Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

L'IMMEUBLE YACOUBIAN d'Alaa El Aswany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE AVIS ?

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

L'IMMEUBLE YACOUBIAN d'Alaa El Aswany

Message par seshat le Sam 18 Avr 2015 - 14:46


Résumé
Construit en plein cœur du Caire dans les années 1930, vestige d'une splendeur révolue, l'immeuble Yacoubian constitue un creuset socioculturel très représentatif de l'Egypte du XXIe siècle naissant. Dans son escalier se croisent ou s'ignorent Taha, le fils du concierge, qui rêve de devenir policier ; Hatem, le journaliste homosexuel ; le vieil aristocrate Zaki, perdu dans ses souvenirs ; Azzam, l'affairiste louche aussi bigot que lubrique ; la belle et pauvre Boussaïna, qui voudrait travailler sans avoir à subir la convoitise d'un patron... Témoin d'une époque, Alaa El Aswany pose, sans juger, un regard tendre sur des personnages qui se débattent tous, riches et pauvres, bons et méchants, dans le même piège, celui d'une société dominée par la corruption politique, la montée de l'islamisme, les inégalités sociales, l'absence de liberté sexuelle, la nostalgie du passé. Mais ce roman n'aurait pas conquis un tel nombre de lecteurs dans le monde entier s'il se contentait d'évoquer l'Egypte au tournant du millénaire : en digne héritier d'un Dostoïevski comme d'un Zola ou d'un Mahfouz, c'est bien de l'homme que nous parle Alaa El Aswany, de ses vices et de ses faiblesses, de ses rêves et de ses échecs, et le miroir qu'il tend, pour indulgent qu'il soit, n'en est que plus effrayant.


324 pages
Éditeur : Actes Sud
(28 septembre 2007)
Collection : Babel
8.70 €
avatar
seshat
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 41
Messages : 466
Date d'inscription : 31/07/2013
Localisation FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'IMMEUBLE YACOUBIAN d'Alaa El Aswany

Message par seshat le Sam 18 Avr 2015 - 14:52


Mon avis :
Tout d'abord merci à M. pour cette jolie découverte puis merci à Alaa El Aswany pour les youyous. Oui, oui, pour les youyous, ceux qui égayent les dernières pages, voyez-vous j'en avais sérieusement besoin...

Voilà donc l'histoire de l'immeuble Yacoubian, au cœur du Caire et au tournant du millénaire ; en ses murs vivent tous les protagonistes du roman, des appartements bourgeois aux cabanes pauvres de la terrasse. Là se croisent le fils du concierge, sa petite amie un peu trop jolie, un journaliste homosexuel, un vieil aristo en mal d'affection, un homme d'affaire peu honnête, sa seconde femme...

En nous contant une tranche de vie des différents habitants l'auteur dresse un portrait de la société égyptienne : inégalité et discriminations sociales, corruption, brutalité policière, homosexualité interdite et brimée, lubricité, misère sexuelle, cruelle condition des femmes, montée de l'islamisme. Il ne nous épargne rien. Sans complaisance, mais surtout sans juger, il expose les turpitudes des plus riches, les souffrances des plus faibles.

Chacun s'attachera à un personnage en particulier. Personnellement c'est le jeune Taha qui m'a le plus touchée. Taha, le fils du concierge, il n'est rien, il n'est le fils de personne... mais Taha a réussi son bac brillamment et rêve d'un avenir meilleur. Il postule à l'école des officiers de police. Sauf que le fils de personne ne rejoint pas les rangs d'une telle institution, même s'il en est capable, s'il ne démérite pas. Injustice, inégalité des chances, ascenseur social inexistant, un moins que rien n'a pas ce genre d'ambition. Alors certains sauront écouter son désarroi, le guider sur un chemin où sa naissance n'est pas un frein à ses ambitions... Au premier prêche pour le djihad, il est déjà conquis à la cause. Il est si perdu ce môme, j'aimerais tant qu 'Alaa El Aswany lui écrive un avenir... Je tourne les pages sans vraiment y croire et ironie de la vie, des hasards des lectures, son destin trouve une résonance bien cruelle dans l'actualité. La veille du 7 janvier 2015, je lisais l'appel au Djihad du cheikh. Le 7 janvier... et je laisse le livre de côté, presque une semaine je crois. Puis je tourne à nouveau ses pages et je comprends que Taha est perdu qu'il aura son martyre . Je continue pourtant d'espérer qu'au détour d'une ligne quelqu'un lui tendra la main, le sauvera, lui et ceux qui seront de l'autre côté de son arme... C'est dans cet état d'esprit que je finis le livre. Bien sûr ceux qui l'ont lu comprendront pourquoi les youyous du dernier chapitre étaient les bienvenus.

Quel roman, quel écrivain ! Vous avez compris, je suis conquise, oui, je recommande sa lecture à 300 % !! Il est riche et puissant ce livre !! Les autres destins, eux aussi brillamment contés, et dont j'aurais pu vous parler, ne manquent pas d'intérêt c'est vrai, en particulier celui des femmes... Mais voyez-vous c'est pour Taha que j'ai tremblé...

PS : écrit en février 2015, je voulais me laisser le temps de la réflexion ou plutôt celui de la raison...Mais en fait je publie tel quel...

Ma note : 5/5 bien sûr !!

avatar
seshat
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 41
Messages : 466
Date d'inscription : 31/07/2013
Localisation FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum