Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALERA de Cayla Kluver

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_lcap46%ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_rcap 46% 
[ 6 ]
ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_lcap23%ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_rcap 23% 
[ 3 ]
ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_lcap15%ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_rcap 15% 
[ 2 ]
ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_lcap8%ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_rcap 8% 
[ 1 ]
ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_lcap8%ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Vote_rcap 8% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 13

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Karine le Jeu 30 Déc 2010 - 10:43

Rappel du premier message :

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 97827012


Résumé

La légende de la lune sanglante

À la perspective d’épouser l’homme que son père a choisi pour lui succéder à la tête du royaume d’Hytanica, la princesse Alera a la désagréable impression qu’on lui impose un destin dont elle ne veut pas.
Lorsque Narian, séduisant et mystérieux jeune homme originaire du royaume ennemi de Cokyri, arrive avec un passé obscur dont il refuse de parler, les nouveaux désirs d’Alera menacent alors de détruire le royaume.
La découverte du secret de Narian va plonger Alera dans un monde terrifiant de complots, de querelles familiales et de guerres ancestrales. Alera, désemparée, ne sait plus que croire, ni à qui elle peut encore faire confiance.



L'auteur

Cayla Kluver est née en 1992 dans le Wisconsin. Alera, qu’elle a écrit à l’âge de seize ans, a d’abord été publié en 2008 à compte d’auteur avant d’être remarqué par Amazon Encore, qui en a fait sa première publication en 2009. Alera est le premier volet d’une trilogie qui a été vendue dans une quinzaine de pays.

Editions : Le Masque
Collection : MsK
Date de Parution : 01/2011
Prix public : 17.50 €
454 pages


Dernière édition par Karine le Mer 18 Avr 2012 - 14:51, édité 1 fois

_________________
ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Karine10
Karine
Karine
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM
ADMIN & FONDATRICE DU FORUM

Féminin Age : 39
Messages : 18826
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation 2B (Haute-Corse)
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ADMIN du Forum

http://aimerlire.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas


ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par louve le Mar 1 Mar 2011 - 18:37

merci karine ^^
j'ai laissé la nuit faire son effet pour mieux rédiger ma critique à tête reposée Very Happy
louve
louve
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 1211
Date d'inscription : 11/12/2010

http://mort-sure.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Sherryn le Jeu 3 Mar 2011 - 13:53

Je l'ai eu en partenariat sur un autre forum donc je vous mets ma critique également :

Quand j’ai lu le résumé de ce livre, j’étais convaincue que ce serait l’histoire d’une princesse qui s’enfuit et devient guerrière par la force des choses, un scénario dans ce genre-là. Ce n’est absolument pas le cas ! C’est bien l’histoire d’une princesse, mais d’une princesse sage qui ne défie pas le destin mais se tourmente en espérant que les choses vont changer toutes seules. Tout au long du roman, on suit sa vie à la cour, et uniquement à la cour. Les hommes partent à la guerre mais elle ne fait que les attendre tout en vivant ses propres problèmes purement féminins : l’univers étant très inspiré du Moyen-Âge, les femmes sont soumises, portent de grandes robes et apprennent la broderie ; elles ne reçoivent aucune instruction et sont écartées de toutes les affaires politiques. Autant dire un monde sans grande originalité, malgré la sonorité plaisante des noms de personnes et de pays. L’aventure n’a pas sa place dans ce roman, et pour ainsi dire, l’action non plus : il s’agit essentiellement d’histoires de cœur, de rebondissements sentimentaux, de mystères de personnalité, etc. Après, ce constat n’est nullement péjoratif, dans la mesure où c’est bien fait dans son genre, et ce essentiellement grâce à la force d’évocation des protagonistes ! Chacun a sa personnalité bien définie, et on s’y attache très vite (ou pas, mais en tout cas on peut difficilement y rester indifférent). Et ainsi, on se surprend à s’identifier à eux, surtout à Alera, et à vibrer avec chacune de ses émotions. J’ai souvent eu le cœur serré à la lecture, et malgré l’épaisseur du livre je ne me suis pas ennuyée une seconde. À la fin, j’ai ressenti un sentiment de frustration et un réel désir de savoir la suite : je veux non seulement savoir ce qu’il va advenir d’Alera et Narian, mais aussi en connaître davantage sur London et Nantilam, ainsi que les Cokyriens en général. Certains points soulevés dans l’intrigue continuent de me sembler obscur, et j’ose espérer que le fait qu’ils soient restés dans l’ombre ne relève nullement d’un oubli mais sera révélé dans les volumes suivants. Que j’attends assez impatiemment, je dois bien l’avouer.
Sherryn
Sherryn
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 32
Messages : 820
Date d'inscription : 20/10/2010
Localisation Suisse
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Adepte de la Plume

http://sherryn.net

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par sakinia le Mar 29 Mar 2011 - 21:06

C'est bien qu'a son âge elle est réussi à faire connaître son livre Smile

sakinia
sakinia
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 25
Messages : 582
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation Sud
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : ~ Lecture

http://rever-en-lisant.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Invité le Mer 30 Mar 2011 - 14:21

Mon avis :
Alera est une jeune princesse, qui un jour, en compagnie de son mari, gouvernera le royaume d’Hytanica. Mais pour l’heure, elle commence sa dix-septième année et, doit dans l’année trouver un futur mari. Son père, le roi, lui destine Steldor. Mais ce dernier exaspère Alera, qui ne souhaite que le fuir. Nous apprenons l’histoire d’Hytanica, notamment la terrible guerre qui l’a opposé au royaume Cokyri. Et, alors que la princesse est au bal de ses dix-sept ans, le passé semble ressurgir et la menace pesé sur le royaume d’Hytanica.

Alera est ne princesse espiègle, vive et qui ne se laisse pas faire. Elle a un bon petit caractère et c’est d’ailleurs pour cette personnalité que je me suis attachée à elle. Bien qu’elle soit beaucoup plus jeune que moi, j’ai pu m’identifier à elle et m’imaginer à sa place. J’ai beaucoup aimé me balader avec elle dans le royaume d’Hytanica (le château, les jardins, la ville…). Les descriptions, qui je vous rassure ne sont pas lourdes ou trop nombreuses, apportent beaucoup au récit.
Dans ce premier tome, l’auteur plante le décor et nous présente Alera, sa famille, l’histoire et la vie d’Hytanica. C’est un royaume fascinant et qui, bien qu’imaginaire, ne semble pas si fantaisiste que ça. Il pourrait sembler totalement réel. Ce roman n’est pas de la fantasy pur et dur (magie, créatures magiques…) et du coup, je trouve que c’est un ouvrage agréable et passionnant. Par contre, j’ai l’impression, bien que l’on n’en sache que très peu sur le royaume de Cokyri, que ce dernier est plus magique, plus sombre. Dans le peu que nous en dit l’auteur, j’ai vraiment eu l’impression que Cokyri était l’opposé d’Hytanica. Autant Hytanica semble lumineuse, verdoyante, riche, autant Cokyri semble sombre, pauvre, voir malsaine… J’ai hâte de lire les tomes suivants pour en savoir plus.

L’auteur a écrit ce roman à l’âge de seize ans et, honnêtement à la lecture cela ne se ressent pas. La plume de l’auteur est fluide mais riche et d’une grande maturité. La lecture est très agréable et, la construction du récit est brillamment pensée. En fait, je n’avais pas envie d’arrêter de lire ; je voulais en savoir plus, retrouvé Alera… J’ai apprécié les moments passé en compagnie de Narian (le Cokyrien qui semble faire chavirer le cœur d’Alera, mais je ne vous en dirai pas plus). J’ai eu un vrai coup de cœur pour London, le « garde du corps » mystérieux et du coup charmant d’Alera, qui est même plus que ça : un ami. J’ai d’ailleurs eu mal au cœur, j’ai été attristée à un certain moment du récit (je ne vous dirai pas ce qui se passe, pour ne pas gâcher votre plaisir, mais c’est vraiment un moment du récit qui m’a fendu le cœur).
J’ai fermé ce roman il y a quelques minutes et, je n’ai qu’une envie, lire la suite. Les personnages me manquent déjà et j’ai énormément envie d’en savoir plus sur Cokyri.

Si vous n’avez pas encore lu ce roman, je vous le conseille vivement, car vous passerez assurément un merveilleux moment.
Je remercie Anne Blondat des Editions Le Masque, collection MsK, pour cette lecture enchanteresse et passionnante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par titepomme le Ven 13 Mai 2011 - 7:21

✭✭✭ Une héroïne insipide, des personnages superficiels, pour un roman quelque peu décousu qui manque de profondeur.
On saute du coq à l'âne pour certaines scènes. Le récit n'est pas toujours très cohérent (par exemple, en plein siège de la ville où le roi ordonne le rationnement de la nourriture, hop, une petite fête s'organise pour fêter l'anniversaire d'un des personnages...).
Certains non sens rendent ce récit peu intéressant.
Malgré tout, une trame intéressante, une prophétie sanglante. Ca aurait pu !
La jeunesse de l'auteure peut excuser ces "erreurs", même si certains autres jeunes auteurs ont réussi à rendre leurs romans captivant. En espérant qu'avec les années, elle acquerra plus de profondeurs dans ses romans. ✭✭✭

Note : 1/3
titepomme
titepomme
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 46
Messages : 646
Date d'inscription : 04/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2011 - 11:52

je viens de l'avoir je vais bientot mis mettre ca a l'air super !!!!!! vos avis donne vraiment envis!!!!
l'auteeur esst vraiment jeune et pour ceux qui ne le savant pas le tome 2 va sortir en anglais en juin 2011 donc avec une peu de chance on aura la suite tres vite!! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Invité le Dim 26 Juin 2011 - 14:12

je viens de le finir et j'ai adoré

J'ai beaucoup aimé l'intrigue que caula kluver a fait, c'est-à-dire une guerre entre deux royaumes qui est très bien tournée avec d'anciennes légendes et croyance ce qui colle parfaitement au monde qu'elle a inventé. Quelques révélations sont faite au fur et à mesure….. assez pour nous maintenir sur le qui-vive mais je trouve que dans ce roman on traite surtout des décisions importantes et de l'organisation social du royaume dans des scènes amusantes et pleines de répartie.

Le personnage d'Alera est tous bonnement génial, ses réflexions et ses choix entre vivre sa vie et les devoirs de son rang sont poignant et touchant. j'ai carrément détesté les ultimatums qu'on lui impose que j'en aurait pleurer. le personnage de sa sœur est plus candide qu'elle et donne une touche de fraicheur et de frivolité à ce roman jeunesse.
Pour ce qui est du personnage de Narian on apprend à le connaître lentement on se pose des questions et nos sentiments évoluent en même temps que ceux de la princesse. Il a beau avoir des défaut (peu loquace et un peu têtu) on l'apprécie énormément. Pour les personnage de sheldor j'ai eut du mal car même à la fin, je n'ai pas sut quoi en penser

je ne sais pas ce que l'auteur va décidé de l'avenir de nos héros dans son prochain tome mais moi j'ai hâte de le découvrir


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par petit-lips le Lun 27 Juin 2011 - 23:54

- Alera est la future héritière de royaume d'Hytanica. A ce titre, elle doit choisir un époux pour le jour de ses 18 ans, qui deviendra roi et dirigera le pays. Si personne ne trouve grâce à ses yeux, elle devra épouser l'homme choisi par son père : lord Steldor.
C'est alors qu'Alera fait la connaissance de Narian, au passé trouble et mystérieux.

- "Alera" est un livre passionnant. Mêlant, amour, loyauté, guerre, et complots. J'ai beaucoup aimé la différence entre les 2 royaumes qui s'opposent. Avec d'un côté les hommes Hytanicains qui dominent, et de l'autre les femmes Cokyriennes qui ont la toute puissance.

- J'ai beaucoup aimé les personnages de ce livre. London, le garde du corps, m'a vraiment plu. J'aime son rôle de protecteur (même en dehors de son devoir) et son côté mystérieux. J'ai détesté Steldor autant que le fait que j'ai trouvé son personnage bien travaillé Smile C'est un jeune homme immonde (pas physiquement mais humainement), très imbu de lui même et on sent bien qu'il veut profiter de la situation. J'ai hâte de retrouver Narian pour voir ce que le destin lui réserve... Et bien sûr, j'ai adoré Alera. Héroïne mature malgré sa jeunesse, et pleine de caractère. Pas facile quand on vit dans un royaume où une femme n'a pas son mot à dire.

- Malgré la jeunesse de l'auteure (16 ans), je trouve qu'elle n'a rien à envier aux "grands". C'est très bien écrit, sans familiarité, sans vulgarité. On sent une plume absolument mature, et riche; et c'est très agréable. Le vocabulaire colle tout à fait à l'époque du livre. Les descriptions sont vraiment bien écrites et justement dosées. Tout est fait pour nous plonger au coeur même du monde d'Alera.

- Vous l'aurez compris, c'est un véritable coup de coeur pour moi. J'ai hâte de pouvoir lire la suite.
petit-lips
petit-lips
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 32
Messages : 472
Date d'inscription : 23/04/2011

http://lectures-petit-lips.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Invité le Dim 4 Sep 2011 - 13:44

J'ai beaucoup aimé... tome 2 pour janvier!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par vany le Mar 10 Jan 2012 - 18:13

Alera est la princesse ainé du royaume Hytanicain, qui fonctionne de manière patriarcale (les hommes sont le pouvoir, les femmes des faire-valoirs et des poulinières)
En paix depuis plusieurs années, le royaume coule des jours heureux.
Mais Alera s’ennuie, et surtout, déteste le prétendant que son père veut la voir épouser, Steldor, le fils du capitaine des gardes, arrogant et prétentieux.
Son quotidien est bousculé lorsque, lors d'une soirée, la grande prêtresse Cokyrienne est interpellée dans les jardins puis s'enfuit de prison.
Quelques jours plus tard, un autre cokyrien est interpellé. Cokyrien qui s'avère être... hytanicain!

On m'a offert ce livre il y a près d'un an, lors d'un swap sur le Club de lecture, et depuis, il dormait dans ma PAL.
Etrangement, malgré le résumé intéressant et les différents avis positifs, je n'arrivais pas à me décider à le commencer.

Les différents challenges 2012 m'ont fait changer d'avis, et je ne le regrette pas. Tout comme je ne regrette pas d'avoir attendu, puisqu'il aurait fallu, sinon, attendre pour avoir le tome 2 alors que désormais, je n'ai que quelques jours à attendre ^^

Alera est une héroïne attachante. Elle a un côté Sissi (oui, j'avoue je suis en plein trip Sissi en ce moment, c'est ma référence lol) : naïve, délurée et complétement superficielle, même si, au cours du récit, elle finit par prendre un peu de profondeur (peu, mais quand même) et elle finit par se rendre compte de la portée de ces actes et de devenir un minimum responsable.

Autour d'elle, gravite plusieurs personnages intéressants. London, tout d'abord, son garde du corps attitré dont nous allons découvrir de nombreux secrets. Je crois d'ailleurs qu'il est mon second personnage préféré dans ce roman.
Il est irrévérencieux tout en étant vraiment protecteur envers la princesse, il n'hésite pas à braver les interdits et l'autorité tout en faisant preuve de loyauté. Tout en contradiction, il est pour moi le héros type, et j'espère qu'il prendra de l'ampleur par la suite

Narian, ensuite. Lui est mon N°1. Kidnappé à la naissance par les Cokyriens, cru mort par sa famille, et arrivant dans un nouvel univers où tout est à l'envers de ce qu'il connait, le pauvre doit d'adapter et pourtant, on sent bien une ambivalence chez lui, entre le désir de s'intégrer et d'être aimé (comme la lueur dans ses yeux quand Cannan prend sa défense contre son père) et son mépris de la société hytanicaine telle qu'elle est.
Je reste persuadée que ses sentiments envers Alera sont sincères, et j'espère vraiment un retournement de situation, même si je ne vois pas trop comment.

Steldor, enfin. Fils de Cannan, donc. Il est m'as tu vu, prétentieux, orgueilleux et limite pervers par certains comportements.
Il est décrit de façon a être détesté et pourtant, même si, de prime abord, il est détestable, j'ai comme l'impression qu'il s'agit d'une façade, en témoigne les petites attentions qu'il peut avoir (comme de ne pas forcer Alera)

A côté de ça, d'autres personnages ponctuent le récit : Cannan, My, la princesse Cadette, quelques autres gardes du corps (je déteste Tardak qui me sort par les yeux!)

Le tout est servi par une plume efficace même si parfois décousue. Les enchainements sont parfois difficiles mais le récit reste agréable à lire et on finit par être pris au piège de l'intrigue, se demandant ce qu'il va se passer.

La fin, elle, est une apothéose! Je pensais vraiment que ce mariage n'aurais pas lieu pour x ou y raisons! J'en fus d'autant plus surprise!

Bref, j'ai adoré, et j'attends désormais avec fébrilité d'en savoir plus avec le second tome prévu ce mois ci!
vany
vany
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 38
Messages : 2264
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation Trelazé, 49, Maine et Loire
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : En congé parental

http://vanytheque.fr/

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Sly le Dim 12 Fév 2012 - 20:42

Mon avis

Ayant lu beaucoup d'avis positifs sur ce livre, dont la plupart le résumait comme étant un coup de coeur, je me suis dit "bah, pourquoi pas...". C'est donc avec bonne humeur que je me suis lancée dans la lecture de ce roman. Finalement, je n'ai pas mis longtemps à déchanter....

Tout d'abord, le style d'écriture. Il aurait pu être plaisant s'il n'était pas alourdi de fioritures et de descriptions inutiles de décors, des toilettes de ces dames et de détails de choses tout à fait superficielles. A trop vouloir bien faire, l'auteur n'a réussi à alourdir son récit et le rendre presque indigeste.

Ensuite, l'histoire. Fade, trainante en longueur, répétitive... Bref, d'un ennui total. Les quelques rebondissements qui agrémentent la monotonie de l'histoire sont résolus en l'espace de deux pages, et couronnés de succès bien entendu. Aucune intrigue à proprement parler, aucun suspense, et les rares péripéties sont tellement cousues de fil blanc que ca en devient vite lassant.

Passons maintenant aux personnages. Tout d'abord, Alera. Adolescente de 17 ans, on pourrait croire malgré son jeune âge que son statut de princesse aurait fait d'elle une jeune fille mûre et intéressante. Et bien non. On se retrouve à suivre les pensées et les faits et gestes d'une gamine totalement mièvre, insipide, égoïste. Ai-je besoin de préciser qu'il m'est arrivé plus d'une fois de souhaiter pouvoir entrer dans l'histoire et lui retourner un bon revers de baffes ? Oui ? Et bien c'est chose faite. Elle n'a aucune volonté, aucune force de caractère, rien. Elle accepte un destin qui la rebute (mais est-ce vraiment le cas ??) avec une facilité déconcertante, sans même essayé de se battre. Par contre pour pleurer, y'a pas a dire, elle est forte.
Quand au roi, pour quelqu'un étant censé avoir de la personnalité et du bon sens, je ne lui ai trouvé ni l'un ni l'autre. A croire que son rôle se limite à pourrir
la vie de ses filles et gagatiser devant celui qu'il espère devenir le futur roi. Tu parles d'une classe....
Cependant, tout les personnages ne sont pas niais et inutiles. La preuve, j'ai beaucoup aimé London, le garde du corps d'Alera, ainsi que Destari et Halias, eux aussi garde du corps et membres de la garde d'élite du palais. Ce sont, pour moi, les seuls personnages un tant soi peu recherchés, ayant du caractère et une personnalité intéressante. De même que Cannan et Narian.
Narian. Tiens, parlons en. Jeune homme mystérieux et peu loquace, il suffit qu'il apparaisse pour que notre chère princesse s'en retrouve toute chamboulée. Le mystère qui plane sur son passé aurait pu être un bon élément d'intrigue s'il avait été mieux exploité et non dévoilé dès son arrivée. De plus, je dois avouer ne pas avoir bien saisi le rôle apparemment primordial qu'il joue dans cette histoire. De plus amples détails et explication sur ce point particulier auraient été grandement appréciés...

Bref, pour résumer, une expérience que je ne retenterais pas avec le tome 2.


Ma note
1/5
Sly
Sly
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 32
Messages : 481
Date d'inscription : 05/04/2011
Localisation Isengard

http://les-lectures-de-sly.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Invité le Dim 4 Mar 2012 - 12:16

Mon avis ^^ :

Nôtre héroïne, Alera, est donc une fille de roi. Celui-ci lui impose ses choix pour son avenir. Mais quand il s'agit de son mariage, Alera est énormément sceptique. Puis il y a Narian, du royaume ennemi, qui arrive au château et notre héroïne à la mauvaise idée de tomber amoureuse.

C'est une histoire vue et revue de nombreuses fois. Mais l'auteur s'est accrochée sur de petits détails qui donne de la richesse au récit. Le style d'écriture étant simple, quelqu'un qui aime lire pourra facilement s'integrer dans l'histoire. Même si le debut est un peu lent, les actions se succèdent très vite par la suite. Dailleur, certaines peuvent même nous surprendre.

Ce livre est normalement une saga. La fin étant très ouvertes, le tome deux pourrait être attendu si ce livre a du succès ( ce que j'éspère que tout coeur).

Les personnages de cette saga sont très attachant et tous très différents. On aime beaucoup la relation qu'Alera entretiens avec sa soeur, Miranna.

Alera est aussi une jeune fille émotionnellement fragile. Quand sont père lui demande de choisir entre son amour pour Narian et son devoir envers son royaume, le doute ronge notre heroïne. Beaucoup de secrets se cache à travers les mur du château, en particulier sur London, le garde du corps d'Alera.

Un livre très interessant à lire, même si on tombe plus sur de la fantasy pour fille. Ce livre vise un lectorat d'adolescent de 13- 15 ans. Il faut savoir que, étant dans la mode vampire, le lectorat ne serra pas forcemment interressé par un livre sur du fantastique basique. C'est exactement cela qui donne encore plus de valeur à ce merveilleux livre. La découverte de l'année 2011.


Ma note : 4/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Clairdelune le Lun 21 Mai 2012 - 17:47

Ca a été un véritable coup de coeur pour moi !

Mon avis :

Au tout début, la 4ème m'intriguait beaucoup et j'avais hâte de commencer ma lecture. Je ne m'attendais cependant pas à ce que ce soit un coup de coeur. Le grand, le beau, le vrai ! J'ai été subjuguée par le livre, qui fera l'objet de nombreuses rêveries de ma part pendant un bon moment...

L'auteur a sû raviver mon côté fleur-bleue. Je ne suis pas fan des contes de fée où tout fini toujours très bien mais j'ai franchement adoré ce roman qui se détache finalement de l'idée que je m'étais faite de lui au départ : celui d'un livre sur les princesses tout à fait prévisible et un brin niais. Je m'étais complètement trompée et j'en suis très heureuse !

En premier lieu, je tiens à dire que Cayla Kluver a une plume qui m'a complètement charmée ! C'est fluide, entraînant, prenant et si délicat... Je me délectais de chaque mot ! On entendrait le bruissement des tissus, le sons des voix de nos personnages si attachants et passionnants à découvrir... Je me suis franchement régalée à ma lecture !

Rapidement on est pris par l'histoire. Les pages se tournent à une vitesse vertigineuse, c'est incroyablement dur de le lâcher ! On est vite entraîné dans les complots, les trahisons, la guerre mais aussi dans les histoires de coeur. Alera est une jeune fille très attachante que j'ai prise d'affection dès le début. On sent qu'elle veut trouver son bonheur, le grand amour, mais qu'elle est coincée par rapport à son devoir de princesse héritière. Elle ne peut pas épouser n'importe qui !

Avec bonheur, j'ai vu des liens se former entre Alera et Narian, garçon d'un peuple ennemi. Il a vraiment tout de l'homme idéal mais il garde sa part de mystère. C'est un garçon très secret que j'ai beaucoup aimé apprendre à découvrir. Le couple m'a bien émue. J'ai ri et même eu les larmes aux yeux, sans oser pleurer. Steldor, le gendre qu'aimerait avoir le Roi d'Hytanica, père d'Alera, tient ses promesses. Il est détestable, imbu de sa personne et plein d'autres choses encore. J'ai néanmoins eu une once de sympathie pour lui pour lui car j'ai vraiment senti qu'il ressentait quelque chose pour Alera. Qu'il pouvait être différent de ce que l'on peut voir...

Au final, c'est un superbe COUP DE COEUR ! C'est une magnifique histoire, une sublime aventure ! Je recommande chaudement le livre et, je pense que je vais le relire quelques fois tant que je l'ai en ma possession... Je tiens à préciser que l'auteur avait 16 ans quand elle l'a écrit et qu'elle a fait preuve d'un talent immense et incontestable pour l'écriture !)
Clairdelune
Clairdelune
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 21
Messages : 1107
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation Sud de la France
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Lecture/Dessin/Graphisme

http://auparadisdeslivres.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Cali le Sam 9 Nov 2013 - 16:06

cali a écrit:
ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 3_sur_11

Une lecture très agréable, mais légère déception tout de même par rapport au coup de coeur que j'attendais.




Ahhhhh, cette couverture !! Elle n'a pas mis plus de 2 secondes à me convaincre d'ajouter ce livre à ma Wish List à l'époque. Aussi j'avais été vraiment enchantée quand on me l'avait offert pour mon anniversaire en mai 2012. (oui, en mode dépoussiérage, la Cali Very Happy lol).

Par la force des choses, je n'avais pas encore pu me pencher plus sur ce livre avant cette semaine. (et hop, un petit merci à Crouton de l'avoir intégré au challenge des 20 livres imposés, sans quoi, il serait peut-être resté encore quelques temps à prendre la poussière dans ma PAL.

Alors ? Quel fut mon avis sur ce livre ? Déjà, si je vous dis que j'ai mis 7 jours à le lire, c'est que ce n'est pas complètement positif. Malgré tout, je dois bien admettre que le style de Cayla Kluver est vraiment incroyable, surtout quand on pense qu'elle a écrit ce roman à 16 ans, on en reste bouche bée de la qualité littéraire de cet ouvrage ! Si l'histoire avait été un peu plus proche de ce que j'en attendais, je pense que nous aurions pu aisément atteindre le coup de coeur, car vraiment sa plume merveilleuse m'y aurait poussée.

Mais j'avais tellement entendu de critiques dithyrambiques sur ce roman, tellement de gens sont venus m'annoncer que ça avait été leur coup de coeur des coups de coeur, leur saga fétiche, une merveille, que j'espérais vraiment ressentir la même chose. Mais il m'a manqué des éléments pour pouvoir ressentir cela.
D'abord, je ne sais pas pourquoi (et là, personne ne m'a induite en erreur, c'est clairement uniquement ma faute), je pensais que des éléments fantastiques prendraient part à l'intrigue. Je n'attendais pas spécialement des vampires, ou une créature bien précise, mais je pensais vraiment que j'allais avoir affaire à une lecture de l'imaginaire. Or ici, le monde un peu fantasy mis à part (royaume et décor inventés, thème médiéval, roi, reine et princesses, guerre des peuples, etc.) nous ne sommes vraiment pas dans un univers fantastique. Alera est plutôt une romance fantasy. Première petite déception.
La seconde est peut-être un peu liée à cet état de fait justement, car l'intrigue m'a semblée un peu molle. Il ne se passe pas grand chose, jusqu'aux 150 dernières pages environ. Et encore, après ce n'est pas non plus super folichon.

Vous me direz, vu les commentaires ci-dessus, comment en suis-je arrivée à un avis global positif tout de même, même si un peu mitigé ? Eh bien, c'est qu'à la base, je n'ai rien contre les livres qui manquent d'action, je n'ai pas forcément besoin de dragons et de batailles épiques pour prendre mon pied littéraire. Y a qu'à voir comme j'avais aimé Orgueil et préjugés de Jane Austen. En l'occurrence c'est vraiment le style de l'auteur et sa conviction dans son récit qui avait fait tout le travail.
Le style d'Alera est peut-être un peu moins poussé que celui de Jane Austen, mais malgré tout, vraiment impressionnant. Mais il n'a pas suffi à combler ma petite déception par rapport à ce que j'attendais de ce roman. Je sais maintenant que ces attentes étaient un peu injustifiées, et je ne sais pas ce qui m'y avais conduite, mais ça ne change rien à mon sentiment final. Ce livre n'est pas ce que j'en attendais. Et du coup, déçue je suis. Pas complètement, mais un peu quand même.

Sans aller dire que je me suis ennuyée durant 454 pages, en tout cas, j'ai parfois trouvé le temps un peu long, et je ne me précipitais pas le soir sur mon roman, avec cette fièvre dévoreuse qui m'habite lorsque je suis vraiment happée dans l'histoire.
J'ai passé un bon moment, mais sans plus. Et la fin m'a laissée un peu perplexe. Je sais qu'il s'agit d'une trilogie, et que donc l'histoire peut encore complètement changer dans les tomes 2 et 3, mais ce tome 1 aurait dû me convaincre plus que cela. Pour le moment, je me dis que je lirai la suite si je tombe sur le tome 2 d'occasion pour pas très cher, mais je ne me l'offrirai pas neuf, c'est certain, il ne m'a pas suffisamment embarquée pour ça.

Mais ce livre est tellement beau, et tellement bien écrit, que rien que pour cela, j'affirme que ma lecture en valait le coup tout de même.



Voyons les choses dans le détail.



- La couverture : Une splendeur ! Un livre faussement à l'ancienne, avec une couverture que tous les amoureux des livres vont sûrement adorer. Je n'ai aps pu m'empêcher de la tripoter tout le long de ma lecture. Les arabesques, le médaillon et le titre sont en relief, cette couverture est vraiment un bijou. Je l'ai pensé à la seconde où je l'ai vu la première fois, et je le pense toujours. Rien que pour la couv, je serais capable de m'acheter les tomes 2 et 3 ^^.

- Le style : Comme je vous le disais, il est très impressionnant, surtout pour une jeune auteure de 16 ans. Il est bien plus mature que bien des romans YA ou jeunesse écrit par des auteurs plus âgés que j'ai déjà pu lire ! Travaillé, fluide et addictif, il nous entraîne avec beaucoup de facilité dans le royaume d'Hytanica, dans ses paysages extérieurs, ses palais, ses salles de bal, et nous permet de voir tournoyer de jolies princesses dans leur robe luxueuse. Non, vraiment, niveau style, je n'ai rien eu à redire, n'ai constaté aucune maladresse, aucun passage un peu bancal, à ce niveau-là, ce livre est parfait.

- Les personnages : Dans la mesure où je suis restée assez extérieur à l'histoire (rapport à ma déception), je ne peux pas dire que je me sois spécialement prise d'affection pour les personnages. Alera est une jeune fille agréable, sans plus. Elle n'a pas spécialement un caractère bien trempé, trop rebelle, et n'est pas non plus spécialement fade... Elle m'a semblé normale, quoi. Intéressante à suivre, mais sans plus de passion pour moi. Sa petite soeur, Miranna, également. Les jeunes hommes, de la même façon, m'ont plu, sans faire chavirer mon coeur. J'ai vu Steldor par les yeux d'Alera, et ai donc visualisé ses défauts en même temps que ses qualités, c'est un perso qui ne m'a pas reservé de surprise. Et enfin Kyenn/Narian. On en sait encore bien peu sur lui, il paraît intéressant et on aimerait, comme Alera, pouvoir mieux le connaître. On s'attend autant à ce qu'il nous déçoive qu'à ce qu'il nous ennivre, bref, on attend la suite pour se faire une idée plus précise.

- L'histoire : Voilà le gros point négatif selon moi, qui a grandement fait baisser ma note. 458 pages pour si peu de contenu finalement, je ne comprends pas. Il y a tous les ingrédients pour une bonne romance, certainement, mais comme je n'attendais pas de ce livre qu'il ne soit "qu'une" romance, ce ne fut pas une bonne surprise. J'ai trouvé cette lecture agréable, et ai suivi avec plaisir les labyrinthes qui mènent au coeur de la princesse Alera. Elle doit épouser un homme qu'elle n'aime pas, tandis que son coeur est pris par une jeune homme mystérieux, dont elle ignore si elle peut lui faire confiance.
Et en gros... Ben c'est tout...

- L'édition : Gros point fort, la qualité de l'ouvrage. Je ne reviens pas sur la couverture évoquée plus haut qui est juste une merveille, mais l'ensemble de l'objet est dans la même veine. Chapitrage parfait, texte aéré, phrases ni trop longues ni trop courtes, plaisir de le tenir en main, tout parfait.

La correction : Parfaite également, je n'ai pas le souvenir d'une seule faute ou coquille qui m'ait vraiment sauté aux yeux. Ca fait plaisir.



Pour résumer, si je suis un peu mitigée, la qualité de ce roman n'est absolument pas à remettre au cause. Ici, il s'agit bien de goûts personnels et d'attentes inassouvies qui me laissent un goût de trop peu par rapport à ce que j'en espérais. Cela étant, c'est vraiment un bon roman, avec lequel on passe un doux moment dans un monde fantasy un peu médiéval (comme toujours) mais auquel il m'aura manqué la cerise sur le gâteau, l'élément surprenant et inattendu qui en aurait fait une lecture vraiment originale et totalement prenante.

Comme je le disais, si je trouve les tomes suivants d'occasion, je pense que je me laisserai tenter, autrement, il y a des chances que je reste sur ce premier tome.



Bonnes lectures week-endesques !



Cali

PS : ce roman compte donc comme la 14ème lecture/20 pour le challenge des 20 livres imposés, et comme mon 8ème livre dépoussiéré pour le groupe FB "PAL sans poussière"...
Cali
Cali
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Féminin Age : 40
Messages : 5385
Date d'inscription : 13/05/2009
Localisation la tête dans les nuages mais les pieds dans la merde!
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : lecture, photo, bricolages manuels

http://calidoscope.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver - Page 2 Empty Re: ALERA (Tome 1) de Cayla Kluver

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum