Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LA MORT EST MON METIER de Robert Merle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_lcap0%LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_lcap100%LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_lcap0%LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_lcap0%LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_lcap0%LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Empty LA MORT EST MON METIER de Robert Merle

Message par Jane Grey le Sam 30 Mai 2015 - 23:53


LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Lndnkl10

Résumé

Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s'éclaira...- Le Führer, dit-il d'une voix nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe.Il fit une pause et ajouta : - Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.Je le regardai. Il dit sèchement : - Vous avez l'air effaré. Pourtant, l'idée d'en finir avec les Juifs n'est pas neuve.- Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu'on ait choisi…



348 pages
Gallimard
26 avril 1976
8 euros
Jane Grey
Jane Grey
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV

Féminin Age : 22
Messages : 501
Date d'inscription : 29/04/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : étudiante en philosophie

http://awordnation.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Empty Re: LA MORT EST MON METIER de Robert Merle

Message par Jane Grey le Sam 30 Mai 2015 - 23:56

Pour une fois, j’ai décidé de passer de l’autre coté. Ce livre est le récit de la vie d’un nazi, un haut dignitaire, qui plus est. Il raconte non pas les misères d’un déporté, mais les difficultés techniques qu’un homme a eues pour mettre au point la Solution Finale. Culpabilité, Dégoût, Interrogations… Le lecteur ne sait plus que penser, une fois le livre terminé.

J’ai beaucoup aimé ce livre qui est très différent de l’ordinaire. Je savais qu’il était difficile de lire ce livre, parce-que les descriptions objectives peuvent choquer… Mais il en faut beaucoup pour me choquer. Je dirai donc que si on prend le livre par la moitié : la première partie ne m’a pas posé de problème, on y lit la montée au pouvoir de Rudolf, qui passe de grade en grade; mais la seconde partie, par contre, est beaucoup plus riche en émotion : elle concerne la partie de sa vie ou il règne sur Auschwitz, et pendant laquelle il doit mettre au point la Solution Finale. On fait donc face à des descriptions objectives des mécanismes barbares du génocide : « gazage », « cheminées », et « douches », apparaissent à profusion.


Ce qui est problématique dans ce livre, c’est son aspect objectif. Jamais Lang ne donnera son opinion sur ses actions : le fait qu’il tue des milliers et des milliers de Juifs ne lui pose pas de problème, car il obéit seulement à des ordres. Tout ce qu’il fait, c’est à dire ses recherches pour trouver la « méthode la plus efficace », il ne le fait que parce-que l’on compte sur lui. Dans la première partie du livre, de la même façon, il cherche à partir en guerre, parce-qu’il rêve d’être un soldat. Lang est donc un personnage qui suit sans cesse l’impératif catégorique, et qui est extrêmement patriotique.


C’est pourquoi ce livre à la capacité d’énerver son lecteur. Dans mon cas, je voulais connaitre son avis sur la chose. Mais le personnage de Lang est si déshumanisé qu’il agit comme un robot programmé pour une certaine tache. A la fin du livre, il reconnait que ce qu’il fait ne lui plait pas, mais qu’il agit selon les « ordres ». Ainsi, il pourrait même tuer son propre fils si on lui en donnait l’ordre. Pour lui, la question n’est pas de savoir ce qui est bien, ou ce qui est mal, mais de faire son devoir.


C’est là ce qui est le plus terrible, quand on sait que ce genre de comportements ont emmené au génocide. Mais en ce qui concerne cet officier là, il est très intéressant d’avoir pu suivre sa vie tout au long du livre. On observe combien son père, semblable a un tyran, imposait des règles absurdes dans la maisonnée, et combien il terrifiait son fils (Lang, en l’occurence). Or, à plusieurs reprises dans le film, ce père si redoutable revient hanter l’officier Lang. En réalité, de la même façon que son père qui est attaché à la religion, Lang, lui, est attaché à l’Allemagne. Sa religion, c’est le patriotisme. Et à travers le patriotisme, il diabolise « le Juif ». Cette idéologie absurde le rend finalement semblable à son père, qui l’effrayait tant. Il est même pire que son père, car il commet le crime de l’humanité.


Pourtant, c’est cette formation que son père lui a apportée malgré lui, qui le rend ainsi. Et c’est en fuyant l’image de son père que, paradoxalement, il la rejoint, et devient plus terrible que lui encore. On observe avec horreur comment il force un de ses sous-officiers à rester responsable des immolations, amenant celui-ci à se suicider.


Ce livre est donc difficile à lire par moment, car le vocabulaire est employé sans tabou, et que l’aspect technique de cette incroyable tuerie est décrite point par point. Je voudrais souligner combien ce livre est riche, avec tant de détails qu’il est une véritable source documentaire sur cette histoire des camps de la mort. Mais il faut parfois avoir l’estomac bien accroché, et je pense qu’il faut une certaine maturité au lecteur pour pouvoir lire le livre dans son intégralité.


Un autre point sur lequel je voudrais me pencher : celui de la place du lecteur. En lisant ce livre, on rencontre les difficultés posées à Lang, des difficultés techniques et hiérarchique. Et inévitablement, en lecteurs curieux, on se demande « comment va-t-il faire ? ». Ce type de questions éveille un drôle de sentiment : pas forcément de la culpabilité, mais la position que l’on a est ambiguë. Sachant que l’on lit un livre, on cherche un dénouement, mais sachant que les faits sont réels, on trouve cela affreux. On est donc dans une position difficile : coupable de vouloir savoir, avide de connaitre les détails. Et pourtant, cette réaction est normale : nous sommes des lecteurs et le passé est une chose importante qu’il faut absolument transmettre.


L’écriture de Robert Merle, son narrateur objectif, nous permettent de nous imaginer le personnage froid qu’était Lang. Pas de sentiments évoqués, pas beaucoup de sensations, juste une obéissance quasi-mécanique qui le font apparaitre comme une machine à obéir, et qui nous donnent l’impression d’être dans la Lager, comme un fantôme. Nous nous retrouvons donc à observer sans jamais rien dire, à voir la vie de Lang sans que jamais celui ci ne se demande : je dois le faire, mais est-ce raisonnable ? Est-ce bon ? Est-ce que je le veux vraiment ?

Malheureusement, rares sont les dignitaires nazis qui se sont posés ces questions là. Beaucoup, de par l’idéologie nazie même, pensaient cela bon. On ne pourra évidemment jamais changer les faits passer, mais cette lecture est indispensable, pour comprendre, mais aussi pour transmettre ce qui ne doit pas être oublié.
Jane Grey
Jane Grey
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV
INFOGRAPHISTE & Spécialiste SERIES TV

Féminin Age : 22
Messages : 501
Date d'inscription : 29/04/2013
Localisation Toulouse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : étudiante en philosophie

http://awordnation.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Empty Re: LA MORT EST MON METIER de Robert Merle

Message par Llhyn le Mer 28 Sep 2016 - 16:02

J'ai lu ce livre il y a quelques temps maintenant... Il me fallait prendre du recul par rapport à cette histoire. En effet, passer de l'autre côté, connaître ceux qui ont accepté et participé à l'extermination des juifs, c'est un positionnement qui n'est pas si facile.

A vrai dire, je ne sais toujours pas quoi en penser. Je connais l'Histoire et ses horreurs. Mais j'aurais peut-être attendu à avoir des indices sur les raisons sur le pourquoi c'est arrivé, pourquoi tant de personnes ont aidé ce génocide... Mais, même après réflexion, je n'approche pas d'un pouce d'une explication.

En effet, on suit l'histoire de Lang, de son enfance à sa condamnation... Mais le choix de ce type personnage rend impossible au lecteur d'avoir, ne serait-ce qu'un brin d'empathie pour lui. Je sais que cela peut paraître horrible de vouloir essayer de comprendre, de vouloir entendre les excuses de ces monstres... Bref, Lang n'agit vraiment pas en humain, mais en robot. On ne comprend pas ses actes ni ses décisions. D'ailleurs, Lang ne semble éprouver aucune émotion par rapport aux ordres qui lui sont donnés ou bien même par rapport aux gens qui les entourent. Et je pense que cela manque. Tout cela rend le roman très froid.

Malgré tout, c'est un roman qui se lit très facilement. Peut-être car la narration du génocide juif est rarement du point de vue des nazis et que cela permet d'avoir des détails sur le déroulé des événements qu'on a pas l'habitude de lire.

J'ai apprécié ce roman, mais il m'a manqué quelque chose, que j'attendais.
Llhyn
Llhyn
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 29
Messages : 692
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation Bretagne

https://laviesurpause.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

LA MORT EST MON METIER de Robert Merle Empty Re: LA MORT EST MON METIER de Robert Merle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum