Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre Avis

JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_lcap0%JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_lcap0%JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_lcap100%JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_lcap0%JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_lcap0%JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati Empty JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati

Message par Invité le Jeu 29 Oct 2015 - 11:04

JAYNE MANSFIELD 1967 de Simon Liberati 9782290054475_1_75

Résumé
Aux basses heures de la nuit, le 29 juin 1967 sur un tronçon de la route US 90 qui relie la ville de Biloxi à la Nouvelle Orléans, une Buick Electra 225 bleu métallisé, modèle 66, se trouva engagée dans une collision mortelle.»
Dans cette Buick broyée se trouvait une femme, une "Hollywood movie star" de trente-quatre ans, danseuse nue à Las Vegas, célébrissime sex-symbol des années 50.
Simon Liberait ressuscite Jayne Mansfield, l'actrice méconnue la plus photographiée au monde, fouille amoureusement dans les recoins les plus ténébreux de sa vie, retrace ses dernières heures en plein été hippie, qui disent aussi le crépuscule de l'âge d'or hollywoodien.
Au programme : perruques-pouf, LSD 26, satanisme, chihuahuas, amants cogneurs, vie désaxée, mort à la James Dean, cinq enfants orphelins et saut de l'ange dans l'underground.Une oraison funèbre et morbid chic dans la droite ligne de Truman Capote et Kenneth Anger.


157 Pages
6,90
8 Septembre 2012
HORIZON ILLIMITE

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum