Club de Lecture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_lcap100%LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_lcap0%LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_lcap0%LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_lcap0%LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_lcap0%LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Empty LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016 - 18:24

LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Couv_110


Résumé

1814, au large des côtes du petit village anglais de Hartlepool, un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage lors d’une tempête. Au petit matin, sur la plage, les villageois retrouvent un survivant parmi les débris. C’est un singe qui jouait le rôle de mascotte à bord du vaisseau, et qui porte l’uniforme français. Or les habitants de Hartlepool DÉTESTENT les Français, même s’ils n’en ont jamais vu en vrai. D’ailleurs, ils n’ont jamais vu de singe non plus. Mais ce naufragé arrogant et bestial correspond assez bien à l’idée qu’ils se font d’un Français… Il n’en faut pas plus pour qu’une cour martiale s’improvise.


96 pages
septembre 2012
DELCOURT

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau Empty Re: LE SINGLE DE HARTLEPOOL de Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016 - 18:25

Mon avis : L’ouvrage débute sur le bateau français, avant que celui-ci ne sombre. Dès les premières pages, nous pouvons voir que les Français vouent une haine sans limites aux Anglais, puisque le mousse qui a eu le malheur de fredonner une comptine anglaise est pour cela jeté à l’eau. Mais comme le lecteur ne va pas tarder à le découvrir, ce mépris est réciproque. En effet, suite au naufrage du navire, un singe vêtu de l’habit des militaires français se retrouve sur les côtes anglaises. La populace décide alors de faire son procès à cet être qui ne peut être qu’un Français – ces Anglais n’en ayant jamais rencontré, et n’ayant visiblement jamais vu de chimpanzé non plus –, et leur bêtise sans limites les poussera à croire qu’il s’agit bien d’un ennemi, la faute à leur logique absolument aberrante. Wilfried Lupano et Jérémie Moreau nous démontrent combien l’ignorance peut être dangereuse et la haine aveuglante.

Les différents personnages croqués dans le livre ne sont pas particulièrement intelligents – à quelques exceptions près. Peur et haine de l’autre semblent être les maîtres mots, et l’inconnu est par définition dangereux. Ainsi, les cris que pousse le singe sont probablement des expressions françaises, le fait qu’il ait accepté de manger des cuisses de grenouilles va aussi dans sa défaveur, et pire, il gesticule en tous sens et a même mordu un Anglais. Il n’y a qu’un Français pour faire cela, ne cherchons pas plus loin, ne nous intéressons même pas à son visage, pendons-le ! Le scénariste et le dessinateur nous montrent ici que par un mouvement de foule, les hommes semblent perdre la raison et se monter la tête inutilement, pour en tirer des conclusions totalement abracadabrantesques. Seul un médecin de passage paraît être doté de la capacité de réflexion et trouver cette situation aussi ridicule qu’abominable. Malheureusement, occupé à soigner un habitant blessé de façon hasardeuse dans toute cette agitation, il arrivera trop tard pour sauver ce pauvre animal.

Les dessins ayant un style proche de l’aquarelle sont magnifiques. Ils illustrent à merveille ce récit, et les visages des protagonistes sont criants de vérité. En effet, nous pouvons percevoir à travers eux leurs émotions. Par ailleurs, dans cet ouvrage, l’humour et le drame sont mêlés habilement pour former un tout absolument fantastique. Par conséquent, on est tantôt d’un côté, tantôt de l’autre, sans jamais tomber dans le ridicule ou l’ironie. Et si l’animal était finalement plus humain que l’homme ? Pour la petite anecdote, cette bande dessinée est inspirée d’une légende selon laquelle les habitants de la ville d’Hartlepool auraient effectivement pendu un singe en pensant qu’il s’agissait d’un soldat ennemi. Ils sont d’ailleurs encore surnommés de nos jours les monkeys hangers, soit « les pendeurs de singe ».

À recommander : Au plus grand nombre. Cette fable est à découvrir !

Une citation : « C’est important, les frontières. Sinon, on ne sait plus qui haïr… » (p.95)

Ma note : 5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum