Club de Lecture
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_lcap0%PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_lcap100%PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_lcap0%PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_lcap0%PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_lcap0%PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Empty PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016 - 17:28

PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Couv_210


Résumé

Philippe IV de France, dit Philippe le Bel, fils de Philippe III de France et de sa première épouse Isabelle d’Aragon, est roi de France de 1285 à 1314. Derrière la légende noire du procès des Templiers et des rois maudits se cache un souverain silencieux, secret et éminemment politique. Et les « affaires » qui émaillent cette époque suscitent les questions : Pourquoi s’en prendre au Temple ? Pourquoi ces guerres en Flandre ? Pourquoi ce conflit avec le Pape ? De ces presque 30 ans de règne émerge finalement une volonté constante et tendue vers un but unique : la grandeur du royaume de France !


56 pages
mars 2014
GLÉNAT / FAYARD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault Empty Re: PHILIPPE LE BEL de Mathieu Gabella & Christophe Regnault

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016 - 17:29

Mon avis : Né en 1268, Philippe le Bel est le petit-fils de Louis IX – qui sera canonisé et deviendra Saint-Louis au cours du règne de Philippe le Bel. Son père, Philippe III de France, voulut le préparer à diriger le pays avant même qu’il ne soit en âge de monter sur le trône. Éduqué par Frère Gilles, il s’instruit pour être un bon roi à l’esprit cultivé, mais il apprend surtout l’art de la manipulation. L’année de ses dix-huit ans, son père meurt en croisades, et Philippe le Bel devient souverain de France. Son règne connaîtra divers conflits, les plus importants étant ceux avec Edouard Ier, roi d’Angleterre, le Pape Boniface. Mais on découvrira au cours de cette bande dessinée que Philippe le Bel était un fin stratège prêt à tout, même à marier sa fille au fils d’un de ses ennemis afin qu’elle puisse veiller sur leurs intérêts.

Cette œuvre est à n’en point douter d’une réelle qualité. En effet, il y a eu un vrai travail de recherche derrière celle-ci, puisque l’on peut voir que deux maîtres de conférences en histoire médiévale ont participé à son élaboration. En une cinquantaine de pages, les grands moments de son règne sont traités, nous présentant des faits historiques, mais s’intéressant aussi aux personnages, aux réactions du peuple, de différents conseillers du roi… Nous assistons également à l’évolution tant physique que psychologique du souverain, que nous découvrons nouveau-né et que nous allons suivre jusqu’à sa mort. Nous aurons même un aperçu des répercussions de son règne sur l’avenir.

J’ai beaucoup aimé les dessins de cet ouvrage, dans laquelle les visages des protagonistes sont très expressifs. Le jeu des couleurs est aussi intéressant, Philippe le Bel est le seul personnage tout de bleu vêtu – pour rappel, le bleu était la couleur de la royauté – et les membres du clergé arborent des habits rouge et blanc. Qu’il s’agisse de scènes de guerre ou encore de discussions houleuses, Christophe Regnault a su les croquer. Petit plus : la fin de l’ouvrage nous propose une présentation plus scolaire du règne de Philippe le Bel – celle-ci étant l’œuvre des historiens évoqués précédemment, Étienne Anheim et Valérie Theis, par le biais de sept pages de textes agrémentées de quelques tableaux, fresques et gravures d’époque.

À recommander : À tous les amateurs d’Histoire et de bande dessinée.

Une citation : « L’obéissance. C’est tout ce que je veux. C’est ce qu’on doit au roi. » (p.19)

Ma note : 4/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum