Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

ROSE MADDER de Stephen King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez vous aimé ce livre?

ROSE MADDER de Stephen King Vote_lcap33%ROSE MADDER de Stephen King Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
ROSE MADDER de Stephen King Vote_lcap33%ROSE MADDER de Stephen King Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
ROSE MADDER de Stephen King Vote_lcap33%ROSE MADDER de Stephen King Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
ROSE MADDER de Stephen King Vote_lcap0%ROSE MADDER de Stephen King Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
ROSE MADDER de Stephen King Vote_lcap0%ROSE MADDER de Stephen King Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

ROSE MADDER de Stephen King Empty ROSE MADDER de Stephen King

Message par Cali le Sam 23 Mai 2009 - 11:14

ROSE MADDER de Stephen King Rose_m10


Résumé


Quatorze ans que Norman terrorise Rosie et fait de sa vie un cauchemar. Quatorze longues années de sévices permanents, de coups et d’abnégation. Jusqu’à ce qu’une ridicule petite tache de sang sur le drap du lit conjugal sorte la jeune femme de sa torpeur et qu’une force insoupçonnable l’arrache à cette maudite maison. S’enfuir, c’est déjà un premier pas hors de cet enfer. Un premier pas vers " Rosie la vraie ", tandis que Norman, fou de rage, se lance à ses trousses pour l’éliminer. A l’aube d’une nouvelle vie, elle fait l’acquisition d’un tableau envoûtant qui représente une femme, Rose Madder, debout sur une colline surplombant les vestiges d’un temple antique. Et petit à petit, la toile révèle d’étranges pouvoirs, et Rosie entre en contact avec Rose...


Dernière édition par Cali le Dim 26 Fév 2012 - 11:29, édité 2 fois
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

ROSE MADDER de Stephen King Empty Re: ROSE MADDER de Stephen King

Message par Cali le Sam 23 Mai 2009 - 11:16

Ma note 4/5:
Une autre facette des talents de Stephen King... toujours dans le fantastique certes, mais ni dirigé vers l'horreur à proprement dit, ni vers la critique sociale ni le portrait psychologique ou le mythe...
Cette fois, il dresse le portrait d'une femme meurtrie, qui subit les violences d'un mari douteux, sans arriver à se sortir de cette situation difficile par manque de volonté tout simplement, et puis elle finit par trouver le courage, et la magie prend le relai.
Cet auteur a décidément tous les talents!
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

ROSE MADDER de Stephen King Empty Re: ROSE MADDER de Stephen King

Message par Nessa le Sam 25 Fév 2012 - 13:28

Je l'ai lu et j'ai vraiment plongé dans l'univers de ce roman....
Le film m'a également plu
je le conseille....

j'ai également lu un roman qui raconte l'histoire de l'héroine mais impossible de me souvenir du titre et malheureusement c'est un livre que j'ai prêté et comme souvent il ne m'est pas revenu :-(
Nessa
Nessa
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 39
Messages : 411
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation Belgique

http://booknlove.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

ROSE MADDER de Stephen King Empty Re: ROSE MADDER de Stephen King

Message par se1ena le Mar 16 Oct 2012 - 12:27

Rosie a 18 ans lorsqu'elle se marie avec Norman Daniels. Dès la nuit de noce, les sévices commencent. Norman est flic et quand il fiche une raclée à sa femme, il sait comment faire pour ne pas attirer les soupçons sur lui. Et chaque fois qu'il l'envoie à l'hôpital, il lui dit quoi dire exactement. Elle est avertie : si elle dit autre chose, il la tuera. Quatorze ans de mauvais traitements. Même que "mauvais traitements" est un euphémisme. Au fil du récit, à travers les pensées de Rosie, on en découvre toujours un peu plus sur ce qui lui a fait subir et c'est terriblement inhumain. Certaines scènes m'ont même données l'impression d'être imprimées au fer rouge dans mon cerveau tellement c'était dégoutant et cruel. Après quatorze ans, Rosie se réveille enfin. Elle pique la carte de crédit de son mari puis s'enfuit. D'abord perdue, elle achète une place dans un bus et s'en va 900 kilomètres plus loin, avec comme bagage son sac à main, les vêtements qu'elle a sur le dos et 350$ qu'elle a retiré sur la carte de crédit avant de s'en débarrasser.

Quand Norman découvre la fuite de Rosie, il entre dans une rage froide et calculatrice. D'abord, comment a-t-elle osée? Non seulement s'enfuir, mais lui prendre de l'argent! Pour ça, il va la tuer. Étant policier, il a tous les moyens pour la traquer et plus encore : les moyens d'un homme que faire mal ou tuer en cours de route ne dérange pas.

Tout au long du roman, j'étais admirative devant Rosie. Pour une femme qui a vécu ce qu'elle a vécu, elle est courageuse. Avec d'autres femmes violentées qui deviendront ses amies, elle se refait tranquillement une santé psychologique et démarre sa nouvelle vie. Elle a repris son nom de jeune fille, elle se dégote un boulot et aussi un petit appartement rien qu'à elle. Dans cet appartement, elle accroche un tableau qu'elle a trouvé chez un brocanteur. Un tableau qui l'a "appelé" avec force. On y voit une femme de dos, habillée d'une robe rose garance (en français Rose Madder veut aussi dire Rose Garance, une nuance de rose) et avec une longue tresse blonde qui lui descend dans le dos. Rosie se rend compte que penser à Rose Madder lui donne de la force et du courage, lui permettant d'oublier sa peur. Parce que Rosie a peur. Pour elle, la vraie vie est un monde inconnu. Elle qui a été coupée de tout pendant quatorze ans doit réapprendre à vivre et ce n'est pas facile. Très attachante comme personnage, quand Norman se rapproche de sa proie, on a peur pour elle.

Le livre est découpé en dix chapitres. Dans chacun des chapitres, il y a de dix à treize parties. La construction du récit est intéressante. Nous suivons Rosie qui se refait une vie et tout d'un coup, au détour d'une des parties du chapitre, nous basculons du côté de Norman qui traque sa femme, avec des phrases telle que "Pendant que Rosie [... ]" ce qui met les contrastes plus en évidence avec Rosie qui devient de moins en moins obsédée par le retour de Norman et Norman qui, au contraire, devient de plus en plus obsédé par le désir de retrouver sa Rose vagabonde.

Faut dire que le roman est tout qu'un pavé. Certes, le suspense est bien maintenu avec Norman qui se rapproche de plus en plus de sa femme et qui sombre de plus en plus dans la folie. L'élément du tableau en rajoute une couche niveau folie (je ne dirai rien pour ne rien gâcher, je dirai juste que c'est complètement délirant, mais bien trouvé! Génial en tout cas!), mais parfois, j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs, de ces moments ou l'action se traine et s'étire et qu'à force de suspense psychologique, j'en venais à décrocher, faute de quelque chose de concret à quoi me raccrocher. Mais à partir du dernier tiers du roman, je n'étais plus capable de le lâcher!

Une chose m'a cependant beaucoup chiffonnée durant ma lecture et c'est d'entrer dans les pensées de Norman. Cet homme ne connait pas d'autres injures que "pute", "salope", "connasse" et "gouine" qu'il sert à toutes les sauces, dans tous les plats. J'ai fini par m'en lasser à un moment donné et me retrouver dans la partie "Norman" devenais pour moi une embuche à ma lecture tellement je trouvais le personnage lourd et vulgaire. Mais bon, Rosie est quand même beaucoup plus présente que son mari et les moments avec Norman sont plutôt courts. Ça nous offre aussi un bon contraste niveau personnage, la douce Rosie et le sauvage Norman.

Ce n'est pas le meilleur de Stephen King à mon avis, mais c'est quand même un bon! Il y aurait même un projet de film dans l'air. Je suis un peu perplexe après avoir lu le roman, car je me demande sérieusement comment ils vont pouvoir rendre le côté psychologique du roman à l'écran...

3/5
se1ena
se1ena
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 961
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation Québec

http://dansmabullelivresque.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

ROSE MADDER de Stephen King Empty Re: ROSE MADDER de Stephen King

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum