Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_lcap0%LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_lcap0%LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_lcap0%LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_lcap0%LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_lcap0%LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario Empty LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario

Message par celines le Mar 14 Jan 2014 - 13:31

LES COIFFES ROUGES de Daniel Cario 51swhg10

Résumé

" Les ouvrières étaient épuisées. La sardine donnait à nouveau à plein régime, et elles devaient travailler seize heures par jour quand ce n'était pas plus, pour un salaire horaire de quatre-vingts centimes. Harassées, elles avaient à peine la force de tituber jusqu'au logis où elles dormaient comme des masses, quatre ou cinq heures, ne prenant, pour certaines, ni le temps de se déshabiller ni celui de se laver, puisqu'il faudrait repartir avant le lever du jour. " A Douarnenez, en 1924, première municipalité communiste de France, les hommes pêchent quand leurs femmes, les penn sardin*, travaillent à la conserverie. Dolorès, fière adolescente, se forme à ce métier éprouvant et humiliant tant par la cadence infernale imposée que par la dureté des rapports humains. Contrainte d'accepter un poste d'employée de maison, bien mieux rémunéré, pour subvenir aux besoins de sa famille, la jeune fille éprouve le sentiment coupable de trahir les siens, sa culture, sa condition d'ouvrière, d'autant qu'elle est consciente du trouble qu'elle suscite chez son employeur. Mais bientôt la rébellion gronde en ville ; soutenues par le maire, les ouvrières exigent entre autres revendications un meilleur salaire. Jour après jour, la tension monte, le mouvement prend de l'ampleur, les incidents graves se multiplient. Ouvriers contre patrons, tous résistent. Jusqu'au scandale d'un attentat visant le maire et son neveu. Après quarante et un jours de grève, les ouvrières, auxquelles s'est jointe Dolorès au prix d'un immense courage, obtiennent gain de cause. Dans ces expériences intenses et contrastées, Dolorès puisera toute sa force juvénile pour prendre en main son destin, seule, sur le port de Douarnenez. * Penn signifie " tête " en breton.


437 pages
9 janvier 2014
20€
PRESSES DE LA CITE
celines
celines
Plume de soie
Plume de soie

Féminin Age : 28
Messages : 442
Date d'inscription : 01/08/2012
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : vendeuse en prêt à porter

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum