Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DELIRIUM de Lauren Oliver

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_lcap57%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_rcap 57% 
[ 34 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_lcap25%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_rcap 25% 
[ 15 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_lcap13%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_rcap 13% 
[ 8 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_lcap3%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_rcap 3% 
[ 2 ]
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_lcap2%DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Vote_rcap 2% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 60

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Karine le Mer 16 Fév 2011 - 8:49

Rappel du premier message :

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 97820110


Résumé

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…

« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »



L'auteur

Titulaire d’un diplôme de philosophie et de littérature à l’université de Chicago, Lauren Oliver a ensuite suivi une formation en arts à l’université de New York. Elle a brièvement travaillé comme assistante d’édition chez un éditeur new-yorkais, avant de se consacrer entièrement à l’écriture.

livre Lire le 1er Chapitre
http://www.lecture-academy.com/delirium,6919


à partir de 15 ans
02/02/2011
Prix : 18 €
456 pages
BLACK MOON



Mettre dans mon panier
pour plus tard...


Dernière édition par Karine le Mar 5 Fév 2013 - 9:11, édité 2 fois

_________________
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas


DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par se1ena le Sam 23 Fév 2013 - 3:37

Mon avis :

Aux États-Unis, c'est depuis plus de soixante ans que l'amour a été classée dans les maladies : l'amor deliria nervosa. Ils ont découvert que les maux comme la dépression, l'insomnie le stress et bien d'autres sont causés par le deliria. Ils ont peaufiné et mis en place une opération du cerveau, baptisée Protocole, qui immunise contre "le plus fatal des maux mortels" depuis maintenant plus de quarante ans. Cette opération est obligatoire dès dix-huit ans. Elle ne peut malheureusement pas être fait avant, car les risques sont trop importants (folie, cécité, catatonie...). Lena compte les jours qui la séparent de son Protocole, ayant hâte de faire partie des Invulnérable, ayant peur d'être contaminée à chaque instant. En parallèle, pour s'assurer de la santé de ses citoyens, plusieurs choses sont interdites. Et par delà la Frontière, il y a la Nature et les Invalides...

L'histoire prend énormément de temps à se mettre en place et la découverte du nouveau monde qu'a imaginé l'auteur est un peu longuette à découvrir. Pendant une grande majorité du livre, nous ne faisons que voir Lena dans les activités les plus banales de son quotidien et on apprend au compte-goutte les règles qui régissent la vie de tous les citoyens, ainsi que la manière dont les Invulnérables se comportent. J'ai trouvé ce monde très complet, très fouillé, tous les aspects ont été pensés et c'est expliqué de manière à ce qu'on comprenne sans se creuser la tête, mais j'aurais aimé un peu plus d'action. La majorité des rebondissements se situent dans le dernier quart du roman. J'ai trouvé ce monde un peu flippant par moment, quand on se rend compte de l'envergure de la dictature et à quel point cela parait normal pour tout le monde.

Lena est le personnage central du roman et c'est vraiment une adolescente comme les autres et n'a rien de bien particulier (elle le dit elle-même). Si je l'ai apprécié, elle m'a semblé un peu fade et molle. Au lieu de prendre les choses en main, elle se laisse plutôt porté par la vie, ballottée je dirais. En même temps, c'est cohérent avec l'univers du livre. Les Invulnérables ne prennent aucune décision, les jours se suivent et se ressemblent et Lena a été élevée parmi eux. Mais plusieurs fois, je me suis demandée pourquoi elle ne se posait pas plus de questions sur l'avenir, sur les conséquences de ses choix. Des choses arrivent et en tant que lectrice je sais que ça va bouleverser son futur, mais elle est toute étonnée quand les bouleversements arrivent... au bout de cent quelques pages! enfin, bref. Il y a d'autres personnages qui gravitent, comme Hana, sa meilleure amie, qui semble plus délurée qu'elle, plus courageuse, mais finalement, vers la fin du livre elle ne s'est pas montrée à la hauteur de l'image que je me faisais d'elle (même si je la comprend), alors que Lena a pris des galons vers la fin du livre et m'a beaucoup surprise. Il y a d'autres personnages, pour la plupart des Invulnérables. Ils sont sans émotions, n'éprouvent pas d'amour, ni de haine... Ils sont un peu dans leur bulle, toujours un peu lointain, mais semblent serein, donc difficile de les apprécier. À leur image, ils ne m'ont inspiré aucune émotion. Pour ce qui est d'Alex, l'homme du roman, je l'ai trouvé un peu trop "parfait", en total contraste avec Lena. J'aurais aimé un juste milieux pour ces personnages.

Comme j'ai dit plus haut, tout est vraiment bien pensé. Chaque début de chapitre nous offre un extrait du Livre des trois S, de l'histoire religieuse remaniée et d'autres livres sur la nouvelle ère du Protocole ainsi que plus d'informations sur l'amor deliria nervosa, de quoi piquer ma curiosité et me donner envie d'en savoir plus! Étonnamment, je dirais que vu la manière dont s'est amené, vu la manière dont ils parlent de l'amour, on en arriverait presque à être convaincue que l'amour est une maladie tellement c'est montré de manière presque irréfutable. La naissance de l'amour est merveilleusement bien décrite et il y a de très beaux moments. Alors qu'au début on se concentre sur les mauvais côtés de l'amour (les seuls qui soient expliqué et démontrés par le gouvernement) on découvre aussi tout ce que l'amour a de bien et Lauren Oliver a su mettre les mots sur cet état de bien-être.

Un bon début de saga, qui prend malheureusement du temps à se mettre en place. La fin est par contre explosive et donne vraiment envie de se plonger dans le deuxième tome immédiatement. Ce livre véhicule aussi une philosophie et une doctrine qui fait réfléchir.

3/5
se1ena
se1ena
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 31
Messages : 961
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation Québec

http://dansmabullelivresque.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 3 Mar 2013 - 15:55

Et voilà nous sommes le 3 mars et j'ai loupé la LC. Je n'ai pas eu le temps de le lire. Mais je compte bien le lire donc je ne manquerais pas de venir deposer mon avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 3 Mar 2013 - 20:24

J'étais inscrite à cette LC, le livre est lu mais la chronique est en cours, elle arrivera dans la semaine Oups
J'ai eu des semaines chargées ces derniers temps, j'essaierais de faire mieux pour les prochaines LC en tout cas =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par chrys63 le Lun 4 Mar 2013 - 16:11

Il sort en Poche le 13 mars 2013

_________________
DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 608276bannchrys4
chrys63
chrys63
ADMINISTRATRICE DU FORUM
ADMINISTRATRICE DU FORUM

Féminin Age : 38
Messages : 4361
Date d'inscription : 07/12/2011
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Toujours sur les chapeaux de roues

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par exorciste11 le Lun 25 Mar 2013 - 16:10

L'amor déliria nervosa, La maladie de l'amour. Voilà plus de soixante ans que le gouvernement a mis en place un remède pour l'amor deliria nervosa qu'il décrit comme la pire des maladies, (qui expliquerait les guerres , les dépressions ...) : le Protocole. Il est effectué a l'âge de 18 ans.

Dans quelques jours Léna le subira elle aussi.
Elle vit dans un monde où ceux qui l'ont subit ne sont plus malheureux, vivent des jours heureux et obéissent au gouvernement, enfermé dans la ville pas une clôture électrique.

Mais ont -ils raisons ? La vie de l'autre coté de la clôture ne serait elle pas mieux ? Et si la maladie n'était pas qu'une maladie ?


Je me suis très vite attaché aux personnages, Léna, Alex, Hanna et Grace .
Ceux qui ont subit le protocole sont persuadés d'être heureux puisqu'il ne ressente plus aucune émotion...

Au final j'ai vraiment adoré ce livre et ai dévoré les deux tomes suivants .

exorciste11
exorciste11
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 30
Messages : 535
Date d'inscription : 28/08/2011
Localisation A pôle emploi ...
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, écouter la musique ...

http://leslivresdexorciste11.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Tia le Sam 30 Mar 2013 - 14:39

Sortie Poche Mars 2013

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Arton120

Edition : le Livre de Poche Jeunesse
13 mars 2013
Prix : 7,90 €
(480 pages)
Tia
Tia
ADMINISTRATRICE DU FORUM
ADMINISTRATRICE DU FORUM

Féminin Age : 26
Messages : 2167
Date d'inscription : 11/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par lilu60 le Sam 13 Avr 2013 - 22:48

Lena va prochainement fêter son 18ème anniversaire, et avec lui arrive le moment de subir le Protocole. Elle attend ce moment depuis toujours, elle sera enfin immunisée contre LA maladie, et pourra vivre la vie qu'on lui promet depuis toujours: une vie sans souffrance, sans peine, sans amour... car cette fameuse maladie que tout le monde craint c'est l'amour! C'est à cause de cela que sa mère est morte et elle fera tout pour ne pas finir comme elle. Mais alors qu'elle pense être dans la dernière ligne droite avant la date fatidique, elle va faire une rencontre qui va tout changer. Qui va faire son apparition dans sa vie au risque de tout bouleverser? Pour le savoir, il faudra le lire^^

J'ai entendu parler de cette trilogie à de nombreuses reprises et le thème était prometteur: un monde privé d'amour, ça laisse songeur! La récente parution au format poche ne me donnait plus aucune excuse pour repousser ma lecture. C'est avec un grand plaisir que j'ai découvert le premier tome de cette saga. La couverture est très plaisante, et nous rappelle la Nature présente dans l'histoire.

J'avais lu beaucoup de bien sur cette saga et sur l'auteur dont j'ai pu découvrir la plume dans sa trilogie jeunesse Lily & Po qui est parue cette année ( mon avis ici et ici). J'ai apprécié tout autant son style dans Délirium. L'auteur sait prendre son temps pour nous présenter son personnage et le monde dans lequel elle vit, tout en n'oubliant pas d'y mettre de l'action régulièrement afin que l'on ne s'ennuie pas et que l'on soit rapidement pris dans l'histoire. Il s'agit d'une dystopie et donc d'un monde différent du nôtre cependant je ne me suis pas sentie perdue dans ce monde où l'amour est banni, le vocabulaire utilisé n'est pas trop spécifique et c'est vraiment agréable d'être immédiatement plongée dans cet univers.

Le monde de Lena vit dans la crainte d'attraper le Deliria. Ils sont mort de peur à l'idée de tomber amoureux, déclarant que c'est ce qui a crée la décadence de leur monde avant la création du Protocole. Celui-ci permet de brider leurs comportements et tout particulièrement leurs émotions. Les hommes et les femmes sont séparés dès le plus jeune âge pour éviter que des liens se créent entre eux et ils ne peuvent être ensemble qu'une fois le protocole subi, ils sont alors dits " invulnérables". Ils peuvent alors "choisir" leur moitié, choix qui n'en est pas un, puisque leur futur conjoint figure dans une liste prédéfinie pour eux. Je trouve dommage que l'on n'en apprenne pas plus sur le système politique, et sur ce qu'ils cherchent à obtenir etc.. Cependant j'ai bon espoir d'en apprendre plus dans les tomes suivants.

Bien que l'on connaisse les tenants et les aboutissants dès le départ ( qui est Lena, ce qui doit se passer à ses 18 ans, ce qu'elle ne doit pas faire etc..) et que l'on peut donc facilement s'imaginer la tournure que va prendre l'histoire, je ne me suis pas ennuyée un instant avec des scènes trop simples ou prévisibles. J'ai été étonné de nombreuses décisions de Lena et du tour que prenait l'intrigue, qui n'était pas forcément celui que j'avais imaginé et c'était vraiment agréable d'être surprise tout au long de l'histoire. Quand à la fin, je ne vous en parle même pas! Elle ne peut que donner envie de lire la suite!

Lena est un personnage très intéressant, car elle n'est pas "tout blanc ou tout noir". Au départ, on sent parfaitement son envie d'être comme tout le monde, de ne plus être catégorisée comme celle dont la mère était malade etc...et on comprend que tout ce qui peut l'empêcher d'atteindre cet objectif est hors de sa pensée. Puis sa rencontre avec Alex va tout bouleverser, sans qu'elle le veuille vraiment, les sentiments qu'il va faire naitre en elle vont l'aider à mettre à nu ce qu'elle était depuis toujours. La relation qu'elle crée avec Alex est très touchante. Il est gentil, ne la brusque pas et lui laisse la liberté qu'elle n' a jamais eu jusque là. On ne peut que tomber amoureuse de lui! Lui comme elle sont prêts à tout pour ceux qu'ils aiment, au risque de leur propre vie.

Je pense que j'ai contracté le Déliria pour ce livre et il me tarde de lire le second tome de cette trilogie.
lilu60
lilu60
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 37
Messages : 483
Date d'inscription : 02/09/2011
Localisation Oise

http://leslubiesdeludi.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par mougway1 le Ven 26 Avr 2013 - 15:22

J'ai lu ce livre dans le cadre de la lecture commune de janvier.

Bon il est vrai que je travail beaucoup donc, j'ai pas énormément de temps pour lire, donc voila mon avis en retard.

(Je ne referais pas le résumé de ce livre vu qu'il a été fais et refais dans les avis précédents.)

J'ai donc, ouvert ce livre et suis tombé dans ce monde futuriste ou les dangers de la maladie sont très présent, et font très peur a tous le monde.

J'ai adore lena, cette élève sage, et très bien éduquée. J'ai aimer sa remise en question et la jeune fille qu'elle deviens a la fin du roman. J'imagine que s'identifier a elle en tant qu'ado peut être très très facile. Pour moi ce personnage est vraiment très attachant.

J'ai beaucoup aimer aussi l'histoire, qui brille par son originalité, mais aussi par sa simplicité de lecture. Honnêtement, je conseillerai ce livre à tous, mais surtout aux adolescent. L'amour est tellement bien décris par les yeux de lena.

Je trouve tout de même qu'il y a un gros coup d’accélération a la fin, et une fin que j'ai trouver superbe.

Honnêtement, je lirai volontiers la suite.

J'ai quand même mis un certain temps pour lire ce livre. Car il était agréable mais pas addictif.

Ma note: 4/5




mougway1
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 34
Messages : 35
Date d'inscription : 28/01/2013
Localisation Hussigny (54)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Informaticienne

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par kreen78 le Lun 1 Juil 2013 - 17:03

Voici un énième livre de dystopie. Je continue à me risquer dans ce domaine. Mais je ne fais pas comme l’année dernière, je me plonge dans d’autres genres littéraires pour réussir à tout apprécier. Car même si j’ai un peu mis ce style de côté, je me souviens toujours de mes précédentes lectures et je revois le schéma récurrent. De ces romans mélangés au style jeunes adultes : un nouveau monde des centaines d’années plus tard que le nôtre, un fléau est apparu, la fille est l’héroïne, elle est amoureuse d’un (ou deux) homme(s), et à la fin du tome 1 les choses vont basculer. La mère ou le père est impliqué, la fille va devoir faire un choix (souvent côté amour) et une catastrophe termine le livre, pour amener le lecteur à vouloir à tout prix connaître la suite. Il est clair que c’est agréable ces histoires sans prise de tête, mais ça manque souvent d’originalité…

Hormis cela, j’ai tout de même passé un bon moment. Prendre l’amour comme fléau de l’humanité, c’était intéressant, et cela m’a poussée à vouloir savoir comment l’héroïne allait se dépatouiller de toute cette histoire. J’espérais qu’elle ne tomberait pas amoureuse, pour changer un peu des autres romans. J’avoue que je n’ai pas trouvé les idées trop novatrices non plus, on s’attend un peu à tout ce qui va se passer, excepté une chose pour ma part, et c’est ce qui m’a beaucoup plu dedans. Ca donne beaucoup de valeur à l’histoire et à cause de ça, j’ai fortement envie de lire la suite ! Mais vais-je en avoir le temps ? Car oui, j’avais dit que j’arrêterais les sagas, mais au final c’est très dur car on en est envahis !!!

En tout cas, je le conseille fortement à tous les férus de dystopie. Les personnages sont agréables, tout comme l’écriture de l’auteure. Vous passerez forcément un bon moment !

Merci à Tifa de m'avoir donner tout ce temps de lecture :drapeau: 

Ma note : 4/5
kreen78
kreen78
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 1710
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation Massy (91)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Ecrivaine et correctrice/relectrice professionnelle

http://lesevasionsdekreen.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Ven 2 Aoû 2013 - 21:11

Mon avis : Délirium est l'un des premiers livres dystopiques que j'ai lu, et surement l'un des meilleurs. Je trouve que l'idée de base est très originale et très bien exploitée. Ce premier tome nous fait découvrir l'univers dystopique dans lequel évolue Lena, mais je l'ai trouvé quand même assez riche. Les personnages sont intéressants et bien travaillés, autant Lena et Alex, qu'Hanna par exemple. J'ai lu ce livre il y a plusieurs années déjà, mais j'en garde un souvenir vraiment bon malgrè quelques longueurs, qui m'ont fait lire le livre bien vite sans déranger ma lecture. Il m'a transporté dans un autre univers, je vivais au rythme de Lena et de ses mésaventures. Même si le livre se termine sur un cliffanger insoutenable, j'ai trouvé cette fin à la fois très triste et très realiste et je n'ai que eu plus envie d'avoir le tome deux entre les mains. Ecrire cette chronique me donne envie de me replonger dans cet univers si sombre et singulier, et je pense le relire très bientot. Je conseillerais ce livre à tous les amateurs de dystopie, mais aussi à toutes les personnes aimant les histoires originales et les personnages forts et attachant.

Ma note : 4,5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Mlle Méli le Mer 28 Aoû 2013 - 13:52

Une ville ou tous sentiments est interdits....
 Ça ne vous rappel rien?
Eh bien à moi si.
 Aller devinez!
  Sentiment 26 voyons!
  Le cadre est exactement le même. Je me demande lequel des auteurs à copié sur l'autre. Le début est à peu de chose prés le même. L'héroïne est promise à un homme sans au une sentiments... Mais comme par hasard, elle en aime un autre. Mais bon, à part ce petit détail, et un ou deux autres, ce livre m'a beaucoup plus.
 Surtout la fin ou le suspens est à son comble. 
Des personnage attachant et époustouflant. J'ai beaucoup aimé l'évolution de Lena dans ce premier tome. 
Ce qui est par contre assez dommage et qui m'a déçu, c'est que l'on peut prédire la fin à peine au bout de 20 pages.

 3,5/5
Mlle Méli
Mlle Méli
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 19
Messages : 213
Date d'inscription : 22/08/2013
Localisation Paris
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lire, lire, lire...

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par miss-Elysabeth le Sam 31 Aoû 2013 - 19:08

"Je n'avais pas l'intention d'acheter ce roman mais je l'ai tout de même choisit pour un troc et ne le regrette pas!

L'histoire n'est pas particulièrement recherchée mais j'ai trouvé qu'elle changeait tout de même de mes lectures de d'habitude. Il y a pas mal d'explications mais ça n'empêche pas l'histoire d'avancer.

J'ai eu un peu de mal au départ parce que j'ai trouvé qu'il y avait un manque d'action mais à partir de l'apparition d'Alex, j'ai réussi à me plonger dans le livre.

Pour les personnages: Alors j'ai bien aimé le personnage de *Lena*, elle n'est pas particulièrement valorisée, ce qui donne une réalité à ce roman. Elle souffre, a peur... c'est vrai qu'elle est courageuse mais d'un courage que n'importe quelle personne curieuse et intrépide pourrait avoir. Son passé est un point important de l'histoire.
Sa meilleure amie; *Hana*, est un personnage qui m'a beaucoup plu. Elle ferait tout pour son amie, n'hésite pas à la couvrir alors que ça pourrait lui retomber dessus. Leur amitié est vraiment belle, de celles qui résistent à tout et qu'on oublie jamais.
*Alex* est du genre... parfait! Il permet à Lena de découvrir ce qu'est l'amour, lui fait découvrir ce qu'il connait (je ne dirais rien pour ne pas spoiler) de l'extérieur. Il est courageux, beau... et très romantique et poétique.
Le couple Alex/Lena m'a beaucoup touchée!

Je ne m'attendais pas vraiment à ça mais ce roman m'a fait ressentir des choses.
Mon coeur s'accélérait à des moments, je m'énervais (si l'on peut dire ça ainsi) quand les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais... et à la fin j'avais les larmes aux yeux et n'arrivais pas à refermer le livre! Je ne voulais pas croire que ça finissait ainsi!

L'écriture et les personnages m'ont donc transportée dans un roman que je qualifierais de presque coup de coeur et que je ne m'attendais pas à aimer." Very Happy 
miss-Elysabeth
miss-Elysabeth
Plume de lin
Plume de lin

Féminin Age : 23
Messages : 38
Date d'inscription : 10/08/2013

http://lectures-d-une-vie.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par alexia87 le Dim 13 Oct 2013 - 18:43

mon avis
J'ai tout simplement adoré! On pourrait croire que tous les livres dystopiques sont pareil mais là la fin fais tout rebondir!

Tout au long de l'histoire on est dans la peau de Lena en espérant qu'elle va suivre le bon côté mais on est aussi tiraillé par l'envi qu'elle passe du temps avec Alex. L'histoire est génial je le recommande fortement!!

ma note 5/5
alexia87
alexia87
Plume de laine
Plume de laine

Féminin Age : 20
Messages : 97
Date d'inscription : 31/07/2013
Localisation saint-victurnien
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : le sport!! et les études...

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par cookies72 le Sam 2 Nov 2013 - 5:51

Dès le début de ce livre, je n'ai qu'une envie: me rebeller contre cette société aseptisée qui domine et dirige la population en leur mentant, en les manipulant!

Lena attend avec une grande impatience son Protocole tant elle a peur de fauter (comme sa mère) mais petit à petit, Lena se rend bien compte qu'elle n'est pas comme les autres, elle a peur oui, mais au fond d'elle-même elle voudrait tant pouvoir VIVRE tout simplement (écouter de la musique, choisir son mari, ne plus vivre dans la peur des dénonciations...)

Elle va rencontrer Alex... Alex qui va lui ouvrir les portes du monde, de la vie réelle, celle que les gouvernement lui interdit de vivre.

Elle va en arriver à un point où elle va devoir prendre la décision de rester et subir son protocole ou partir, devenir une paria et vivre comme elle le voudrait!

Une histoire comme j'aime: du suspense, des émotions, de la crainte, une très belle histoire d'amour!
cookies72
cookies72
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 47
Messages : 278
Date d'inscription : 07/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Dim 3 Nov 2013 - 11:38

AAAAH, je l'ai enfin ! Je l'ai acheté d'occasion avant-hier, je suis ravie Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Jane Grey le Dim 30 Mar 2014 - 11:27

Quand je m'intéresse au genre dystopique, je m'attends souvent à quelque chose de grandiose. Au risque, la plupart du temps, d'être déçue par la suite. Visualiser la fin qu'un livre peut atteindre emmène souvent à espérer beaucoup plus qu'il ne peut vous donner et il vous faut donc être indulgent envers ce livre. D'autant plus que chaque livre est unique et chacun vous apporte quelque chose de nouveau, de quelque manière que ce soit. Quand j'ai vu que ce livre était une romance, je savais qu'il y avait différents types de romances dans le genre dystopiques. Dont le fameux triangle amoureux dont on ne sort plus depuis la sortie du fameux Twilght. Prenons des exemples : Hunger Games et La sélection ne sont-ils pas eux même des triangles amoureux ?

J'étais heureuse de découvrir que ce livre ci s'intéressait seulement à une histoire d'amour, et ce, qui plus est, dans une societé particulière ou, justement, l'amour est interdit. On est donc bien dans le style dystopique puisque depuis des dizaines et des dizaines d'années, on fait croire à la population que l'amour, ou amor deliria nevrosa, est une affreuse maladie dont les gens atteints meurent inévitablement. Lena, fait partie de cette population à qui l'on a fait croire ceci. Elle a grandi dans cette societé ou l'amour est interdit et ou ceux qui aiment ou s'approchent trop près de l'amour, finissent dans des Cryptes, ou sur une chaise éléctrique. Sa propre mère s'est d'ailleurs suicidée pour éviter cette fameuse opération, celle qui, lors de vos dix-huit ans, est censée vous guérir pour toujours de la maladie.

Mais est-ce une véritable guérison ? Ou l'inhibition de tout sentiment ? Est-ce le plongeon dans un univers brumeux dont vous ne sortez jamais, et dans lequel vous ne ressentez plus rien, ou est-ce la véritable éradication de l'amour ? Dans le livre, il est dit que le véritable ennemi de l'amour est l'indifférence, et c'est ce que l'on découvre dans cette lecture. Après cette fameuse opération, la plupart des humains restent indifférents à tout ce qui les entourent, voilà pourquoi ils ne voient pas que l'amour peut foisonner à tout moment. A mon avis, il n'y a jamais de réelle guérison à l'amour. Lena découvrira à ses risques et périls cette societé emplie de mensonges.

J'ai apprécié cette percée dans ce monde. Si l'héroine est véritablement le cliché de la fille peureuse et peu sure d'elle, qui prend confiance en tombant amoureuse, petit à petit, j'ai tout de même aimé la manière dont elle raconte les choses. Car finalement, le livre est écrit avec un certain naturel, et les tabous sont évités. Le coté un peu naïf que laisse parfois ressentir l'héroïne permet de décrire le plus parfaitement ses sentiments, et en tant que lecteurs, on peut alors réellement comprendre l'horreur d'avoir vécu au milieu de tels mensonges. Car en tombant amoureuse avant l'opération, ce qui est un énorme risque, Lena va découvrir tout le monde qui a toujours été à portée de sa main, mais qu'on lui a toujours interdit.

J'aime cette perspective que rien n'est impossible, que personne ne peut nous imposer des frontières (notons que la ville de Portland est comme barricadée et entourée de murs, et de barrières éléctrifiées censées empêcher les habitants de rejoindre la nature), que nous sommes leaders de notre propre vie, et que nous devons guider notre vie nous même et selon nos choix. Je pense sincèrement que toute la morale du livre résulte en ces phrases. L'amour est un élément central dans le livre, et il est nécéssaire à toute vie, c'est un contact avec autrui, c'est ce qui nous maintient humains, qui révèle nos sentiments. Lena se sent d'ailleurs plus vivante au fur et à mesure qu'elle vit sa romance avec Alex. Si, au départ, je considérais cette romance comme simpliste et très stéréotypée, j'avoue qu'on se laisse petit à petit entrainer dans cet amour particulier. Et quoi de mieux qu'un amour interdit pour donner encore plus envie de s'aimer ? Quoi de plus fulgurant que quelque chose de tragique, dans un esprit un peu Roméo et Juliette ? Quoi de plus inévitable que cette violation des lois les plus impossibles ?

La seule chose que je reproche au livre c'est ce manque d'action. Il est vrai que l'on est au coeur des sentiments de l'héroïne qui se livre tout au long de son livre. Au coeur de sa famille, de ses proches, de sa meilleure amie et de sa romance. Les scènes d'action sont présentes mais je les ai trouvées trop courtes et parfois manquantes. Le livre aurait été véritablement parfait s'il en avait contenu plus. Il reste bien tenu, avec une jolie plume, mais il traine un peu sur les débuts, et, si la fin est vraiment haletante, il n'y a que en cette fin que j'ai trouvé l'étincelle que je cherchais, ce petit plus qui rend un livre superbe, et j'aurais aimé avoir ce genre de scènes un peu plus souvent dans le livre. Je ne vais pas spoiler, évidemment, et je vous laisserai le loisir de découvrir cette fameuse fin.

Sachez donc que ce livre est bien caractéristique des dystopies et que l'on découvre les mensonges de ce monde au travers une héroïne qui se révèle petit à petit, même si elle reste trop classique en son genre. Je pense que l'auteur peut encore nous surprendre dans le prochain tome, et qu'elle nous réserve d'autant plus de surprises, du moins, c'est ce que j'attends du second tome !
Jane Grey
Jane Grey
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV

Féminin Age : 22
Messages : 501
Date d'inscription : 29/04/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : étudiante en philosophie

http://awordnation.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 8:46

D'après le résumé, ça a l'air super !!! Peut être que j'achèterai ça après divergente Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par merryfantasy le Mar 13 Mai 2014 - 22:22

J’avoue, ces derniers temps je n’ai pas vraiment la tête à lire une anticipation. En ce moment, je veux du thriller. Donc j’ai lu, j’ai apprécié, mais je ne suis pas rentrée immédiatement dedans. Imaginez un peu : il m'a fallu au moins cinq minutes pour m'y mettre ! Cinq ! Et finalement, ce roman a su me tirer de mes frissons pour m'emporter dans un tourbillon d’émotions ! Imaginez un peu le revirement dans ma tête !

Quelle beauté ! Quelles surprises aussi, que de découvrir ce monde atroce où les gens sont catatoniques, car privés de ce qui fait d’eux des êtres humains : l’amour, mais aussi leur libre arbitre. Chapeau bas à l’auteur d’avoir pu imaginer ce monde, mais aussi les conséquences de cette lobotomisation qu’est le Protocole. Les gens ont été peints avec tellement de détails que je pense sincèrement que l’auteur a réellement expérimenté le Protocole sur des humains pour pouvoir les décrire avec le plus de précision possible ! Oui, oui ! Quant au final, il est haletant, époustouflant ! Pour reprendre une des expressions clefs du roman : c’est beau !

sur mon blog
merryfantasy
merryfantasy
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 33
Messages : 139
Date d'inscription : 28/09/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Informaticienne

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Walkyrie le Sam 2 Aoû 2014 - 17:26

Un roman au sujet de fond intéressant mais qui démarre bien trop lentement.

Magdalena, dit Lena, est une jeune fille qui a bientôt 18 ans et doit donc prochainement subir la "guérison" pour éviter d’attraper le mal absolu : l’amour. Ensuite, sa vie sera régie de manière prédéfinie ; un mari et une orientation professionnelle lui seront associés en fonction des résultats de son examen définitif. Lena a hâte que cette nouvelle vie démarre, excluant son passé peu reluisant ; une mère ayant sombrer suite à la mort de son père et une sœur ayant affecté le mal avant de subir la "procédure". Jusqu’au jour où elle rencontre Alex, là toutes ses idées préconçues volent en éclat.

Un roman basé sur une histoire de fond intéressante, un monde où l’amour et les émotions sont complètement occultés après une "procédure" subie par la population vers l’âge de 18 ans et interdits, sous peine de conséquences graves, à ceux qui ne l’ont pas encore subis. Taire les émotions semble avoir engendré une froideur et des automatismes à la population qui accepte leur train de vie imposé et leur quotidien redondant. La population est soit-disant protégée par des milices semblant se satisfaire dans la violence de leur punition.

Lena vit dans ce monde et accepte ces lois invraisemblables qu’elle soutient. A bientôt 18 ans, elle aspire à retrouver une paix et un bonheur soit disant promis après la Guérison. Bien sous tout rapport, elle est élevée par sa tante depuis le suicide de sa mère, gravement "malade". Elle a d’autant plus la pression de réussir ces examens finaux, que les rumeurs circulent bon train sur sa famille. Elle est amie avec Hana, grande et d’une beauté indéniable, mais ayant aussi une joie de vivre inépuisable. Elles courent régulièrement ensemble pour de rares moments de liberté. Le jour où elle passe ses entretiens, le bâtiment est envahi par des bovins et elle aperçoit un jeune homme riant de cette mésaventure. Les rumeurs font état d’une intervention des "Invalides", des personnes non immunisées vivant dans "la nature", officiellement il ne s’agit que d’un échange de marchandises. Hana et Lena doutent de cette version officielle et s’aventurent près des laboratoires, où elles rencontrent Alex, le gardien du site qui n’est autre que le jeune homme que Lena a vu le jour de ses examens. Alex porte la marque des guéris et trouble de manière inconvenable Lena.

De manière générale, le roman porte une trame intéressante mais les descriptions successives alourdissent le récit qui est bien lent à démarrer. L’action ne démarre finalement qu’une fois la fin du roman atteint. Par ailleurs, la relation entre Lena et Alex passe bien trop vite du rejet de Lena vis à vis de ses sentiments à son acceptation d’une relation amoureuse. C’est peu crédible, une jeune fille formatée dans des croyances tel que l’amour est mal et intolérable, que c’est une maladie grave pouvant vous mener à la mort, se met à embrasser aussi rapidement un jeune homme, alors qu’elle n’avait jamais parlé à un garçon plus de 5 minutes et le plus souvent par courtoisie. Ensuite, la relation des deux jeunes gens est plutôt innocente et fait penser à une relation d’amour adolescente plus qu’à une relation d’amour pré-adulte. Ceci est toutefois compréhensible au regard du passé de Lena, Alex souhaitant la protéger avant tout. Malgré tout le comportement enfantin et capricieux de Lena peut quelque fois paraître très agaçant ! Il est tout de même intéressant de suivre les désillusions de Lena face à la réalité du monde qu’elle a toujours connu, que ce soit au niveau des lois ou des personnes de sa famille.

Concernant, le style de l’auteure, c’est assez simple, une écriture posée sans être trop travaillée non plus, accessible au plus grand nombre. C’est un roman qui se lit vite. Le fait de présenter à chaque début de chapitre un extrait de l’ouvrage régissant les lois du monde décrit permet au lecteur de prendre conscience de l’extrémité des convictions de cette société.

En bref, un roman lent avec peu d’action et peut-être un peu trop innocent pour un public adulte. Il se destine définitivement à un public jeune (15/25 ans environ). La fin fait cependant relever le niveau puisqu’il devient plus haletant dans les 20 dernières pages avec un dénouement qui suscite fortement l’intérêt et la curiosité sur l’avenir des personnages.
Walkyrie
Walkyrie
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 35
Messages : 580
Date d'inscription : 05/02/2014
Localisation Sud Clermont Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ingénieure

http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par M&Tass le Jeu 30 Oct 2014 - 16:53

Wow cette trilogie est vraiment dans mon TOP 5 de mes romans préférés !!! Very Happy J'ai dévoré les 3 tomes en très peu de temps ! Dès les premières pages je suis tout de suite embarquée dans l'histoire. Faut vraiment que je me les achète pour pouvoir les relire une autre fois !

Pour moi c'est un gros 5/5 aimer

_________________

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Mtass-11
M&Tass
M&Tass
Spécialiste JEUNESSE/YOUNG ADULT
Spécialiste JEUNESSE/YOUNG ADULT

Féminin Age : 29
Messages : 2862
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation Canada
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Équitation, photographie, séries TV, lecture

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Invité le Mar 15 Sep 2015 - 17:27

Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par M&Tass le Mar 15 Sep 2015 - 17:47

Comme je te comprends, ça été un énorme coup de coeur pour moi aussi Very Happy Un livre juste génial !

_________________

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Mtass-11
M&Tass
M&Tass
Spécialiste JEUNESSE/YOUNG ADULT
Spécialiste JEUNESSE/YOUNG ADULT

Féminin Age : 29
Messages : 2862
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation Canada
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Équitation, photographie, séries TV, lecture

Revenir en haut Aller en bas

DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver - Page 3 Empty Re: DELIRIUM (Tome 1) de Lauren Oliver

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum