de profile, elle porte un pull à col roulé noir, tient une cigarette dans la main gauche, elle semble regarder quelqu'un ou quelque chose, mais probablement ne regarde rien, son sourire est d'un obscure douceur.
Le noir de Lucile est comme celui du peintre Pierre Soulages. Le noir de Lucile est un outrenoir, dont la réverbération, les reflets intenses, la lumière mystérieuse, désignent un ailleurs."


RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Img_0214


"Lucie est morte comme elle le souhaitait : Vivante."





Émilien
Lamay
Lamay
Plume de satin
Plume de satin

Masculin Age : 24
Messages : 197
Date d'inscription : 02/03/2014
Localisation 70 Haute-saone
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Charcutier

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Ficelle le Lun 13 Juil 2015 - 13:43

Un livre exceptionnel, violent et "osé". L'auteur y raconte toute la vie de sa mère, une vie pas commune. Un travail énorme, des recherches dans des vieux documents, des interrogatoires poussés jusque, parfois, aux pleurs. L'histoire est violente, triste, paraît injuste. Bref, un livre qui peut en apprendre beaucoup, qui peut nous ouvrir les yeux voir modifier notre façon de voir notre petit monde. Long de 400 pages, il se lit plutôt rapidement.
Ficelle
Ficelle
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 26
Messages : 80
Date d'inscription : 13/07/2015
Localisation Suisse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante en droit

Revenir en haut Aller en bas

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan Empty Re: RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT de Delphine de Vigan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum