Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

M LE MARI de Marcela Iacub

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AVEZ-VOUS AIMÉ CE LIVRE ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

M LE MARI de Marcela Iacub

Message par PrettyDarkInk le Sam 5 Mar 2016 - 13:33



Résumé

Je crois qu’on s’est mariés un 2 juillet. J’étais tout en noir et le costume du futur époux était trop large. J’avais l’allure d’une veuve et lui d’un singe déguisé en humain. « Mais il est où, l’heureux élu ? », nous demanda le maire qui avait pris le fiancé pour mon jeune frère ou pour mon secrétaire. Pour se rattraper, il a fait un discours si spirituel que tout le monde a éclaté de rire. Qu’avait-il dit au juste ? Impossible de m’en souvenir.


220 pages
7 janvier 2016
16,95€
Michel LAFON

_________________
Mon blog

avatar
PrettyDarkInk
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 22
Messages : 1276
Date d'inscription : 06/09/2013
Localisation Poudlard
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Etudiante

http://lamagiedespages.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: M LE MARI de Marcela Iacub

Message par Walkyrie le Sam 5 Mar 2016 - 15:19

Un roman intéressant mené de front par une femme intellectuelle et intelligente, une femme séduisante qui rencontre son succès dans sa vie professionnelle tant sur la recherche que dans la publication de ses écrits. Elle est mariée à un homme intellectuel et universitaire également, non reconnu par ses pères, un succès qu’il pensait pourtant, plus jeune, aisément réussir. Alors que son mariage bat sérieusement de l’aile, un sérial killer sévit dans le quartier. Le doute s’installe dans la tête de l’héroïne le jour où, seule et n’ayant plus envie de ruminer, elle s’amuse à le profiler…

A travers l’histoire de son personnage principal, l’auteure détruit les faux semblants du mariage et attire l’attention sur ce continuel débat qu’est la réussite de la femme par rapport à celui de son conjoint ou mari, sur le fait que ce soit la femme qui entretienne le couple et non l’inverse. Sous cet aspect, le récit se révèle féministe. Au sein de son mariage, la femme ait bien ancré dans son monde, elle a des œillères vis-à-vis de son mari dont la jalousie devient disproportionnée face à la réussite de sa femme, une distance se met en place au fur et à mesure, les doutes s’installent, les mensonges s’accumulent, les révélations sont destructrices, les apparences sont souvent trompeuses et les non dits révélés prennent une ampleur conséquente. De là le conflit est sans retour. Comment réagir face aux révélations accablantes quand on aime ? L’amour peut-il tout pardonner ?

On suit aussi les relations de cette femme avec les autres : ses amis entre autre mais aussi avec un journaliste à qui elle demande conseil, elle semble souvent détachée, à distance de ceux qui l’entourent. L’écriture et la pensée prenant le pas sur le reste de sa vie et ses échanges sociaux.

Et puis en parallèle de toutes ces réflexions philosophiques, il y a la présence menaçante d’un sérial killer qui commet un crime près de l’habitation de l’héroïne. Cette dernière prend goût à décortiquer la psychologie de ce tueur anonyme qui aime envoyer des lettres littéraires. Mais peu à peu la ressemblance avec un proche s’épaissie, les doutes s’installent. Qui est ce tueur ? La folie s’insère t-elle en elle ? Les discours des uns et des autres se heurtent et l’héroïne ne sait plus sur quel pied danser.

Le roman est vraiment prenant voire très haletant sur le dernier tiers ! C’est très bien écrit, la plume de l’auteure est fluide, intelligente et agréable à lire (ou à découvrir comme c’est mon cas). Au départ, on se demande où elle veut nous amener, quelques longueurs ici et là nous ennuient, mais très vite, par la simplicité d’une réflexion, elle nous alpague dans cette histoire. Les mots sont vite imprégnés, les phrases défilent et les pages sont dévorées ! C’est assez remarquable. Elle déroute et balade le lecteur. Un roman qui tout du long nous questionne : Qui est vraiment le mari de cette femme ? Qui est vraiment cette femme ? Baigne t-on dans sa folie ? Essaie-t-on de la rendre folle ? De nous faire croire qu’elle l’est ? Est-elle menacée ? ou bien l’affaire du sérial killer n’est-il qu’un fait divers indépendant du questionnement de la femme ?

En bref, un ouvrage bien construit, intelligemment mené et qui ouvrira le lecteur sur certaines réflexions liées au couple et à la femme tout en le stressant de l’ombre menaçante d’un serial killer. Un contraste saisissant et plutôt bien réussi par l’auteure. Une très belle découverte !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour leur confiance dans ce partenariat.
avatar
Walkyrie
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 33
Messages : 580
Date d'inscription : 05/02/2014
Localisation Sud Clermont Ferrand
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ingénieure

http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum