Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE de Mirbeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre Avis ?

0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE de Mirbeau

Message par Anne Sophie le Dim 5 Juin 2011 - 16:02




Résumé

On se rappelle du sublime Journal d'une femme de chambre de Luis Bunuel, dont le personnage était lumineusement interprété par Jeanne Moreau. On a un peu vite oublié peut-être que le film était une adaptation, après celle de Renoir, d'un livre non moins remarquable d'Octave Mirbeau, publié en 1900. Ce journal d'une femme de chambre est celui de Célestine, au Mesnil-Roy, en Normandie. Elle est nouvellement engagée, acceptant la place dans l'espoir de se reposer des turbulences parisiennes. Les évènements ne manqueront pas pour colorier son quotidien. Un quotidien qu'elle consigne avec "toute la franchise qui est en elle et quand il le faut toute la brutalité qui est dans la vie". C'est donc là un journal de femme en province, au bas de l'échelle sociale, et le prétexte pour Mirbeau de brosser au scalpel une étonnante galerie de portraits, dans une violente satire des moeurs provinciales et parisiennes de la Belle Époque. Autopsie de la bonne bourgeoisie, ce Journal dresse en petites touches, parfois en larges aplats, les travers d'une humanité mesquine, hypocrite, et condamne tous les débordements nationalistes et antisémites. Le roman connut un vif succès à sa parution, il est aussi le plus célèbre de Mirbeau.
509 pages
31 décembre 1998
FOLIO GALLIMARD
6,80 €
avatar
Anne Sophie
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 1407
Date d'inscription : 18/02/2011
Localisation Essonne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Relectrice / Correctrice

http://www.decouverteslivresques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE de Mirbeau

Message par Melusine le Dim 5 Juin 2011 - 18:08

Mon avis:recrutée chez M. et Mme Lanlaire en province, Célestine, femme de chambre parisienne, décrit dans son journal son quotidien et ses souvenirs. Les Lanlaires sont les premiers à faire les frais de ses petites piques. Madame enferme tout sous clé, change le nom de sa domestique, garde tout sous clé, compte tout et réprimande la soubrette si un grain de raisin a le malheur de disparaître. Quant à Monsieur, on sait bien que toutes les précédentes femmes de chambres ont quitté la maison après qu'il les ait toutes mises enceinte. Mais elle en a vu d'autres, Célestine. Tantôt les maîtresses qui la traitent comme une confidente en lui racontant entre poudre et cotillon tous leurs petits secrets, tantôt elles la martyrisent en la traînant plus bas que terre. Mais outre les bruits de couloir et la vie privée des bourgeois, c'est aussi la condition des femmes de chambre qu'elle veut raconter. Une place qui ne se garde pas plus de quelques mois, que l'on obtient dans des agences où l'on est vendu comme une vulgaire marchandise.

Le titre de ce livre m'avait intrigué. Et je n'ai pas été déçue. Comme prévu, la soubrette n'est pas tendre avec ces gens de la haute qui se croient tout permis et ne sont plus à un absurdité près. Allez donc nettoyer une maison dont on vous défend l'accès en permanence, ou rendre en partant tous les vêtements que madame vous a donné. La maîtresse de maison a d'ailleurs son mot à dire sur tout, y compris sur les fréquentations de Célestine. Et elle ne se laisse pas faire. Célestine garde son poste si peu de temps parce qu'elle n'hésite pas à dire leur quatre vérités à ses employeurs. Le ton y est donc acerbe, enjoué, frais, dans une langue d'une étonnante modernité et sans la moindre lourdeur, inhabituel pour un roman de cette époque: il en est rendu très populaire donc facile à lire. Populaire, il l'est également dans tous les personnages du peuple que Célestine fréquente, depuis la cuisinière persuadée d'être exceptionnelle parce qu'elle est troussée par le maitre de maison, jusqu'aux bigotes de l'église qui se répandent en quolibets, rumeurs et commérages interminables, en passant par les villageois traumatisés et émoustillés par le viol et le meutre d'une fillette, crime qui hante longtemps Célestine elle-même. Mais l'on n'est pas là dans un roman uniquement caustique. Célestine est aussi une âme passionnée, pleine de dévouement notamment pour une vieille dame qui l'embauche pour adoucir le quotidien de son fils gravement malade. Elle se révèle donc grandie, édifiante, même. Et par là, quoique soubrette sans éducation ni valeurs, une véritable héroïne.

Ma note: 4/5
avatar
Melusine
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 1953
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation Bourgogne

http://mabouquinerie.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE de Mirbeau

Message par sophix42 le Mar 20 Déc 2016 - 10:06

Je viens de terminer ce roman. Je l'avais depuis des années dans ma PAL.
Ce livre se lit bien, c'est intéressant de voir l'intérieur des familles bourgeoises de cette époque là. Le XIXème est une période que j'aime beaucoup.
Certes, j'ai trouvé ce roman un peu long parfois mais j'ai dans l'ensemble bien aimé. Une fois que j'étais dedans, c'était bon.
Par contre, moi qui adore les thrillers gores... heu ba là j'ai failli vomir mais vraiment et pourtant rien à voir avec le sang. Célestine est engagée chez une vieille dame pour prendre soin de son petit-fils malade, Georges.
Mon baiser avait quelque chose de follement criminel... Sachant que je tuais Georges, je m'acharnais à me tuer, moi aussi, dans le même bonheur et dans le même mal... Délibérément, je sacrifiais sa vie et la mienne... J'aspirais, je buvais la mort, toute la mort, à sa bouche... et je me barbouillais les lèvres de son poison... Une fois qu'il toussait[...] je vis mousser à ses lèvres un gros, immonde crachat sanguinolent.
- Donne... donne... donne!
Et j'avalai le crachat, avec une avidité meurtrière, comme j'eusse fait d'un cordial de vie...
Rien que de le relire et le noter, je me fais du mal^^
Un autre passage qui m'a choquée parce que je ne m'y attendais pas du tout, c'est quand le voisin, capitaine a tué son furet, dont il était fier, sur un coup de tête, par fierté justement devant Célestine qui lui lançait un défi.
On peut dire qu'il y a certains passages "plats", où il ne se passe pas grand chose et où l'on peut s'ennuyer mais pas tout le temps, des passages comme ceux qui précèdent réveillent.
On voit toute la stupidité et la méchanceté des maîtres de maison. C'est parfois un peu caricatural chez certains personnages mais d'autres rattrapent, des maîtresses de maison sont plus douces avec les domestiques que d'autres. Par contre, si les femmes ne pensent qu'à l'argent et à l'image qu'elles renvoient, les hommes, eux, ne pensent qu'à se taper les domestiques.
Malgré ces touts petits défauts, j'ai apprécié ma lecture, je suis contente de l'avoir découvert et je pense regarder le film s'il est à la médiathèque.
avatar
sophix42
MISS FICHES DE LECTURE
MISS FICHES DE LECTURE

Féminin Age : 26
Messages : 364
Date d'inscription : 09/03/2012
Localisation Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Vendeuse en librairie/ lecture, randonnées

http://le-livre-et-moi.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE de Mirbeau

Message par Llhyn le Mer 29 Mar 2017 - 9:29

J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Célestine est un personnage que j'aimé ou bien détesté selon les moments. Elle est loin d'être exempte de défauts, mais on ne peut qu'apprécier le ton cynique et mordant qu'elle emploie dans son journal et qui rend la lecture très drôle ou grave par moment. Je suis vraiment passée par toutes les émotions lors de cette lecture.
Le seul petit défaut qui a entaché ma lecture, c'est des situations parfois un peu répétitives et où le discours de l'auteur me semblait ne pas avancer.

Ma note 4/5

Et pour lire la chronique complète sur mon blog, c'est par là!
avatar
Llhyn
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 27
Messages : 582
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation Bretagne

https://laviesurpause.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE de Mirbeau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum