Club de Lecture
Club de Lecture c'est un forum pour discuter de nos lectures mais aussi :

- + de 10 000 Livres référencés
- 1 Lecture commune "Traditionnelle" bimestrielle
- 1 Lecture commune "Nouvelles Tendances" bimestrielle
- 1 Défi Lecture bimensuel
- des Challenges
- des Concours
- des Livres voyageurs
- des Braderies
- des Swaps
[...] et encore plein de surprises !

N'hésitez pas à venir nous rejoindre...

Bonne visite à tous !

TU SERAS PARTOUT CHEZ TOI d'Insa Sané

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

TU SERAS PARTOUT CHEZ TOI d'Insa Sané

Message par Nathan le Sam 9 Mar 2013 - 14:45



RESUME

Au frangin qui n'aime pas lire mais qui voudrait bien savoir comment le Serpent a perdu ses ailes ; A la soeurette qui se croit dure comme fer mais parfois pleure sur les mots doux de miel ; Aux aînés qui ne savent pas toujours qu'il n'y a pas d'âge pour les enfantillages ; Ce récit populaire est pour vous. Vous tous. Ce voyage tressé avec les contes d'hier et les légendes qu'on réinventera demain.
Nous tous.

chez SARBACANE
collection Exprim'
à 15€50
213 pages
avatar
Nathan
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Masculin Age : 20
Messages : 1704
Date d'inscription : 10/05/2011

http://bouquinsenfolie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: TU SERAS PARTOUT CHEZ TOI d'Insa Sané

Message par Nathan le Sam 9 Mar 2013 - 14:47

5/5
coeurs

« Si tu dois t’en aller pour toujours, pars avant l’aube ! Très tôt. Ne te retourne pas. JAMAIS ! Tant pis pour les larmes. Tant pis pour nous. Tu m’aimeras plus loin. Je t’aimerai ailleurs. On s’aimera toujours. Demain sera heureux. Promis ! Juré ! »
Partir. Toi, Lecteur, ô combien tu connais ce verbe ! Je suis sûr que ces quelques mots ont déjà suffi à t’entraîner ailleurs. Je suis sûr que cet extrait, ce premier paragraphe t’a déjà donné envie de fermer tes yeux d’humain(e), de fille ou de garçon, d’étudiant(e), de salarié(e)… pour ouvrir ceux de Lecteur, de Lectrice.
L’autre jour en lisant, j’ai véritablement eu conscience de la présence de ces yeux de lecteurs. Pensez-y en lisant et vous comprendrez ce que je veux. Que quand on lit, les mots s’effacent et il ne reste que un cinéma imaginaire, vague certes, mais un cinéma quand même …
Moi en tout cas, de tels premiers mots me font déjà voyager. Ils transportent le cœur, le sourire et l’esprit loin de la pollution, des allées bétonnées et des bâtiments délabrés. Pour être plus près du ciel, d’une larme gorgée de soleil, de ces endroits que l’Homme ne foulera peut-être jamais. De la poésie.
Oui, alors que je commençais à peine ma lecture, Insa Sané me guidait déjà dans un magnifique voyage qui ne cesserait de me surprendre.
Oui, alors que je commençais à peine ma lecture, que déjà, le petit Sény était tout contre mon cœur et me chuchotait à l’oreille son envoûtante histoire.
« En vérité, les récits de voyages se lèvent alors que l’aurore a encore les paupières fermées. Hansel et Gretel, eux aussi, s’en allaient très tôt pour ces bois d’où l’on ne revient pas. »
Hansel et Gretel. Mais ils ne sont pas les seuls dans ce voyage. Tu seras partout chez toi est aussi un voyage dans l’imaginaire. Les contes, les légendes, les histoires. Ce thème est omniprésent et toi, ô Lecteur, en seras je n’en doute pas d’autant plus ravi.
Seny est avant tout un enfant. Un enfant de 9 ans. Il ira à l’école, fera des bêtises et pleurera. Mais aussi il rêvera, aimera comme on aime quand on est un enfant et qu’on ignore encore tout de ce monde terrible. Il jouera. L’un des plus beaux moments du livre, pour moi, est celui du jeu entre ses amis et lui. Un moment extraordinaire. Un jeu tellement bien élaboré et plein de valeurs et d’intelligence. A-t-on joué comme lui alors que nous avions 9 ans ?
« A neuf ans, les sourires que nous offre la vie peuvent nous rendre dur comme fer. Je le sais parce qu’à neuf ans, on est une branche fragile, même quand on se donne l’âge des moustaches. A neuf ans, l’univers est aussi vaste qu’un jardin enfoui sous la terre. A neuf, le monde que l’on chérit a le visage de « mon amoureuse ». Je le sais parce que j’ai neuf ans et que … Oh, Dieu que je l’aime ! »
Mais surtout avions-nous la présence d’esprit de cet enfant, son courage ? Sény est attachant. Il s’adresse à nous au creux de l’oreille et ça c’est encore plus agréable. On n’a plus qu’à se blottir dans ses paroles et à se laisser porter d’un bout à l’autre du roman.
Sény est attachant. Mais il en va de même pour ces adultes, pour ce « chez moi » qui est « partout où il y a ceux [qu’il] aime et qui [l’]attendent ». Pour Dehiha, pour Soundjata, pour Adar, …
Je le savais. Je ne sais pas pourquoi je savais que ce Exprim’ serait le meilleur que j’ai lu de toute la collection. Celui chez qui je serais le mieux.
« Tous ceux qui sont partis un jour le savent. »
Seulement, aurai-je pu me douter que ça serait aussi fort, aussi beau, aussi doux, aussi captivant ? Comme toujours, la fin m’a renversé, dévasté, bouleversé, coupé le souffle. Ce retournement de situation, cette révélation, ce coup de poing dans la figure !
Oh oui, plus que je n’aurais pu l’espérer, Insa Sané m’a fait rêver. Voyager, sourire, jouer, perdre, gagner, mourir et renaître. Vivre. Dans un univers mené d’une plume ardente d’émotions, il nous bouscule entre lumière et ténèbres. Entre l’enfance et l’âge adulte. Entre guerre et paix. En plein cœur du cœur d’un enfant qui doit brutalement grandir. Alors que celui-ci ne croyait qu’il n’existait qu’un seul Chez moi, qui croyait qu’il n’aimerait jamais plus personne d’autre que Yulia qu’il aime « depuis le jour où l’homme en blouse blanche a coupé le cordon à mon nombril pour le lier à celui de... ». Il croyait que tout cela ne prendrait jamais fin mais un jour tout s’écroule et il faut trouver la force, le courage et le cœur pour reconstruire ce qui a été détruit.

http://bouquinsenfolie.blogspot.fr/2012/12/24-decembre-tu-seras-partout-chez-toi.html
avatar
Nathan
Plume de cashmere
Plume de cashmere

Masculin Age : 20
Messages : 1704
Date d'inscription : 10/05/2011

http://bouquinsenfolie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: TU SERAS PARTOUT CHEZ TOI d'Insa Sané

Message par Jennifer3121990 le Jeu 25 Avr 2013 - 0:15

Mon avis :

Sény est un petit garçon de neuf ans joueur et curieux, plein de vie et d'amour. C'est un enfant comme tant d'autres, épanoui et choyé. De son babillage trop sérieux pour ne pas donner le sourire, il nous emmène au coeur de son univers rythmé par la fantaisie et l'inventivité, auprès de ses amis et surtout, de son amoureuse. Parce qu'à neuf ans on a le droit d'aimer, et que c'est peut-être même mieux d'aimer à cet âge là. C'est plus rigolo !
Un jour cependant, ses parents lui mettent une valise de carton dans les bras. "Où est-ce qu'on va, Papa ?" Est-il puni ? Ses parents ne l'aiment-ils donc plus ? Pourquoi l'abandonnent-ils ? Pourquoi doit-il partir, seul ? Sény ne comprend pas et ses parents, étouffés par le chagrin, ne parviennent pas à lui répondre.
Recueilli par son oncle et sa tante dans un pays inconnu, Sény ne parvient pas à oublier son "chez-moi", à vivre loin de ses parents, de ses amis, de son amoureuse. Surtout, il ne comprend pas cette nouvelle vie qu'on lui impose. Alors il va lutter, de toute la force de ses neuf ans, contre ce monde d'adultes : un combat contre l'absence et l'incompréhension.

"Mon grand garçon. Ce n'est pas une punition : c'est une récompense. Tu vas de l'autre côté du monde. Qu'est-ce que j'aimerais être à ta place ! L'Odyssée d'Ulysse ou les Voyages de Gulliver, ce sont des promenades de santé à côté de ce que tu vas vivre ! Je suis sûr que sur ta route, tu apercevras le titan Atlas portant la voûte céleste sur ses épaules... Oh, la chance ! Tu sais, ce n'est pas facile d'atteindre le pays où tu te rends. Beaucoup de gens ont tenté d'aller là-bas, mais très peu ont réussi. Ton oncle et ta tante sont arrivés à bon port. Et je sais que toi, tu y arriveras aussi. Tu es plus courageux que le soldat de plomb et, bientôt, des ailes te pousseront sur les épaules et tu sauras t'échapper de n'importe quel dédale - tu te souviens de Dédale, hein?... Oui mon garçon, sans te brûler les ailes. Tu sais, dans le pays où tu vas, les hommes marchent en lévitation. Tu comprends ce que ça veut dire, hein ? Oui, ils se déplacent au-dessus du sol ! Tu veux apprendre à marcher dans les airs ? Là-bas, tu pourras. Mon chéri, si tu ne pars pas, tu risques de finir comme le serpent... le dragon condamné à marcher sur le ventre... Tu te souviens, n'est-ce pas ?"

Insa Sané se révèle un excellent conteur car il parvient à rendre avec justesse la personnalité et les émotions d'un petit garçon déboussolé au travers d'une aventure qui entremêle extraordinairement la réalité et l'imaginaire fantastique de l'enfance. J'ai adoré retrouver tout au long du récit des références aux mythologies grecques et romaines, aux épopées fantastiques, aux légendes extraordinaires et autres contes anciens : Sany, bercé par les belles histoires de son père, trouve dans celles-ci la force de comprendre la réalité. Ainsi, ces légendes de notre passé ne sont pas que de simples clins d'oeil au lecteur, ce sont de véritables outils de compréhension pour ce petit bonhomme qui cherche des réponses à ses inquiétudes dans les exploits d'Ulysse ou qui essaie de comprendre ses erreurs au travers des aventures de la brebis de Monsieur Seguin.

"Mais ne t'en fais pas, Yulia ; puisque je dois te quitter ce jour, je le ferai avant que la nuit ne s'endorme.
Très tôt. On n'aura jamais à se dire adieu. TOI ? Ne te retourne pas. JAMAIS ! Va de l'avant. TOUJOURS ! Tant pis pour les larmes. Tant pis pour nous. Tant pis pour les espoirs fous d'un "Il était une fois" qui nous aura laissés sur le bas-côté. Tu m'aimeras plus loin. Je t'aimerai ailleurs. Ensemble, on tournera la page du plus beau des romans - sans tristesse ni rancoeur. Demain sera heureux. Promis ! Juré ! Juré ! Craché ! En vérité, l'éternité est aussi éphémère qu'un "Je t'aime" suspendu entre la vie et la mort.
Ne t'en fais pas, Yulia, je t'aimerai toujours, parce qu'il ne faut jamais dire "J'aimais"."

Tu seras partout chez toi est une confrontation poignante avec une réalité inavouable et un magnifique conte moderne sur le deuil. Le récit est empreint de poésie, ce qui le rend très beau malgré les événements tragiques que l'on devine dès les premières pages. Insa Sané raconte ainsi avec beaucoup de douceur les événements vécus par Sany et sa plume, d'une grande finesse, parvient à imiter le parler enfantin sans le singer. Au fur et à mesure de son histoire, Sany développe des réflexions très pertinentes et enrichissantes sur l'absence et la signification du mot "partir". Ces réflexions, très touchantes et poétiques sous la plume innocente et naïve de Sany, n'en sont pas moins profondément matures. Cependant, il s'agit d'une maturité inconsciente liée à la douleur ainsi qu'à la nécessité de comprendre et de trouver des réponses à l'extrême solitude à laquelle il est abandonné.

"Il fallait que je nage tout droit, très vite, et sans chercher à savoir s'il me resterait assez de force pour le retour. Alors j'ai battu des mains, des pieds, à toute allure. Il pouvait y avoir, tapis dans les profondeurs, un crocodile au tic-tac rancunier, une sirène cantatrice, un monstre du Loch Ness ou je ne sais quelle autre menace, mais tant pis !
Nager toujours plus vite, toujours plus loin. Nager à contre-courant. Mener un combat contre les eaux et contre soi-même... Mètre après mètre, foulée après foulée, effort après effort, j'ai posé un ongle, puis un doigt et enfin une main sur la valise. C'est seulement là que j'ai repris mon souffle...et que j'ai eu le temps de prendre vraiment conscience des dangers que j'avais bravés pour la sauver, ma valise. La valise en carton."

En conclusion, Tu seras partout chez toi est un très beau roman ainsi qu'un merveilleux conte inspiré des légendes du passé. C'est un texte qui peut-être proposé aux plus jeunes car le narrateur est un enfant et s'exprime comme tel, toutefois il est confronté à une réalité douloureuse qui l'oblige à puiser dans les berceuses de son père des enseignements pour affronter les obstacles de la vie, de ce fait c'est un texte qui peut également être apprécié par des adultes. La plume d'Insa Sané est légère et très imagée, le récit est triste mais beau malgré tout. C'est un roman enrichissant que l'on peut conseiller à tous sans hésitation.

""Chez moi", des jeux idiots en sandalettes, des culottes trouées pour laisser respirer l'aventure, les cheveux qu'ont pas vu le peigne depuis la première carie sous la langue qui fourche dans des gros mots écorchés vifs comme on grimpe aux arbres de vie pleins de fruits interdits d'en prendre de la graine on est l'oeuf et la poule on est neuf on a neuf ans alors en avant toutes dents dehors les ailes poussées vers le soleil c'est du vent c'est l'Harmattan on a tué l'armateur en jetant l'ancre de nos récits on se souvient on oubliera sans doute les chemins qui mènent à ce pays sans route, en route !"

Je remercie très sincèrement la maison d'édition Sarbacane pour la confiance dont elle m'horore.


Jennifer3121990
Plume de velours
Plume de velours

Féminin Age : 26
Messages : 314
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation Cléden-Cap-Sizun

http://www.reveries-litteraires.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: TU SERAS PARTOUT CHEZ TOI d'Insa Sané

Message par Angélique le Mer 24 Juil 2013 - 9:50

Mon avis :
 
C'est terrible de lire un livre qui est censé être touchant, qui a une histoire qui traite d'un sujet horrible et qui normalement doit faire ressortir les émotions et ne pas avoir particulièrement aimé ni être sensible à cette lecture !
 
Un petit résumé :
 
Sény est un petit garçon de 9 ans, un jour, ses parents le contraignent à prendre l'avion et à rejoindre son oncle et sa tante dans un autre pays.
Le petit garçon ne comprend pas pourquoi il ne peut pas rester avec ses parents et pourquoi ces derniers ne veulent plus de lui.
C'est sans plus d'explication qu'il quittera ses parents, amis et pays pour un monde qui n'est pas le sien...
 
Les personnages :
 
Sény est mignon et évidemment, ce petit garçon est attachant. J'ai eu mal au cœur pour lui lorsqu'il a dû monter dans cet avion et qu'il essayait tant bien que mal de faire changer ses parents d'avis.
Sa mère très dure, lui a montré qu'il n'y avait pas d'autre solution et son père un peu plusdiplomate a essayé par des phrases plus poétiques de faire passer la pilule à Sény....
Il est entouré d'amis :
Yulia, son amoureuse, qui a la fin du roman lui laisse un petit mot que je n'ai pas trouvé crédible du tout. D'accord, certains enfants grandissent plus vite que d'autres surtout lorsqu'ils vivent des expériences difficiles, mais là, dans ces quelques mots le vocabulaire n'était pas celui d'un enfant.
Déhiha, Adar, Soundiata et Brindille, vivront avec Sény une aventure hors du commun.
 
Mes ressentis :
 
C'est mon premier roman d'Insa Sané, sa plume est très poétique, mais je n'ai pas accroché à son style ni à son univers.
Dans la première partie de ce roman, l'histoire est très terre-à-terre et traite d'un sujet affreux. Puis à partir du troisième chapitre, on part dans l'imaginaire, un peu comme un conte, pour ma part, cela ne m'a pas du tout plu et à partir de là, j'ai décroché.
Je retenterais peut-être un autre de ces romans sauf s'ils sont tous dans le même registre parce que là, c'était vraiment laborieux de finir cette lecture.
 
Mon bilan pour « tu seras partout chez toi » :
 
Si tout le roman avait été comme les deux premiers chapitres, mon ressenti serait peut-être différent, mais le fait que l'histoire part dans l'imaginaire, ne m'a pas plu du tout. Je me suis sentie perdue dans cette histoire.
Évidemment, à la fin, lorsque l'intrigue tombe, ça devient un peu plus clair et je me suis dit « ah, d'accord, ok » … mais c'est tout.
Donc, pour conclure, c'est un livre qui est censé être touchant et qui au final, ne l'est pas (pour moi).
Pour les personnes qui partagent habituellement mes avis côté lectures, vous aurez compris que ce livre n'est pas pour vous, pour les autres, je vous mets quelques liens vers d'autres chroniques plus positives.
 
Merci beaucoup aux Éditions Sarbacane pour ce partenariat et particulièrement à Myriam Touche pour cette découverte.
 
avatar
Angélique
Plume de satin
Plume de satin

Féminin Age : 34
Messages : 159
Date d'inscription : 10/12/2012
Localisation Devant un bouquin
Emploi/Loisirs Emploi/Loisirs : Maman et lectrice compulsive ;)

http://www.leslecturesdelily.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: TU SERAS PARTOUT CHEZ TOI d'Insa Sané

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum