Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LA MAISON DANS LAQUELLE de Mariam Petrosyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AVEZ-VOUS AIMÉ CE LIVRE ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

LA MAISON DANS LAQUELLE de Mariam Petrosyan

Message par PrettyDarkInk le Ven 18 Mar 2016 - 18:59



Résumé

Dans la Maison, vous allez perdre vos repères, votre nom et votre vie d’avant. Dans la Maison, vous vous ferez des amis, vous vous ferez des ennemis. Dans la Maison, vous mènerez des combats, vous perdrez des guerres. Dans la Maison, vous connaîtrez l’amour, vous connaîtrez la peur, vous découvrirez des endroits dont vous ne soupçonniez pas l’existence, et même quand vous serez seul, ce ne sera jamais vraiment le cas. Dans la Maison, aucun mur ne peut vous arrêter, le temps ne s’écoule pas toujours comme il le devrait, et la Loi y est impitoyable. Dans la Maison, vous atteindrez vos dix-huit ans transformé à jamais et effrayé à l’idée de devoir la quitter.

Ensorcelante évocation de l’enfance et de l’adolescence, La Maison dans laquelle est un chant d’amour fantastique à cet âge ingrat et bienheureux, à ses exaltations et ses tragédies, au sentiment de frustration et de toute-puissance qui le traverse. Mariam Petrosyan a réussi à créer un univers bariolé, vivant et poétique, pétri de cette nostalgie et de cet émerveillement que nous avons tous au fond de nous et qui fait que, parfois, nous refusons de grandir et d’affronter la brutalité du monde qu’on appelle la réalité.


960 pages
19 février 2016
24,50e
Monsieur Toussaint Louverture

_________________
Mon blog

avatar
PrettyDarkInk
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 1276
Date d'inscription : 06/09/2013
Localisation Poudlard
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante

http://lamagiedespages.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA MAISON DANS LAQUELLE de Mariam Petrosyan

Message par Distact le Ven 18 Mar 2016 - 19:10

Je dois avouer que le livre en lui-même est magnifique! La couverture est un peu granuleuse, on dirait que le titre est écrit à la craie, il y a de petites incrustations de brillants et le dos est entièrement recouvert du titre, du nom de l'auteur ainsi que du nom de la maison d'édition , le tout écrit plusieurs fois. L'intérieur est aussi soigné avec des indications sur le papier utilisé, la police utilisée, le nombre de pages, le poids et les mesures, bref en tant qu'objet j'adore le livre.
Le début est un peu ardu , après un préambule pour situer la maison, un jeune qui vit dans la maison, Fumeur, nous décrit sa situation. On se retrouve dans une maison avec des jeunes qui sont organisés en groupes, ceux-ci se distinguent par leurs tenues, leurs habitudes, et d'autres caractéristiques assez particulières. Ce n'est qu'au bout d'un long moment qu'on se rend compte qu'ils ont tous un handicap ( mais j'ai l'impression que c'est secondaire dans l'esprit de l'auteur ). Fumeur est un peu à notre image, il ne comprend pas comment ça fonctionne, pourquoi il y a des groupes, qui commande, où sont les responsables?
Au début, j'étais perdue et perplexe, je n'arrivais pas à situer l'époque, si c'était imagé ou si c'était du fantastique. Et il m'a fallu plus de la moitié du livre pour me faire un avis sur la question.
Il y a aussi plusieurs narrateurs, qu'on distingue à chaque début de chapitre mais aussi plusieurs époques, et ça on doit le deviner!!
La première moitié du livre est très bizarre, avec une ambiance très lourde, des jeunes qui vivent un peu n'importe comment. Il y aussi des superstitions, des croyances, une forêt qui prend possession de la maison, une maison qui a ses propres règles, des jeunes qui s'égarent on ne sait où. Ils ont leurs propres règles selon les groupes, et c'est un peu l'anarchie.
A la deuxième moitié du livre on commence à un peu mieux cerner les choses ( mais sur 960 pages ça fait un peu long!), à moins qu'on ne finisse pas s'habituer à cette ambiance très particulière. On distingue un peu mieux les différents groupes, les chefs, mais aussi les pathologies de chacun ce qui influence leurs comportements car les années passent et leurs départs s'organisent. Les adultes sont un peu plus présents et on comprend un peu mieux la volonté de ces jeunes de faire comme s'ils étaient sans importance. Les responsables n'en ont que le nom et ne se préoccupent absolument pas de ces enfants; sauf un qu'ils ont surnommé Ralph. Il faut aussi dire que chacun est appelé par un surnom et ce surnom peut varier selon les évènements ( ce qui a tendance à nous perdre un peu plus!)
L'écriture est vraiment très belle, avec de la poésie, de l'imagination, mais aussi de l'impertinence, de l'irrévérence, un monde vraiment à part à l'image de l'adolescence.
C'est un livre unique, qu'on ne peut ranger dans aucune catégorie, un monde assez particulier, rehaussé par une écriture très subtile et qu'on ne peut pas résumer car l'étrangeté vient de ce que ça ne se rapproche d'aucun autre écrit.
avatar
Distact
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 50
Messages : 2479
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation Auvergne
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Commerçante, et lectrice

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum