Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'HEURE DES ELFES (Tome 3)

L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_lcap0%L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_lcap0%L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_lcap50%L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_lcap50%L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_lcap0%L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Empty L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine

Message par Belledenuit le Lun 21 Fév 2011 - 14:08

L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Heured10


Quatrième de couverture :

Le monde, partagé entre les nains, les monstres, les elfes et les hommes, a perdu son équilibre depuis que ces derniers se sont approprié la légendaire épée Excalibur. Déchiré entre son épouse, la chrétienne Ygraine, et Lliane, la reine des elfes, le roi Uter a pris la décision de rendre l'épée sacrée et de restaurer ainsi l'ordre ancien. C'est alors que les monstres envahissent le royaume de Logres et anéantissent leurs adversaires désunis. Affaiblis et terrifiés, les hommes se tournent de nouveau vers les elfes, espérant que le peuple des arbres viendra à leur secours. Exilée sur l'île d'Avalon avec sa fille Morgane et accompagnée du mystérieux Merlin, la reine Lliane acceptera-t-elle, une fois encore, de tout risquer pour l'amour d'Uter ?


Pocket
(2004)
288 pages








Mon avis :

Me voilà arrivée à la fin de cette trilogie avec ce dernier tome et très franchement je ne sais pas trop quoi vous en dire. Je suis, encore une fois, un peu perplexe sur l'ouvrage de Fetjaine.

Cette fois-ci, il n'est pas question de ressemblances qui m'auraient gênée mais plutôt d'un semblant d'ouvrage “bâclé” si je puis dire.

Et maintenant, je m'explique.

Dans les deux autres volumes, je m'étais aperçue que l'auteur coupait certaines scènes (notamment lorsque l'on passait d'un chapitre à un autre) et par moment ça me dérangeait parce que j'avais besoin de savoir ce qui se produisait à la fin du chapitre que j'avais laissé pour lire le suivant.

Mais bon, dans l'ensemble (concernant ces deux tomes tout du moins) et avec les quelques explications que l'auteur donnait, je parvenais à me faire une petite idée.

Dans le tome 3, il en va tout autrement.

A maintes reprises, j'ai été désabusée par ma lecture. Le manque d'informations m'a réellement désarçonnée (c'est le cas de le dire).

Le passage le plus terrible est d'ailleurs le dernier chapitre avant l'épilogue.

Et là, ATTENTION GROS SPOILER :

Spoiler:
Nous nous situons à Kab-Bag où le Maître (Celui-qui-ne-peut-être-nommé - oui je sais on se croirait dans Harry Potter) a trouvé refuge pour mener à son terme la guerre contre les Hommes. Uter a été tué dans la bataille; Lliane et ses amis suivent Gerri Le Fol dans le passage qui doit les mener dans la ville sans être découverts et Lliane s'évanouit dans de la paille puisque ce passage menait à une écurie. Ca, c'est la fin du chapitre 14.

En commençant alors le chapitre 15, nous nous trouvons dans une grotte minuscule où on retrouve Tarot (le shérif de la ville) dont une main est plaquée sur sa bouche pour éviter qu'il hurle et ce geste est fait par un des compagnons de Lliane !

Question : comment sont-ils passés de l'écurie à cette grotte sans être vus par tous les monstres qui peuplent Kab-Bag ?

J'avoue avoir quand même cherché quelques explications dans les paragraphes qui suivaient mais l'auteur, à aucun moment, n'en a donnés.

Certes le tome 3 ne contient pas que ce genre d'erreurs mais c'est celle-ci qui m'a le plus interpelée. Dans l'ensemble, c'est supportable mais sur la fin c'est inconcevable.

Par ailleurs, j'attendais vraiment de lire des lignes et des lignes sur le combat final et il n'en est rien. Je suis restée sur ma fin.

Certes le Mal est vaincu (on s'en doute de toute façon dès le début de cette saga) mais quelques lignes ce n'est pas suffisant pour moi. Je voulais vraiment plus et je comprends mieux pourquoi les ouvrages, en moyenne, ne font que 280 pages. Il manque sincèrement de la profondeur sur certaines scènes.

Mon avis sur la trilogie elle-même :

Dans l'ensemble, mon point de vue est finalement mitigé. D'abord déçue par les grosses ressemblances avec Le Seigneur des Anneaux de Tolkien dans le tome 1, je le suis aussi par le fait que l'auteur ne nous fait pas tout découvrir.

Il a, avec talent, su mêler la fantasy avec les légendes arthuriennes mais ça ne me suffit pas. J'en avais tellement entendu parler que j'en attendais peut-être trop.

A travers ces ouvrages, Fetjaine voulait mettre en avant la nature de l'Homme (ses travers comme ses bons côtés). C'est par les yeux des autres espèces qui l'entourent qu'il nous donne la perception de ce que l'on est. En cela, la trilogie est intéressante à lire car au bout du compte il est question de pouvoir et de gouverner un Monde qui change.

Je ne dirai pas qu'il ne faut pas découvrir cette saga mais il ne faut pas en attendre beaucoup mis à part un bon moment de détente et ce n'est déjà pas si mal !

Un extrait intéressant :
Les hommes l'ignorent encore, mais ils ont déjà changé. L'esprit des nains est en eux… Ils se croient vainqueurs en tant qu'hommes, alors qu'ils sont devenus une race différente, et qui bientôt peut-être sera aussi naine qu'humaine. Je vois un monde où les quatre talismans seront réunis, où un seul peuple recouvrera la terre, ni humain, ni elfique, ni nain, ni monstrueux, mais tout à la fois… Un peuple aussi fier et aussi entêté que les hommes, puissant et cruel comme les monstres, industrieux mais cupide, à l'image des nains, avec la grâce et la froideur des elfes… Tous les défauts et toutes les qualités de chacune des quatre Tuatha Dê Danann (qui sont les tribus de la déesse Dana)” (115-116).
Belledenuit
Belledenuit
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 43
Messages : 488
Date d'inscription : 11/05/2010

http://boulimielivresque.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine Empty Re: L'HEURE DES ELFES (Tome 3) de Jean-Louis Fetjaine

Message par Jennifer3121990 le Sam 23 Mar 2013 - 18:23

Mon avis :

L'Heure des elfes est le troisième et dernier tome de la Trilogie des elfes, par l'excellent auteur Jean-Louis Fetjaine. Ce dernier roman m'a un peu déçue et j'admets avoir été moins transportée par l'histoire en comparaison avec les deux tomes précédent.

Pourtant, l'écriture de Fetjaine est toujours aussi savoureuse : un vocabulaire riche et précis, étudié pour être compris aisément sans pour autant tomber dans la facilité ou la banalité; une plume dynamique et néanmoins poète, qui pose discrètement quelques notes de douceur et de légèreté tout au long du récit; et de surprenantes petites touches d'humour, si agréables lorsque le récit se veut tragique et désespéré.

Le récit tient également ses promesses : cohérent avec les deux tomes précédent, il offre une suite agréable et parfois surprenante à La Nuit des elfes . J'ai cependant regretté que les personnages, qui avaient pris de l'épaisseur dans le deuxième tome, soient beaucoup plus absents et creux dans ce dernier opus; néanmoins cela se justifie par les choix narratifs beaucoup plus portés sur le peuple dans son ensemble que sur un seul de ses représentants. En effet, le récit offre de longues descriptions des villes, des habitants, des animaux même : l'auteur a pris le parti de favoriser l'ambiance générale et la vision globale des différents peuples, plutôt que de s'accrocher à une poignée de personnages - et ainsi perdre de vue tous les autres. Un choix efficace, car l'intrigue ne porte plus sur un petit groupe d'élus, mais sur l'ensemble des hommes, des elfes, des nains et des monstres.

Ma véritable déception porte sur l'insuffisance du récit lors d'évènements pourtant majeurs de l'intrigue. J'avoue ne pas comprendre le choix narratif de Jean-Louis Fetjaine : le récit se veut lent et riche en descriptions, l'ambiance est si bien construite qu'elle en devient presque réelle, et l'affrontement final - contrairement au tome précédent, qui le présentait de manière très succincte - est précis, agréablement détaillé ; alors pourquoi une soudaine ellipse narrative, à un moment si grave, si décisif du récit ? Les autres ellipses me paraissent justifiées : l'auteur ne souhaite pas constamment entrer dans les détails, il choisit parfois d'accélérer le récit et de laisser la liberté au lecteur d'imaginer les faits passés sous silence. Mais une ellipse narrative alors qu'arrive la fin du combat, laissant en suspens le devenir des attaquants et des perdants, ne trouve aucune justification dans mon esprit - sinon celle de frustrer le lecteur. Je l'ai presque ressenti comme une trahison.
J'espérais en apprendre plus dans les pages suivantes, mais non : le chapitre est refermé, la suite de l'histoire prend le relais. On en revient à ma première impression, suite à ma lecture du premier tome : l'ouvrage se rapproche plus du conte que du roman, dans sa légèreté et son manque régulier de détails ou de précisions. D'ailleurs, dans ce dernier tome, l'auteur n'hésite pas à jouer avec l'impatience du lecteur, remplaçant délibérément et à plusieurs reprises le même mot par des points de suspension : tels des enfants, il faut faire preuve de patience et écouter la suite de ce conte merveilleux et tragique pour que le mystère se dévoile entièrement.

Ce choix regrettable mis de côté, j'ai passé un excellent moment de lecture. Cette trilogie de Jean Louis Fetjaine pourrait être plus judicieusement présentée comme un préface aux légendes se rapportant au Roi Arthur, car à la fin du roman il n'est encore qu'un bébé accroché au sein de sa nourrice. Les personnages, les lieux, les objets légendaires : tout se met en place et trouve un sens, tout converge vers les fabuleux récits rapportant le destin du Roi Arthur et de ses preux chevaliers. Il est juste regrettable que Jean-Louis Fetjaine n'ait pas donné une suite à cette trilogie : il faudra se tourner vers un autre écrivain pour retrouver Arthur, Lancelot, et tant d'autres...

"Tu es resté trop longtemps près des hommes, chuchota la voix de l'elfe tout près de son oreille, tendre et chaude. Ce que les hommes appellent l'amour est une souffrance, une quête impossible qui aveugle le coeur et l'esprit. Ils ne se contentent jamais de l'instant présent, de la douceur de ma main sur ta joue, de mon corps contre le tien, du bonheur quand il est là, du plaisir quand il vient...
N'ouvre pas les yeux, Myrddin. Aucune race animale, aucune tribu de la Déesse ne connaît l'amour des hommes. La tendresse, oui, le désir, le plaisir et l'ivresse, l'attachement, mais pas cette passion qui détruit tout ce qu'elle touche. Ne cherche pas à m'aimer. Prends ce que je te donne, Myrddin, pas ce que je ne peux t'offrir..."



Jennifer3121990
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 28
Messages : 314
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation Cléden-Cap-Sizun

http://www.reveries-litteraires.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum