Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

MÉDÉE, LA COLCHIDIENNE de Marie Goudot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MÉDÉE, LA COLCHIDIENNE DE MARIE GOUDOT

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

MÉDÉE, LA COLCHIDIENNE de Marie Goudot

Message par Mivava le Sam 14 Mai 2011 - 14:54




Résumé :

On a raconté qu'elle était une magicienne qui répandait autour d'elle son œuvre de haine, une mère dénaturée qui avait tué ses propres enfants par jalousie de leur père infidèle. Depuis la tragédie d'Euripide, la figure mythique de Médée est victime de calomnie et de médisance.
Et si la réalité était tout autre ?
Si Médée, la jeune fille du roi de Colchide fascinée par les Grecs, leurs coutumes, leur éloquence, leurs vertus démocratiques, avait été tout simplement une femme assoiffée de justice et attachée à la parole donnée? Si l'épouse passionnée du beau Jason, le chef des Argonautes, et la mère de deux petits garçons avait été à Corinthe l'étrangère à abattre, le jouet d'un complot, un vrai bouc-émissaire?
Et si le nom de Médée, qui signifie " celle qui apporte aide et guérison " était enfin lavé dans ce roman de tous les affronts qu'il subit depuis la plus haute Antiquité?


150 Pages
15 Novembre 2002
8,50€
L'école des loisirs
avatar
Mivava
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 801
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation Région parisienne

http://mivava.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: MÉDÉE, LA COLCHIDIENNE de Marie Goudot

Message par Mivava le Sam 14 Mai 2011 - 17:38

Mon avis :

J’adore la mythologie et en particulier ses grandes figures féminines, Hécate, Médée, Circée, Antigone. Mis à part la dernière, pas les plus sympas hein ! Et pourtant, Marie Goudot fait le pari de changer ce qu’on croit sur Médée, transformant la sorcière vengeresse en une mère trahie et avide de justice. Quand j’ai découvert ce livre, j’ai forcément tout de suite été intriguée.

J’avoue en ressortir un peu dubitative. Tout d’abord par rapport au public concerné, la collection Médium est sensée être destinée à un public âgé de 12 ans et plus et j’avoue avoir du mal à savoir si c’est trop ou trop peu. Trop car, à douze ans, je ne sais pas si j’aurais forcément tout compris au niveau des liens entre les personnages ou de la langue employée par l’auteur. Et, en même temps l’histoire en elle-même et le côté mythologique m’est apparu très simpliste pour un lecteur de douze ans … Alors, qu’en penser ? Je me dis que l’auteur aurait mieux de choisir son camp plutôt que de jouer sur les deux tableaux. Ou, un roman simple et vulgarisé, avec une langue plus abordable pour emmener les enfants dans la mythologie ou quelque chose de recherché et de complet et pour les adultes et jeunes adultes. Parce que cet entre-deux me laisse franchement très septique. Je parlais de langue, elle n’est pas alambiquée ou compliquée mais elle est assez littéraire, le vocabulaire est varié et les tournures de phrases recherchées et certaines phrases un peu longues. C’est ce qui m’a le plus plu, j’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, rien à dire là-dessus.

En revanche, par rapport à ce qu’elle a fait de l’histoire … En voulant comprendre et faire comprendre aux lecteurs le pourquoi des actes de Médée en leur donnant une dimension beaucoup plus humaine, j’ai trouvé qu’on était tombé dans le manichéisme. Encore une fois, peut-être par rapport au public visé … je ne sais pas. Mais, au lieu de nous représenter Médée comme une femme au bon fond et justifier ses actes tout en laissant l’être si paradoxal qu’en a fait la mythologie, on tombe vraiment dans la femme trahie alors qu’elle ne voulait que le bien de tout le monde, qu’elle n’avait absolument rien fait et, qu’en plus, tout le monde l’abandonnait, même les puissances divines. Tout blanc à la place de tout noir alors que ce personnage si mystérieux appelait à un formidable camaïeu de gris. Ensuite, j’ai trouvé que l’auteur ne rendait pas l’ambiance de l’antiquité grecque, certaines réactions des personnages m’ont vraiment semblées hors-contexte, bizarrement contemporaines au milieu du cadre historique. Après, le roman est très court et comme je disais, l’écriture de l’auteur est particulièrement agréable alors pourquoi pas découvrir le mythe de Médée avec ce petit roman. De plus, autre chose que j’ai vraiment apprécié, les références à la Lune. J’adore la Lune, la nuit et tant dans les descriptions que les déesses nommées : Hécate bien sur et une fois Séléné, elles sont assez présentes dans le roman.

Je ne suis donc pas convaincue, un autre roman de cet auteur me tentait fortement : Puellae mais étant donné qu’il est dans la même collection et compte à peu près le même nombre de pages, j’hésite franchement … Je verrais si l’envie me prend de le caser dans une commande, d’autant plus que je n’ai pas trouvé d’avis sur les ouvrages de cet auteur. En attendant, me reste à lire les versions de Corneille et d’Anouilh qui m’intéressent beaucoup.
avatar
Mivava
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 801
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation Région parisienne

http://mivava.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum